Menu
Cliquez sur la bande titre pour revenir sur le menu

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant corriger ou compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site

 

Cne Alfred Heurtaux
Pilote des escadrilles MS 38 - N 3
Commandant N 3

Cne Alfred Marie Joseph Heurtaux - Né le 25 mai 1893 à Nantes - Fils d'Alfred Marie Joseph Hertaux et de Denise Marie Le Grand de la Liraye - Domiciliés 14 rue Royale à Nantes (44) - Classe 1913 - Recrutement de Nantes (44) sous le n° matricule 576 - Engagé volontaire pour 4 ans au titre de l'école militaire spéciale de St-Cyr, le 9 octobre 1912 - Affecté au 4ème régiment de Hussards, le 10 octobre 1912 - Nommé Brigadier, le 10 février 1913 - Nommé Maréchal des Logis, le 15 juillet 1913 - Ecole spéciale militaire de St-Cyr, Promotion "de Montmirail", comme Aspirant, le 10 octobre 1913 - Affecté comme Sous-lieutenant du 9ème régiment de Hussards du 12 août au 6 décembre 1914 - Croix de Guerre et une citation à l'ordre du 9ème régiment de Hussards, le 28 août 1914 - Donne l'assaut à une patrouille de six Uhlans, en tue trois et fait un prisonnier à Augest-en-Santerre, le 12 septembre 1914 - Une citation à l'ordre du régiment en date du 12 septembre 1914 - Passé à l'aéronautique militaire comme observateur de la 8ème armée, le 6 décembre 1914 - Observateur à la MS 26 du 16 décembre 1914 au 29 janvier 1915 - Intégre l'école d'aviation militaire de Pau comme l'élève pilote, le 4 février 1915 - Premier vol sur rouleur Blériot, le 16 mars 1915 - Brevet de l'Aéroclub de France n° 1924 obtenu sur avion Blériot et obtenu le 17 avril 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1001 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 29 mai 1915 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord du 11 au 31 mai 1915 - RGA du 2 au 20 juin 1915 - Pilote de l'escadrille MS 38 du 20 juin 1915 au 16 juin 1916 -Nommé Lieutenant, le 26 décembre 1915 - Pilote de l'escadrille N 3 de 16 juin 1916 au 3 septembre 1917 - Chevalier de la Légion d'Honneur en juillet 1916 - Médaille d'Or de l'Aéroclub de France décernée le 7 décembre 1916 - Nommé capitaine à titre temporaire, le 18 février 1917 - Commandant de l'escadrille N 3 du 9 novembre 1916 au 6 mai 1917 - Blessé au cours d'un combat aérien contre neuf monoplaces de deux balles qui le touchent à la main et à la jambe dans l'Aisne, le 5 mai 1917 - Grièvement blessé en combat aérien, contre un biplace, à la cuisse gauche au-dessus d'Ypres (Belgique), le 3 septembre 1917 - Affecté à la mission franco-américaine - Officier de la Légion d'Honneur, le 22 octobre 1917 - Nommé Capitaine à titre définitif, le 19 avril 1918 - 21 victoires homologuées - Croix de Guerre 1914-1918 ornée de 16 citations - Affecté au Cabinet du Sous-secrétariat à l'Aéronautique du printemps à juillet 1919 - Démissionnaire de l'armée, le 22 octobre 1919 - Passé dans la réserve - Député de Seine-et-Oise du 16 novembre 1919 au au 31 mai 1924 - Travaille dans l'industrie automobile successivement pour Ford, Général Motors et Renault - Nommé Commandant de réserve, le 26 juin 1931 - Nommé Lieutenant-colonel de réserve, le 5 août 1935 - Commandeur de la Légion d'Honneur, le 14 mars 1936 - Réintégre l'active en septembre 1939 - Il est chargé d'inspecter les unités de chasse jusqu'à l'armistice de juin 1940 - Résistant du réseau de résistance "Hector" - Arrêté le 3 novembre 1941 - Mis au secret à l'hôtel Continental - Subit 5 interrogatoires - Transféré sur Düsseldorf, le 12 décembre 1941 et subit 30 interrogatoires du 5 mai au 7 août 1943 - Transféré à la prison de Berlin, le 10 août 1944, puis sur celle de Potsdam, le 20 août 1944 - Déporté à Buchenwald du 12 mars au 11 avril 1945 - Nommé rétroactivement colonel de réserve à compter du 25 mars 1942 - Compagnon de la Libération, le 12 juin 1945 - Croix de guerre 1939-1945 avec 3 citations - Affecté à la mission militaire pour les affaires allemandes, le 5 juillet 1945 - Promu Général de brigade aérienne, le 25 décembre 1945 - Après guerre devient ingénieur-conseil - Grand Croix de la Légion d'Honneur, le 19 janvier 1956 - Décédé à Cires-lès-Mello (Oise), le 30 décembre 1885 - Il est inhumé au cimetière des Batignolles - Photo famille de Guibert que je remercie pour son aide.

Ses citations

Citation à l'ordre du 9ème régiment de Hussards au Slt Alfred Heurtaux, en date du 28 août 1914 : Je n'ai pas retrouvé le texte.

Citation à l'ordre du 9ème régiment de Hussards au Slt Alfred Heurtaux, en date du 12 septembre 1914 : "Le 23 août 1914, le Ltt Heurtaux, chef d'une reconnaissance, arrivant au moment d'une attaque très vive des Allemands contre notre infanterie. Un lieutenant, chef d'un peloton de Hussards venait d'être blessé, le lieutenant Heurtaux prit le commandement du peloton de Hussards et comme notre infanterie repliait laissant en danger une batterie d'artillerie , il porta son peloton au combat à pied dans les tranchées abandonnées, l'y maintient jusqu'au départ de la batterie d'artillerie soutenant le combat jusqu'à 150 mètres de l'infanterie allemande.

Croix de Guerre et une citation à l'ordre du 9ème régiment de Hussards au Slt Alfred Heurtaux, en date du 3 octobre 1914 : "Etant en reconnaissance et apercevant une batterie française en danger, a combattu à pied dans les tranchées abandonnées et s'y est maintenu jusqu'au départ de la batterie."

Citation n° 373 à l'ordre de l'armée au Ltt Alfred Heurtaux, pilote à l'escadrille N 3, en date du 27 juillet 1916 : "Brillant pilote. le 16 juillet 1916, a abattu son troisième avion ennemi qui s'est écrasé sur le sol."

Chevalier de la Légion d'Honneur et une citation à l'ordre de l'armée au Ltt Alfred Heurtaux, pilote à l'escadrille N 3, en date du 4 août 1916 : "Sur le front depuis le début de la campagne. A fait preuve, comme officier de cavalerie, de qualités d'audace, de sang-froid et de dévouement qui lui ont valu trois citations. Dans l'aviation depuis le 1er décembre 1914, s'est signalé d'abord comme observateur de bombardement et de reconnaissance, puis comme pilote de chasse. A abattu deux avions allemands, le 4 mai et le 9 juillet 1916."

Citation n° 387 à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred Heurtaux, pilote de l'escadrille N 3, en date du 3 septembre 1916 : "Brillant pilote. Le 19 août 1916, a abattu son cinquième avion ennemi, qui s'est écrasé près des lignes anglaises."

Citation n° 394 à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred Heurtaux, pilote à l'escadrille N 3, en date du 26 septembre 1916 : "Brillant pilote de chasse. Le 17 septembre 1916, a abattu son septième avion ennemi qui s'est écrasé dans ses lignes."

Citation n° 407 à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred Heurtaux, pilote à l'escadrille N 3, en date du 28 octobre 1916 : "Brillant pilote de chasse. Le 25 septembre , a abattu son onzième avion ennemi qui s'est brisé en l'air."

Citation n° 60 à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred Heurtaux, pilote à l'escadrille N 3, en date du 12 novembre 1916 : "Brillant pilote de chasse. Le 17 et 20 octobre 1916, a abattu son neuvième et dixième avions ennemis qui se sont écrasés en feu dans nos lignes."

Citation n° 68 à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred Heurtaux, pilote à l'escadrille N 3, en date du 13 décembre 1916 : "Brillant pilote de chasse. A abattu, le 4 novembre 1916, son onzième avion ennemi qui est tombé en feu dans ses lignes, le 11 novembre, son douzième qui s'est écrasé dans les lignes françaises."

Citation n° 76 à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred Heurtaux, pilote de l'escadrille N 3, en date du 12 janvier 1917 : "Brillant pilote de chasse. Les 16 novembre et 24 décembre 1916, a abattu ses treizième et quatorzième avions ennemis"

Citation n° 130 à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred Heurtaux, pilote de l'escadrille N 3, en date du 12 février 1917 : "Brillant pilote de chasse. Les 26 et 27 décembre 1916, a abattu ses 15ème et 16ème avions ennemis."

Citation n° 131 à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred Heurtaux, pilote de l'escadrille N 3, en date du 13 février 1917 : Je n'ai pas retrouvé le texte.

Citation n° 132 à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred Heurtaux, pilote de l'escadrille N 3, en date du 14 février 1917 : Je n'ai pas retrouvé le texte.

Citation n° 486 à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred Heurtaux, pilote de l'escadrille N 3, en date du 14 juin 1917 : "Pilote de chasse d'une habileté et d'une audace exceptionnelles. Le 4 mai 1917, a abattu son 21ème avion ennemi. Le 5 mai, a attaqué seul un groupe de 9 avions ennemis et a été blessé au cours du combat."

Citation n° 291 à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred Heurtaux, pilote de l'escadrille N 3, en date du 5 août 1917 : Je n'ai pas retrouvé le texte.

Citation de l'escadrille N 3 obtenue pendant la période de commandement du Cne Alfred Heurtaux en date du 5 août 1917: "Brillante escadrille de chasse, se bat sans répit sur tous les fronts depuis deux ans, montrant le plus magnifique entrain et surtout le plus bel esprit de sacrifice. Sous les ordres du capitaine Heurteaux, blessé à l'ennemi, vient de prendre part aux opérations de Lorraine et de Champagne. Pendant cette période, a abattu 53 avions allemands, ce qui porte le nombre de ses victoires à 128 avions officiellement détruits et 132 autres désemparés."

Officier de la légion d'Honneur et une citation à l'ordre de l'armée au Cne Alfred Heurtaux, pilote de l'escadrille N 3 en date du 22 octobre 1917 : "Officier d'élite. D'abord cavalier d'une éclatante bravoure, est devenu un pilote de chasse d'une habileté et d'un sang-froid incomparables se battant depuis trois ans avec la même joie et le même culte du devoir. Garde au milieu des plus périlleuses attaques, le calme le plus étonnant et d'une audace splendide et donne un magnifique exemple de dévouement à la patrie. Blessé, le 5 mai 1917, en attaquant seul neuf avions de chasse ennemis, a été à nouveau gravement atteint, le 3 septembre 1917, au cours d'un dur combat. A abattu vingt et un appareils allemands. Quinze fois cité à l'ordre. Chevalier de la Légion d'Honneur pour faits de guerre."

 

Tous mes remerciements à :

- M. Antoine Loubeyre pour la transmission des archives d'Alfred Heurtaux, son grand-père.

Bibliographie :

- Archives du Général Alfred Heurtaux transmises par M. Antoine Loubeyre, son petit-fils.
- Fiche matricule du Général Alfred Heurtaux
archivée par les archives départementales de la Loire Atlantique.
- The French Air Service War Chronology 1914-1918
par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920
- Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- L'aviation française 1914-1940, ses escadrilles, ses insignes - par le Commandant E Moreau-Bérillon - publié à compte d'auteur en 1970.
- Les "As" français de la Grande Guerre par Daniel Porret publié en deux tomes par le SHAA en 1983.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la Guerre.
- Site Internet "Mémoires des hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien

 

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site

Albert Deullin Alexandre Bouchet

 

 

pas de fiche > 1918