Menu
Cliquez sur la barre titre pour revenir sur le menu.

Je recherche des photos de licences de la FAI et de licences de pilote civil d'aéroplanes, d'hydroplanes et autres.
Si vous possèdez de telles pièces, de préférence de la période 1910 à 1925, veuillez prendre contact avec l'auteur du site.

Licence de la Fédération
Aéronautique Internationale

Classement par numéro de brevet

Licence FAI n° 7243 de pilote aviateur de Octave de Hovre délivrée le 8 septembre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 7285 du 30 juin 1917. Escadrilles : SOP 28 - SAL 51 - SAL 30 - Photo : Collection Pierre de Hovre que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 7440 du pilote aviateur Gilles Jean de la Roche de Saint André délivrée le 20 octobre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 2462 du 21 janvier 1916 - Escadrilles : F 24 - MF 62 - Ecole de Cazaux - Photo Gilles de la Roche de Saint André transmise par son petit-fils Gilles que je remercie pour son aide.

Brevet de pilote FAI n° 7706 du Slt Maurice Joseph Falgayrac - Né le 22 septembre 1893 à Carmaux (Tarn) - Fils d'Alexandre Casimir Falgayrac et de Marie Castagné Domiciliés à Albi (Tarn) - Profession avant guerre Etudiant de l'école des Mines - Classe 1913 (normale) / 1915 (sursis et mobilisation) - Recrutement d'Albi (Tarn) sous le matricule n° 836 - Classé en service "Armé" et sursis accordé en octobre 1914 - Mobilisé au 3ème régiment d'infanterie, le 19 décembre 1914 - Affecté au 81ème régiment d'infanterie, le 28 juillet 1915 - Affecté au 213ème régiment d'infanterie, le 9 septembre 1915 - Passe à l'école militaire spéciale de St-Cyr comme élève aspirant, le 17 janvier 1916 - Nommé Aspirant au 213ème régiment d'infanterie, le 7 mai 1916 - Nommé Sous-lieutenant, à titre temporaire, le 2 septembre 1916 - Citation l'ordre du 213ème régiment d'infanterie, en date du 25 avril 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 25 mai 1916 - Formation initiale de pilote militaire à l'école d'aviation militaire de Tours du 26 mai au 10 août 1917 - A passé les épreuves obligatoires pour l'obtention du brevet de pilote militaire, 1er triangle entre Châteaudun, Parthenay et Tours, le 28 juillet 1917 - 2ème triangle entre Partheney, Châteaudun et Tours, le 7 août 1917 - 1ère montée à 2000 mètres, le 8 août 1917 - 2ème montée à 2000 mètres, le 10 août 1917 - Brevet de pilote militaire n° 7873 obtenu l'école d'aviation militaire de Tours, le 10 août 1917 - Quitte l'école d'aviation militaire de Tours en totalisant 30h10 de vol et 61 vols effectués seul à bord - Stage de perfectionnement sur Caudron G 4 à l'école d'aviation militaire de Châteauroux du 20 au 28 août 1917 - Au sein de cette école, il effectué 5h15 de vol pour 21 atterrissages - Affecté au front d'Orient - Stage de perfectionnement sur Dorand AR 1 au centre d'entrainement de Sédès du 19 octobre au 5 novembre 1917 - Pendant ce stage, il a effectué 5h05 de vol et totalise depuis son permier vol de 40h30 de vol et 111 atterrissages - Brevet de pilote FAI n° 7706 délivré par l'Aéroclub de France, le 20 octobre 1917 - Pilote de l'escadrille 501 d'Orient du 3 novembre 1917 au 2 décembre 1918 - Pendant cette période, il a piloté les avions suivants : Dorand AR 1 n° 1838 - Dorand AR 1 n° 3036 - Dorand AR 1 n° 278 - Victime d'un accident d'atterrissage, aux commandes d'un Dorand AR 1, en équipage avec le Ltt Duvergier, le 10 juin 1918 - Nommé Sous-lieutenant de réserve, à titre définitif, le 12 octobre 1918 - Nommé Lieutenant à titre temporaire, le 2 décembre 1918 - Rentré en France à compter du 2 décembre 1918, il effectue un stage de perfectionnement sur Sopwith 1A2 à l'école d'aviation militaire d'Avord à compter du 29 janvier 1919 - Pendant ce stage, il effectue 17h07 de vol dont 14h35 seul à bord et 27 atterrissages - Démobilisé, le 15 septembre 1919 - Domicilié rue de l'Ecluse Matabiau à Toulouse (Haute-Garonne), à compter du 15 septembre 1919 - Marié avec Mlle Adrienne Marie Louise Marcelle Cabanel à Servian (Hérault), le 28 décembre 1919 - Profession après guerre Ingénieur diplômé de l'école des Mines de Saint-Etienne (Loire) - Affecté au 38ème régiment d'infanterie, le 1er avril 1921 - Nommé Sous-lieutenant, à titre définitif, le 9 novembre 1921 - Domicilié au 13, rue de l'Eglise à Douchy (Nord), à compter du 1er mars 1923 - Nommé Lieutenant de réserve, à titre définitif, en date du 17 juillet 1923 - Affecté au 1er régiment d'infanterie, en date du 18 mars 1925 - Affecté au centre mobilisateur d'infanterie n° 13, en date du 1er juin 1928 - Domicilié à Nécherif Zebbeus, Gafsa (Tunisie), à compter du 19 février 1931 - Mis à la disposition du général commandant supérieur des troupes de Tunisie, le 13 mai 1931 - Affecté au centre de mobilisation d'infanterie d'Afrique n° 4, le 4 janvier 1933 - A effectué une période de réserve au 4ème régiment de tirailleurs tunisiens du 18 septembre au 8 octobre 1933 - A effectué une période de réserve au 4ème régiment de Zouaves du 1er au 14 octobre 1934 - Nommé Capitaine de réserve, le 25 juin 1935 - Domicilié au 52bis avenue Jean Jaurés à Tunis, compter du 1er juillet 1935 - A effectué une période d'exercices supplémentaires au 4ème bataillon d'étapes à El-Djem du 14 au 17 septembre 1938 - Rappelé à l'activité par la mobilisation générale au 4ème bataillon d'étapes, le 25 août 1939 - Passé en affectation spéciale à la disposition de la "Somerit", le 9 décembre 1939 - Directeur des mines de charbon et de phosphate de Tunisie et du Maroc - Renvoyé dans ses foyers, le 22 décembre 1939 - Rayé de l'affectation spéciale et rappelé au dépôt d'infanterie d'Afrique n° 4 à Kairouan, le 21 mai 1940 - Décédé à Toulouse (Haute-Garonne), le 10 octobre 1973 - Sources : Carnet de vol du Ltt Maurice Falgayrac - Liste des brevets militaires - Fiche matricule du département du Tarn - JORF - Dernière mise à jour : 5 septembre 2018.

Brevet FAI n° 7942 du MdL Hippolyte Cavieux décerné sur sa demande par l'Aéroclub de France, le 3 décembre 1917 - Photo transmise par Claude Brevet, son petit-neveu, que je remercie pour son aide.

Adj Hippolyte Joseph Marie Cavieux - Né le 20 mars 1891 à Viriat (Ain) - Fils de Marie Hippolyte Cavieux et de Célestine Angélique Guerry - Classe 1911 - Recrutement de Bourg (Ain) sous le matricule n° 657 - Engagé volontaire, pour trois ans, au 16ème régiment de chasseurs, le 7 mars 1910 - Nommé Brigadier, le 1er mai 1911 - Fin d'engagement et passage dans la réserve, le 7 mars 1913 - Domicilié à Sellières (Jura), à compter du 13 octobre 1913 - Domicilié chez M. de Truchy au 9, rue de Pontarlier à Besançon (Doubs), à compter du 20 décembre 1913 - Affecté, dans la réserve, au 9ème régiment de Hussards, le 1er avril 1914 - Profession avant guerre Eleveur - Rappelé à l'activité, au 9ème régiment de Hussards, par la mobilisation générale, le 2 août 1914 - Nommé Maréchal des Logis, le 5 septembre 1914 - Certificat d'aptitude à l'emploi de chef de section dans l'infanterie, en date du 28 février 1917 - Au cours de cette formation, il a suivi des instructions sur les grenades, le fusil-mitrailleur Chauchat, les mitrailleuses Saint-Etienne, Hotchkiss, Maxim et le canon de 37 mm - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 1er juillet 1917 - Formation théorique à l'école d'aviation militaire de Dijon du 1er au 11 juillet 1917 - Envoyé à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu pour suivre sa formation initiale de pilote militaire du 12 juillet au 7 septembre 1917 - A effectué son premier vol, en double commande, le 21 juillet 1917 - Nommé Adjudant, le 1er août 1917 - A effectué son premier vol seul, le 1er septembre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 8426 obtenu à l'école militaire d'aviation d'Ambérieu, le 7 septembre 1917 - Stage de perfectionnement "avions rapides" à l'école militaire d'aviation d'Avord jusqu'au 16 octobre 1917 - Pilote du GDE du 16 octobre au 16 novembre 1917 - Vol sur le SPAD VII n° 140, le 5 novembre 1917 - Lâché sur SPAD VII et XIII - Pilote de l'escadrille SPA 76 du 19 novembre 1917 au 19 janvier 1919 - Brevet FAI n° 7842 délivré, sur sa demande, par l'Aéroclub de France, le 3 décembre 1917 - En coopération avec le Slt Souleau, a abattu un avion ennemi tombé dans les lignes françaises, dans les environs de Craonne, le 27 mai 1918 - Citation n° 586 à l'ordre de la 6ème armée, en date du 7 juin 1918 - Citation à l'ordre de la 5ème armée, en date du 9 janvier 1919 - Tué au cours d'un accident aérien, au cours d'un vol d'essais, à Tournai (Belgique), le 19 janvier 1919 - Inhumé au cimetière civile de Habay-la-Ville (Belgique) - L'avion est un SPAD XIII - Sources : Pam - CCC de l'escadrille SPA 76 - Fiche matricule conservée aux archives départementales de l'Ain - MpF - JORF - Bailey/Cony - Site internet Geneanet - Dernière mise à jour : 11 avril 2021.

Licence FAI n° 7974 du pilote aviateur Elie Gallé délivrée le 5 décembre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 8536 obtenu sur Caudron G3 à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 11 septembre 1917 - Titulaire de l'insigne métallique de pilote militaire n° B 2565 (macaron), délivré le16 octobre 1917 - Pilote de l'escadrille SOP 134 / BR 134 du 24 février 1918 au 28 septembre 1919 - Photo Christian Gallé, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 8018 délivrée le 3 décembre 1917 du Maître de 2ème classe Raymond Frédéric Bouniot - Né le 29 décembre 1892 à Rioux (17) - Brevet de pilote militaire n° 8654 obtenu à l'école d'aviation militaire du Crotoy, le 17 septembre 1917 - A réalisé 28h00 de vol pour obtenir son brevet militaire - Stage de pilote d'hydravion de la marine à l'école d'aviation maritime d'Hourtin - A réalisé 2h55 de vol au sein de cette école - Stage pour l'obtention du brevet de pilote d'hydravion à l'école d'aviation maritime de St Raphaël - Brevet de pilote d'hydravions n° 392 en 16h44 réalisé au sein de cette école - Pilote du CAM de Platéali du 7 janvier au 29 novembre 1918 - 86h00 de vol réalisés au sein de cette unité - Malade du paludisme en novembre 1918, il est envoyé en convalescence en France - Arrivé à Toulon, le 27 décembre 1918, il est atteint de la grippe espagnole et décédé des suites de cette maladie à l'hôpital militaire Michel Lévy de Marseille, le 6 janvier 1919 - Il repose au cimetière Saint-Pierre de Marseille - Photo Raymond Bouniot transmise par Jean-Yves Romanetti que je remercie pour son aide.

License de vol FAI du Cal Henri Joseph Caster délivrée sur sa demande par l'Aéroclub de France, le 15 février 1918 - Brevet de pilote militaire n° 8713 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, le 20 septembre 1917 - Il a été pilote de l'escadrille V 116 - Photo Marjorie Caster, sa petite-fille que je remercie pour son aide - Un grand Merci à Philippe Guillermin pour la transmission de cette carte.

Licence FAI n° 8592 de pilote aviateur Jean Belleil délivrée le 15 février 1918 - Brevet de pilote militaire n° 8775 du 22 septembre 1917 - Escadrilles : SAL 32 - Photo M. Daniel Braud - Document transmis par M. Gérard Belleil, petit-fils de Jean Belleil.

Licence FAI n° 8806 de pilote aviateur du MdL Jean Louis Canal délivrée le 3 avril 1918 - Brevet de pilote militaire n° 8663 en date du 17 septembre 1917 à l'école de Chartres - Différentes unités : Dijon - Chartres - Avord - Groupe GB 5 - Photo Collection Samuel Kiettler que je remercie pour son aide.

Adj Marius Joseph Régis Jean Baptiste Roche - Né le 3 mars 1892 à St-André-des Effangeas (Ardèche) - Fils de Jean Roche et de Marguerite Boit - Service militaire au 3ème régiment d'afrique à compter du 7 avril 1913 - Profession avant guerre Chauffeur - Mobilisé à la compagnie 13/18 de marche du Train des équipes au Maroc - Mécaille Coloniale - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 28 mai 1917 - Brevet de pilote militaire n° 1133 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Etampes, le 1er juillet 1917 - Nommé Caporal, le 19 juillet 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux jusqu'au 11 août 1917 - Annexe du GDE de Pierrefonds du 30 août au 26 octobre 1917 - Pilote de l'escadrille AR 40 / SAL 40 du 29 octobre 1917 au 30 mars 1919 - Nommé Sergent, le 25 janvier 1918 - Stage sur Salmson 2A2 du 22 mars au 1er avril 1918 - Nommé Adjudant de réserve, le 1er octobre 1918 - A la dissolution de l'escadrille SAL 40, le 30 mars 1919, muté à la DAé de Nancy à compter du 17 avril 1919 - Photo Jean Marie Roche son petit-fils que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 9135 de pilote aviateur du Sgt Louis Housselstein délivrée le 16 avril 1918 - Brevet de pilote militaire n° 9166 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, le 7 octobre 1917 - Photo Martine Vanderesse, sa petite-fille, que je remercie pour son aide.

Sgt Louis Housselstein - Né le 19 juin 1895 à Blénod-les-Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle) - Fils de Martin Housselstein (ouvrier d'usine) et de Marthe Madeleine Françoise Valérie Comte - Domiciliés au 126, route nationale à Blénod-les-Pont-à-Mousson, puis au 13, rue Barbier Daucourt à Langres (Haute-Marne) - Profession avant guerre Sténo-dactylographe - Classe 1914 (engagement) / 1915 (normale) - Recrutement de Verdun (Meuse) sous le matricule n° 1129 - Engagé volontaire pour la durée de la guerre, au titre du 169ème régiment d'infanterie, le 6 août 1914 - Evacué pour courbatures fébriles sur l'hôpital central de Bar-le-Duc (Meuse), le 18 septembre 1915 - Evacué sur l'hôpital 56 de Vernet-les-Bains (Pyrénées-Orientales), le 10 octobre 1915 - Rejoint le dépôt des convalescents de Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 24 novembre 1915 - Dénéficie d'un mois de convalescence - Reparti en campagne au sein du 169ème RI, le 27 décembre 1915 - Evacué sur entorse du genou droit à Dompierre, le 28 avril 1917 - Rejoint le front, le 22 mai 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 13 juillet 1917 - Tests de sélections et cours théoriques à l'école d'aviation militaire de Dijon - Brevet de pilote militaire n° 9166 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, le 7 octobre 1917 - Citation n° 34 à l'ordre de l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, en date du 7 octobre 1917 - A reçu l'insigne métallique de pilote militaire (macaron) n° B 7275 - Nommé Caporal, le 24 octobre 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord, jusqu'au 20 décembre 1917 - Pilote du GDE du 20 décembre 1917 au 24 février 1918 - Pilote de l'escadrille C 43 du 24 février au 13 mars 1918 - Détaché à l'escadrille F 465 du 5 au 9 mars 1918 - Pilote de l'escadrille C 56 du 9 au 16 mars 1918 - Pilote de l'escadrille SOP 281 / BR 281 du 16 mars au 28 septembre 1918 - Détaché à l'annexe RGA de Béhonne (Meuse) du 5 au 13 avril 1918 - Nommé Sergent, le 11 août 1918 - Détaché à l'annexe GDE de Chartres du 20 août au 2 septembre 1918 - Stage Breguet 14 A2 au GDE du 21 au 23 août 1918 - Pilote des escadrilles VR 557 puis VR 558 du Maroc du 28 septembre 1918 au 22 août 1919 - Citation n° 28 à l'ordre de la colonne et attribution du Ouissam Alaouite, en date du 17 septembre 1919 - Démobilisé, le 22 août 1919 - Affecté, dans la réserve, au 1er régiment de bombardement de Metz-Frescaty, le 1er janvier 1920 - Affecté, dans la réserve, au 11ème régiment d'aviation de bombardement de Metz-Frescaty, le 1er août 1920 - Marié avec Mlle Simone Marie Homehr à Blénod-les-Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), le 18 avril 1922 - Passé en "Affectation spéciale" au titre de la société des Hauts Fourneaux et fonderies de Pont-de-Mousson (Meurthe-et-Mousson), le 22 juin 1923 - Médaille du combattant volontaire, en date du 25 juin 1930 - Rayé du personnel navigant des forces aériennes de terre, le 5 décembre 1932 - Décoré de la Médaille de la Victoire, en date du 1er juillet 1933 - Rayé de l'affectation spéciale, le 15 octobre 1934 - Classé en "Affectation Spéciale" au titre des fonderies de Pont-A-Mousson (Meurthe-et-Moselle), le 11 février 1936 - Croix du combattant volontaire, en date du 4 juin 1936 - Décédé à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), le 25 septembre 1979 - Photo Martine Vanderesse, sa petite-fille, que je remercie pour son aide - Sources : Registre des naissances de la commune de Blénod-les-Pont-à-Mousson - Pam - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille C 43 - CCC de l'escadrille BR 281 - Pas de CCC pour l'escadrille VR 557 - Fiche matricule du département de la Moselle - JORF - Dernière mise à jour : 12 novembre 2018.

Licence FAI n° 9463 de pilote aviateur du Ltt Jean Castany délivrée le 7 mai 1918 - Brevet de pilote militaire n° 9803 en date du 8 novembre 1917 à l'école de Chartres - Photo Internet - Je n'ai pas relevé le nom du propriétaire de ce document. s'il se reconnait, veuillez prendre contact avec l'auteur du site.

Licence FAI n° 9519 de pilote aviateur du MdL Constant Vallet, délivrée le 7 mai 1918 - Brevet de pilote militaire n° 9920 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 16 novembre 1917 - Photo transmise par Mme Monique Gallais que je remercie pour son aide.

MdL Constant Eugène Alphonse Vallet - Né le 15 février 1894 à Sap (Orne) - Fils d'Alphonse François Vallet et d'Honorine Marie Joséphine Bornet - Domiciliés à Champfromier (Ain) - Profession avant guerre Mécanicien - Classe 1914 - Recrutement de Belley (Ain) sous le matricule n° 1246 - Mobilisé au 4ème régiment d'artillerie de campagne de Besançon, le 4 septembre 1914 - Arrivé à l'unité, le 7 septembre 1914 - Nommé 2ème canonnier conducteur, le 7 septembre 1914 - Nommé 2ème canonnier servant, le 1er décembre 1914 - Nommé 1er canonnier servant, le 1er mars 1915 - Nommé Brigadier téléphoniste, le 28 octobre 1915 - Affecté au 233ème régiment d'artillerie de campagne, le 1er avril 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 16 septembre 1917 - Formation théorique à l'école d'aviation militaire de Dijon - Brevet de pilote militaire n° 9920 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 16 novembre 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux - Stage "Avions Rapides" à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de "Haute Ecole" à l'école d'aviation militaire de Pau, jusqu'au 29 janvier 1918 - Lâché sur SPAD VII, le 26 février 1918 - Licence FAI n° 9519 de pilote aviateur, délivrée le 7 mai 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 62 du 1er juin 1918 au 1er septembre 1919 - Nommé Maréchal de Logis, le 18 juillet 1918 - Citation à l'ordre de l'aéronautique de la 6ème armée, le 22 juillet 1918 - Nez gelé au cours d'une mission, le 12 octobre 1918 - Citation à l'ordre de la 6ème armée, en date du 18 octobre 1918 - Nommé Adjudant, le 15 janvier 1919 - Croix de Guerre et citation à l'ordre de l'armée, en date du 30 janvier 1919 - Placé en sursis d'appel du 1er au 30 septembre 1919 au titre de fabricant de peignes à Oyonnax (Ain) - Domicilié au 36, rue du Commerce à Oyonnax (Ain), le 5 juin 1922 - Profession Fabricant de peignes - Affecté, dans la réserve, au 35ème régiment d'aviation de Lyon-Bron, le 8 janvier 1925 - Affecté au 2ème groupe d'ouvriers de l'aéronautique, le 30 avril 1926 - Radié du personnel navigant des forces aériennes de terre, le 8 juin 1932 - Médaille Militaire, en date du 23 décembre 1933 - Fabricant d'articles en celluloid en 1937 - Sources : Pam - FM Ain - CCC SPA 62 - Liste des brevets militaires - JORF - Dernière mise à jour : 23 janvier 2016.

Licence FAI n° 9593 du Sol Henri Grimouille délivrée le 16 mai 1918 - Né le 1er septembre 1896 à Varzy (Nièvre) - Fils d'Alfred François Grimouille et de Marguerite Eugénie Pauline Rollet - Domiciliés à Clamecy (Nièvre) - Profession avant guerre Elève en pharmacie - Classe 1916 - Recrutement de Cosne-sur-Loire (Nièvre) sous le matricule n° 936 - Mobilisé au 27ème régiment d'infanterie, à compter du 12 avril 1915 - Affecté au 10ème régiment d'infanterie, le 2 décembre 1915 - Affecté au 359ème régiment d'infanterie, le 22 juillet 1916 - Blessé par trois éclats de grenades aux deux cuisses au bois le Prêtre, le 31 juillet 1916 - Evacué pour blessures de guerre à l'ambulance 3/44 du 31 juillet au 2 août 1916 - Transféré sur l'hôpital complémentaire n° 24 Bautzen-Thouvenot de Toul (Meurthe-et-Moselle) du 3 août au 28 septembre 1916 - Affecté au dépôt des éclopés de Neufchâteau (Vosges), du 29 septembre au 15 décembre 1916 - Après convalescence, a rejoint le 359ème RI, le 20 janvier 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 24 juin 1917 - Tests de sélection et formation théorique à l'école d'aviation militaire de Dijon - Brevet de pilote militaire n° 9514 obtenu à l'école d'aviation militaire de Juvisy, le 24 octobre 1917 - Stage de perfectionnement "Avions rapides" à l'école d'aviation militaire d'Avord du 3 novembre au 25 novembre 1917 - Nommé Caporal, le 5 novembre 1917 - Stage de "Haute Ecole" à l'école d'aviation militaire de Pau du 25 novembre au 6 décembre 1917 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux du 6 au 31 décembre 1917 - Pilote du GDE du Bourget-Dugny du 31 décembre 1917 au 12 avril 1918 - Lâché sur SPAD XIII, le 31 janvier 1918 - Evacué sur maladie (Gâle et bronchite) à l'hôpital temporaire n° 14 de Senlis du 18 février au 6 mars 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 94 du 12 avril 1918 au 14 janvier 1919 - Nommé Sergent, le 12 juin 1918 - Une victoire homologuée, le 15 juillet 1918 - Une victoire homologuée, le 14 octobre 1918 - Une victoire homologuée, le 14 octobre 1918 - Une victoire homologuée, le 3 novembre 1918 - A la date du 10 novembre 1918, il totalise 317h heures de vol, 58 patrouilles en solo, 6 combats en patrouille, 4 victoires aériennes homologuées, 2 attaques de Drachen, 5 liaisons d'infanterie, 4 missions de reconnaissance à longue portée avec protection de bombardement - Médaille militaire et citation à l'ordre de l'armée, en date du 25 novembre 1918 - Nommé Adjudant, le 5 décembre 1918 - Affecté au 9ème bataillon d'instruction du 33ème régiment d'infanterie, le 14 janvier 1919 - Pilote de l'escadrille SPA 91 du 4 mai au 1er juillet 1919 - Pilote de l'escadrille SPA 77 du 1er juillet 1919 au 20 septembre 1919 - Démobilisé, le 20 septembre 1919 - Domicilié rue des Fossés à Clamecy (Nièvre), à compter du 20 septembre 1919 - Etudes HEC, promotion des mobilisés en 1920 - Affecté, dans la réserve, au 32ème régiment d'aviation, le 1er janvier 1920 - A accompli une période volontaire au 2ème groupe d'aviation du 6 au 21 août 1920 - Affecté, dans la réserve, au 33ème régiment d'aviation d'observation de l'armée du Rhin, le 30 juin 1921 - Affecté, dans la réserve, au 2ème régiment d'aviation de chasse de Strasbourg (Bas-Rhin), le 5 novembre 1921 - Affecté, dans la réserve, au 33ème régiment d'aviation à Sobernheim, le 25 novembre 1921 - Affecté, dans la réserve, au 2ème régiment d'aviation de chasse de Strasbourg (Bas-Rhin), le 19 juin 1922 - Mariage avec Bertha Kohl, de nationalité allemande en 1922 - Domicilié au 6, cours Belzunie à Marseille (Bouches-du-Rhône), à compter du 5 mai 1923 - Création de la Société familiale Sogim Grimouille, spécialisée dans la distribution de produits et de matériels dentaires en mai 1923 - Affecté, dans la réserve, au 32ème régiment d'aviation, le 3 janvier 1924 - Suite à son changement de domicile sur Marseille, le 12 août 1925, a été affecté, dans la réserve, au 35ème régiment d'aviation, le 26 septembre 1925 - Domicilié au 8, cours Belzunie à Marseille, à compter du 3 novembre 1956 - Chevalier de la Légion d'Honneur, en date du 6 septembre 1957 - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille SPA 94 - Fiche matricule du département de la Nièvre - JORF - Dernière mise à jour : 6 décembre 2017 - Photo Henri Grimouille transmise par Jean Martin-Dondoz, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 10.311 du Brig Alfred Arsène Foulot - Né le 9 août 1898 à Les Maillys (Côte-d'Or) - Fils de Célestin Foulot (cultivateur) et de Marthe Dubé - Domiciliés à Mailly-l'Eglise, section de la commune des Maillys au 27, rue d'Auxonne à Dijon (Côte-d'Or) - Profession avant guerre Garçon de café - Classe 1918 - Recrutement de Dijon (Côte-d'Or) sous le matricule n° 1728 - Engagé volontaire pour la durée de la guerre, au titre du 14ème régiment de chasseurs, le 13 août 1915 - Affecté au 4ème escadron du régiment - Nommé Brigadier, le 14 janvier 1917 - Blessé par éclat d'obus avec plaie pénétrante de l'abdomen dans la région lombaire gauche dans les environs de Violy (Vosges), le 27 février 1917 - Médaille Militaire et citation à l'ordre du GQG, en date du 10 mars 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 30 août 1917 - Formation militaire et théorique à l'école d'aviation militaire de Dijon - Brevet de pilote militaire n° 10.579 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, le 16 décembre 1917 - Stage de perfectionnement "Bombardement" à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de spécialisation à l'école d'aviation militaire du Crotoy, jusqu'au 9 mars 1918 - Nommé Caporal, le 1er février 1918 - Pilote du GDE du 9 mars au 27 mai 1918 - Pilote de l'escadrille V 110 du 27 mai au 13 août 1918 - Tué au cours d'un accident d'avion sur le terrain d'aviation de Cernon (Marne), le 13 août 1918 - Après le décollage, le moteur du Voisin, qu'il pilotait, a présenté des ratés - Il a tenté de revenir au terrain - Son avion est parti en perte de vitesse et s'est écrasé avec son chargement de bombes et le plein de carburant - Il était en équipage avec le Slt Louis Rabardel (observateur) qui a aussi perdu la vie - Croix de Guerre et citation à l'ordre de l'armée, en date du 26 août 1918 - Photo transmise par Dominique Jovignot, son petit-neveu, que je remercie pour son aide - Sources : Registre des naissances (acte n° 20) de la commune de Les-Maillys (Côte d'Or) - Pam - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille V 110 - Fiche matricule conservée aux archives départementales de la Côte-d'Or - MpF - Bailey/Cony - JORF - Dernière mise à jour : 10 mai 2021.

Licence FAI n° 10.460 de pilote aviateur de Marcel Hare délivrée par l'Aéroclub de France, le 23 juillet 1918 - Il a obtenu le brevet de pilote militaire n° 10.788 à l'école d'aviation militaire de Châteauroux, le 4 janvier 1918 - Photo Thierry Wertheimer, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Cal Marcel Alphonse Henri Hare - Né le 22 mai 1893 à Brionne (Eure) - Fils de Ferdinand Alphonse Hare et de Blanche Elisa Alphonsine Delouche - Domiciliés à Serquigny (Eure) - Profession avant guerre Tonnelier - Classe 1913 - Recrutement de Bernay (Eure) sous le matricule n° 513 - Engagé volontaire au titre du 3ème régiment de tirailleurs algériens à Bône, à compter du 14 mai 1912 - En Algérie du 14 mai 1912 au 5 avril 1914 - Nommé Caporal, le 1er mars 1913 - Affecté au 7ème régiment de tirailleurs indigènes, le 15 août 1913 - Au Maroc du 6 avril au 24 août 1914 - Médaille coloniale avec agrafes "Maroc" et "Sahara" - Affecté au 24ème régiment d'infanterie - Blessé par balle sur la face droite de la cuisse en Champagne, le 6 septembre 1914 - Blessé par balle dans la région fessière droite à Boesinghe (Belgique), le 3 mai 1915 - En Algérie du 12 août 1915 au 16 avril 1916 - Nommé Sergent, le 22 février 1916 - En région subsaharienne du 16 avril 1916 au 21 août 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote - Brevet de pilote militaire n° 10.788 à l'école d'aviation militaire de Châteauroux, le 4 janvier 1918 - Marié avec Mlle Olga de Chauvière à Châteauroux (Indre), le 10 juin 1918 - Licence FAI n° 10.460 de pilote aviateur délivrée par l'Aéroclub de France, le 23 juillet 1918 - Pilote du GDE du XXX au 14 juin 1918 - Fait prisonnier lors du convoyage d'un avion Letord dans les environs de St-Mihiel (Meuse), le 14 juin 1918 - probablement perdu et posé par erreur chez l'ennemi - Transféré d'abord sur St-Avold (Moselle), puis interné au camp de prisonniers de Giessen (Allemagne) - Rapatrié en France, le 18 décembre 1918 - Rengagé pour deux ans au titre du 7ème tirailleurs indigènes, à compter du 8 juillet 1919 - Nommé Sergent-major, le 1er janvier 1920 - Remise Sergent, sur sa demande, le 23 septembre 1920 - Rengagé pour un an au titre du 2ème tirailleurs indigènes, à compter du 8 juillet 1921 - Au Maroc du 22 juin 1922 au 10 avril 1925 - Rengagé pour deux ans au titre du 61ème tirailleurs marocains, à compter du 7 juillet 1922 - Affecté au 15ème régiment de tirailleurs algériens, le 18 février 1924 - Rengagé pour un an au titre du Maroc, à compter du 8 juillet 1924 - En Tunisie du 17 avril au 27 juillet 1925 - Au Maroc du 28 juillet au 21 novembre 1925 - En Tunisie du 22 novembre 1925 au 13 mai 1927 - Fin d'engagement, le 14 mai 1927 - Affecté, dans la réserve, au 39ème régiment d'infanterie, à la même date - Affecté, dans la réserve, au 23ème régiment d'infanterie du 20 octobre 1927 au 21 septembre 1929 - Domicilié et employé à la coopérative au 102, Mannzerstrasse à Coblence (Allemagne), à compter du 20 octobre 1927 - Domicilié au 28, boulevard Châteaudun à Orléans, en date du 8 mars 1930 - Invalidité de 10 % pour séquelles de blessures par balles à la hanche et la cuisse droite par la commission de réforme d'Orléans, le 18 février 1931 - Pas de séquelles du paludisme- Affecté au centre de mobilisation d'infanterie n° 32 - Domicilié au 2, rue de l'Avenir à St-Gratien (Seine-et-Oise), à compter du 20 août 1963 - Sources : Liste des brevets militaires - Fiche matricule du département de l'Eure - CICR - Dernière mise à jour 9 février 2019.

Licence FAI n° 10.555 de pilote aviateur de Léon Albert Camille Thierry délivrée, le 23 juillet 1918 - Il a obtenu le brevet de pilote militaire n° 11.303 à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, le 4 février 1918 - Photo Thierry Wertheimer, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 11.322 de pilote aviateur du Ltt André Winsback délivrée le 11 septembre 1918 - Né le 9 novembre 1894 à Toul (54) - Engagé au 12ème régiment de Dragons, le 13 août 1913 - Mobilisé au 12ème régiment de Dragons, le 2 août 1914 - Nommé sous-lieutenant, le 7 septembre 1915 - 4ème régiment de Dragons - Nommé Lieutenant, le 7 septembre 1917 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 21 décembre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 11.702 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 20 février 1918 - Stage de transformation à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau - Rayé du personnel navigant suite à des problèmes de santé, décision du GQG n° 27.833 en date du 21 mai 1918 - 4ème régiment de Dragons / 2ème corps de Cavalerie du 25 mai au 11 octobre 1918 - Réintégré, le 19 septembre 1918 - A nouveau rayé du personnel navigant pour raison de santé, décision n° 30.772 en date du 21 octobre 1918 -ème régiment de Dragons à compter du 27 octobre 1918 - Chef de corps du 7ème régiment de Spahis algériens, mort pour la France, le 27 février 1945 - Photo M. Flavien Bonneville, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 11.509 de pilote aviateur du Soldat Robert Laruelle délivrée le 24 septembre 1918 - Photo Mathieu Laruelle, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Cal Robert Léon Laruelle - Né le 7 décembre 1895 à La Châtre (Indre) - Fils de Germain Laruelle et de Célina Baudelot - Domiciliés au 6, rue du Marché à La Châtre (Indre) - Profession avant guerre Mécanicien - Classe 1915 - Recrutement de Châteauroux sous le matricule n° 773 - Mobilisé au 78ème régiment d'infanterie, à compter du 17 décembre 1914 - Affecté au 412ème régiment d'infanterie - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 27 décembre 1917 - Nommé Caporal, le 14 mars 1918 - Brevet de pilote militaire n° 11.975 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 7 mars 1918 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord, jusqu'au 7 juin 1918 - Lâché Breguet 14 A2, le 24 juillet 1918 - Pilote de l'escadrille BR 283 du XX XXX 1918 au 8 janvier 1919 - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - Dernière mise à jour : 19 juillet 2016.

Licence FAI n° 12.058 de pilote aviateur de Jean Marion délivrée par l'Aéroclub de France, le 11 octobre 1918 - Photo Hugo Marion que je remercie pour son aide.
MdL Jean Marion - Né le 21 août 1895 à Tauves (Puy-de-Dome) - Fils de François Marion et de Henriette Marie Ramade - Profession avant guerre Conducteur d'automobile et mécanicien - Mobilisé au 86ème régiment d'infanterie, le 16 décembre 1914 - Affecté au 17ème groupe d'autos-canons - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 1er décembre 1917 - Affecté à l'école d'Istres, le 21 décembre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 12.509 obtenu sur avion Nieuport 23m² à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 24 mars 1918 - A réalisé 29h10 de vol (11 heures en D.C et 18h10 seul à bord) et 185 atterrissages au sein de cette école - Nommé Caporal, le 30 mars 1916 - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau, jusqu'au 27 avril 1918 - A effectué 11h30 de vol et 90 atterrissages au sein de cette école - Division SPAD du GDE pour 1h35 de vol et 11 atterrissages, le 1er juillet 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 162 du 4 juillet 1918 au 26 mars 1919 - En mission au RGA du 13 au 16 juillet 1918 - Nommé Maréchal des Logis, le 10 septembre 1918 - Deux citations à l'ordre de l'escadrille SPA 162 - Pilote de l'escadrille SPA 48 du 27 mars au 5 avril 1919 - Pilote de l'escadrille SPA 93 du 5 avril au 18 mai 1919 - A effectué 20h20 de vol dans cette unité - Mobilisé au 1er groupe aérien à la base aérienne d'Aulnat en 1940 - Une mission à bord d'un Potez 63-74, le 9 avril 1940 - Démobilisé par la 7ème compagnie du bataillon de l'Air 105, le 12 juillet 1940 - Médaille Militaire en 1963 - Se retire à la Bourboule (Puy-de-Dome).

Licence FAI n° 12121 du Sgt Robert Louis François Gautier délivrée le 11 octobre 1918 - Né le 9 décembre 1897 à Paris 18ème (75) - Fils de Raoul Adolphe Gautier (métreur) et de Marie Louise Rouleau (couturière) - Domiciliés au 20, rue Nélaton à Paris (75) - Profession avant guerre employé de commerce - Classe 1917 - Recrutement du 2ème bureau de la Seine sous le matricule n° 1428 - Engagé pour quatre ans, au titre du 5ème régiment de Chasseurs d'Afrique, le 26 janvier 1916 - Hospitalisé à trois reprises du 3 au 19 octobre 1916, du 14 au 22 novembre 1916 et du 23 novembre au 9 décembre 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 8 décembre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 13.486 obtenu à l'école d'aviation militaire de Châteauroux, le 16 mai 1918 - Nommé Brigadier, le 4 février 1918 - Stage de perfectionnement "Avions rapides" à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 19 mai 1918 - Stage de "Haute-école"  à l'école d'aviation militaire de Pau, le 29 juin 1918 - Stage à l'école d'aviation militaire de Voves, le 14 juillet 1918 - Stage au CIACB de Perthe jusqu'au 1er octobre 1918 - Lâché sur avions SPAD VII et XIII, le 13 août 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 164 du 1er octobre 1918 au 15 février 1919 - Passé au dépôt de matériels de l'aéronatique n° 2 du 15 au 21 février 1919 - Citation n° 142 à l'ordre de l'aéronautique, en date du 29 octobre 1918 - Nommé Maréchal des Logis, le 26 novembre 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 94 du 21 février 1919 au 6 mars 1919 - Hospitalisé à Paris, à compter du 28 février 1919 - Parti à la Division aérienne (DAé), le 23 avril 1919 - Démobilisé, le 3 février 1920 - Affecté, dans la réserve, au 21ème régiment d'aviation - Rejoint l'Air Mail (postes américaines) des Etats-Unis au début juillet 1920 - Domicilié au 621, E. Street North à Washington (USA), à compter du 23 mars 1920 - Décédé au cours d'un accident d'atterrissage sur le terrain du Postal Aviation Field, College Park, Maryland, le 16 août 1920 - Son avion a heurté un pylône radio, s'est écrasé et a pris feu - Sources : Registre des naissances de la mairie du 18ème arrondissement de Paris (n° 5696) - Pam - Fiche matricule du 2ème bureau de la Seine conservée aux archives départementales de Paris - CCC de l'escadrille SPA 164 - CCC de l'escadrille SPA 94 - JORF - Dernière mise à jour : 8 avril 2020 - Photo collection Julien Fève que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 12.179 du Cal Jean Laurent délivrée le 28 octobre 1918 - Né le 15 mai 1894 à Bességes (Gard) - Photo transmise par Maude Michali, son arrière petite fille.

Brevet FAI du Cal René Henri Walck délivré sur sa demande par l'Aéroclub de France, le 28 octobre 1918 - Né le 19 août 1897 à Paris 15ème (75) - Fils de Gaston Louis Walck et d’Eugénie Séger - Domiciliés au 4, rue Commines à Paris 3ème (75) - Profession avant guerre sculpteur - Classe 1917 - Recrutement du 4ème bureau de la Seine sous le matricule n° 773 - Mobilisé au 29ème régiment d’infanterie, le 11 janvier 1916 - Affecté au 162ème régiment d’infanterie, le 21 février 1917 - Croix de Guerre et citation à l’ordre de la brigade, en date du 6 mai 1917 - Inscrit sur le livre d'or des soldats de Verdun sous le n° D 3544 - Passé à l’aéronautique militaire comme élève pilote - Nommé Caporal, le 2 avril 1918 - Brevet de pilote militaire n° 12.668 obtenu à l’école d’aviation militaire d’Istres-Miramas, le 8 avril 1918 - Stage de perfectionnement à l’école d’aviation militaire de Pau, jusqu’au 13 mai 1918 - Stage sur Avions SPAD au GDE du 13 mai au 8 juillet 1918 - Lâché sur avions SPAD VII et XIII, le 1er juillet 1918 - Stage au CIACB du 8 juillet au 14 août 1918 - Pilote de l’escadrille SPA 77 du 14 août au 16 septembre 1918 - Fait prisonnier au cours d’une patrouille dans les environs de Vouziers (Ardennes), le 16 septembre 1918 - Son SPAD a probablement été touché par un tir de DCA qui protégeait le ballon d'observation d'artillerie BZ 152 - Il a été contraint d'atterrir en zone occupée par les Allemands - Transféré successivement sur Sedan (Ardennes) et Metz (Moselle), il a été finalement interné au camp de Giessen (Allemagne) - Rapatrié, le 29 novembre 1918 - Brevet de pilote FAI n° 12.302 délivré, sur sa demande, par l'Aéroclub de France, le 28 octobre 1918 - Démobilisé, le 20 septembre 1919 - Profession après guerre Dessinateur industriel - Domicilié au 4, rue Commines à Paris 3ème (75) à compter du 26 février 1921 - Affecté, dans la réserve, au 38ème régiment d’aviation, le 29 décembre 1923 - Affecté, dans la réserve, au 5 ème groupe d’ouvriers d’aéronautique, le 2 avril 1926 - Passé en affectation spéciale au titre des établissement central du matériel de la radiotélégraphie, au 51 bis, boulevard Latour-Maubourg à Paris (75), le 4 mai 1931 - Domicilié au 278, rue Vaugirard à Paris (75), à compter du 27 janvier 1932 - Radié du personnel navigant, le 18 juin 1932 - Domicilié au 5 rue Charles Cros à Paris 20ème (75), à compter du 25 janvier 1934 - Affectation spéciale au titre de l'établissement central du matériel de la radiotélégraphie militaire, au 51 bis boulevard Latour Maubourg à Paris - Démobilisé, le 6 août 1940 - Après l'armistice, à appartenu au groupe de choc FFI du 20ème arrondissement - Sources : Pam - CCC de l’escadrille SPA 77 - Liste des brevets militaires - Fiche matricule du 4ème bureau de la Seine conservée aux archives départementales de Paris - CICR - Bailey/Cony - JORF - Attestation d'appartenance au groupe de choc FFI du 20ème arrondissement de Paris - Dernière mise à jour : 17 mars 2021.

Licence FAI n° 12.881 du Slt Léon Pommiès, délivrée le 11 novembre 1918 - Né à Dax (Landes) le 23 août 1890 - Fils de Vincent Pommiès et de Marguerite Puigerolle - Domiciliés au 32, rue des Carmes à Dax (Landes) - Classe 1910 - Recrutement de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) sous le matricule n° 101 - Service militaire au 144ème régiment d'infanterie, à compter du 7 octobre 1911 - Nommé Caporal, le 2 octobre 1912 - Fin de service militaire et renvoyé dans ses foyers, le 8 novembre 1913 - Mobilisé au 144ème régiment d'infanterie, le 2 août 1914 - Nommé Sergent, le 26 septembre 1914 - Nommé Sous-lieutenant à titre temporaire, le 13 septembre 1917 - Croix de Guerre et citation à l'ordre de la division coloniale, le 17 juin 1917 - Passé à l'aviation militaire comme élève pilote, le 19 décembre 1917 - Rejoint l'école d'aviation militaire de Chartres le 23 janvier 1918 - Brevet de pilote militaire n° 13.338 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 14 mai 1918 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Pau du 26 mai au 22 juin 1918 - Stage de spécialisation "bombardement" à l'école d'aviation militaire d'Avord du 22 juin au XX août 1918 - Stage "Bombardement" sur Breguet 14 B2 à l'école d'aviation militaire du Crotoy du XX août au 2 octobre 1918 - Affecté au GDE de Chartres du 2 octobre à 10 décembre 1918 - Lâché sur Breguet 14, le 14 octobre 1918 - Affecté à l'école d'aviation de Chartres du 10 décembre 1918 au 21 août 1919 - Démobilisé par le 3ème groupe d'aviation annexe de Bordeaux, le 22 août 1919 - Profession après guerre Commerçant - Affecté, dans la réserve, au 31ème régiment d'aviation, le 30 novembre 1920 - Nommé Sous-lieutenant de réserve à titre définitif, le 22 juillet 1921 - Domicilié au 4, rue du Maréchal Foch à Tarbes - Affecté, dans la réserve, au 36ème groupe d'aviation de Pau, le 1er avril 1923 - Passé à l'arme de l'aéronautique militaire, le 20 juin 1923 - Rappelé à l'activité et affecté à la base aérienne de Pau, le 2 septembre 1939 - Stage de deux mois d'administration et de comptabilité à l'école de Versailles, à compter du 28 octobre 1939 - Affecté à la base aérienne de Saint-Jean-d'Angely (bataillon de l'air n° 129), le 9 novembre 1939 - Affecté au bataillon de l'air n° 111, le 8 février 1940 - Photo Dominique Delluc, son petit-fils, que je remercie pour son aide - Sources : Pam - JORF - Fiche Matricule du département des Landes - Dernière mise à jour : 1er décembre 2016.

Licence FAI n° 12901 du Slt Raoul Deverchère délivrée le 11 novembre 1918 - Né le 8 octobre 1894 à Saint-Etienne - Brevet de pilote militaire n° 13381 en date du 15 mai 1918 à l'école d'aviation d'Ambérieu - Photo Agnès Payen, petite fille de Raoul Deverchère que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 12806 de pilote aviateur du Caporal Eugène Malausséna délivrée le 11 nov 1918 - Brevet de pilote militaire n° 13211 en date du 5 mai 1918 à l'école de Vineuil - Différentes unités : 52eme RI - 157eme RI - 279eme RI - Dijon - Etampes - Avord - Le Crotoy - Chartres. Collection "Guynemer" membre du forum Histoire Militaria 14/18 que je remercie pour son aide.

Brevet FAI n° 13.043 du Cal Edoaurd Eugène Maury délivré sur sa demande par l'Aéroclub de France, le 11 novembre 1918 - Né le 1er février 1893 à Paleyrac (Dordogne) - Fils de Jean Maury et de Maria Veyssière - Profession avant guerre Etudiant en pharmacie - Classe 1913 - Recrutement de Bergerac (Dordogne) sous le matricule n° 753 - A renoncé à son sursis d'incorporation, le 1er novembre 1913 - Affecté à la 20ème section d'infirmiers militaires, le 4 décembre 1913 - En service en Algérie au 5 décembre 1913 au 13 octobre 1914 - Affecté à la 11ème section d'infirmiers militaires, le 17 septembre 1916 - Affecté à la 23ème section d'infirmiers militaires, le 27 janvier 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le (3ème trimestre) 1917 - Brevet de pilote militaire n° 10.723 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 30 décembre 1917 - Nommé Caporal, le 24 mai 1918 - Moniteur de pilotage de la section Nieuport de l'école d'aviation militaire d'Istres du 19 juillet 1918 au XXX - Démobilisé, le 4 septembre 1919 - Profession après guerre Cultivateur - Marié avec Mlle Adrienne Meynaud, à Paleyrac, le 30 décembre 1920 - Affecté, dans la réserve, au 3ème bataillon du 2ème régiment d'aérostation d'Angers, le 1er janvier 1924 - Affecté au centre de mobilisation d'aérostation n° 102, le 1er mai 1929 - Affecté à la base aérienne de Tours (comme dépôt agricole), le 21 mars 1940 - Maire de la commune de Paleyrac dans les années 50 - Décédé à Paleyrac, le 27 octobre 1974 - Photo Edouard Maury datée du 24 mai 1919 et transmise par Cyril Lavelle, son arrière petit-fils, que je remercie pour son aide - Sources : Registre des naissances de la communes de Paleyrac - Fiche matricule du département de la Dordogne - En attente du dépannage du site "Mémoire des Hommes" - Liste des brevets militaires - Carnet de vol - Dernière mise à jour : 13 mai 2018 - Photo Cyril Lavelle, son arrière petit-fils, que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 13.118 de pilote aviateur du Caporal Maurice Floch délivrée le 11 nov 1918 - Né le 8 mai 1893 à Fresnes-sur-Escaut (59) - Brevet de pilote militaire n° 13.473 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 16 mai 1918 - Photo Annouck Flock, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 13.031 de pilote aviateur du Ltt Jean Abadie délivrée le 11 novembre 1918 - Photo Thierry Abadie, son petit-fils, que je remercie pour son aide.
* Ltt Bertrand Marie Joseph Abadie - Né le 21 mars 1892 à Lombez (Gers) - Fils de Michel Joseph Abadie et Marie Verdier - Engagé à l'école spéciale militaire de St-Cyr, le 27 septembre 1911 - Affecté au 6ème régiment de Hussards - Passé à l'aviation militaire, le 21 juillet 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1546 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Etampes, le 10 septembre 1915 - Nommé Sous-Lieutenant à titre définitif, le 1er octobre 1915 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu jusqu'au au 12 octobre 1915 - RGA du Bourget du 12 octobre au 2 novembre 1915 - Pilote de l'escadrille VB 114 du 4 novembre 1915 au 22 juin 1917 - Une citation à l'ordre du groupe de Bombardement, le 8 avril 1916 - Une citation à l'ordre de l'armée, le 8 juin 1916 - Une citation à l'ordre de l'armée, le 6 juin 1917 - Commandant de l'escadrille  PS 127 / BR 127 du 25 juin 1917 au 21 avril 1918 - Entrainement au GDE sur avion Breguet XIV B 2 du 21 octobre au 14 novembre 1917 - Stage de tir à l'école du tir aérien de Cazaux du 3 au 13 janvier 1918 - Hospitalisé du 28 janvier au 5 février 1918 -  Tué au combat, lors d'une mission de bombardement, dans les environs de Jussy / Séraucourt-le-Grand (Aisne), le 21 avril 1918 - Il faisait équipage avec le Ltt Georges Mativon qui a également perdu la vie.

Licence FAI n° 13727 de pilote aviateur de Marcel Methivier délivrée le 24 décembre 1918 - Brevet de pilote militaire n° 14.191 du 24 juin 1918 à Ambérieu - Escadrille : VB 113 - Photo : Collection Bernard Palmatum que je remercie pour son aide.

Brevet FAI n° 14.398 du MdL François Auguste Bolzinger délivré sur sa demande par l'Aéroclub de France, le 25 janvier 1919 - Né le 8 décembre 1889 à Marville (Meurthe-et-Moselle) - Fils de François Bolzinger et de Marie Célina Rodicq - Parents décédés, tuteur M. Antoine Molin domicilié à Briey (Meurthe-et-Moselle) - Classe 1909 - Recrutement de Stenay (Meuse) sous le matricule n° 1674 - Recrutement transféré sur Thionville en 1924 sous le matricule n° 1205 - Engagé volontaire pour trois ans, au titre du 61ème régiment d’artillerie, le 19 mars 1910 - Nommé 1 er canonnier conducteur, le 3 novembre 1910 - Nommé Brigadier, le 5 février 1911 - Nommé Maréchal des Logis, le 28 septembre 1912 - Fin d’engagement et passage dans la disponibilité, le 19 mars 1913 - Profession avant guerre représentant de commerce - Rappelé à l’activité par la mobilisation générale, au 61ème régiment d’artillerie, le 2 août 1914 - Blessé avec fracture du métatarse du pied droit en allant à la manœuvre avec sa batterie au terrain de la gare, le 11 février 1915 - Croix de guerre avec étoile d’argent et citation à l’ordre de la 72 ème division, en date du 12 avril 1916 - Affecté au 261ème régiment d’artillerie, le 1er avril 1917 - Nommé Maréchal des Logis fourrier, le 16 septembre 1917 - Passé à l’aéronautique militaire comme élève pilote, le 15 février 1918 - Tests de sélection et cours théorique à l’école d’aviation militaire de Dijon du 15 février au 27 avril 1918 - Arrivé à l’école d’aviation militaire de Châteauroux, le 27 avril 1918 - Brevet de pilote militaire n° 14.755 obtenu à l’école d’aviation militaire de Châteauroux, le 22 juillet 1918 - Stage de perfectionnement "Avions rapides" à l’école d’aviation militaire d’Avord, le 24 juillet 1918 - Stages de spécialisation aux écoles de Pau, le 12 septembre 1918, de Biscarosse, le 25 septembre 1918 et de Voves du 5 au 31 octobre 1918 - Pilote de la division Nieuport du GDE, le 31 octobre au 10 décembre 1918 - Affecté à l’école d’aviation militaire de Chartres, le 10 décembre 1918 - Démobilisé, le 11 juillet 1919 - Domicilié à Herserange (Meurthe-et-Moselle), à compter du 19 décembre 1919 - Domicilié au 32, rue Saint-Louis à Longwy (Meurthe-et-Moselle), à compter du 17 février 1920 - Marié avec Mlle Marie Léonie Humbert en mairie de Landres (Meurthe-et-Moselle), le 15 mars 1920 - Propriétaire de l’hôtel de la Sirène à Etain (Moselle), à compter du 18 février 1921 - Domicilié à Landres (Moselle), à compter du 26 juillet 1929 - Profession en 1937 cultivateur – Affecté, dans la réserve, au centre de mobilisation d’infanterie n° 63, le 15 janvier 1938 - Photo transmise par François Bolzinger, son petit-fils, que je remercie pour son aide - Sources : Pam - Fiche matricule conservée aux archives départementales de la Moselle - Liste des brevets militaires - JORF - Dernière mise à jour : 2 avril 2020.

Licence FAI n° 14.461 de pilote aviateur de Prosper Gautier délivrée le 25 janvier 1919 - Brevet de pilote militaire n° 14.828 du 26 juillet 1918 à Vineuil - Collection Louis Brugnerotto que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 14512 de pilote aviateur du Sgt Paul Replonge délivrée le 25 janvier 1919 - Brevet de pilote militaire n° 14.863 du 30 juillet 1918 à l'école d'aviation d'Istres - Photo M. Guillaume Decerf, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 14.614 de pilote aviateur du Sol Joseph Perrier délivrée le 10 février 1919 - Brevet de pilote militaire n° 14.950 du 1er août 1918 à l'école d'aviation d'Istres - Photo Mme Isabelle Guillot, sa petite-fille, que je remercie pour son aide.

Sol Joseph Perrier - Né le 29 mars 1890 à Saint-Etienne (Loire) - Classe 1910 - Recrutement de Saint-Etienne (Loire) sous le matricule n° XXX - Brevet de pilote militaire n° 14.950 du 1er août 1918 à l'école d'aviation d'Istres - Nommé Caporal - Licence FAI n° 14.614 de pilote aviateur du Sol Joseph Perrier délivrée le 10 février 1919 - Affecté à l'aviation du Levant - Nommé Sergent - Nommé Adjudant, le 23 juin 1921 - Affecté au 35ème régiment d'aviation - Nommé Adjudant-chef, le 31 janvier 1925 - Médaille Militaire, en date du 7 juillet 1925 - Sources : Liste des brevets militaires- JORF - Dernière mise à jour 7 juillet 2017.

Brevet FAI n° 15.379 du Slt François Marie Joseph Henri Goby - Né le 8 avril 1895 à Grasse (Alpes-Maritimes) - Fils de François Xavier Goby et de Marie Tombarel - Classe 1915 - Recrutement de Nice (Alpes-Maritimes) sous le matricule n° 834 - Mobilisé au 22ème régiment d'infanterie coloniale, le 17 décembre 1914 - Nommé Aspirant, le 15 avril 1915 - Affecté à la 8ème compagnie du 40ème régiment d'infanterie, caserné à Nimes (Var), le 12 mai 1915 - Affecté à la 5ème compagnie du 40ème RI, le 17 janvier 1916 - Affecté au 287ème régiment d'infanterie, le 7 juin 1916 - Affecté au 19ème bataillon de chasseurs à pied, le 29 juillet 1916 - Blessé par balle à l'avant bras droit (fracture) à Bouchavesnes, le 7 octobre 1916 - Evacué sur un hôpital, le 7 octobre 1916 - Croix de Guerre et citation n° 171 à l'ordre du 19ème bataillon de chasseurs à pied - Retour de convalescence le 10 décembre 1917 - Détaché au 1er groupe d'aviation de Dijon-Longvic, le 23 janvier 1918 - Affecté au 1er groupe d'aviation, le 23 janvier 1918 - Envoyé comme élève pilote à l'école d'aviation militaire d'Istres (Bouches-du-Rhône), le 13 juin 1918 - Nommé Sous-lieutenant de réserve, à titre temporaire, le 23 juillet 1918 - Brevet de pilote militaire n° 15.730 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 5 septembre 1918 - Nommé Sous-lieutenant à titre temporaire, le 12 septembre 1918 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Pau, le 28 septembre 1918 - Stage à l'école d'aviation militaire de Biscarrosse, le 2 octobre 1918 - Affecté au 19ème bataillon de chasseurs, le 31 décembre 1918 - Démobilisé, le 21 septembre 1919 - Domicilié au 41, rue du jeu de Ballon à Grasse (Alpes-Maritimes), à compter du 21 septembre 1919 - Nommé Sous-lieutenant de réserve, à titre définitif, le 26 septembre 1919 - Affecté au 25ème bataillon de chasseurs, le 12 janvier 1920 - Nommé Lieutenant de réserve, le 26 septembre 1923 - Domicilié au 215, Pearl Street à New-York (Etats-Unis), à compter du 1er septembre 1924 - Affecté au centre de mobilisation d'infanterie n° 151, le 27 août 1927 - A effectué une période de reserve au 20ème bataillon de chasseurs à pied du 3 au 27 avril 1934 - Affecté au centre de mobilisation d'infanterie n° 154, le 25 février 1935 - A effectué une période de reserve au 141ème régiment d'infanterie alpine du 7 au 16 juin 1938 - Affecté au centre de mobilisation d'infanterie n° 151, le 1er mai 1939 - Rappelé à l'activité et affecté au dépôt n° 151 (compagnie de passage de Grasse) - Détaché au centre d'instruction du personnel de liaison d'Auxi-le-Château, le 24 août 1939 - Dirigé sur sa nouvelle affectation par gare régulatrice d'Amiens, le 20 avril 1940 - Affecté à la mission française de liaison auprès de l'armée britannique, le 27 avril 1940 - Démobilisé, par le centre de démobilisation de Bourg, le 18 juillet 1940 - Sources : Liste des brevets militaires - Fiche matricule du département des Alpes-Maritimes - JORF - Dernière mise à jour : 12 juillet 2018 - Photo Service bibliothèque et médiathèques de la ville de Grasse transmise par Hervé Faure que je remercie pour son aide -

Brevet FAI n° 15.184 délivré par l'Aéroclub de France au Cal Jules Gauthier, le 6 mars 1919 - Né le 2 juin 1895 à Bruz (Ille et Vilaine) - Brevet de pilote militaire n° 16.018 obtenu le 18 juillet 1918 - Photo Alain Gauthier, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Brevet FAI n° 15.620 délivré par l'Aéroclub de France au Ltt Mauric e Cholin, le 19 mars 1919 - Né le 29 mai 1892 à Châtillon-sur-Bagneux (Hauts-de-Seine) - Brevet de pilote militaire n° 13.680 obtenu à l'école d'aviation militaire de Dijon, le 22 mai 1918 - Photo Pascal Cholin, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 17040 de pilote aviateur de Marius Tirefort délivrée le 8 juillet 1919 - Brevet de pilote militaire n° 17.845 en date du 31 janvier 1919 à Istres - Ancien mitrailleur des escadrilles : MF 29 - F 123 - R 209 - SPA 62 - Photo : M. Denis Tirefort que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 17.437 de pilote aviateur du Ltt François Henry Dordilly délivrée le 11 octobre 1919 - Né le 8 juillet 1896 à Roanne (Loire) - Fils de Jean-Marie Dordilly et de Clotilde Flavienne Christophe - Domiciliés 37, rue des Tanneries à Roanne (Loire) - Profession avant guerre Etudiant au lycée St-Louis à Paris (75) - Classe 1916 - Recrutement de Roanne (Loire) sous le matricule n° 606 - Engagé volontaire pour la durée de la guerre, au titre des apprentis marins à Brest (29), le 15 mars 1915 - Après avoir suivi les cours d'élève aspirant d'artillerie au 58ème régiment d'artillerie, est nommé Aspirant d'artillerie à titre temporaire, le 28 octobre 1916 - Affecté au 36ème régiment d'artillerie du 31 octobre au 5 novembre 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme observateur, le 5 novembre 1916 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux jusqu'au 6 décembre 1916 - Observateur de l'escadrille F 58 / AR 58 / SAL 58 du 20 décembre 1916 au 1er février 1919 - Nommé Sous-lieutenant à titre temporaire, le 1er juillet 1917 - Croix de guerre et citation n° 50 à l'ordre de l'armée, en date du 6 novembre 1917 - Citation n° 639 à l'ordre de la division, en date du XXX - Affecté à l'administration centrale du Ministère de la Guerre, le 1er février 1919 - Nommé Sous-lieutenant à titre définitif, le 19 mai 1919 - Affecté à l'école militaire d'aviation d'Istres, le 7 mai 1919 - Nommé Lieutenant à titre temporaire, le 1er juillet 1919 - Brevet de pilote militaire n° 18.253 obtenu à l'école militaire d'aviation d'Istres, le 26 septembre 1919 - Licence FAI n° 17.437, délivrée par l'Aéroclub de France, le 11 octobre 1919 - Affecté au 5ème régiment d'aviation d'observation, le 13 juin 1920 - Affecté au 31ème régiment d'aviation, le 4 octobre 1920 - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 28 décembre 1924 - Affecté au Centre d'étude de l'aéronautique de Versailles, le 25 avril 1925 - Détenteur, avec le Cne Girier, du record de distance en ligne droite, Paris-Omsk (Sibérie) soit 4.700 Km. en 29 heures, à bord d’un Bréguet 19 muni d’un moteur Hispano-Suiza 500 CV, le 15 juillet 1926 - Nommé Capitaine, le 25 mars 1927 - Affecté au 34ème régiment d'aviation pour la mission française au Brésil, le 23 septembre 1927 - Affecté au 22ème régiment d'aviation, le 7 novembre 1930 - Témoignage de satisfaction n° 3893 du Ministre de l'Air en 1931 - Affecté à l'état-major général des forces aériennes, le 10 février 1933 - Officier de la Légion d'Honneur, le 28 décembre 1934 - Affecté à la 11ème escadre aérienne , le 13 novembre 1935 - Nommé Commandant, le 13 juin 1935 - Affecté à la 38ème escadre aérienne, le 1er octobre 1936 - Affecté à la base aérienne d'Etampes, le 1er mars 1937 - Affecté à l'état-major de l'armée, le 1er janvier 1938 - Affecté au bataillon de l'air 117, le 18 octobre 1938 - Nommé Lieutenant-Colonel, le 2 septembre 1939 - Affecté au commandement de la chasse de nuit de la région parisienne, administré par le bataillon de l'air n° 122, le 9 novembre 1939 - Décédé à Ville d'Avray, le 28 mai 1990 - Sources : Pam - FM - CCC - JO - FAI - Photo Collection Georges Rolland que je remercie pour son aide.

 

 

 

Si vous possédez de tels documents,
pensez à mon site.

Licence de la Fédération
Aéronautique Internationale

Classement par numéro de brevet

Page de garde de la licence internationale de pilote aviateur délivré par l'Aéroclub de France. Photo M. Daniel Braud - Document transmis par M. Gérard Belleil, petit-fils de Jean Belleil.

Licence FAI n° 288 décernée à François de Romance, le 8 novembre 1910 - Photo droits réservés.

MdL Godefroy Marie François, Marquis, de Romance - Né le 11 septembre 1882 à Amiens (Somme) - Fils d'Alphonse Godefroy Anatole, baron, de Romance (juge suppléant du tribunal civil) et de Marie Antoinette de Witasse de Thézy - Elève du chef pilote Léon Bathiat - Passe les deux dernières épreuves du brevet de pilote civil sur le terrain d'aviation d'Etampes, le 29 octobre 1910 - Brevet de pilote civil FAI n° 288 obtenu sur le terrain d'aviation d'Etampes et délivré le 8 novembre  1910 - Participe aux fêtes de la Trinité sur l'aérodrome de Pommeil, les 11 et 12 juin 1911 - Malgré des conditions météorologiques très mauvaises, tente d'effectuer un décollage devant une foule de plusieurs milliers de spectateurs qui s'impatiente - Malheureusement, l'avion Bonnet-Labranche termine sa course contre un mur en bordure du terrain - A participé au circuit européen d'aviation organisé par le journal "Le Journal" du 18 juin au 2 juillet 1911 aux commandes d'un monoplan Bonnet-Labranche - Affecté au service automobile du 20ème escadron du Train des Equipages militaires - Nommé Maréchal des logis chef, le 13 décembre 1917 - Nommé Sous-lieutenant à titre définitif, le 15 février 1918 - Affecté au service automobile du 15ème escadron du Train des Equipages militaires - Affecté au service automobile du 2ème escadron du Train des Equipages militaires, le 12 novembre 1920 - Nommé Lieutenant de réserve, le 27 novembre 1920 -  Marié avec Mlle Marie Antoinette Fernande Ghislaine Pelletier de Chambure en la mairie de Dompierre-sur-Helpe (Nord), le 27 août 1924 - Décédé à Eu (Seine-Maritime), le 12 septembre 1970 - Sources : Acte de naissance n° 1596 de la ville d'Amiens - JORF - Site internet Geneanet - Revue L'Aérophile.

Licence FAI n° 481 décernée au soldat réserviste Robert de Francq, le 29 avril 1911 - Photo collection Jean-Laurent Truc que je remercie pour son aide.

* Slt Robert Emile Paul Baron de Francq - Né le 2 octobre 1885 à Vévy (Maine et Loire) - Fils de Joseph Félix Emmanuel de Francq et de Zoé Julie Desmonts - Marié - Demeure au 39, rue du Colisée à Paris (75) - Classe 1905 - Recrutement de Nantes (Loire Atlantique) sous le matricule n° 3427 - Incorporé au 18ème bataillon d'artillerie à pied, à compter du 7 octobre 1906 - Nommé Observateur de 1ère classe, le 4 juin 1907 - Nommé 1er cononnier servant, le 1er novembre 1907 - Brevet de pilote civil n° 481 délivré par l'Aéroclub de France, le 29 avril 1911 - Affecté aux sapeurs aérostiers de Versailles, le 28 octobre 1911 - A effectué une période d'exercice dans les sapeurs aérostiers de Versailles du 29 août au 20 septembre 1912 - Affecté comme élève pilote à l'école d'aviation militaire de Reims, le 14 février 1913 - Brevet de pilote militaire n° 347 obtenu à l'école d'aviation militaire de Reims (51), le 25 août 1913 - Mobilisé, le 3 août 1914 - Affecté à l'école d'Avord - Carnet de vol ouvert à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 23 novembre 1914 - Nommé Sous-lieutenant à titre temporaire, le 25 juillet 1915 - Affecté au SFA du Chalais-Meudon, juqu'au 3 août 1916 - Pilote de l'escadrille N 62 du 26 septembre 1916 au 2 octobre 1917 - Perçoit un Nieuport 15m² à moteur 110 hp, le 15 mars 1917 - Tué en combat aérien, au cours d'une patrouille au Sud-Ouest de Bruyères (Aisne), le 2 octobre 1917 - Il a été provisoirement inhumé sur place par les Allemands - Sources : CCC N 62 - Pam - MpF - FM Loire Atlantique - Dernière mise à jour : 31 mai 2015.

Licence FAI de pilote civil n° 738 du MdL Marcel Paul Auguste Feierstein, du 13ème régiment de Dragons et détaché au centre d'aviation de Pau, délivrée par l'Aéroclub de France, le 19 février 1912 - Photo transmise par Lucette Delaunet et Edmonde Auberger que je remercie pour leur aide.

Ltt Marcel Paul Auguste Feierstein - Né le 29 septembre 1884 à Dijon (21) - Fils de Joseph Auguste Feierstein et de Marie Lucie Cherrey - Domiciliés Anrosay par la Ferté-sur-Amaure (52) - Classe 1904 - Recrutement de Langres sous le matricule n° 1126 - Engagé volontaire pour 5 ans au 1er régiment de Dragons, à compter du 24 octobre 1902 - Nommé Brigadier, le 25 mai 1903 - Nommé Maréchal des Logis, le 8 juillet 1905 - Remis cavalier de 2ème classe sur sa demande et affecté au 1er régiment de chasseurs d'Afrique, le 13 août 1905 - Campagne d'Algérie du 14 août 1905 au 4 novembre 1906 - Nommé Brigadier, le 16 octobre 1905 - Affecté au 13ème régiment de Dragons, le 19 novembre 1906 - Nommé Maréchal des Logis, le 27 septembre 1907 - Rengagé pour 2 ans, le 9 octobre 1907 - Rengagé pour 3 ans, 4 mai 1909 - Rengagé pour 1 an, le 6 novembre 1911 - Brevet de pilote civil n° 738 obtenu à l'école Blériot de Pau, le 19 février 1912 - Affecté au bataillon de sapeurs aérostiers, le 13 mars 1912 - Brevet de pilote militaire n° 111 obtenu, le 13 mai 1912 - Pilote de l'escadrille du Maroc à Mogador du 9 octobre 1912 au XXX - A réalisé une reconnaissance sur Souk-el-Tléda en parcourant 60 km en 38 mn puis a relié Casablanca à Mogador, soit 350 km - Affecté au 1er groupe aéronautique, le 1er janvier 1913 - Médaille coloniale avec agrafe "Maroc" - Rengagé pour 2 ans, le 30 septembre 1913 - Pilote de l'escadrille BLC 5 du 9 août 1914 au 1er janvier 1915 - Pilote de l'escadrille MS 37 / N 37 / SPA 37 du 1er janvier 1915 au 18 décembre 1917 - Nommé Sous-lieutenant à titre définitif, le 22 février 1915 - Croix de guerre et citation n° 89 à l'ordre de l'armée, le 10 mars 1915 - Citation n° 145 à l'ordre de l'armée, le 24 juin 1915 - Chevalier de la Légion d'Honneur et une citation à l'ordre de l'armée, le 5 novembre 1915 - Convoyage depuis la RGAé du Bourget d'un avion du 4 au 10 avril 1916 - Nommé Lieutenant à titre définitif, le 4 avril 1916 - Commandant de l'escadrille N 37 / SPA 37 du 4 avril 1916 au 18 décembre 1917 - Nommé Capitaine à titre temporaire, le 28 août 1917 - Nommé Adjoint au commandant de l'aéronautique du 8ème corps d'armée, du 18 décembre 1917 au 29 mars 1918 - Affecté à l'école militaire d'aviation de Pau du 29 mars au 29 mai 1918 - Détaché à la section technique de l'aéronautique à Paris à compter du 28 mai 1918 - Marié avec Léonie Petit, le 8 août 1918 - Domiciliés 25 rue de Naples à Paris (75) - Affecté au 36ème régiment d'aviation d'Algérie-Tunisie, le 1er juin 1920 - Affecté au 31ème régiment d'aviation de Tours, le 7 août 1920 - Fracture du nez au cours d'un accident d'avion en rentrant de Cazaux, en compagnie du Ltt Pierre Soviche - Après avoir perdu une roue, leur Potez 15 capote - Officier de la Légion d 'Honneur, le 8 juillet 1928 - Nommé Commandant de réserve - Domicilié à Chênehutte-les-Tuffeaux (Maine-et-Loir) - Décédé, le 28 avril 1965 - Sources : Bulletin de naissance - Pam - FM 52 - LO - CCC SPA 37 - JORF - Dernière mise à jour : 16/10/2015.

Licence FAI n° 859 du Ltt Ulysse Lalanne délivrée le 3 mai 1912 - Né le 7 août 1877 à Pamiers (Ariège) - Elève de l'école spéciale de St-Cyr de 1905 à 1907 - Sous-Lieutenant du 24ème régiment d'infanterie coloniale à Perpignan - Brevet de pilote délivré par l'Aéroclub de France n° 859 en date du 3 mai 1912 - Brevet de pilote militaire n° 128 obtenu à l'école d'aviation militaire de Reims, le 13 juillet 1912 - Pilote de l'escadrille D 6 de 1912 à la fin 1913 - Pilote du centre d'aviation d'Oujda (Maroc) de la fin 1913 du 3ème trimestre 1914 - Pilote de la MF 33 du 3ème trimestre 1914 au 3 mars 1915 - Pilote de l'escadrille MF 55 du 3 mars 1915 au 11 mai 1916 - Citation de l'escadrille MF 55 citée à l'ordre de l'armée en avril 1916 - Adjoint tactique au chef de l'aéronautique de la 5ème armée du 15 mai 1916 au 23 novembre 1917 - Chef adjoint du cabinet du sous-secrétaire d'état à l'aéronautique militaire et maritime à compter du 23 novembre 1917 - Chevalier de la Légion d'Honneur en décembre 1914 - Croix de Guerre avec 4 palmes et une étoile de vermeuil - Décédé à Gorbio (Alpes-Maritimes), le 17 décembre 1920 - Décédé des suites d'une hémoptysie au sanatorium de Gorbio, le 17 décembre 1920 - Inhumé au cimetière Salonique de Toulouse depuis le 17 décembre 1922 - Photo transmise par Dominique Gay son arrière petit-fils que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 909 du Ltt Maurice Félix Happe délivrée le 22 juin 1912 - Photo : SHD section Air de Vincennes.
* Cne Félix Louis Maurice Happe - Né le 17 avril 1882 à Saint-Germain-en-Laye (Seine-et-Oise) - Fils de Arthur Henri Happe et de Juliette Thoron - Engagé à l'école spéciale de St-Cyr en octobre 1903 - Nommé sous-lieutenant du 82ème régiment d'infanterie en octobre 1906 - Affecté au 43ème régiment d'artillerie en novembre 1909 - Passé à l'aéronautique militaire, le 25 janvier 1912 - Brevet de pilote militaire n° 224 en date du 19 février 1913 - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 20 février 1915 - Croix de Ste-Anne de Russie, le 13 avril 1915 - Pilote et commandant de l'escadrille MF 29 du 4 juin au 4 décembre 1915 - Une citationà l'ordre de l'armée et Croix de Guerre, le 28 mars 1915 - Une citation à l'ordre de l'armée en avril 1915 - Commandant le 4ème groupe de bombardement (GB 4) - Officier de la Légion d'Honneur, le 18 février 1917 - Nommé Chef de Bataillon - Nommé inspecteur des écoles d'aviation en juin 1917 - Retourne dans l'infanterie - Commande un bataillon du 50ème régiment d’infanterie - Après guerre, réintégre l'aéronautique militaire - Mission française en Pologne en 1922 - Commandant de groupe au 12ème régiment d'aviation - Commandeur de la Légion d'Honneur, le 2 juillet 1929 - Décédé au cours d'un accident aérien dans la Marne (51), le 20 octobre 1930.

Brevet de pilote civil FAI n° 1718 de Jean Chaput, délivré par l'Aéroclub de France, le 3 août 1914 - Collections du Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.

* Ltt Jean Chaput - Né le 17 septembre 1893 à Paris (75) - Fils d'Henri Chaput (chirurgien) et de Lucien Sandrique - Domiciliés au 21, avenue d'Eyleau à Paris (75) - Profession avant guerre Etudiant - Classe 1913 - Recrutement du 2ème bureau de la Seine sous le matricule n° 2257 - Brevet de pilote civil n° 1718 obtenu à l'école de pilotage Nieuport de Villacoublay, le 3 août 1914 - Affecté à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 17 août 1914 - Brevet de pilote militaire n° 638 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 21 novembre 1914 - Affecté à Buc, le 28 décembre 1914 - Pilote de l'escadrille C 28 du 20 mars 1915 au 11 janvier 1916 - Nommé Caporal, le 20 mars 1915 - Nommé Sergent, le 25 mai 1915 - En mission à la RGAé du 1er au 4 juin 1915 - Blessé au combat, le 15 juin 1915 - Médaille Militaire et citation à l'ordre de l'armée, le 23 juin 1915 - Blessé au combat, le 9 juillet 1915 - Evacué sur un hôpital de Paris (75) - Rentré le 13 août 1915 - Evacué sur l'hôpital d'Hesdin, le 17 septembre 1915 - En convalescence jusqu'au 1er octobre 1915 - Rentré à l'escadrille, le 3 octobre 1915 - Pilote de la RGAé du 3 octobre 1915 au 12 janvier 1916 - Entrainement sur Nieuport au GDE du 12 janvier au 7 février 1916 - Détaché à l'escadrille C 11 du 7 février au 24 juin 1916 - Nommé Sous-lieutenant à titre provisoire en mars 1916 - Pilote de l'escadrille N 57 / SPA 57 du 7 mai 1916 au 6 mai 1918 - Détaché à l'escadrille C 4 du 24 juin au 24 août 1916 - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 4 juin 1916 - Blessé au combat, le 24 août 1916 - En convalescence jusqu'au 21 mars 1917 - Nommé Sous-lieutenant à titre définitif, le 16 décembre 1916 - En mission à la RGA du Bourget du 11 au 15 avril 1917 - En mission à Buc du 23 au 26 avril 1917 - Croix de Guerre belge, le 13 septembre 1917 - En mission à la STAé jusqu'au 16 décembre 1917 - En mission à la STAé du 8 au 15 janvier 1918 - En mission du 22 au 27 février 1918 - Nommé Lieutenant, le 25 mars 1918 - Commandant de l'escadrille SPA 57 du 11 avril au 6 mai 1918 - Military Cross britannique, le 17 avril 1918 - Grièvement blessé, aux commandes d'un SPAD XIII, au cours d'un combat aérien dans les environs de Welles-Pérennes (Oise), le 6 mai 1918 - Il parvient à regagner les lignes françaises mais décéde des suites de ses blessures après avoir atterri - Son adversaire était probablement le Ltn Hermann Becker du Jasta 12 (sa 10ème victoire) - Seize victoires homologuées pendant la Grande Guerre - Croix de Guerre avec 12 palmes de bronze , une étoile d'argent et une étoile de vermeil - Jean Chaput repose dans le cimetière de Tonnerre (Yonne) - Sources : Pam - LO - Bailey/Cony - CCC N 57 / SPA 57 - CCC C 11 - CCC C 4 - JORF - Dernière mise à jour : 6 août 2015.

Licence FAI n° 1926 du Sgt Jacques Costa délivrée le 6 mai 1915 - Sgt Jacques Costa - Né le 22 août 1884 à Paris (75) - Fils de Jame Costa et de Maria Bic - Service militaire au 7ème régiment de Dragons, le 6 avril 1904 - Profession avant guerre Bottier - Mobilisé au 1er régiment de Génie, le 1er août 1914 - Affecté au service auto du 13ème régiment d'artillerie - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 1er mars 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1047 obtenu à l'école d'aviation d'Etampes, le 5 juin 1915 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - RGA - Pilote de l'escadrille MF 8 du 23 juillet 1915 au 11 mars 1916 - Croix de Guerre - Une citation à l'ordre du corps d'armée, le 1er juin 1915 - Nommé Caporal, le 24 juillet 1915 - Nommé Sergent, le 21 octobre 1915 - Mis au repos à la maison de santé VR 75 de Viry-Châtillon du 11 mars au 1er mai 1916 - Pilote convoyeur de la RGA du 1er mai 1916 au 6 septembre 1918 - Rayé du personnel navigant, le 9 septembre 1918 - Affecté à la 5ème compagnie de la 1ère brigade territoriale de Chasseurs, à compter du 18 octobre 1918 - Photo famille Costa que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 1638 de pilote aviateur d'Henry de Guibert délivrée le 15 mai 1914 - Brevet de pilote militaire n° 741 du 20 mars 1915. Escadrilles : C 10 - N 3 - N 62 - RGAé - GDE - Photo : famille de Guibert transmise par M. Patrick Chevillotte que je remercie pour leur aide.

Licence FAI n° 1681 de pilote aviateur de Paul Cottave-Claudet délivrée le 10 juillet 1914 - Brevet de pilote militaire n° 631 en date du 23 octobre 1914. Unités : Ecole de Reims - D 6 - C 43 - Ecole de Châteauroux - MGA n° 3 Romorantin - Guerre du Rif - Ecole de l'air Versailles - Villacoublay - Parc 14/107. Photo : Jean-Paul Milliand que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 1741 de pilote aviateur de Paul Tarascon délivrée le 14 décembre 1914 - Brevet de pilote militaire n° 700 du 27 février 1915. Escadrilles : N 31 - N 3 - N 62 et SPA 62 - Photo : M. Henri Tarascon que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 2104 de pilote aviateur de André César Charles Auguste Casiez délivrée le 25 juin 1915 - Né le 31 décembre 1894 à Busigny (59) - Avant guerre mécanicien électricien - Engagé au 2ème groupe d'aviation comme élève pilote, le 10 août 1914 - Brevet de pilote militaire n° 1340 du 14 août 1915 - Différentes mutations : Ecole d'aviation de Saint-Cyr - Ecole de Reims - SFA de Villacoublay - Ecole de Pau - Escadrille C 6 - Escadrille C 21 - Croix de Guerre - Une citation à l'ordre du corps d'armée en date du 9 septembre 1916 - une citation à l'ordre de l'aéronautique en date du 23 juin 1916.

Licence FAI n° 2134 de pilote aviateur d'Armand Viguier délivrée le 6 juillet 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1237 du 21 juillet 1915 - Escadrilles : VB 107 - N 150 - SPA 157 - Photo : Collection Thierry Servot-Viguier que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 2159 de pilote aviateur de Jean Odoul délivrée le 12 juillet 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1358 du 17 août 1915 - Escadrilles : N 68 - N 75 - N 87 - Ecole de Cazaux - Photo Famille Odoul transmise par Patrick Boyer que je remercie pour leur aide.

Cal Emile Pierre Bernard - Né le 26 avril 1890 à Lyon 2ème (Rhône) - Fils de Jean François Bernard (licencié en droit) et de Jeanne Marguerite Delorme - Domiciliés au 71, rue de la République à Lyon 2ème (Rhône), puis au 5, rue Gastarine à Lyon (Rhône) puis à Ste-Foy-les-Lyon (Rhône) - Classe 1910 - Recrutement du bureau central de Lyon (Rhône) sous le matricule n° 65 - Appelé pour effectuer son service militaire, au titre du 140ème régiment d'infanterie, le 10 octobre 1911 - Nommé Soldat musicien, le 15 octobre 1912 - Fin de service et passage dans la réserve, le 8 novembre 1913 - Rappelé à l'activité par la mobilisation générale, au 14ème régiment de train des équipages militaires, le 2 août 1914 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 8 août 1915 - Nommé Caporal, le 2 novembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1903 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 3 novembre 1915 - Stage de perfectionnement "bombardement" à l'école d'Avord, jusqu'au 17 janvier 1916 - Licence de pilote FAI n° 2702 délivré sur sa demande par l'Aéroclub de France, le 20 janvier 1916 - Pilote du centre GDE (groupement des divisions d'entrainement) du Plessis-Belleville, le 21 janvier 1916 - Pilote d'une escadrille Voisin (site Mémoire des Hommes en panne) - Affecté à la 1ère compagnie d'ouvriers d'aviation, le 23 mai 1916 - Affecté à la 9ème compagnie d'ouvriers d'aviation, le 7 septembre 1917 - Pilote réceptionnaire d'avions - Affecté au 6ème régiment d'infanterie, le 14 janvier 1919 - Démobilisé, le 12 août 1919 - Marié avec Mlle Valentine Adrienne Stéphanie Four en mairie de Lyon 3ème (Rhône), le 29 janvier 1920 - Affecté, dans la réserve, au 99ème régiment d'infanterie, le 1er juin 1921 - Domicilié au 6, rue Ste-Marie à Lyon 3ème (Rhône), à compter du 21 juin 1921 - Domicilié au 29, rue Cavier à Lyon 6ème (Rhône), à compter du 27 janvier 1923 - Profession après guerre : Agent technique des carburateurs Solex - Passé en position "Sans affectation", le 1er juillet 1927 - Réformé définitivement pour tuberculose pulmonaire par la commission de réforme de Lyon (Rhône), le 4 mai 1939 - Membre n° 7 des Vieilles Tiges des régions Auvergne-Bourgogne-Rhône-Alpes, en date du 15 septembre 1945 - Doyen des pilotes de la région Rhône-Alpes en 1960 - Assure les fonctions de secrétaire adjoint du groupement "Joseph Dumas" des Vieilles Tiges de 1951 à 1961 - Médaille de l'Aéronautique en 1963 - Décédé à Lyon 6ème (Rhône), le 28 février 1965 - Sources : Registre des naissances de la mairie du 2ème arrondissement de Lyon (Rhône) - Pam - Liste des brevets militaires - Fiche matricule conservée aux archives départementales du Rhône - Dernière mise à jour : 4 juin 2020.

Licence FAI n° 2838 de l'Adj René Tardivaud délivrée le 4 février 1916 - Né à Chambon-Sainte-Croix, le 31 octobre 1888 - Brevet de pilote militaire n° 2334 en date du 12 janvier 1916 - Pilote de l'escadrille MF 20 - Photo Monique Gallais que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 2882 du MdL Stéphane Vernay délivrée le 4 février 1916 - Né à Roanne (Loire), le 12 octobre 1884 - Appelé au 10ème régiment de Cuirassiers, le 4 octobre 1911 - Brevet de pilote militaire n° 2439 à l'école d'aviation de Chartres, le 19 janvier 1916 - GDE - Pilote de l'escadrille MF 14 - Tué au cours d'un accident d'avion, en compagnie du Ltt Olivier qui a également perdu la vie, à Corcieux (88), le 25 mai 1916 - Photo M. Bernard Capony que je remercie pour son aide.

Licence FAI délivrée au Ltt Henri Marie Joseph Mesmacre - Né le 29 janvier 1889 à Versailles (Yvelines) - Fils de Jules Ovide Edouard Mesmacre et de Marie Louise Joséphine Aumann - Parents domiciliés au 29, rue Victor Bart à Versailles puis au 33, avenue de Picardie à Versailles - Profession avant guerre Ingénieur des Arts et Métiers - Classe 1909 - Recrutement de Versailles (Yvelines) sous le matricule n° 3335 - Incorporé au 25ème bataillon d'aérostiers du 1er régiment du Génie de Versailles, le 4 octobre 1910 - Nommé Caporal, le 1er mars 1911 - Nommé élève officier de réserve, le 12 septembre 1911 - A suivi le cours spécial du 1er octobre 1911 au 1er avril 1912 - A satisfait aux examens de fin de cours et promu Sous-lieutenant re réserve, le 26 mars 1912 - Rappelé à l'activité et affecté à la 2ème réserve de ravitaillement d'aviation de Dijon, le 2 août 1914 - Passé à la 2ème réserve de ravitaillement d'aéronautique, le 1er janvier 1915 - Passé dans l'armée d'active, le 1er février 1915 - Passé l'école d'aviation militaire de Pau, le 13 avril 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1312 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 3 août 1915 - Pilote de la division Caudron de la réserve générale de l'aviation (RGA) du 13 au 28 août 1915 - Pilote de l'escadrille C 51 du 28 août 1915 au 14 avril 1917 - Citation n° 397 à l'ordre du 1er corps d'armée, en date du 26 octobre 1915 - Détaché à l'escadrille C 64 du 1er au 29 janvier 1916 - Nommé Lieutenant, à compter du 4 avril 1916 - Citation n° 321 à l'ordre de l'armée, en date du 6 avril 1916 - Légèrement blessé au cours d'un accident d'avion et rentré à l'hôpital, le 19 juillet 1916 - Rentré à l'escadrille, le 25 juillet 1916 - Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée, en date du 19 septembre 1916 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux du 10 février au 3 mars 1917 - Hospitalisé du 12 au 30 mars 1917 - Tué au cours d'un accident d'avion, à l'atterrissage sur le terrain d'aviation d'Arcy-Sainte-Restitue (Aisne), le 14 avril 1917 - Citation n° 458 à l'ordre de l'armée, à titre posthume, en date du 19 avril 1917 - Document transmis par Jean Catherine que je remercie pour son aide - Sources : Pam - Fiche matricule du département des Yvelines - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille C 51 / SOP 51 - CCC de l'escadrille C 64 - JORF - LO - MpF - Dernière mise à jour : 25 décembre 2017.

Licence FAI n° 3144 de pilote aviateur de Gaston Guidicelli délivrée le 28 mars 1916 - Brevet de pilote militaire n° 2213 du 30.12.1915 - Escadrilles : Le Bourget (brevet) - Le Crotoy - GDE - C 27 - Tué au combat à l'escadrille C 27, avec le Ltt Gaston Marchand, le 9 avril 1916 par l'équipage Obltn Franz Walz et Ltn Gerlich du Kst 2 . Gaston Guidicelli avait un frère mécanicien à l'escadrille MS 49. Il est décédé de maladie, le 09.02.1916 - Photo : Collection Jérémie Raussin que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 3186 de pilote aviateur de Jean Sendral délivrée le 29 mars 1916 - Adj Jean Georges Sendral - Né le 9 juillet 1894 à Monaco - Fils de Pierre Sendral et de Marie Hélève Bel - Profession Ajusteur mécanicien - Engagé au 25ème bataillon d'aérostiers à compter du 6 août 1912 - Passé à l'aéronautique militaire comme mécanicien en novembre 1912 - Mécanicien au centre d'aéronautique de St-Cyr - Mécanicien de l'escadrille de protection du GQG - Mécanicien du centre de Bron jusqu'au 18 août 1915 - Mécanicien de l'escadrille MF 52 / F 52 du 21 août au 28 octobre 1915 - RGA du 28 ocotbre au 1er décembre 1915 - Passé élève pilote, le 1er décembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2704 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 20 février 1916 - Stage "Avions rapides" à l'école d'aviation militaire d'Avord jusqu'au 9 mars 1916 - Pilote de l'escadrille N 26 du 25 mai 1916 au 7 juillet 1917 - Une citation à l'ordre de l'aéronautique, le 8 septembre 1916 - Une citation à l'ordre de l'armée, le 25 septembre 1916 - Une citation à l'ordre de l'armée, le 12 novembre 1916 - Croix de Guerre - Blessé avec un nez cassé au cours d'un accident d'avion suite à une goupille de palonnier cassé, le 17 novembre 1916 - Médaille Militaire et une citation à l'ordre de l'armée, le 22 décembre 1916 - Hospitalisé et convalescence jusqu'au 3 juillet 1917 - Pilote de l'escadrille SPA 81 du 9 juillet au 24 octobre 1917- Hospitalisé du 20 au 25 septembre 1917 - Nouvelle hospitalisation, le 9 octobre 1917 - Evacué sur un hôpital de l'intérieur - Rayé des comptes, le 24 octobre 1917 - Affecté au sous-secrétariat de l'aéronautique à Paris, à compter du 24 décembre 1917 - Photo Collection Marc Dantlo que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 3220 de pilote aviateur de Marin Pelhat délivrée le 28 mars 1916. Né le 25 décembre 1892 à Paris (75) - Mécanicien à l'escadrille HF 1 puis MF 1 - Brevet de pilote militaire n° 2769 en date du 24 février 1916 - pilote de l'escadrille N 26 du 26 mai au 5 juillet 1916 - Fait prisonnier, aux commandes du Nieuport n° 738, pendant une mission spéciale, le 5 juillet 1916 - En fait, il a atterrit dans un champs, dans les environs de Monchaux pour déposer un agent, mais embourbé, n'a pu redécoller - Il a été capturé et a terminé la guerre dans un camp jusqu'en 1919 - Document Marin Pelhat transmise par son petit fils Christophe que je remercie pour son aide.

MdL Pierre Joseph Victor Germe - Né le 11 novembre 1892 à Cambrai (Nord) - Fils de Victor Charles Germe et de Marie Clara Charlotte Ambroisine Lèger - Profession avant guerre Etudiant en droit - Classe 1912 - Recrutement d'Avesnes sous le matricule de recrutement n° 2060 - Service militaire au 4ème régiment de Cuirassiers, à compter du 1er octobre 1913 - Nommé Brigadier, le 7 février 1914 - A subi l'examen d'élève officier à Reims et à Lille, le 11 juillet 1914 - Affecté au 5ème régiment de Dragons, le 20 août au 19 septembre 1915 - A pris part aux batailles de Belgique, de Gembloux, de Dinant, de Charleroi et de la Marne - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote - Affecté à l'école de pilotage d'Etampes, le 20 septembre 1915 - Brevet de pilote civil FAI n° 3520 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Etampes, le 17 décembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2781 obtenu sur avion Maurice Farman à l'école d'aviation militaire d'Etampes, le 27 février 1916 - A terminé sa formation élémentaire avec la moyenne de 14,5 / 20 - Pilote du GDE du 13 mars au 11 juin 1916 - Pilote de l'escadrille F 24 du 11 juin au 19 juillet 1916 - Renvoyé au GDE pour complément d'instruction, le 19 juillet 1916 - Pilote de l'escadrille F 206 du XXX au 22 novembre 1916 - Nommé Maréchal des Logis, le 25 octobre 1916 - Suite à un passage très bas au-dessus des tranchées allemandes alors qu'il volait en compagnie d'un officier observateur, il est envoyé au 4ème régiment de Cuirassiers à pied, le 7 novembre 1916 - Cours de perfectionnement au camp des Maréchales du 14 décembre 196 au 7 janvier 1917 - Citation n° 3 à l'ordre du 4ème régiment de Cuirassiers à pied, en date du 20 mai 1917 Prend part aux batailles du plateau de Quennevières, de Tracy-le-Val, du Moulin de Laffaux, des haute et basse forêt de Coucy - Affecté au 32ème régiment de Dragons, le 13 octobre 1917 - Blessé au combat par un éclat d'obus au bras gauche à Sarceuil (Marne), le 1er juin 1918 - Croix de Guerre avec étoile d'argent et citation n° 51 à l'ordre de la 1ère division de cavalerie, en date du 16 juin 1918 - Hospitalisé et convalescence, jusqu'au 23 août 1918 - A pris part aux batailles de Noyon, du bois des Loges, d'Invillers, de Rollot, de Mortemer, de la Marne, du bois de Vendières et de la Malmaison - Démobilisé, le 20 août 1919 - Profession après guerre Directeur d'une entreprise de chaux et de ciment - En sursis d'appel au titre de cimentier à Bellignies, jusqu'au 30 septembre 1919 - Affecté, dans la réserve, au 42ème régiment d'artillerie de campagne, le 1er juin 1921 - Affecté, dans la réserve, au 41ème régiment d'artillerie, le 15 mars 1926 - Affecté, dans la réserve, au 62ème régiment d'artillerie de campagne - Médaille Militaire, le 13 janvier 1927 - Marié avec Françoise Marie Henriette Hacquart à Valenciennes, le 25 novembre 1933 - Représentant en automobiles, à compter du 9 septembre 1937 - Rappelé à l'activité et affecté au 18ème régiment d'artillerie régional, le 31 août 1939 - Affecté à la 1ère compagnie du 18ème régiment d'artillerie régional, le 1er décembre 1939 - Rayé des contrôles, le 9 mars 1940 - Classé en affectation spéciale au titre des établissement Lefranchois, au 32 rue Colbert à Lille (Nord) - Démobilisé, le 25 juin 1940 - Appartient au groupe Lébaration région Nord du mouvement de libération nationale - Il avait adopté le surnom de "MF 24" unité de l'aéronautique auquel il avait appartenu pendant la 1ère guerre mondiale - Sources : Acte de naissance - Pam - FM 59 - Liste PN - CCC F 24 - CCC F 206 - JORF - Dernière mise à jour : 13 décembre 2015 - Photo Katrine Dessart, sa petite-fille, que je remercie pour son aide.

Brevet FAI n° 3680 délivré sur sa demande par l'Aéroclub de France au Cal Georges Gaudry - Le brevet FAI était une équivalence civile du brevet de pilote militaire - Il a obtenu le brevet de pilote militaire n° 2696 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 16 février 1916 - Il a été pilote des escadrilles C 10, N 155 et SAL 47 - Photo Jean-Patrice Gaudry, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

MdL Pierre Paul Georges Gaudry - Né le 29 juin 1894 à Montmorency (Seine-et-Oise) - Fils de Joseph Charles Augustin Gaudry et de Marie Thérèse Labbé - Domiciliés au 177, rue St-Honoré à Paris 1er (75) - Profession avant guerre Etudiant - Classe 1914 - Recrutement de 2ème bureau de la Seine sous le matricule n° 128 - Engagé volontaire pour la durée de la guerre, au titre du 19ème escadron de train des équipages militaires, compter du 12 août 1914 - Passé l'aéronautique militaire, comme élève pilote du 1er groupe d'aviation de Dijon, le 20 septembre 1915 - Formation théorique à l'école d'aviation de Dijon - Passé à l'école d'aviation militaire de Pau, le 14 décembre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 2696 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 16 février 1916 - Brevet de pilote FAI n° 3680 délivré par l'Aéroclub de France - Nommé Caporal, le 20 février 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation de Châteauroux puis moniteur de pilotage de la même école, jusqu'au 1er novembre 1916 - Pilote du GDE du 1er novembre 1916 au 2 janvier 1917 - Pilote de l'escadrille C 10 du 2 janvier au 9 mars 1917 - Hospitalisé, le 14 février 1917 - Evacué sur l'hôpital Buffon - En convalescence jusqu'au 7 septembre 1917 - Stage Nieuport au GDE puis pilote du GDE du 7 septembre au 16 octobre 1917 - Lâché sur avions Nieuport, le 13 septembre 1917 - Pilote de l'escadrille N 155 du 13 octobre 1917 au 21 juin 1918 - Convoyage avion depuis la RGA du Bourget-Dugny du 9 au 16 décembre 1917 - Pilote de l'escadrille SAL 47 du 27 juin au 17 octobre 1918 - Nommé Maréchal des Logis, le 15 août 1918 - Affecté au CIAO de Marigny-le-Châtel, le 17 octobre 1918 - Affecté à la 1ère compagnie d'ouvriers d'aviation, le 7 juin 1919 - Démobilisé, le 9 septembre 1919 - Domicilié au 41, rue Thomas Lemaitre à Nanterre (Hauts-de-Seine), à compter du 18 mars 1920 - Affecté, dans la réserve, au 21ème régiment d'aviation de bombardement de nuit du plateau de Malzéville (Meurthe-et-Moselle), le 1er août 1920 - Profession après guerre représentant en huiles puis Industriel - Domicilié rue principale à Puy-l'Evêque (Lot) à compter du 13 mai 1920 - Affecté, dans la réserve, au 34ème régiment d'aviation mixte caserné au Bourget (Seine-St-Denis), le 4 août 1923 - Domicilié à Trayssac (Lot), à compter du 7 janvier 1926 - Affecté, dans la réserve, au 2ème groupe d'ouvriers d'aéronautique, le 25 mars 1926 - Domicilié à "La Masse" commune de Les Junies (Lot), à compter du 22 février 1927 - Domicilié au 103, rue de Javel à Paris 15ème (75), à compter du 16 septembre 1929 - Placé en position "sans affectation", le 11 mars 1931 - Rayé du personnel navigant, le 26 novembre 1931 - Domicilié chez M. Foulquié à Péchaurié-Lherm (Lot), à compter du 11 décembre 1934 - Domicilié au 29, boulevard Gambetta à Cahors (Lot), à compter du 7 septembre 1939 - Décédé en 1968 - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille C 10 - CCC de l'escadrille N 155 - CCC de l'escadrille SAL 47 - Fiche matricule des archives départementales de Paris (ex-bureaux de la Seine) - Dernière mise jour : 10 octobre 2018.

Licence FAI n° 3788 de pilote aviateur décerné par l'Aéroclub de France au Cne Marc Limasset, observateur de l'escadrille V 21 du 28 juin 1915 au 1er trimestre 1916 - Photo Jean-Luc Maillard que je remercie pour son aide.
* Cne Marc Albert Marie Limasset - Né le 31 octobre 1885 à Châlons-sur-Marne (51) - Fils de Lucien Limasset et de Angèle Poullot - Engagé à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr, le 1er octobre 1905 - Affecté au 7ème régiment d'infanterie coloniale - Une citation AEF en 1910 - Médaille Coloniale - Affecté au 4ème régiment d'infanterie coloniale - Croix de Guerre - 1 citation à l'ordre de l'armée en date du 9 octobre 1914 - Nommé Capitaine, le 12 mai 1915 - Passé à l’aéronautique militaire comme observateur, le 22 juin 1915 - RGA - Observateur de l'escadrille V 21 du 28 juin 1915 au 1er trimestre 1916 - Stage à l'école d'artillerie de Fontainebleau du 1er au 31 décembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 3553 obtenu à l'école d'aviation militaire de Tours, le 29 mai 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d’Avord - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau jusqu’au 1er octobre 1916 - Pilote de l'escadrille N 31 du 1er octobre au 22 décembre 1916 - Pilote de l'escadrille N 57 du 22 décembre 1916 au 29 janvier 1917 - Pilote de l'escadrille N 31 du 29 janvier au 19 février 1917 - Ecole de Pau à compter du 19 février 1917 - Commandant l'escadrille cotière 490 de Sfax du 24 mars 1918 à la fin décembre 1918 - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 28 décembre 1918 - Affecté au 9ème régiment d'infanterie coloniale stationné à Hanoï (Tonkin) comme adjoint du chef de corps - Mis à la retraite pour blessures de guerre et rayé des contrôles de l'armée à partir du 5 octobre 1925 - Affecté au 4ème régiment de tirailleurs coloniaux - Domicilié 10, rue Miron à Nice.

Licence de vol de la Fédération Aéronautique Internationale (FAI) n° 4027 décernée au Ltt Edmond Verdier, le 22 juillet 1916 - Titulaire du brevet de pilote militaire n° 3779 en date du 25 juin 1916 - La licence FAI était une équivalence civile de leur brevet militaire et était décernée sur la demande de l'intéressé par l'Aéroclub de France - Photo Sully Balmassière, son arrière petite fille que je remercie pour son aide.

Ltt Edmond François Léonce Verdier - Né le 4 janvier 1889 à Melle (Deux-Sèvres) - Fils de Louis Gaston François Edmond Verdier et de Anais Marie Léonie Lydie Gide - Domiciliés au 6, rue St-Thomas à Nimes (Gard) - Profession avant service militaire Etudiant - Classe 1909 - Recrutement de Nimes (Gard) sous le matricule n° 256 - Service militaire au titre du 38ème régiment d'artillerie, à compter du 5 octobre 1910 - Brevet d'aptitude militaire, le 20 juillet 1910 - Nommé Brigadier, le 11 février 1911 - Nommé Elève officier de réserve, le 12 setembre 1911 - A suivi le cours spécial des élèves officiers du 4 octobre 1911 au 12 mars 1912 - A réussi les examens de fin de cours - Nommé Sous-lieutenant de réserve et affecté, dans la réserve, au 56ème régiment d'artillerie, le 26 mars 1912 - Affecté, dans la réserve, au 38ème régiment d'artillerie, le 25 avril 1914 - Rappelé à l'activité au 38ème régiment d'artillerie par la mobilisation générale, le 2 août 1914 - Affecté au 55ème régiment d'artillerie, le 27 octobre 1914 - Nommé Lieutenant, à titre définitif, le 5 janvier 1915 - Passé à l'aéronautique militaire comme observateur, le 1er février 1915 - Observateur de l'escadrille BL 18 du 1er février au 25 avril 1915 - Observateur de l'escadrille MF 5 du 25 avril 1915 au (1er trimestre) 1916 - Citation à l'ordre de l'armée en date du 4 février 1916 - Brevet de pilote militaire n° 3779 en date du 25 juin 1916 - Pilote de la section d'artillerie lourde C 228 du (3ème trimestre 1916) au 19 mars 1917 - Commandant de la section d'artillerie lourde C 228 / de l'escadrille C 228 / SPAbi 228 / BR 228 du 19 mars 1917 au 24 décembre 1918 - Citation à l'ordre de l'armée en date du 14 août 1916 - Stage au GDE du 6 au 22 octobre 1916 - En mission du 18 au 20 mars 1917 - Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée, en date du 1er octobre 1917 - En mission du 25 au 28 décembre 1917 - En mission (stage SPAD XVI) au GDE du 13 au 27 janvier 1918 - Nommé Capitaine, à titre temporaire, le 20 septembre 1918 - Nommé au commandement du dépôt démobilisateur de la 16ème région militaire à Montpellier, le 22 décembre 1918 - Affecté au 2ème bureau de la direction de l'aéronautique - En congé sans solde pendant deux ans, à compter du 3 juin 1920 - Affecté au 4ème régiment d'aviation d'observation du Bourget, en date du 8 juin 1920 - Affecté, dans la réserve, au 34ème régiment d'aviation, le 1er août 1920 - Affecté, dans la réserve, au 31ème régiment d'aviation, le 16 septembre 1920 - A accompli une période de réserve au 31ème régiment d'aviation du 22 mai au 5 juin 1922 - A accompli une période de réserve au 31ème régiment d'aviation du 5 au 31 juillet 1922 - A accompli une période de réserve au 31ème régiment d'aviation du 1er au 15 juin 1927 - A accompli une période de réserve au 31ème régiment d'aviation du 2 au 16 mai 1922 - A accompli une période de réserve au 31ème régiment d'aviation du 2 au 16 mai 1929 - A accompli une période de réserve de ilote d'avion du 16 au 30 mai 1930 - Affecté au centre de mobilisation d'aviation n° 31 (écoles de perfectionnement) - A accompli une période d'entrainement aérien volontaire à Orly du 1er au 15 mai 1931 - Nommé Chef de bataillon de réserve, le 27 août 1931 - A accompli une période de réserve obligatoire du 26 juin au 8 juillet 1933 - A accompli une période de réserve volontaire du 10 au 15 juillet 1933 - Domicilié au 42, rue Pergolèse à Paris 16ème (75), à compter du 4 juillet 1934 - Officier de la Légion d'Honneur, en date du 28 décembre 1934 - Affecté à la 17ème compagnie de l'air, le 22 novembre 1935 - Nommé Lieutenant-colonel de réserve, le 25 décembre 1937 - Affecté, dans la réserve, à la base aérienne d'Issy-les-Moulineaux, le 20 mai 1938 - Sources : Pam - CCC de l'escadrille BL 8 - CCC de l'escadrille MF 5 - CCC de la section d'artillerie lourde C 228 / de l'escadrille C 228 / SPAbi 228 / BR 228 - Fiche matricule du déartement du Gard - JORF - Revue l'Aérophile - Dernière mise à jour : 16 août 2018.

Licence FAI n° 4133 décerné le 10 août 1916 au soldat Julien Antoine - Adjudant Julien Emile François Antoine - Né le 14 janvier 1892 à Plombières-les-Bains (Vosges) - Fils de Jules Antoine et de Laure Orivel - Profession avant mobilisation Etudiant - Engagé (service militaire) au 16ème régiment chasseurs à Cheval, le 11 mars 1910 - Nommé Maréchal des Logis en septembre 1912 - Mobilisé au 16ème régiment de chasseurs à cheval de Beaune, le 2 août 1914 - Ecole d'aviation militaire de Dijon (tests de sélection personnel navigant) - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 5 décembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 3959 obtenu à l'école d'aviation militaire de Tours, le 17 juillet 1916 - Stage de transformation à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage du tir aérien à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau - Une période sur le terrain de Villacoublay (GDE) - Pilote de l'escadrille N 312 du 22 mars au 6 avril 1917 - Pilote de l'escadrille N 86 du 12 avril au 28 mai 1917 - Evacué à l'hôpital VR 75 de Viry Chatillon, le 28 mai 1917 - Pilote de l'escadrille SPA 26 du 24 juillet 1917 au 26 avril 1919 - Mission à la RGA (Réserve Générale d'Aviation) du 17 novembre au 8 décembre 1917 - Nomme Adjudant, le 25 avril 1918 - Hospitalisé du 5 juin au 4 juillet 1918 - Dirigé sur le terrain d'aviation militaire de Dijon-Longvic, le 26 avril 1919 en exécution de la note du GQG n° 37.197 du 27 mars 1919 - Photo Mme Laurence Antoine-Caillaux, petite fille de Julien Antoine.

Licence FAI n° 4176 de l'Adj Willis B. Haviland délivrée le 7 septembre 1916 - né le 10 mars 1890 à St Paul (USA) - Fils de Willis de Haviland et de Grace Ling - Profession avant guerre Ingénieur électricien - Engagé au 1er régiment de la Légion Etrangère, le 29 janvier 1916 - Passé elève pilote à la même date - Brevet de pilote n° 3490 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 20 mai 1916 - Stage du tir aérien à Cazaux - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Buc - Stage de Haute Voltige à l'école d'aviation militare de Pau - Pilote de l'escadrille américaine N 124 et N 124 "La Fayette" du 22 octobre 1916 au 16 septembre 1917 - Commandant du US Naval Air Station de Porto Corsini (Italie) - Croix de Guerre 14-18 - Une citation à l'ordre de l'armée, le 27 avril 1917 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 4203 décerné le 7 septembre 1916 au MdL Jean Joseph Brugère - Né le 29 mai 1890 à Saint-Ybard-par-Uzerche (Corrèze) - Avant la guerre mécanicien - Engagé au 21ème régiment de chasseurs à cheval, en octobre 1910 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 18 février 1916 - Différentes affectations : 21ème régiment de chasseurs à cheval - Ecole de Dijon (formation militaire et théorique aviation) - Avord (brevet de pilote militaire) - Chateauroux (perfectionnement) - GDE du Plessis-Belleville - Escadrille F 40 du 28 novembre 1916 au 13 septembre 1917 - Photo Jean-Daniel Barris son petit-fils que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 4230 de pilote aviateur du Sgt Emile Rue délivrée le 7 septembre 1916 - Photo Collection Georges Rolland que je remercie pour son aide.
* Adj Emile Auguste Rue - Né le 17 mai 1894 à St-Ouen - Fils de Jules Jste Rue et de Augustine Parnay - Profession avant guerre Electricien - Mobilisé au 76ème régiment d'infanterie, le 4 septembre 1914 - Nommé Sergent, le 5 mai 1915 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 24 mars 1916 - Brevet de pilote militaire n° 3994 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 21 juillet 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage à l'école d'aviation militaire de Châteauroux jusqu'au 9 mai 1917 - Pilote de l'escadrille R 209 / BR 209 du 9 juin 1917 au 2 juillet 1918 - Stage au GDE du 9 au 31 août 1917 - Une citation à l'ordre du corps d'armée en septembre 1917 - Evacué sur l'HOE n° 16 de Creil puis convalescence du 2 juillet au 23 septembre 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 78 du 23 septembre 1918 au 8 avril 1919 - Nommé Adjudant, le 5 octobre 1918 - Une citation à l'ordre de l'armée en 1918.

Licence FAI n° 4309 de pilote aviateur de Marcel Figeac délivrée le 1er septembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4106 du 2 août 1916 - Escadrilles : N 57 - F 85 - AR 58 - Photo : Collection Tim Laribau que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 4369 du Ltt Paul Gabriel Resal délivrée le 7 septembre 1916 - né le 12 avril 1894 à Lyon (69) - Fils d'Eugène Resal et de Julie Gratiot - Profession avant guerre étudiant - Mobilisé au 18ème régiment d'artillerie, le 2 septembre 1914 - Nommé brigadier, le 1er janvier 1915 - Nommé MdL, le 10 octobre 1915 - Passé à l'aviation comme élèce pilote, le 16 février 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4213 obtenu à l'école d'aviation militaire de Tours, le 11 août 1916 - Stage de transformation à l'école d'aviation militaire de Buc - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage du tir aérien à l'école de Cazaux - Stage de haute Voltige à l'école de Pau - Pilote de l'escadrille N 83 du 7 février au 24 mars 1917 - Blessé en combat aérien, d'une balle à la tête, aux commandes d'un Nieuport 17, le 24 mars 1917 - Evacué sur l'hôpital 14 de Jonchery - Pilote de l'escadrille C 46 du 4 janvier à novembre 1918 - Commandant l'escadrille C 46 du 27 octobre à la fin 1918 - Chevalier de la Légion d'Honneur et une citation à l'ordre de l'armée, le 1er avril 1917 - Photo Paul Resal transmise par Jacques Resal, son fils.

Licence FAI n° 4531 du Cal Ernest René Faivre Pierret - Né le 4 mars 1893 à Morteau (Doubs) - Fils d'Edmond Marcel Faivre Pierret et de Marie Alzire Siron - Profession avant guerre Agriculteur - Classe 1913 - Recrutement de Besançon sous le matricule n° 566 - Engagé volontaire pour trois ans, au 1er régiment de Cuirassiers, le 8 avril 1914 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 23 décembre 1915 - Détaché à l'école d'aviation militaire d'Avord du 28 janvier au 21 avril 1916 - Détaché à l'école d'aviation militaire de Tours du 21 avril au 28 août 1916 - Carte d'identité de pilote d'avion n° 2984 délivrée sur le GDE, le 23 août 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4315 délivré par l'école d'aviation militaire de Tours, le 24 août 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux du 28 août au 30 septembre 1916 - Pilote du GDE du 1er octobre au 7 décembre 1916 - Nommé Caporal, le 7 octobre 1916 - Pilote de l'escadrille C 222 du 8 décembre 1916 au 3 février 1917 - Hospitalisé du 6 au 24 janvier 1917 - Tué au cours d'un combat aérien, aux commandes d'un Caudron G 4, dans les environs de Lunéville (54), le 3 février 1917 - Il faisait équipage avec le Slt Louis Malzac (observateur) qui a également perdu la vie dans ce combat - Leur adversaire était probablement le Ltn Adolf Kuen, du Jasta 14 (sa 1ère victoire) - Sources : Pam - MpF - JMO 222 - FM Doubs - Dernière mise à jour : 11 juin 2015 - Photo S. Gressard, sa petite nièce, que je remercie pour son aide.

Brevet de pilote FAI n° 4835 du MdL Fernand Félix Firmin Quintard - Né le 16 avril 1892 à Marigny-Brizay (Vienne) - Fils de François Quintard (cultivateur) et de Florentine Patrouillault - Classe 1912 - Recrutement de Chatellerault (Vienne) sous le matricule n° 1292 - Profession avant engagement Commerçant - Engagé volontaire pour trois ans, au titre du 49ème régiment d'artillerie de campagne, le 8 avril 1913 - Nommé Brigadier, le 5 décembre 1913 - Nommé Maréchal des Logis, le 5 octobre 1915 - Affecté au 20ème régiment d'artillerie du 16 décembre 1915 au 8 avril 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 12 mai 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4421 obtenu à l’école d’aviation militaire d’Etampes, le 6 septembre 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux, jusqu'au 1er octobre 1916 - Pilote du GDE du 1er octobre au 25 décembre 1916 - Brevet de pilote FAI n° 4835 délivré sur sa demande par l'Aéroclub de France, le 20 novembre 1916 - Pilote de l’escadrille F 24 du 25 décembre 1916 au 19 octobre 1917 - Evacué sur l'hôpital de Beauvais du 7 février au 7 mai 1917 - Stage au GDE du 12 au 23 juillet 1917 - Stage sur avion Dorand AR 1 du 6 au 21 septembre 1917 - Pilote de l'école des observateurs de Sommesous du 19 octobre au 16 novembre 1917 - Tué au cours d'un accident d'avion à l’école d’observateurs de Sommesous, le 16 novembre 1917 - Photo Fernand Quintard transmise par Jacques Gillet, son petit neveu, que je remercie pour son aide - Sources : Registre des naissances de la commune de Marigny-Brizay (Vienne) - Pam - Liste des brevets militaires - Fiche matricule conservée aux archives départementales de la Vienne - CCC de l'escadrille F 24 - MpF - Dernière mise à jour : 23 juillet 2020.

Carte de la Fédération Aéronautique Internationale (FAI) n° 5140 du Slt Louis Austin délivrée par l'Aéroclub de France - Slt Louis William Guy Austin - Né le 22 mars 1898 à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) - Fils d'Adolphe Austin et Dolina Warnig - Domiciliés à Port-Vila (Nouvelle-Calédonie) - Profession avant guerre étudiant - Classe 1918 - Recrutement du 1er bureau de la Seine sous le matricule n° 379 - Engagé volontaire pour la durée de la guerre, au titre du 81ème artillerie lourde, le 16 février 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote - Tests de sélection et cours théoriques à l'école d'aviation militaire de Dijon, le 24 août 1916 - Stage d'écolage élémentaire à l'école d'aviation militaire de Buc, le 3 septembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4960 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 23 novembre 1916 - Stage "Avions Rapides" à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 27 novembre 1916 - Nommé Caporal, le 9 décembre 1916 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux, le 2 janvier 1917 - Stage de "Haute Ecole" à l'école d'aviation militaire de Pau, le 20 janvier 1917 - Lègèrement blessé au cours d'un accident d'avion à l'école d'aviation militaire de Pau, le 21 février 1917 - Stage à l'école d'aviation militaire d'Etampes, le 24 février 1917 - Pilote de l'escadrille N 313 du 1er au 20 avril 1917 - Pilote de l'escadrille C 34 du 20 avril au 9 mai 1917 - Pilote de l'escadrille N 92 / SPA 92 du 9 mai 1917 au 18 avril 1919 - Hospitalisé entre le 13 mai et le 4 juin 1917 - En déplacement du 23 au 26 juillet 1917 - Nommé Maréchal des logis, le 20 juillet 1917 - Citation n° 248 à l'ordre du 16ème corps d'armée, en date du 19 septembre 1917 - Nommé Sous-lieutenant, à titre temporaire, le 27 janvier 1918 - En mission au RGAé du 8 au 11 mars 1918 - Victime d'une gelure des mains en mars 1918 - Citation n° 2408 à l'ordre de la 2ème armée, en date du 2 mai 1918 - Une victoire homologuée, en coopération avec l'adj Maurice Robert, dans les environs de Faverolles, le 30 juin 1918 - Une victoire homologuée, en coopération avec le Slt Basuyaux, le 24 juillet 1918 - Citation n° 1364 à l'ordre de l'armée, en date du 2 septembre 1918 - Une victoire homologuée contre un Drachen dans les environs de Beaurieux, le 7 septembre 1918 - Fracture des os de la face au cours d'un accident d'avion en novembre 1918 - Citation n° 667 à l'ordre de la 6ème armée, en date du 30 janvier 1919 - Pilote de l'escadrille SPA 38 du 18 avril au 10 août 1919 - En mission du 12 au 18 juillet 1919 - Pilote du 2ème régiment de chasse de Strasbourg, le 1er janvier 1920 - Démobilisé, le 24 avril 1920 - Domicilié au 70, boulevard Maillot à Neuilly-sur-Seine, à compter du 18 mai 1920 - Citation à l'ordre de l'armée et chevalier de la légion d'honneur, en date du 16 juin 1920 - Domicilié à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), à compter du 19 octobre 1920 - Affecté au 281ème régiment d'artillerie à Nouméa, le 5 septembre 1921 - Proposé à la réforme définitive n° 1 de 20 % pour enfoncement de la cage thoracique par la commission de réforme de Nouméa (Nouvelle-Calédonie), le 22 septembre 1921 - Mis à la disposition du général commandant superieur du Pacifique, le 20 juillet 1922 - Affecté au 58ème régiment d'infanterie et mis à la disposition du chef de bataillon, commandant supérieur des troupes du groupe du Pacifique, le 27 septembre 1926 - Proposé pour la radiation des cadres avec pension permanente de 100 % par le 3ème bureau de la Seine pour enfoncement de la cage thoracique et névrose traumatique, le 1er octobre 1926 - Rayé des cadres, le 17 janvier 1927 - Directeur des comptoirs français des Nouvelles-Hébrides (Nouvelle-Calédonie) - Domicilié au 14, avenue Georges Clémenceau à Nice (Alpes-Maritimes) - Officier de la Légion d' Honneur, le 6 octobre 1933 - Décédé dans le Morbihan, le 14 décembre 1954 - Photo transmise par Samuel Austin-Le Maux, son petit-fils, que je remercie pour son aide - Sources : Pam - Site Internet Leonore - Fiche matricule du 1er bureau de la Seine conservée aux archives départementales de Paris - Liste des brevets militaires - CCC 34 - CCC 92 - CCC 38 - JORF - Dernière mise à jour : 23 février 2020.

Licence FAI n° 5168 du Brigadier Pierre Elie Lautier délivrée le 31 janvier 1917 - Né le 8 février 1892 à Arles (13) - Fils de Marius Etienne Lautier et de Marie Rey - Engagé (service militaire) au 11ème régiment de Hussards de Vienne (Isère), le 30 mars 1913 - Profession avant guerre Mécanicien - Mobilisé au 11ème régiment de Hussards - Nommé Brigadier, le 24 août 1914 - Passé à l'aviation, le 24 décembre 1915 - Tests de présélection personnel navigant à l'école d'aviation militaire de Dijon - Brevet de pilote militaire n° 3664 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 12 juin 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Buc - Stage de Spécialisation à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage pratique du tir à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de Haute voltige à l'école d'aviation militaire de Pau - RGA jusqu'au 31 janvier 1917 - Pilote du détachement 502 ( 4 avions) au sein de l'escadrille C 34 du 31 janvier au 17 mars 1917 date de sa mort - Convoyage d'un Nieuport depuis la GDE, le 6 janvier 1917 - Accident d'avion (capotage) dans les environs de Belfort, le 20 janvier 1917 - Annexe n°1 du RGA de Bar-le-Duc pour convoyer un autre avion destiné à l'escadrille C 34, le 22 janvier 1917 - Grièvement blessé au combat, décédé des suites de ses blessures à l'ambulance de Sentheim (68), le 17 mars 1917 - Inhumé au cimetière de Rougemont-le-Château (90) - Photo M. Jean-Marie Besson transmise par Mme Elisabeth Besson, née Perrin, sa petite nièce que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 5771 de pilote aviateur Marcel Marteau délivrée le 12 avril 1917 - Brevet de pilote militaire n° 5643 du 15 mars 1917 à Etampes - Escadrille : AR 253 et SAL 253 - Photo : Collection Eric Mattutini que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 6030 du Quartier Maître Henri Bourreau, délivrée le 12 juin 1917 - Brevet de pilote militaire n° 5859 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 4 avril 1917 - Affecté au CAM de Bizerte - Photo Patrick Dufour, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Licence FAI n° 6209 de pilote aviateur du Sgt Marcel Pocquat délivrée le 12 juin 1917 - Brevet de pilote militaire n° 6140 du 27 avril 1917 à l'école d'aviation militaire du Crotoy - Escadrille : C 17 - Photo : Collection Archives du Soissonnais transmise par M. Serge Hoyet que je remercie pour son aide.

Sgt Olivier Victor Edmond Beuchat - Né le 7 mai 1897 à Besançon (Doubs) - Fils d’Auguste Jules Edmond Beuchat et de Jeanne Angèle Angelloz - Domiciliés au 11, rue Ernest Renan à Besançon (Doubs) - Profession avant guerre Mécanicien électricien - Classe 1917 - Recrutement de Besançon (Doubs) sous le matricule n° 1055 - Engagé volontaire pour la durée de la guerre au titre du 7ème bataillon du 4ème régiment du Génie, le 22 août 1914 - Nommé Caporal, le 18 novembre 1914 - Nommé Sergent, le 5 août 1915 - Affecté au 1er régiment du génie, le 1er octobre 1916 - Citation n° 70 à l'ordre du commandement du Génie, en date du 22 décembre 1916 - Passé à l’aéronautique militaire comme élève pilote, le 28 février 1917 - Brevet de pilote militaire n° 6482 obtenu à l’école d’aviation militaire du Crotoy, le 22 mai 1917 - Stage de perfectionnement à l’école d’aviation militaire d’Avord, jusqu’au 30 juin 1917 - Licence de vol FAI n° 6462 délivrée par l’Aéroclub de France, le 12 juillet 1917 - Pilote du GDE du 30 juin au 9 août 1917 - Pilote de l’escadrille C 229 du 9 août au 12 novembre 1917 - Aux commandes d’un Caudron G 4, blessé d’une balle à la jambe au cours d’un combat aérien contre deux avions de chasse allemands, le 3 septembre 1917 - L’observateur qui faisait équipage avec lui, le Ltt Pierre Kolb-Bernard a été mortellement blessé pendant le même combat - Evacué sur l'hôpital de Vadelaincourt (Meuse) - Croix de Guerre et citation à l’ordre de l’armée, en date du 29 octobre 1917 - Transféré sur l'hôpital complémentaire n° 45 de Troyes (Aude), le 5 novembre 1917 - Rentré de convalescence, le 8 janvier 1918 - Lâché sur avion Salmson 2A2, le 26 novembre 1918 - Affecté au CRA (centre de réception des avions neufs) de Villacoublay, le 3 février 1919 - Démobilisé, le 10 septembre 1919 - Affecté, dans la réserve, au 2ème régiment d'aviation de bombardement, le 1er janvier 1920 - Profession en 1922 Ouvrier - Domicilié au 57, rue Landouzy à Reims (Marne), à compter du 28 janvier 1924 - Affecté, dans la réserve, au 32ème régiment d'aviation, le 1er juin 1924 - Affecté, dans la réserve, au centre de mobilisation d'aviation n° 32, le 1er juin 1928 - Affecté, dans la réserve, au 2ème groupe d'ouvriers d'aéronautique, le 26 septembre 1930 - Domicilié au 23 ter, rue de Tinqueux à Reims (Marne), le 4 décembre 1930 - Affecté, dans la réserve, au 2ème bataillon de l'Air, le 1er août 1933 - Affecté à la base aérienne d'Istres, le 1er décembre 1936 - Rayé du personnel navigant, le 4 octobre 1937 - Domicilié au 23 ter, rue de Tinqueux à Reims (Marne), le 4 avril 1947 - Photo Mathieu Beuchat, son arrière-petit-fils que je remercie pour son aide - Sources : Pam (Patronyme mal orthographiée sur le site) - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille C 229 - Fiche matricule du département du Doubs - JORF - Bailey/Cony - Dernière mise à jour : 15 février 2019.

* Croix de Guerre et citation à l’ordre de la 2 ème armée du Sgt Edmond Beuchat, au 7ème bataillon du génie, pilote à l’escadrille C 229, en date du 29 octobre 1917 : "Le 3 septembre 1917, au cours d’une mission de réglage de tir, a résolument tenu tête à deux avions de chasse ennemis. Son observateur mortellement blessé, lui-même blessé d’une balle à la jambe gauche et les commandes de direction coupées, a réussi, grâce à son habileté et son sang-froid, à se dégager, à rentrer dans nos lignes et à ramener au terrain d’atterrissage le corps de son observateur."

Brevet de pilote FAI n° 6653 délivré par l'Aéroclub de France au Sgt Hilaire Boureau, le 2 août 1917 - Né le 24 juillet 1893 à Tours (Indre-et-Loire) - Fils de Baptiste Boureau et de Marie Joséphine Girard - Domicilié au 115, rue de la Fuye à Tours (Indre-et-Loire) - Profession avant guerre Menuisier en voitures - Classe 1913 - Recrutement de Tours (Indre-et-Loire) sous le matricule n° 753 - Service militaire au 66ème régiment d'infanterie, à compter du 27 novembre 1913 - Nommé Caporal, le 16 septembre 1914 - Nommé Sergent, le 21 octobre 1914 - Citation à l'ordre de l'armée, en date du 25 février 1915 - Blessé par commotion lombaire produite par l'éclatement d'obus à Ypres (Belgique), le 1er mai 1915 - Affecté au 409ème régiment d'infanterie, le 21 mars 1916 - Citation à l'ordre de la brigade, en date du 29 septembre 1916 - Citation à l'ordre de la division, en date du 20 octobre 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 28 février 1917 - Brevet de pilote militaire n° 6424 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 15 mai 1917 - Insigne de poitrine (macaron) n° 4921 - Stage de perfectionnement bombardement à l'école d'aviation militaire d'Avord du 16 mai au 22 juillet 1917 - Pilote de l'escadrille BR 129 du 22 juillet 1917 au 4 mai 1918 - Félicitations du général commandant en chef les armées de l'est, en date du 27 octobre 1917 - Citation à l'ordre de l'armée, en date du 15 janvier 1918 - Tué au cours d'une mission de bombardement, aux commandes d'un Breguet 14 B2, entre Montdidier et Etelfray (Somme), le 4 mai 1918 - Il faisait équipage avec le 2st Ltn Raymond B. Parker (obs USA) qui a également perdu la vie - La mission, qui comptait 19 appareils, visait la gare de Chaulnes - Leur adversaire était probablement le Ltn Moritz Bretscheider du Jasta 6 (sa 2ème victoire) - Croix de Guerre avec deux palmes, une étoile de bronze et une étoile d'argent - Médaille Militaire et citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, en date du 1er décembre 1923 - Sources : Fiche matricule du département de l'Indre et Loire - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille SOP 129 / BR 129 - MpF - Bailey/Cony - JORF - Dernière mise à jour : 11 janvier 2019.

Licence FAI n° 6682 de pilote aviateur de Jacques Charles Samuel délivrée le 2 août 1917 - Né le 16 octobre 1892 à Paris (75) - Fils d'Auguste Samuel et d'Amélie Berr - Domiciliés au 26, rue des Petits Champs à Paris 2ème (75) - Profession avant guerre artiste dramatique - Engagé volontaire au titre du 23ème régiment de Dragons, le 19 mars 1913 - A résilié son engagement en juin 1913 - Nommé Brigadier, le 5 avril 1915 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 16 mars 1917 - Brevet de pilote militaire n° 6549 délivré à l'école d'aviation militaire de Dijon, en date du 23 mai 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord puis affecté à la section Caudron G 4 de l'école d'aviation militaire d'Avord, jusqu'au 22 octobre 1917 - Pilote du GDE du 22 octobre 1917 au 5 avril 1918 - Lâché sur SPAD biplace, le 28 février 1918 - En mission à Moissy-Cramayel du 3 au 5 avril 1918 - Pilote de l'escadrille SOP 276 / SPAbi 276 du 6 avril 1918 au 13 mars 1919 - Détaché à l'escadrille BR 45 du 13 au 19 avril 1918 - En mission du 21 au 22 avril 1918 - Nommé Maréchal des Logis, le 2 juin 1918 - Détaché comme pilote convoyeur du 4 au 19 juin 1918 - En mission de convoyage avion depuis la RGA du 1er au 7 août 1918 - En mission de convoyage avion depuis la RGA du 27 septembre au 1er octobre 1918 - Photo François Adda, son petit neveu, que je remercie pour son aide - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille SOP 276 / SPAbi 276 - Dernière vmise à jour : 7 février 2019.

Licence FAI n° 6825 de pilote aviateur de Paul Andrillon délivrée le 2 août 1917 - Brevet de pilote militaire n° 6889 du 9 juin 1917 à Avord. Escadrilles MF 36 - SPA 507 - SPA 531 - BR 509. Photo : Collection Benoit Henriet que je remercie pour son aide.

License FAI n° 6931 obtenu sur sa demande au Sgt Emmanuel Georges Roger - Né le 15 novembre 1896 à Perpignan (Pyrénées Orientales) - Fils de Charles Joseph Roger et de Louise Rose Marie Thérèse Brousse - Domiciliés au 1, place de Catalogne à Perpignan (Pyrénées Orientales) - Profession avant guerre Elève de l'école nationale de Sèvres - Classe 1916 - Recrutement de Perpignan (Pyrénées Orientales) sous le matricule n° 478 - Mobilisé au 2ème régiment du Génie, le 11 avril 1915 - Passé à la 104ème compagnie, le 28 décembre 1915 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 7 octobre 1916 - Tests de sélection et cours théoriques à l'école d'aviation militaire de Dijon - Parti à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 1er novembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5797 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 29 mars 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, le 29 janvier 1917 - Stages de spécialisation à Avord et Istres du 1er avril au 7 juillet 1917 - Pilote du GDE du 7 au 25 juillet 1917 - Affecté à l'aéronautique du GB 5, le 25 juillet 1917 - Pilote du PS 126 / BR 126 du 29 juillet 1917 au 6 aout 1918 - Nommé Caporal, le 28 avril 1917 - Citation à l'ordre du corps d'armée, en date du 1er avril 1918 - Nommé Sergent, le 6 juin1918 - Citation n° 8445 à l'ordre de l'armée, en date du 13 juillet 1918 - Affecté au entre d'instruction d'aviation de Sommesous, le 6 août 1918 - Evacué sur la maison de convalescence VR 75 de Viry-Chatillon (soins du surmenage), le 18 octobre 1918 - Affecté au 2ème régiment du génie, le 10 décembre 1918 - Rayé du personnel navigant pour inaptitudes physiques, le 30 novembre 1918 - Hospitalisé, alors qu'il était en permission à Perpignan, le 21 janvier 1919 - Envoyé en convalescence de 45 jours, le 20 février 1919 - Prolongation d'un mois, le 3 avril 1919 - En subsistance au 563ème régiment d'infanterie, le 16 juillet 1919 - Démobilisé, le 23 septembre 1919 - Domicilié au 11, rue du Haut Pont à St-Amand-les-Eaux (Nord), à compter du 12 juillet 1922 - Domicilié à Beauvais (Oise), à compter du 17 mars 1928 - Domicilié à Rouen (Seine-Maritime), en date du 11 mars 1938 - Sources : Pam - Fiche matricule conservée aux archives départementales des Pyrénées Orientales - Dernière mise à jour : 29 février 2020 - Photo Roland Roger, son fils, que je remercie pour son aide.

 

Carte d'identité de
pilote militaire

Carte d'identité n° 5982 du Cal Henri Joseph Caster délivré par le GDE - Brevet de pilote militaire n° 8713 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, le 20 septembre 1917 - Il a été pilote de l'escadrille 116 - Photo Marjorie Caster, sa petite-fille que je remercie pour son aide - Un grand Merci à Philippe Guillermin pour la transmission de cette carte.

Carte d'identité de pilote militaire n° 64xx décerné le 5 mai 1917 au MdL Julien Antoine - Adjudant Julien Emile François Antoine - Né le 14 janvier 1892 à Plombières-les-Bains (Vosges) - Fils de Jules Antoine et de Laure Orivel - Profession avant mobilisation Etudiant - Engagé (service militaire) au 16ème régiment chasseurs à Cheval, le 11 mars 1910 - Nommé Maréchal des Logis en septembre 1912 - Mobilisé au 16ème régiment de chasseurs à cheval de Beaune, le 2 août 1914 - Ecole d'aviation militaire de Dijon (tests de sélection personnel navigant) - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 5 décembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 3959 obtenu à l'école d'aviation militaire de Tours, le 17 juillet 1916 - Stage de transformation à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage du tir aérien à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau - Une période sur le terrain de Villacoublay (GDE) - Pilote de l'escadrille N 312 du 22 mars au 6 avril 1917 - Pilote de l'escadrille N 86 du 12 avril au 28 mai 1917 - Evacué à l'hôpital VR 75 de Viry Chatillon, le 28 mai 1917 - Pilote de l'escadrille SPA 26 du 24 juillet 1917 au 26 avril 1919 - Mission à la RGA (Réserve Générale d'Aviation) du 17 novembre au 8 décembre 1917 - Nomme Adjudant, le 25 avril 1918 - Hospitalisé du 5 juin au 4 juillet 1918 - Dirigé sur le terrain d'aviation militaire de Dijon-Longvic, le 26 avril 1919 en exécution de la note du GQG n° 37.197 du 27 mars 1919 - Photo Mme Laurence Antoine-Caillaux, petite fille de Julien Antoine.

Carte d'identité de pilote d'avion militaire n° 6660 du Caporal Houston Woodward - Né le 25 février 1896 à Philadelphie (USA) - Fils de Georges Woodward et Gertrude Houston - Profession avant guerre Etudiant - Engagé au 1er régiment étranger au titre de l'aviation comme élève pilote, le 24 juillet 1917 - Brevet de pilote militaire n° 9075 obtenu à l'école d'aviation militaire de Juvisy, le 30 septembre 1917 - Stage de transformation à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau - Il aurait dû être affecté à l'escadrille N 156 lors de sa création le 1er janvier 1918 - Pilote de l'escadrille N 94 du 17 décembre 1917 au 1er avril 1918 - Tué au combat, aux commandes du SPAD VII n° 1419, dans les environs de Montdidier (Somme) - Son adversaire était probablement le Ltn Johannes Klein du Jasta 15 (sa 4ème victoire) - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

Carte d'identité de pilote d'avion du Caporal Elie Lucien Gallé - Né le 30 octobre 1897 à Avoine (Indre-et-Loire) - Fils de Jean Gallé et d'Eudoxie Vigneau - Profession avant guerre Cultivateur - Classe 1917 - Recrutement à Chatellerault sous le n° matricule 350 - Mobilisé au 77ème régiment d'infanterie, le 9 janvier 1916 - Affecté au 135ème régiment d'infanterie - Affecté au 335ème régiment d'infanterie - Stage mitrailleur à Poitiers du 19 août au 12 septembre 1916 - Passé à l'aéronautique militaire, le 1er juillet 1917 - Premier vol en double commande à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 3 août 1917 -  Brevet de pilote militaire n° 8536 obtenu sur Caudron G3 à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 11 septembre 1917 -  Nommé Caporal, le 23 septembre 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Perception d'un insigne de pilote n° 2565, le 16 octobre 1917 - Stage à l'école d'aviation de Pau - Stage bombardement sur Sopwith à l'école d'aviation militaire du Crotoy jusqu'au 31 décembre 1917 - Stage GDE (Groupe des divisions d'entrainement) à Sacy-le-Grand du 31 décembre 1917 au 24 février 1918 -  Pilote de l'escadrille SOP 134 / BR 134 du 24 février 1918 au 28 septembre 1919 - En mission du 3 au 18 avril 1918 - Convoyage d'un Breguet XIV B2 du 18 au 20 mai 1918 - Nommé Sergent, le 6 juin 1918 - Bombardements sur les lignes d'avril à septembre 1918 - Hospitalisé et convalescence du 2 au 9 novembre 1918 - Stationné à Germersheim (Allemagne) du 11 mars au 28 avril 1919 - Stationné à Lachen-Speyerdorf du 28 avril au 28 septembre 1919 - Dernier vol d'entrainement le 21 août 1919 - Démobilisé, le 28 septembre 1919 - Remarquez l'insigne métallique de l'escadrille - Photo Christian Gallé, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Carte d'identité du Sgt Pierre Roger Jean Félix Marie Moussé - Né le 17 mars 1894 à Redon (Ille et Vilaine) - Fils de Félix Moussé et Marie Nizand - Domiciliés 24 rue de la truie qui file - Le Mans - Profession avant guerre Dessinateur - Mobilisé au 130ème régiment d'infanterie, le 15 décembre 1914 - Nommé Caporal, le 2 mars 1915 - 404ème régiment d'infanterie - Nommé Sergent, le 2 août 1916 - Une citation à l'ordre du régiment, le 18 octobre 1916 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 11 juillet 1917 - Brevet de pilote militaire n° 9286 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 10 octobre 1917 - Stage de transformation à l'école d'aviation militaire de Châteauroux - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau jusqu'au 24 janvier 1918 - GDE (groupement des divisions d'entrainement) du 24 janvier au 4 juin 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 153 du 4 juin 1918 au 2 avril 1919 - Il a volé sur les SPAD XIII n° S 4404 (juillet 1918) et 10.128 (nov 1918) - CIACB (Centre d'instruction de l'aviation de chasse et de bombardement) de Perthes à compter du 2 avril 1919 - Remarquez son insigne métallique - Photo Pierre Moussé transmise par Laurent Brulon que je remercie pour son aide.

Carte d'identité de pilote d'avion du Caporal Edmond Jourdain - Né le 14 mai 1897 à Paris (75) - Fils de François Edmond Jourdain et de Sophie Pernod - Domiciliés 85, avenue d'Argenteuil à Asnières - Profession avant guerre Ajusteur mécanicien - Recrutement Seine 2ème - n° matricule 3378 - Classe 1917 - Mobilisé au 5ème régiment d'infanterie à compter du 11 janvier 1916 - Affecté au 36ème régiment d'infanterie - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 15 juillet 1917 - Brevet de pilote militaire n° 11.911 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, le 6 mars 1918  - Nommé Caporal, le 1er avril 1918 - Stage de perfectionnement (bombardement) à l'école d'aviation militaire d'Avord, jusqu'au 3 juin 1918 - Stage au CIACB du 23 juillet au 9 octobre 1918 - Pilote de l'escadrille CAP 115 du 31 août au 7 octobre 1918 - Affecté au 1er groupe d'aviation de Dijon-Longvic, le 21 mars 1919 - Décédé le 15 octobre 1980 à Versailles - Photo Gérard Le Cam que je remercie pour son aide.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 7137 du Cal Georges Jean Marie René Sausse délivrée par le GDE - Né le 17 août 1897 à Bordeaux (Gironde) - Fils de Jean Baptiste Louis Sausse et de Marthe Marie Louise Dessiaux - Domiciliés au 4, place de la Concorde à Bordeaux (Gironde) - Profession avant guerre Etudiant en droit - Classe 1917 - Recrutement de Bordeaux (Gironde) sous le matricule n° 3091 - Ajourné un an pour faiblesse en 1915 - Classé en "Service auxiliaire" pour musculature insuffisante, le 15 juin 1916 - Mobilisé au titre du 144ème régiment d'infanterie, le 22 août 1916 - Classé "Service armé" par la commission spéciale de réforme de Bordeaux du 12 septembre 1916 - Affecté au 49ème régiment d'infanterie, le 5 février 1917 - Affecté au 34ème régiment d'infanterie, le 25 février 1917 - Affecté au 201ème régiment d'infanterie, le 30 avril 1917 - Croix de guerre avec citation à l'ordre de la division - Nommé Caporal, le 12 août 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 8 octobre 1917 - Tests de sélection et cours théoriques à l'école d'aviation militaire de Dijon - Brevet de pilote militaire n° 10.594 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 19 novembre 1917 - Présent à l'école d'Avord jusqu'au 30 janvier 1918 - Lâché sur Breguet 14 A2 au GDE, le 14 juin 1918 - Pilote de l'escadrille BR 9 du 18 juillet au 9 novembre 1918 - Souffre d'une pneumonie (grippe espagnole) - Isolé du 16 au 27 octobre 1918 - A l'infirmerie du 28 octobre au 6 novembre 1918 - Evacué sur un hôpital du 9 novembre au 17 décembre 1918 - Démobilisé par le dépôt démobilisateur de la 18ème région, le 17 novembre 1919 - Domicilié au 185, boulevard Wilson à Couderan (Gironde), à compter du 25 janvier 1921 - Décédé des suites d'une pneumonie contactée pendant la guerre, à Arcachon (Gironde), le 14 mai 1923 - Photo René Sausse transmise par Yvan Marguier que je remercie pour son aide - Sources : Pam - Fiche matricule conservée aux archives départementales de la Gironde - Dernière mise à jour : 22 mars 2020.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 8018 du Cal Jean Louis Marion pilote du GDE à l'époque de l'émission de ce document - Photo Hugo Marion que je remercie pour son aide.
MdL Jean Marion - Né le 21 août 1895 à Tauves (Puy-de-Dome) - Fils de François Marion et de Henriette Marie Ramade - Profession avant guerre Conducteur d'automobile et mécanicien - Mobilisé au 86ème régiment d'infanterie, le 16 décembre 1914 - Affecté au 17ème groupe d'autos-canons - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 1er décembre 1917 - Affecté à l'école d'Istres, le 21 décembre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 12.509 obtenu sur avion Nieuport 23m² à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 24 mars 1918 - A réalisé 29h10 de vol (11 heures en D.C et 18h10 seul à bord) et 185 atterrissages au sein de cette école - Nommé Caporal, le 30 mars 1916 - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau, jusqu'au 27 avril 1918 - A effectué 11h30 de vol et 90 atterrissages au sein de cette école - Division SPAD du GDE pour 1h35 de vol et 11 atterrissages, le 1er juillet 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 162 du 4 juillet 1918 au 26 mars 1919 - En mission au RGA du 13 au 16 juillet 1918 - Nommé Maréchal des Logis, le 10 septembre 1918 - Deux citations à l'ordre de l'escadrille SPA 162 - Pilote de l'escadrille SPA 48 du 27 mars au 5 avril 1919 - Pilote de l'escadrille SPA 93 du 5 avril au 18 mai 1919 - A effectué 20h20 de vol dans cette unité - Mobilisé au 1er groupe aérien à la base aérienne d'Aulnat en 1940 - Une mission à bord d'un Potez 63-74, le 9 avril 1940 - Démobilisé par la 7ème compagnie du bataillon de l'Air 105, le 12 juillet 1940 - Médaille Militaire en 1963 - Se retire à la Bourboule (Puy-de-Dome).

Carte d'identité de pilote d'avion n° 8282 du Sol Robert Léon Laruelle - Brevet de pilote militaire n° 11.975 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 7 mars 1918 - Photo Mathieu Laruelle, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

* Cal Robert Léon Laruelle - Né le 7 décembre 1895 à La Châtre (Indre) - Fils de Germain Laruelle et de Célina Baudelot - Domiciliés au 6, rue du Marché à La Châtre (Indre) - Profession avant guerre Mécanicien - Classe 1915 - Recrutement de Châteauroux sous le matricule n° 773 - Mobilisé au 78ème régiment d'infanterie, à compter du 17 décembre 1914 - Affecté au 412ème régiment d'infanterie - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 27 décembre 1917 - Nommé Caporal, le 14 mars 1918 - Brevet de pilote militaire n° 11.975 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 7 mars 1918 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord, jusqu'au 7 juin 1918 - Lâché Breguet 14 A2, le 24 juillet 1918 - Pilote de l'escadrille BR 283 du XX XXX 1918 au 8 janvier 1919 - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - Dernière mise à jour : 19 juillet 2016.

Carte d'identité militaire n° 9288 de l'Adj Marc Henri René Aumaître, pilote de l'escadrille N 151 - Né le 21 décembre 1891 à Moulins (Allier) - Fils de Gilbert Adolphe Aumaître (tailleur de pierre) et de Marie Eugènie Bourdet - Domiciliés au 99, rue de Paris à Moulins (Allier) - Profession avant service militaire Elève en pharmacie - Classe 1911 - Recrutement de Montluçon sous le matricule n° 1814 - Appelé pour effectuer son service militaire, au titre de la 14ème section d'infirmiers militaires, à compter du 10 octobre 1912 - Nommé Caporal, le 9 novembre 1913 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 8 octobre 1916 - Formation théorique à l'école d'aviation militaire de Dijon du 8 au 16 octobre 1916 - Formation initiale de pilote militaire à l'école d'aviation militaire d'Avord, à compter du 16 octobre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 5251 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 25 janvier 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de spécialisation à l'école d'aviation militaire de Pau du 9 mars au 1er avril 1917 - Pilote du GDE du 1er au 7 avril 1917 - Pilote de l'escadrille N 80 du 7 avril au 15 juin 1917 - En mission de convoyage avion à l'annexe RGA de Bar-le-Duc du 10 au 11 mai 1917 - En mission, le 20 mai 1917 - Pilote de l'escadrille N 151 du 15 juin 1917 au 1er juillet 1918 - Nommé Sergent, le 20 juillet 1917 - Citation n° 115 à l'ordre de la division, en date du 1er septembre 1917 - Une victoire homologuée, en coopération avec le Sgt Albin Louis Counord et le Sgt Gabriel Marcel Auguste Chambel, contre un DFW C contraint à l'atterrissage danbs les environs d'Elbach, le 14 novembre 1917 - L'équipage allemand du FlAbt 223, composé du Gefr Schmalfuss (pilote) et Ltn Moering (obs) a été fait prisonnier - Citation n° 53 à l'ordre de la 7ème armée, en date du 1er décembre 1917 - En stage sur avions SPAD VII et XIII au GDE du 20 décembre 1917 au 5 janvier 1918 - Evacué pour maladie sur l'hôpital de Clermont (Oise), le 14 mai 1918 - Transféré sur l'hôpital complémentaire n° 48 de Biarritz du 16 juin au 25 juillet 1918 - Convalescence, jusqu'au 13 août 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 151 du 13 août 1918 au 25 mai 1919 - En stage du 16 au 22 novembre 1918 - Croix de Guerre avec une palme et une étoile - Nommé Adjudant, le 7 décembre 1918 - Envoyé au 1er groupe d'aviation à Dijon, le 25 mai 1919 - Démobilisé, le 23 août 1919 - Domicilié au 91, rue de Paris à Moulins (Allier), à compter du 23 août 1919 - Domicilié au 20, rue de Berne à paris 8ème (75), à 6 octobre 1919 - Marié avec Mlle Henriette Amice en mairie de Chatou (Seine-et-Oise), le 27 octobre 1920 - Affecté, dans la réserve, au 32ème régiment d'aviation en 1920 - A effectué une période volontaire de réserve au 32ème régiment d'aviation du 15 au 29 septembre 1920 - Domicilié au 3, rue Théophile Leduc à Pantin, à compter du 12 juillet 1921 - Affecté à la 10ème section du 1er groupe d'ouvriers d'aviation (service des fabrications de l'aéronautique), le 5 août 1922 - Domicilié au 79, rue Duchêne à Paris 18ème (75), à compter du 17 janvier 1923 - Médaille Militaire, le 29 décembre 1923 - Classé en affectation spéciale au titre d'agent réceptionnaire au titre de la direction de l'aéronautique à Paris, le 28 mai 1927 - Domicilié au 79, rue Duhesme à Paris (75), à compter du 1er novembre 1927 - Nommé Aspirant de réserve, le 2 septembre 1938 - Comme agent réceptionnaire principal de la direction des industries aéronautiques est déclaré démissionnaire d'office par l'occupant, à compter du 1er juillet 1944 - Réintégré, à titre définitif, dans son poste d'agent réceptionnaire principal de 1ère classe de l'aéronautique, le 18 juillet 1945 - Décédé à Pontoise (Val-d'Oise), le 29 juillet 1953 - Photo Virginie Frère-Loroue, son arrière-petite-fille que je remercie pour son aide - Sources : Bulletin de naissance n° 405 enregistré dans le registre des naissances de la commune de Moulins (Allier) - Pam - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille N 80 - CCC de l'escadrille N 151 / SPA 151 - Fiche matricule conservée aux archives départementales de l'Allier - JORF - Bailey / Cony - Dernière mise à jour 6 avril 2021.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 9293 du Caporal Louis Florentin Tréfouel - Né le 3 janvier 1897 à St-Cyr-la-Campagne (Eure) - Fils de Frédéric Eugène Tréfouel et de Maria Angèle Picard - Profession avant guerre Employé de commerce - Mobilisé au 45ème régiment d'infanterie, le 10 janvier 1916 - 209ème régiment d'infanterie - 71ème régiment de Chasseurs à Pied - Présélection Personnel Navigant à l'école d'aviation militaire de Dijon - Brevet de pilote militaire n° 13.477 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 18 mai 1918 - Nommé Caporal, le 25 mai 1918 - Stage de transformation à l'école d'aviation militaire d'Avord - Affecté à l'école de Voves (Chartres) à partir du 31 juillet 1918 - Hôpital complémentaire 36 de Chartres jusqu'au 17 août 1918 - Convalescence du 17 août au 20 septembre 1918 - Ecole d'aviation militaire de Voves du 20 septembre au 31 octobre 1918 - Nouvelle hospitalisation à l'hôpital St-Paul de Chartres du 31 octobre au 22 novembre 1918 - Convalescence du 24 novembre au 23 décembre 1918 - Affecté à l'école d'aviation élémentaire de Chartres à partir du 26 décembre 1918 - Photo Daniel Pain que je remercie pour son aide.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 10176 du caporal Marcel Méthivier. Brevet de pilote militaire n° 14.191 en date du 24.06.1918 à Ambérieu - Photo : Collection Bernard Palmatum que je remercie pour son aide.

Carte d'identité n° 10.234 de pilote d'avion militaire du Cal Maurice Pouchol délivrée au GDE, le 12 juillet 1918 - Photo collection Geraut Guillemet que je remercie pour son aide.

* Cal Maurice Pouchol - Né le 20 février 1896 à Colombes (92) - Fils de Joseph Pouchol et d'Anna Dutertre - Domiciliés 16, place de la République à Villemonble - Profession avant guerre Etudiant école travaux publics - Classe 1916 - Recrutement du 1er bureau de la Seine, sous le matricule n° 4389 - Mobilisé au 1er régiment de Génie, le 12 avril 1915 - Nommé Caporal, le 1er septembre 1915 - Affecté au 4ème régiment de Génie - Croix de Guerre et une citation à l'ordre de la division, le 17 septembre 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 8 janvier 1918 - Brevet de pilote militaire n° 14.561 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres-Miramas, le 12 juillet 1918 - Stage de "Haute Ecole" à l'école d'aviation militaire de Pau - Stage de chasse à l'annexe de Biscarrosse - Stage à l'école de Voves, jusqu'au 30 septembre 1918 - Stage au CIACB du 10 octobre 1918 au XX XXX 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 155 du XX XXX 1918 au 3 juillet 1919 - Hospitalisé à l'hôpital militaire de Nancy du 1er avril 1919 - Sources : Pam - CCC 155 - Dernière mise à jour : 7 juin 2015.

Carte d'identité n° 10.527 de pilote d'avion militaire du Slt Léon Pommiès délivrée au GDE, le 14 mai 1918 - Photo Dominique Delluc, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Slt Léon Pommiès - Né à Dax (Landes) le 23 août 1890 - Fils de Vincent Pommiès et de Marguerite Puigerolle - Domiciliés au 32, rue des Carmes à Dax (Landes) - Classe 1910 - Recrutement de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) sous le matricule n° 101 - Service militaire au 144ème régiment d'infanterie, à compter du 7 octobre 1911 - Nommé Caporal, le 2 octobre 1912 - Fin de service militaire et renvoyé dans ses foyers, le 8 novembre 1913 - Mobilisé au 144ème régiment d'infanterie, le 2 août 1914 - Nommé Sergent, le 26 septembre 1914 - Nommé Sous-lieutenant à titre temporaire, le 13 septembre 1917 - Croix de Guerre et citation à l'ordre de la division coloniale, le 17 juin 1917 - Passé à l'aviation militaire comme élève pilote, le 19 décembre 1917 - Rejoint l'école d'aviation militaire de Chartres le 23 janvier 1918 - Brevet de pilote militaire n° 13.338 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 14 mai 1918 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Pau du 26 mai au 22 juin 1918 - Stage de spécialisation "bombardement" à l'école d'aviation militaire d'Avord du 22 juin au XX août 1918 - Stage "Bombardement" sur Breguet 14 B2 à l'école d'aviation militaire du Crotoy du XX août au 2 octobre 1918 - Affecté au GDE de Chartres du 2 octobre à 10 décembre 1918 - Lâché sur Breguet 14, le 14 octobre 1918 - Affecté à l'école d'aviation de Chartres du 10 décembre 1918 au 21 août 1919 - Démobilisé par le 3ème groupe d'aviation annexe de Bordeaux, le 22 août 1919 - Profession après guerre Commerçant - Affecté, dans la réserve, au 31ème régiment d'aviation, le 30 novembre 1920 - Nommé Sous-lieutenant de réserve à titre définitif, le 22 juillet 1921 - Domicilié au 4, rue du Maréchal Foch à Tarbes - Affecté, dans la réserve, au 36ème groupe d'aviation de Pau, le 1er avril 1923 - Passé à l'arme de l'aéronautique militaire, le 20 juin 1923 - Rappelé à l'activité et affecté à la base aérienne de Pau, le 2 septembre 1939 - Stage de deux mois d'administration et de comptabilité à l'école de Versailles, à compter du 28 octobre 1939 - Affecté à la base aérienne de Saint-Jean-d'Angely (bataillon de l'air n° 129), le 9 novembre 1939 - Affecté au bataillon de l'air n° 111, le 8 février 1940 - Sources : Pam - JORF - Fiche Matricule du département des Landes - Dernière mise à jour : 1er décembre 2016.

Carte d'identité de pilote d'avion militaire n° 10.706 du Cal Léon Albert Dugenest délivrée par le GDE - Il a obtenu le brevet de pilote militaire n° 14390 obtenu à l'école militaire d'aviation d'Ambérieu, le 2 juillet 1918 - Photo Léon Dugenest transmise par Elisabeth Larose, sa petite-nièce, que je remercie pour son aide.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 10592 du caporal Eugène Malausséna - Brevet de pilote militaire n° 13211 en date du 5 mai 1918 à l'école de Vineuil. Différentes unités : 52eme RI - 157eme RI - 279eme RI - Dijon - Etampes - Avord - Le Crotoy - Chartres. Collection "Guynemer" membre du forum Histoire Militaria 14/18 que je remercie pour son aide.

Carte d'identité du Ltt Paul Gabriel Resal - né le 12 avril 1894 à Lyon (69) - Fils d'Eugène Resal et de Julie Gratiot - Profession avant guerre étudiant - Mobilisé au 18ème régiment d'artillerie, le 2 septembre 1914 - Nommé brigadier, le 1er janvier 1915 - Nommé MdL, le 10 octobre 1915 - Passé à l'aviation comme élèce pilote, le 16 février 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4213 obtenu à l'école d'aviation militaire de Tours, le 11 août 1916 - Stage de transformation à l'école d'aviation militaire de Buc - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage du tir aérien à l'école de Cazaux - Stage de haute Voltige à l'école de Pau - Pilote de l'escadrille N 83 du 7 février au 24 mars 1917 - Blessé en combat aérien, d'une balle à la tête, aux commandes d'un Nieuport 17, le 24 mars 1917 - Evacué sur l'hôpital 14 de Jonchery - Pilote de l'escadrille C 46 du 4 janvier à novembre 1918 - Commandant l'escadrille C 46 du 27 octobre à la fin 1918 - Chevalier de la Légion d'Honneur et une citation à l'ordre de l'armée, le 1er avril 1917 - Photo collection Jacques Resal, son fils, que je remercie pour son aide.

Carte d'identité du Slt Louis William Guy Austin, pilote de l'escadrille N 92 / SPA 92 du 9 mai 1917 au 18 avril 1919 - Photo transmise par Samuel Austin-Le Maux, son petit-fils que je remercie pour son aide.

Carte d'identité de pilote militaire n° 538 du Cne Emile Lobbedey affecté au 39ème régiment d'aviation d'observation engagé au Levant - Photo transmise par Eric Malvache que je remercie pour son aide.

Cne Emile Charles Marie Corneille Lobbedey - Né le 16 juillet 1891 à Socx (Nord) - Fils de Charles Lobbedey et d'Odile Marie Malvache - Classe 1911 - Recrutement de Dunkerque (Nord) sous le matricule n° 1667 - A obtenu un sursis d'incorporation d'un an - A renoncé au sursis d'incorporation, le 17 août 1912 - Incorporé au 8ème régiment d'infanterie, à compter du 10 octobre 1912 - Nommé Soldat de 1ère classe, le 10 février 1913 - Affecté au 147ème régiment d'infanterie, le 25 février 1913 - Nommé Caporal, le 25 septembre 1913 - Nommé Caporal fourrier, le 4 août 1914 - Nommé Sergent fourrier, le 30 août 1914 - Fin de service militaire et passage dans la disponibilité - Profession avant guerre Avocat licencié en droit - Marié avec Germaine Vanneufville et domiciliés au 41, boulevard du Temple à Paris 3ème (75) - Mobilisé au 147ème régiment d'infanterie par la mobilisation générale, le 2 août 1914 - Affecté au 2ème bataillon du 147ème RI - Nommé Adjudant, le 10 mars 1915 - Citation à l'ordre du corps d'armée, en date du XX mars 1915 - Citation à l'ordre de la division, en date du XX juin 1915 - Nommé Sous-lieutenant, à titre temporaire, le 1er juillet 1915 - Blessé au combat par éclatement d'obus, le 18 octobre 1915 - Souffre de contusions du côté gauche et surdité légère pendant quelques jours par commotion - Persiste une gêne dans les mouvements du bras gauche - Hospitalisé du 22 octobre 1915 au 6 mars 1916 - En raison des séquelles de ses blessures, a été déclaré inapte à l'infanterie - Affecté à l'état-major du 4ème corps d'armée, le 7 mars 1916 - Nommé Sous-lieutenant, à titre définitif, le 1er juillet 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme observateur, à compter du 5 juillet 1916 - Passé élève pilote de l'école d'aviation militaire de Chartres du 15 août au 17 décembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5041 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 15 décembre 1916 - Stage de perfectionnement sur avion Caudron à l'école d'aviation militaire de Châteauroux du 18 décembre 1916 au 12 février 1917 - Stage de spécialisation à l'école d'Istres-Miramas du 13 février au 7 mars 1917 - Stage à l'école Breguet-Michelin de Clermont-Ferrand du 8 mars au 25 juin 1917 - Pilote de l'escadrille BM 121 (GBM 5) du 1er juillet 1917 au 1er janvier 1918 - Nommé Lieutenant, à titre définitif, le 1er juillet 1917 - En mission du 23 au 24 juillet 1917 - Croix de Guerre avec étoile de bronze et citation n° 91 à l'ordre de l'aéronautique de la 8ème armée, en date du 12 septembre 1917 - Pilote au GDE du 1er au 26 janvier 1918 - Dirigé sur Brescia (Italie) pour affectation à l'escadrille AR 275, le 26 janvier 1918 - Pilote de l'escadrille AR 275 du 10 février au 17 juillet 1918 - Pilote en subsistance à l'escadrille AR 44 du 10 au 28 février 1918 - Parti pour entrainement sur Breguet 14 A2 à l'école d'aviation de Chartres du 1er au 12 avril 1918 - Evacué sur l'hôpital du château de Bacouel-sur-Selle du 25 au 26 mai 1918 - En mission de convoyage d'un Breguet 14 A2 du 5 au 9 juin 1918 - Affecté comme adjoint technique au service aéronautique du 15ème corps d'armée, le 13 juillet 1918 - Nommé Adjoint du groupe d'observation 122, le 25 février 1919 - Nommé Adjoint du groupe d'observation 124, le 1er avril 1919 - Nommé Adjoint du groupe aérobnautique 5, le 1er juillet 1919 - Affecté au service des fabrications de l'aéronautique (SFA) de Paris, le 17 janvier 1920 - Affecté au 54ème régiment d'infanterie, le 27 janvier 1920 et maintenu détaché à la SFA - Mis hors cadre aéronautique, le 5 juin 1920 - Classé à l'état-major particulier de l'aéronautique, en date du 1er septembre 1920 - Affecté à l'administration centrale du sous-secrétariat d'état de l'aéronautique et des transports aériens, le 1er décembre 1920 - Classé dans les cadres de l'arme de l'aéronautique, le 8 décembre 1922 - Nommé Capitaine, le 25 juin 1924 - Affecté au 39ème régiment d'aviation, le 1er août 1924 - Son affectation est décalée de six mois, en date de 4 août 1924 - Embarqué à Marseille, le 23 février 1925 - Débarqué à Beyrouth (Liban), le 3 mars 1925 - Affecté à la 3ème escadrille (traditions de l'escadrille SAL 24 de la Grande Guerre) du 39ème régiment d'aviation, stationnée à Mouslimié (Syrie), le 6 mars 1925 - Affecté à la 7ème escadrille (traditions de l'escadrille BR 43 / 559 de la Grande Guerre) du 39ème régiment d'aviation, stationnée à Palmyre (Syrie) - Affecté à la CHR à Rayak et prend le commandement de la section autonome des auxiliaires syriens du 39ème régiment d'aviation, le 9 mai 1925 - En opérations de guerre au Levant du 13 octobre 1925 au 10 mars 1927 - A pris part aux combats de la région de Damas, du Djebel Druze et effectué des vils au-dessus des régions dissidentes (Syrie) - Nommé Adjoint du colonel commandant le 39ème régiment d'aviation, le 1er mai 1926 - Commandant de la 3ème escadrille (traditions de l'escadrille SAL 24 de la Grande Guerre) du 39ème régiment d'aviation, stationnée à Mouslimié (Syrie), le 16 septembre 1926 - Commandant du 1er groupe du 39ème régiment d'aviation, le 20 décembre 1926 - Fin de séjour au Levant et embarquement sur le "Lotus" à Beyrouth du 11 au 20 mars 1927 - Affecté à l'inspection des matériels et installations, le 6 mai 1927 - Affecté au Ministère de l'Air, le 1er septembre 1931 - Nommé Chef de bataillon, le 25 mars 1933 - Affecté à l'ESA n° 1, le 1er juin 1933 - Détaché au service central des contentieux du ministre de l'Air, le 27 novembre 1933 - Affecté au SGRMTAA, mais reste détaché au service central des contentieux du ministre de l'Air, le 1er décembre 1933 - Affecté à l'entrepot spécial d'aviation n° 2, le 27 avril 1934 - Rayé du personnel navigant, le 1er juillet 1935 - Officier de la Légion d'honneur, en date du 23 décembre 1937 - Affecté au bataillon de l'Air 117, le 8 février 1938 - Affecté à la zone des armées sur Paris du 1er septembre 1939 au 9 juin 1940 - Admis dans les cadres sédentaires des officiers de l'armée de l'Air au service du personnel civil, le 1er février 1940 - Affecté à la zone des armées sur Amboise du 10 au 16 juin 1940 - Affecté à la zone des armées sur Arcachon du 17 au 25 juin 1940 - Placé en congé d'armistice, le 16 octobre 1940 - Admis à faire valoir ses droits à la retraite, le 16 décembre 1940 - Photo transmise par Eric Malvache que je remercie pour son aide - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - LO non communicable - CCC de l'escadrille BM 121 - CCC de l'escadrille AR 275 / BR 275 - Etat des services - Fiche matricule d'origine détruite en 1940 - Livret matricule d'officier - Certificat de visite de l'hôpital dépôt de convalescents de Lyon en date du 19 novembre 1915 - JORF - Dernière mise à jour : 28 mars 2018.

 

 

Si vous possédez de tels documents,
pensez à mon site.

Carte d'identité de
pilote militaire

Carte d'identité n° 356 de pilote d'avion du Ltt Jean Marie Emile Derode - Né le 16 septembre 1887 à St-Jacques-de-Lisieux (Calvados) - Fils d'Alphonse et de Clothilde Rousselet - Service militaire au 6ème régiment de Dragons, à compter du 20 octobre 1905 - Domicilié 36 bis, rue des Carmes à Rouen - Brevet de pilote militaire n° 1966 obtenu, le 21 novembre 1915 - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau, jusqu'au 4 décembre 1915 - GDE du 4 décembre 1915 au 20 février 1916 - Pilote de l'escadrille N 67 du 21 février au 10 janvier 1917 - Blessé au cours d'un accident aérien, aux commandes du Nieuport n° 1130, le 17 juin 1916 - Hospitalisé à compter de ce jour - Réaffecté à l'escadrille N 67 après convalescence jusqu'au 10 janvier 1917 - Commandant de l'escadrille N 102 / SPA 102 du 12 janvier 1917 au 14 mars 1918 - Nommé Capitaine à titre temporaire, le 4 mars 1917 - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 5 mai 1917 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux du 26 octobre au 6 novembre 1917 - Commandant de l'escadrille SPA 99 du 15 mars au 4 juin 1918 - En mission à la RGA du Bourget, le 27 avril 1918 - En mission à paris du 20 au 23 mai 1918 - Tué au cours d'un combat aérien, aux commandes d'un SPAD XIII, à 2 km au Nord de Marfaux (51), le 4 juin 1918 - Il était en patrouille avec deux équipiers et a livré combat à un dispositif de 12 avions allemands - Un des adversaires le touche de deux balles au ventre - Il a été inhumé à l'endroit de sa chute - Il était titulaire de 9 victoires homologuées - Photo transmise par M. Hubert Derode, son petit neveu, que je remercie pour son aide.

Photo recto de la carte d'identité n° 909 de pilote d'avion du Slt Georges Guynemer - Elle a été récupérée par les fantassins allemands qui sont intervenus sur le lieu de chute du SPAD XIII n° 504, le 11 septembre 1917 - Cette pièce est conservée par les traditions de l'escadron de chasse 1/2 "Cigognes", actuellement stationné sur la base aérienne 116 de Luxeuil-les-Bains (dépôt du Service historique de la Défense) - Photo transmise par Frédéric Lafarge, le délégué au patrimoine historique de la BA 102 de Dijon-Longvic, que je remercie pour son aide.

Photo verso de la carte d'identité n° 909 de pilote d'avion du Slt Georges Guynemer - Elle a été récupérée par les fantassins allemands qui sont intervenus sur le lieu de chute du SPAD XIII n° 504, le 11 septembre 1917 - Cette pièce est conservée par les traditions de l'escadron de chasse 1/2 "Cigognes", actuellement stationné sur la base aérienne 116 de Luxeuil-les-Bains (dépôt du Service historique de la Défense) - Photo transmise par Frédéric Lafarge, le délégué au patrimoine historique de la BA 102 de Dijon-Longvic, que je remercie pour son aide.

Carte d'identité n° 967 de pilote d'avion du MdL Olivier Joseph Marie Louis Robuste de Laubarière - (Angoumois - Maison Royale de St-Louis) - Né le 30 août 1883 à Ronsenac (Charente) - Engagé au 15ème régiment de Dragons, le 9 octobre 1903 - Nommé Maréchal des Logis, le 10 avril 1909 - Mobilisé au 20ème régiment de Dragons, le 2 août 1914 - Affecté au 20ème régiment de Dragons du 2 août 1914 au 15 novembre 1915 - Affecté à  l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 15 novembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 3048, obtenu à  l'école d’aviation militaire de  Buc, le 23 mars 1916 - Stage de perfectionnement à  l'école d'aviation militaire de Châteauroux jusqu'au 3 mai 1916 - GDE du 3 mai au 21 juin 1916 - Pilote de l'escadrille C 21 du 21 juin 1916 au (je n'ai pas la date mais avant le 1er janvier 1917) - Rayé du personnel navigant après cette date (séquelles d'une blessure ?) - Photo transmise par Mme Magali Gomart que je remercie pour son aide.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 1000 du Slt Auguste Henri Pouchelle - Né le 20 février 1895 à Marquette-lez-Lille (Nord) - Brevet de pilote militaire n° 2997 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 17 mars 1916 - Pilote de l'escadrille N 26 du 25 juin 1916 au 10 juin 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 67 du 11 juin 1918 au 28 janvier 1919 - Décédé par suicide à Neustadt-an-des-Haardt (Palatinat / Allemagne), le 28 janvier 1919 - Inhumé initialement dans le cimetière militaire de Landau (Allemagne) - Repose dans le cimetière communal de Marquette-lez-Lille (Nord) depuis le 30 avril 1923 - Document transmis par sa nièce Christel Pouchelle-Wieters que je remercie pour son aide.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 1031 du Ltt Henri de Guibert - Brevet de pilote militaire n° 741 du 20 mars 1915 - Escadrilles : C 10 - N 3 - N 62 - RGAé - GDE - Voir sur cette page Brevet papier - Licence FAI - Brevet d'aptitude. Photo : famille de Guibert transmise par M. Patrick Chevillotte que je remercie pour leur aide.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 1141 du Sgt Paul de Marmier - Photo La guerre aérienne illustrée.
* Adj Paul René de Marmier - Né le 3 septembre 1893 à Belfort (90) - Promotion 1910-1913 de l'école des Arts et Métiers - Fils de François Raynald de Marmier et de Marie Picaud - Service militaire au 1er groupe d'aviation, à compter du 1er décembre 1913 - Brevet de pilote militaire n° 766 obtenu le 1er avril 1915 - Pilote de l'escadrille VB 110 du 6 avril 1915 au 4ème trimestre 1915 - RGA jusqu'au 11 juin 1916 - Nommé Caporal, le 24 avril 1915 - Pilote de l'escadrille N 65 du 11 juin au 20 juillet 1916 - Pilote de l'escadrille N 112 du 20 juillet au 20 novembre 1916 - Tué au retour d'une mission, au cours d'un accident aérien sur le terrain de Morlancourt (Somme), le 20 novembre 1916. Son Nieuport 17 est entré en collision avec un Farman F 42 de l'escadrille F 215 - Les deux membres d'équipage de cet avion, le Ltt Henri Janet (pilote) et le Sgt Maurice Padovani (mitrailleur) ont été tués.

Carte d'identité de pilote d'avion du Ltt Henri Marie Joseph Mesmacre - Né le 29 janvier 1889 à Versailles (Yvelines) - Fils de Jules Ovide Edouard Mesmacre et de Marie Louise Joséphine Aumann - Parents domiciliés au 29, rue Victor Bart à Versailles puis au 33, avenue de Picardie à Versailles - Profession avant guerre Ingénieur des Arts et Métiers - Classe 1909 - Recrutement de Versailles (Yvelines) sous le matricule n° 3335 - Incorporé au 25ème bataillon d'aérostiers du 1er régiment du Génie de Versailles, le 4 octobre 1910 - Nommé Caporal, le 1er mars 1911 - Nommé élève officier de réserve, le 12 septembre 1911 - A suivi le cours spécial du 1er octobre 1911 au 1er avril 1912 - A satisfait aux examens de fin de cours et promu Sous-lieutenant re réserve, le 26 mars 1912 - Rappelé à l'activité et affecté à la 2ème réserve de ravitaillement d'aviation de Dijon, le 2 août 1914 - Passé à la 2ème réserve de ravitaillement d'aéronautique, le 1er janvier 1915 - Passé dans l'armée d'active, le 1er février 1915 - Passé l'école d'aviation militaire de Pau, le 13 avril 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1312 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 5 août 1915 - Pilote de la division Caudron de la réserve générale de l'aviation (RGA) du 13 au 28 août 1915 - Pilote de l'escadrille C 51 du 28 août 1915 au 14 avril 1917 - Citation n° 397 à l'ordre du 1er corps d'armée, en date du 26 octobre 1915 - Détaché à l'escadrille C 64 du 1er au 29 janvier 1916 - Nommé Lieutenant, à compter du 4 avril 1916 - Citation n° 321 à l'ordre de l'armée, en date du 6 avril 1916 - Légèrement blessé au cours d'un accident d'avion et rentré à l'hôpital, le 19 juillet 1916 - Rentré à l'escadrille, le 25 juillet 1916 - Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée, en date du 19 septembre 1916 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux du 10 février au 3 mars 1917 - Hospitalisé du 12 au 30 mars 1917 - Tué au cours d'un accident d'avion, à l'atterrissage sur le terrain d'aviation d'Arcy-Sainte-Restitue (Aisne), le 14 avril 1917 - Citation n° 458 à l'ordre de l'armée, à titre posthume, en date du 19 avril 1917 - Document transmis par Jean Catherine que je remercie pour son aide - Sources : Pam - Fiche matricule du département des Yvelines - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille C 51 / SOP 51 - CCC de l'escadrille C 64 - JORF - LO - MpF - Dernière mise à jour : 25 décembre 2017.

Carte d'identité n° 2524 de pilote d'avion militaire de l'Adj Eugène Goux - Brevet de pilote militaire n° 2566 décerné le 29 janvier 1916 - Pilote de l'escadrille N 67 du septembre 1916 à août 1917 - Photo Famille Goux que je remercie pour son aide.
* Adj Eugène Goux - Bio à développer.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 2634 du Sgt André Varène - Né le 30 septembre 1892 à Paris (75) - Fils de Marius Varène et de Antonnine Desguenois - Profession avant guerre Industriel céramiste - Entré en service actif au 3ème groupe d'aviation, le 8 octobre 1913 - Brevet de pilote militaire n° 927 en date du 11 mai 1915 à l'école d'aviation militaire de Pau - Pilote de l'escadrille C 18 du 23 mai 1915 du 15 mai 1916- Affecté comme pilote convoyeur du RGAé du 15 mai au 30 août 1916 - Pilote de l'escadrille C 46 du 10 septembre 1916 au 10 décembre 1916 - Pilote du RGAé du 10 décembre 1916 au 8 janvier 1917 - Pilote SFAé de Chalais-Meudon à partir du 8 janvier 1917 - Croix de Guerre - 1 citation à l'ordre de l'armée, le 30 décembre 1915 - 1 citation à l'ordre du corps d'armée, le 5 janvier 1916 - Collection Philippe Bentresque que je remercie pour son aide.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 2711 au GDE (Plessis-Belleville) au Ltt Guy Tourangin - Né le 22 décembre 1888 à Vinget-Hanops (Orne) - Engagé à l'école spéciale de St-Cyr, le 1er octobre 1909 - Affecté au 5ème régiment de Cuirassiers du XX 1910 au 10 février 1915 - Nommé Sous-lieutenant, le 1er octobre 1911 - Nommé Lieutenant, le 1er octobre 1913 - Passé à l'aviation comme observateur, le 10 février 1915 - Observateur de l'escadrille C 9 du 28 mars au 11 avril 1915 - Observateur de l'escadrille C 42 du 13 avril 1915 au (9 mars 1916) - Une citation à l'ordre de l'armée, le 24 juillet 1915 - Hospitalisé à Nancy du 6 juillet au 9 juillet 1915 - Hospitalisé à Lunéville du 28 septembre au 20 novembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2633 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 5 février 1916 - Convalescence à la maison de convalescence VR 75 de Viry-Châtillon du 9 au 23 mars 1916 - Stage de transformation (Haute-école) à l'école de Pau jusqu'au 28 août 1916 - Pilote de l'escadrille N 73 du 14 septembre 1916 au XXX - Pilote de l'escadrille N 26 du XXX au 17 mars 1917 - Hospitalisé du 1er au 17 mars 1917 - Commandant de l'escadrille N 89 / SPA 89 du 17 mars 1917 au 24 octobre 1918 - Nommé Capitaine à titre temporaire, le 22 juillet 1917 - Une citation à l'ordre de l'armée en 1917 - Stage de tir à l'école du tir aérien du 18 au 29 janvier 1918 - Une citation à l'ordre de l'armée en date du 21 août 1918 - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 26 octobre 1918 - Croix de Guerre avec 4 citations à l'ordre de l'armée - Photo famille Tourangin via Monique Gallais que je remercie pour leur aide.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 2971 du Cal Paul Louis Prince, du 158ème régiment d'infanterie, brevet de pilote militaire n° 3684 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 17 juin 1916 - Cette carte a été émise par le GDE - Photo collection Philippe Guillermin que je remercie pour son aide.

* Slt Paul Louis Prince - Né le 23 janvier 1896 à Saint-Martin-d'Uriage (Isère) - Fils de Joseph Paul César Prince et de Marie Louise Jordanet - Domiciliés au 1, place Ste-Claire à Grenoble (Isère) - Profession avant guerre Etudiant - Classe 1914 / 1916 - Recrutement de Grenoble (Isère) sous le matricule n° 1768 - Engagé volontaire pour la durée de la guerre, au titre du 158ème régiment d'infanterie, caserné à Lyon (Rhône), le 22 août 1914 - Nommé Caporal, le 14 février 1915 - Passé au 1er groupe d'aviation de l'aéronautique militaire, le 29 janvier 1916 - Passé élève pilote, à compter du 13 mars 1916 - Brevet de pilote militaire n° 3684 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 17 juin 1916 - Stage de perfectionnement "Avions rapides" à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de tir à l'école d'aviation militaire de Cazaux - Stage de spécialisation à l'école d'aviation militaire de Pau, jusqu'au 2 octobre 1916 - Pilote du GDE du 2 octobre 1916 au 6 janvier 1917 - Carte d'identité de pilote d'avion n° 2971 émise par le GDE - Pilote de l'escadrille N 57 du 6 janvier 1917 au 9 septembre 1919 - Nommé Sergent, le 10 avril 1917 - En mission à la RGA de Dugny / Le Bourget du 13 au 15 décembre 1917 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux du 20 janvier au 2 février 1918 - Nommé Adjudant, le 25 janvier 1918 - Nommé Sous-lieutenant, à titre temporaire, le 29 juillet 1918 - Nommé Sous-lieutenant, à titre définitif, le 21 janvier 1919 - Démobilisé, le 10 septembre 1919 - Domicilié de Vaulnaverges-St-Georges, à compter du 20 octobre 1919 - Profession après guerre Avoué Agréé - Nommé Lieutenant, le 16 juillet 1921 - A accompli une période d'entrainement du 1er au 15 août 1921 - A accompli une période d'entrainement au 2ème régiment d'aviation d'observation de Dijon du 3 au 17 août 1922 - Passé dans l'arme de l'aéronautique, le 7 juillet 1923 - Affecté au 32ème régiment d'aviation de Dijon, le 1er janvier 1924 - Domicilié au 6, rue Voltaire à Grenoble (Isère), à compter du 26 janvier 1932 - Une période de réserve au CAR de Lyon du 16 au 18 septembre 1934 - Une période de réserve de 7 jours au GIER de Lyon échelonnée du 1er août 1935 au 30 juin 1936 - Une période de réserve supplémentaire au GAR 542 de 13 jours échelonnée du 1er juillet 1936 au 30 mai 1937 - Une période de réserve supplémentaire au GAR 542 de 2 jours échelonnée du 1er janvier au 30 juin 1938 - Affecté à la 2ème section du bataillon de l'air n° 105, le 28 mars 1939 - Rappelé à l'activité du 27 septembre au 1er octobre 1938 - Nommé Capitaine, le 25 juin 1939 - Renvoyé dans ses foyers comme père de 11 enfants, le 30 octobre 1939 - Sources : Pam - CCC de l'escadrille N 57 / SPA 57 - LO non communicable - Fiche matricule du département de l'Isère - Dernière mise à jour : 13 février 2017.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 2984 au GDE (Plessis-Belleville) du Cal Ernest René Faivre Pierret - Né le 4 mars 1893 à Morteau (Doubs) - Fils d'Edmond Marcel Faivre Pierret et de Marie Alzire Siron - Profession avant guerre Agriculteur - Classe 1913 - Recrutement de Besançon sous le matricule n° 566 - Engagé volontaire pour trois ans, au 1er régiment de Cuirassiers, le 8 avril 1914 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 23 décembre 1915 - Détaché à l'école d'aviation militaire d'Avord du 28 janvier au 21 avril 1916 - Détaché à l'école d'aviation militaire de Tours du 21 avril au 28 août 1916 - Carte d'identité de pilote d'avion n° 2984 délivrée sur le GDE, le 23 août 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4315 délivré par l'école d'aviation militaire de Tours, le 24 août 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux du 28 août au 30 septembre 1916 - Pilote du GDE du 1er octobre au 7 décembre 1916 - Nommé Caporal, le 7 octobre 1916 - Pilote de l'escadrille C 222 du 8 décembre 1916 au 3 février 1917 - Hospitalisé du 6 au 24 janvier 1917 - Tué au cours d'un combat aérien, aux commandes d'un Caudron G 4, dans les environs de Lunéville (54), le 3 février 1917 - Il faisait équipage avec le Slt Louis Malzac (observateur) qui a également perdu la vie dans ce combat - Leur adversaire était probablement le Ltn Adolf Kuen, du Jasta 14 (sa 1ère victoire) - Sources : Pam - MpF - JMO 222 - FM Doubs - Dernière mise à jour : 11 juin 2015 - Photo S. Gressard, sa petite nièce, que je remercie pour son aide.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 2999 décerné le 12 juillet 1916 au GDE (Plessis-Belleville) au Sgt (MdL en réalité) Jean Joseph Brugère - Né le 29 mai 1890 à Saint-Ybard-par-Uzerche (Corrèze) - Avant la guerre mécanicien - Engagé au 21ème régiment de chasseurs à cheval, en octobre 1910 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 18 février 1916 - Différentes affectations : 21ème régiment de chasseurs à cheval - Ecole de Dijon (formation militaire et théorique aviation) - Avord (brevet de pilote militaire) - Chateauroux (perfectionnement) - GDE du Plessis-Belleville - Escadrille F 40 du 28 novembre 1916 au 13 septembre 1917 - Photo Joseph Brugère transmise par Jean-Daniel Barris son petit-fils que je remercie pour son aide.

Carte d'identité militaire n° 3073 du MdL Fernand Félix Firmin Quintard - Né le 16 avril 1892 à Marigny-Brizay (Vienne) - Fils de François Quintard (cultivateur) et de Florentine Patrouillault - Classe 1912 - Recrutement de Chatellerault (Vienne) sous le matricule n° 1292 - Profession avant engagement Commerçant - Engagé volontaire pour trois ans, au titre du 49ème régiment d'artillerie de campagne, le 8 avril 1913 - Nommé Brigadier, le 5 décembre 1913 - Nommé Maréchal des Logis, le 5 octobre 1915 - Affecté au 20ème régiment d'artillerie du 16 décembre 1915 au 8 avril 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 12 mai 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4421 obtenu à l’école d’aviation militaire d’Etampes, le 6 septembre 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux, jusqu'au 1er octobre 1916 - Pilote du GDE du 1er octobre au 25 décembre 1916 - Brevet de pilote FAI n° 4835 délivré sur sa demande par l'Aéroclub de France, le 20 novembre 1916 - Pilote de l’escadrille F 24 du 25 décembre 1916 au 19 octobre 1917 - Evacué sur l'hôpital de Beauvais du 7 février au 7 mai 1917 - Stage au GDE du 12 au 23 juillet 1917 - Stage sur avion Dorand AR 1 du 6 au 21 septembre 1917 - Pilote de l'école des observateurs de Sommesous du 19 octobre au 16 novembre 1917 - Tué au cours d'un accident d'avion à l’école d’observateurs de Sommesous, le 16 novembre 1917 - Photo Fernand Quintard transmise par Jacques Gillet, son petit neveu, que je remercie pour son aide - Sources : Registre des naissances de la commune de Marigny-Brizay (Vienne) - Pam - Liste des brevets militaires - Fiche matricule conservée aux archives départementales de la Vienne - CCC de l'escadrille F 24 - MpF - Dernière mise à jour : 23 juillet 2020.

Carte d'identité de pilote d'avion de l'Adj Gaston Frédéric Jean Grümmer - Né le 22 mai 1892 à Paris (75) - Fils d'Antoine Joseph Grümmer (carrossier) et de Anne Marie Eugènie Larue - Domicilié 10, rue du Laos à Paris (75) - Classe 1910 - Recrutement du 6ème bureau de la Seine sous le matricule n° 176 - Engagé au 5ème régiment de Cuirassiers, le 1er mai 1911 - Nommé Maréchal des Logis, le 25 septembre 1912 - Profession avant guerre Carrossier - Mobilisé au 3ème régiment de Cuirassiers, le 1er août 1914 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 28 septembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2400 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 16 janvier 1916 - Affecté comme moniteur à l'école d'aviation militaire d'Avord - Un accident aérien, le 6 mars 1916 - Evacué sur l'hôpital du Sacré-Coeur de Bourges - Un convoyage avion du RGAé du Bourget vers Avord du 22 septembre au 1er octobre 1916 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux - Stage de "Haute Ecole" à l'école d'aviation militaire de Pau - Nommé Adjudant, le 9 mars 1917 - Affecté au centre d'aviation militaire de Villacoublay, jusqu'au 19 avril 1917 - Pilote du GDE du 19 avril au 1er mai 1917 - Pilote de l'escadrille N 81 du 1er mai au 7 juin 1917 - Mis à la disposition de la société Kellner de Billancourt, à compter du 7 juin 1917 - Profession après guerre Maître Carrossier - Il a dessiné et carrossé environ 600 voitures sur les chassis de 47 marques - Nommé Conseiller honoraire du commerce extérieur de la France pour la région économique de Paris (75), le 26 juillet 1935 - Décédé à Angers, le 22 janvier 1965 - Photo Gaston Grümmer, transmise par Philippe Grümmer, son fils - Sources : Pam - JORF - CCC N 81 - Dernière mise à jour : 24 septembre 2015.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 4118 du Caporal André Jean Bazerque - Né le 16 mai 1892 à Bessac (33) - Fils de Jean Bazerque et de Marguerite Taudin - Domicilés 36, cours du Chapeau Rouge à Bordeaux (33) - Profession avant guerre Employé à la Banque de France - Service militaire au 23ème régiment d'infanterie coloniale, à compter du 1er octobre 1913 - Toujours dans cette unité, lors de la mobilisation générale, du 2 août 1914 - Affecté au 43ème régiment d'infanterie coloniale - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 1er décembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 6094 obtenu à l'école d'aviation militaire du Crotoy, le 26 avril 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux jusqu'au 8 mai 1917 - Affecté à l'escadrille C 13 par décision du GQG n° 7592 en date du 8 juin 1917 - Pilote de l'escadrille C 13 / SOP 13 du 17 juin 1917 au 2 décembre 1917 - En stage au GDE du 2 au 22 juillet 1917 - Rejoit le GDE du Plessis-Belleville (transformation de l'escadrille sur avion Sopwith 1A2) à l'issue de sa permission, le 1er octobre 1917 - Hospitalisé à l'hôpital civil de Nancy à compter du 2 décembre 1917 - Nommé Sergent, le 5 décembre 1917 - Photo Thierry Bazerque que je remercie pour son aide.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 4843 du Cal fourrier Yves Joseph Duranton délivrée par le GDE, le 20 juillet 1917 - Né le 19 janvier 1894 à Bordeaux (Gironde) - Fils d'Adrien Duranton et de Jeanne-Marie Hervé - Profession avant guerre Représentant de commerce - Marié et domicilié au 23, rue Colmet-Lépinay à Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) - Classe 1914 - Recrutement du 1er bureau de la Seine sous le matricule n° 2698 - Mobilisé au 160ème régiment d'infanterie, le 5 septembre 1914 - Citation à l'ordre de la 78ème brigade, en date du 16 mai 1915 - Nommé Caporal fourrier, le 19 mai 1915 - Affecté à la 9ème compagnie du 175ème régiment d'infanterie engagée en Serbie - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 15 mai 1917 - Brevet de pilote militaire n° 7593 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 20 juillet 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux, jusqu'au 15 août 1917 - Pilote du GDE du 15 au 30 août 1917 - Pilote de l'annexe du GDE de Pierrefonds du 30 août au 21 octobre 1917 - Evacué sur l'hôpital temporaire n° 16 Royallieu de Compiègne du 3 au 18 janvier 1918 - Pilote de l'escadrille SAL 14 du 16 février 1918 au (après le 2ème trimestre 1919) - Citation à l'ordre du corps d'armee, en date du 25 aout 1918 - En subsistance à l'escadrille 210 du 25 au 31 octobre 1918 - En subsistance au 177ème régiment d'artillerie du 7 au 8 décembre 1918 - Médaille Militaire en date du 29 décembre 1928 - Photo Yves Duranton transmise par Julien Duranton, son petit-fils, que je remercie pour son aide - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille SAL 14 - JORF - Dernière mise à jour : 11 décembre 2017.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 4878 du MdL Alexis Lendresse. Brevet de pilote militaire n° 7404 du 11 juillet 1917 à l'école de Juvisy. - Différentes unités : 2ème Spahis - 5ème Spahis - Dijon - Juvisy - Avord - Pau - Escadrille N 152 à partir du 19 septembre 1917 - Collection "Guynemer" membre du forum Histoire Militaria 14/18 que je remercie pour son aide.

Carte d'identité de pilote d'avion n° 5782 du MdL Jacques Charles Samuel délivrée par le GDE - Brevet de pilote militaire n° 6549 délivré à l'école d'aviation militaire de Dijon, en date du 23 mai 1917 - Pilote de l'escadrille SOP 276 / SPAbi 276 du 5 avril 1918 au 13 mars 1919 - Photo François Adda, son petit neveu, que je remercie pour son aide.

Slt Henri Paule, pilote de l'escadrille SPA 99 en 1918 - Né à Lyon le 28 mars 1897 - Fils de Georges Paule et Antoinette Vicaire - Engagé le 4 septembre 1914 au 30ème Bataillon de Chasseurs Alpins - 68ème Bataillon de Chasseurs Alpins - 3ème Régiment de Zouaves (cf. képi) - 8ème Régiment de Marche de Zouaves - Promu Slt à titre temporaire, le 4 septembre 1916 - Blessé le 16 novembre 1914 - Médaille Militaire le 9 octobre 1915 - Croix de Guerre avec 2 palmes, 3 étoiles de bronze - Blessé le 10 janvier 1917 - Passé à l'aviation comme élève pilote le 6 juillet 1917 - Brevet de pilote militaire n° 8612 à l'école d'Ambérieu, le 15 septembre 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'Avord - Transformé sur Spad le 20 novembre 1917 - Brevet de l'AéCF n° 8564, le 15 février 1918 - Affecté au GDE du 14 octobre au 8 décembre 1917 - Escadrille N 87 du 8 décembre 1917 au 1er janvier 1918 - Escadrille Spa 99 du 1er janvier au 19 juillet 1918 - Perçoit le Nieuport 27 n° 5540, le 3 mars 1918 - Fait prisonnier après un combat aérien, aux commandes d'un SPAD XIII, le 19 juillet 1918 - Son avion en feu, il a atterri dans les lignes allemandes près d'Oulchy-le-Château - Il est resté militaire jusqu'en 1920 puis détaché comme pilote d'essai chez Latécoère à Toulouse - Mobilisé en 1939 comme capitaine de réserve - Officier de la Légion d'Honneur - Décédé à Ambérieu en 1992 - Photo transmise par Roger Paule, son fils, que je remercie pour son aide.

 

Carte d'identité
d'élève-pilote militaire

Carte d'identité d'élève-pilote, émise par l'école d'aviation militaire du Crotoy à l'Aspirant Victor Herlemont, issu du 78ème régiment d'infanterie, le 9 juillet 1917 - Photo transmise par Mme Monique Gallais que je remercie pour son aide.

Carte d'identité d'aviateur militaire n° 795 émise par l'école d'aviation militaire d'Istres au Sgt Albert Loewert, issu du 19ème bataillon du Génie, en 1917.

Sgt Albert Loewert - Né le 13 décembre 1896 à Nancy (Meurthe-et-Moselle) - Fils de Joseph Bernard Loewert et de Madeleine Marx - Domiciliés au 202, rue de Strasbourg à Nancy (Meurthe-et-Moselle) - Profession avant guerre Peintre en bâtiment - Classe 1914 (engagement) / 1916 (normale) - Recrutement de Toul (Meurthe-et-Moselle) sous le matricule n° 1132 - Engagé volontaire au titre du 2ème régiment du génie, le 8 septembre 1914 - Citation à l'ordre du 2ème régiment du Génie, en date du 9 mai 1915 - Nommé Caporal, le 14 juin 1916 - Citation à l'ordre du 2ème régiment du Génie en date du 15 décembre 1916 - Nommé Sergent, le 2 août 1917 - Citation à l'ordre du 2ème régiment de Génie, en date du 23 octobre 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 25 novembre 1917 - Tests de sélection et cours théoriques à l'école d'aviation militaire de Dijon - Brevet de pilote militaire n° 11.588 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 17 février 1918 - Stage de perfectionnnement à l'école d'aviation militaire d'Avord, jusqu'au 21 avril 1918 - Pilote du GDE du 21 avril au 11 juillet 1918 - Lâché sur Caudron G 4 et G 6, le 3 mai 1918 - Lâché sur Breguet 14 A2, le 17 mai 1918 - Pilote de l'escadrille BR 210 du 11 juillet 1918 au 18 mai 1919 - Après guerre Maître artisan peintre décorateur - Conseiller municipal de la ville de Nancy - Affecté au centre de mobilisation du Génie n° 1, le 26 août 1939 - Démobilisé, le 24 juillet 1940 - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille BR 210 - JORF - Fiche matricule du département de la Meurthe-et-Moselle (sans renseignement militaire) - Archives du journal l'Est Républicain - Dernière mise à jour : 30 septembre 2018.

Carte d'identité d'aviateur militaire n° 894 émise par l'école d'aviation militaire d'Istres au soldat Jean Louis Marion, issu du 86ème régiment d'infanterie, en 1917 - Photo Hugo Marion que je remercie pour son aide.
MdL Jean Marion - Né le 21 août 1895 à Tauves (Puy-de-Dome) - Fils de François Marion et de Henriette Marie Ramade - Profession avant guerre Conducteur d'automobile et mécanicien - Mobilisé au 86ème régiment d'infanterie, le 16 décembre 1914 - Affecté au 17ème groupe d'autos-canons - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 1er décembre 1917 - Affecté à l'école d'Istres, le 21 décembre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 12.509 obtenu sur avion Nieuport 23m² à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 24 mars 1918 - A réalisé 29h10 de vol (11 heures en D.C et 18h10 seul à bord) et 185 atterrissages au sein de cette école - Nommé Caporal, le 30 mars 1916 - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau, jusqu'au 27 avril 1918 - A effectué 11h30 de vol et 90 atterrissages au sein de cette école - Division SPAD du GDE pour 1h35 de vol et 11 atterrissages, le 1er juillet 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 162 du 4 juillet 1918 au 26 mars 1919 - En mission au RGA du 13 au 16 juillet 1918 - Nommé Maréchal des Logis, le 10 septembre 1918 - Deux citations à l'ordre de l'escadrille SPA 162 - Pilote de l'escadrille SPA 48 du 27 mars au 5 avril 1919 - Pilote de l'escadrille SPA 93 du 5 avril au 18 mai 1919 - A effectué 20h20 de vol dans cette unité - Mobilisé au 1er groupe aérien à la base aérienne d'Aulnat en 1940 - Une mission à bord d'un Potez 63-74, le 9 avril 1940 - Démobilisé par la 7ème compagnie du bataillon de l'Air 105, le 12 juillet 1940 - Médaille Militaire en 1963 - Se retire à la Bourboule (Puy-de-Dome).

Carte d'identité militaire émise par le centre d'aviation de Longvic au Sol Pierre Laude, issu du 214ème régiment d'infanterie, le 10 octobre 1918 - Photo transmise par Lylie Marrero, que je remercie pour son aide.

Carte d'identité
d'élève-pilote militaire

Carte d'identité d'élève-pilote décernée par l'école d'aviation militaire du Crotoy au MdL Naudin issu du 16ème régiment de Chasseurs à cheval, le 15 mai 1916 - Photo Daniel Gilberti que je remercie pour son aide.
* Adj Gustave Naudin - Né le 29 mai 1890 à Corberon (Côte d'or) - Fils de Claude Naudin et de Eugénie Sergent - Avant guerre comptable - Engagé le 13 mars 1909 au 8ème régiment de Hussards - Mobilisé au 16ème régiment de Chasseurs à cheval de Beaune - Entré à l'aviation comme élève pilote, le 15 mars 1916 - Ecole de Dijon-Longvic (Formation militaire et théorique) - Brevet de pilote militaire n° 4818 obtenu à l'école du Crotoy, le 22 octobre 1916 - Ecole de Chateauroux (stage perfectionnement) - Pilote de l'escadrille C 224 comme pilote de Caudron G 4 du 1er février au 6 octobre 1917 - Nommé Adjudant, le 20 juillet 1917 - Pilote de l'escadrille SPA 26 du 16 novembre 1917 au 3 novembre 1918 - Blessé au combat, le 29 septembre 1918 - Hospitalisé à partir du 30 septembre 1918 - 5 victoires homologuées et 11 non homologuées - Légion d'Honneur - Médaille Militaire, le 15 août 1917 - Croix de Guerre 14-18 - 7 citations à l'ordre de l'armée.

Carte d'identité n° 187 du Cal Paul Louis Prince, du 158ème régiment d'infanterie, brevet de pilote militaire n° 3684 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 17 juin 1916 - Photo collection Philippe Guillermin que je remercie pour son aide.

* Slt Paul Louis Prince - Né le 23 janvier 1896 à Saint-Martin-d'Uriage (Isère) - Fils de Joseph Paul César Prince et de Marie Louise Jordanet - Domiciliés au 1, place Ste-Claire à Grenoble (Isère) - Profession avant guerre Etudiant - Classe 1914 / 1916 - Recrutement de Grenoble (Isère) sous le matricule n° 1768 - Engagé volontaire pour la durée de la guerre, au titre du 158ème régiment d'infanterie, caserné à Lyon (Rhône), le 22 août 1914 - Nommé Caporal, le 14 février 1915 - Passé au 1er groupe d'aviation de l'aéronautique militaire, le 29 janvier 1916 - Passé élève pilote, à compter du 13 mars 1916 - Brevet de pilote militaire n° 3684 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 17 juin 1916 - Stage de perfectionnement "Avions rapides" à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de tir à l'école d'aviation militaire de Cazaux - Stage de spécialisation à l'école d'aviation militaire de Pau, jusqu'au 2 octobre 1916 - Pilote du GDE du 2 octobre 1916 au 6 janvier 1917 - Carte d'identité de pilote d'avion n° 2971 émise par le GDE - Pilote de l'escadrille N 57 du 6 janvier 1917 au 9 septembre 1919 - Nommé Sergent, le 10 avril 1917 - En mission à la RGA de Dugny / Le Bourget du 13 au 15 décembre 1917 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux du 20 janvier au 2 février 1918 - Nommé Adjudant, le 25 janvier 1918 - Nommé Sous-lieutenant, à titre temporaire, le 29 juillet 1918 - Nommé Sous-lieutenant, à titre définitif, le 21 janvier 1919 - Démobilisé, le 10 septembre 1919 - Domicilié de Vaulnaverges-St-Georges, à compter du 20 octobre 1919 - Profession après guerre Avoué Agréé - Nommé Lieutenant, le 16 juillet 1921 - A accompli une période d'entrainement du 1er au 15 août 1921 - A accompli une période d'entrainement au 2ème régiment d'aviation d'observation de Dijon du 3 au 17 août 1922 - Passé dans l'arme de l'aéronautique, le 7 juillet 1923 - Affecté au 32ème régiment d'aviation de Dijon, le 1er janvier 1924 - Domicilié au 6, rue Voltaire à Grenoble (Isère), à compter du 26 janvier 1932 - Une période de réserve au CAR de Lyon du 16 au 18 septembre 1934 - Une période de réserve de 7 jours au GIER de Lyon échelonnée du 1er août 1935 au 30 juin 1936 - Une période de réserve supplémentaire au GAR 542 de 13 jours échelonnée du 1er juillet 1936 au 30 mai 1937 - Une période de réserve supplémentaire au GAR 542 de 2 jours échelonnée du 1er janvier au 30 juin 1938 - Affecté à la 2ème section du bataillon de l'air n° 105, le 28 mars 1939 - Rappelé à l'activité du 27 septembre au 1er octobre 1938 - Nommé Capitaine, le 25 juin 1939 - Renvoyé dans ses foyers comme père de 11 enfants, le 30 octobre 1939 - Sources : Pam - CCC de l'escadrille N 57 / SPA 57 - LO non communicable - Fiche matricule du département de l'Isère - Dernière mise à jour : 13 février 2017 - Photo collection Philippe Guillermin que je remercie pour son aide.

Carte d'identité d'aviateur militaire n° 153 émise par l'école d'aviation militaire d'Istres au soldat Robert Laruelle, issu du 412ème régiment d'infanterie, en 1917 - Photo Mathieu Laruelle, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Cal Robert Léon Laruelle - Né le 7 décembre 1895 à La Châtre (Indre) - Fils de Germain Laruelle et de Célina Baudelot - Domiciliés au 6, rue du Marché à La Châtre (Indre) - Profession avant guerre Mécanicien - Classe 1915 - Recrutement de Châteauroux sous le matricule n° 773 - Mobilisé au 78ème régiment d'infanterie, à compter du 17 décembre 1914 - Affecté au 412ème régiment d'infanterie - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 27 décembre 1917 - Nommé Caporal, le 14 mars 1918 - Brevet de pilote militaire n° 11.975 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 7 mars 1918 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord, jusqu'au 7 juin 1918 - Lâché Breguet 14 A2, le 24 juillet 1918 - Pilote de l'escadrille BR 283 du XX XXX 1918 au 8 janvier 1919 - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - Dernière mise à jour : 19 juillet 2016.

 

 

 

Si vous possédez de tels documents,
pensez à mon site.

 

Carte d'identité
d'observateur et de mitrailleur

Recto de la carte d'identité d'observateur et de mitrailleur de Louis Caussatières, affecté à la mission française auprès du GQG américain - Elle a été délivrée par le service de l'aviation du corps expéditionnaire américain - Photo Jean-Claude Pannebiau que je remercie pour son aide.

Soldat de 1ère classe Louis Marius Caussatières - Né le 16 septembre 1891 à Toulouse (Haute-Garonne) - Fils de Joseph Caussatières et de Anne Ernestine Galey - Domiciliés 62, rue de la Colombette à Toulouse - Profession photographe - Classe 1911 - Recrutement de Toulouse sous le matricule n° 818 - Service militaire au 14ème régiment d'infanterie, à compter du 1er octobre 1912 - Nommé Soldat de 1ère classe, le 23 novembre 1914 - Toujours dans cette unité lors de la mobilisation générale du 2 août 1914 - Passé à l'aéronautique militaire comme photographe, à compter du 5 décembre 1914 - Affecté au centre d'aviation militaire de Pau du 8 décembre 1914 au 1er novembre 1915 - Affecté au service de photographie aérienne de l'armée d'Orient du 1er novembre 1915 au 29 septembre 1917 - Hospitalisé à hôpital n° 1 de Salonique pour paludisme, le 9 septembre 1916 - Affecté au service de photographie aérienne de la 4ème armée du 29 septembre au 18 octobre 1917 - Affecté à la mission française auprès du GQG américain à Chaumont du 18 octobre 1917 au 24 octobre 1918 - Affecté au CIAO du 24 octobre 1918 au 20 août 1919 - Profession après guerre Photographe - Affecté dans la réserve au 2ème régiment d'aérostation, le 1er juin 1925.

Carte d'identité
d'observateur et de mitrailleur

Verso de la carte d'identité d'observateur et de mitrailleur de Louis Caussatières, affecté à la mission française auprès du GQG américain - Elle a été délivrée par le service de l'aviation du corps expéditionnaire américain - J'ai perdu le nom du correspondant qui m'a envoyé ce document - S'il lit cette page, qu'il veuille bien reprendre contact avec moi.

 

Si vous possédez de tels documents,
pensez à mon site.

Périodes d'après guerre :

Carte d'identité de pilote militaire
Années 20

Verso de la Carte d'identité de pilote militaire d'avion n° 3586 de l'Adc Marius Roche, pilote du centre d'instruction d'Avord - Document transmis par François Roche, son fils, que je remercie pour son aide.

 

Si vous possédez de tels documents,
pensez à mon site.

Carte d'identité de pilote militaire
Années 20

Recto de la Carte d'identité de pilote militaire d'avion n° 3586 de l'Adc Marius Roche, pilote du centre d'instruction d'Avord - Document transmis par François Roche, son fils, que je remercie pour son aide.
* Adc Marius Joseph Régis Jean Baptiste Roche - Né le 3 mars 1892 à St-André-des Effangeas (Ardèche) - Fils de Jean Roche et de Marguerite Boit - Service militaire au 3ème régiment d'afrique à compter du 7 avril 1913 - Profession avant guerre Chauffeur - Mobilisé à la compagnie 13/18 de marche du Train des équipes au Maroc - Mécaille Coloniale - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 28 mai 1917 - Brevet de pilote militaire n° 7483 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Etampes, le 14 juillet 1917 - Nommé Caporal, le 19 juillet 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux jusqu'au 11 août 1917 - Annexe du GDE de Pierrefonds du 30 août au 26 octobre 1917 - Pilote de l'escadrille AR 40 / SAL 40 du 29 octobre 1917 au 30 mars 1919 - Nommé Sergent, le 25 janvier 1918 - Stage sur Salmson 2A2 du 22 mars au 1er avril 1918 - Nommé Adjudant de réserve, le 1er octobre 1918 - A la dissolution de l'escadrille SAL 40, le 30 mars 1919, muté à la DAé de Nancy à compter du 17 avril 1919 - Après guerre affecté au centre d'instruction d'Avord dans les années 20.

 

Autres documents

 

 

 

 

Si vous possédez de tels documents,
pensez à mon site.

 

Brevet de la Ligue Internationale
des Aviateurs

Brevet de le Ligue Internationnale des aviateurs de René Fernand Tardinaud pour l'année 1933 - Brevet de pilote militaire n° 2334 en date du 12 janvier 1916 - Brevet FAI n° 2838 en date du 4 février 1916 - Photo Mme Monique Gallais que je remercie pour son aide.

 

Permis de navigation en
aéroplanes et hydroaéroplanes

Délivré à la suite du décret du 17 décembre 1913.

Ce type de document servait à immatriculer et à enregistrer les aéroplanes et les hydroaéroplanes (hydravions).

Exemplaire vierge du permis de navigation en aéroplanes et hydroaéroplanes conservé aux archives départementales de l'Indre-et-Loire - Page 1 - Photo Didier Lecoq que je remercie pour son aide.

Permis de navigation en aéroplanes et hydroaéroplanes conservé aux archives départementales de l'Indre-et-Loire - Page 3 - Photo Didier Lecoq que je remercie pour son aide.

Permis de navigation en
aéroplanes et hydroaéroplanes

Permis de navigation en aéroplanes et hydroaéroplanes conservé aux archives départementales de l'Indre-et-Loire - Page 2 portant sur la descriptions et les caractéristiques de l'engin à immatriculer - Photo Didier Lecoq que je remercie pour son aide.

- - - - -

Article 5, 6 et 7 du décret du 17 décembre 1913

Article 5 - Aucun aéronef ne peut circuler sans porter, en caractères apparents, dans les conditions qui seront fixées par le Ministre des travaux publics :

      • La lettre "F", si l'aéronef appartient à un français ou à un
        étranger domicilié en France, ou à une société ayant son
        siège social en France.
      • Les lettres et numéros distinctifs inscrits sur le registre
        matricule.

Article 6 - Le permis de navigation cesse d'être valable et doit être renouvelé en cas de changement entraînant des modifications dans ses énonciations. Le permis, qui a cessé d'être valable, doit être renvoyé par le titulaire de ce permis au préfet qui émane, aux fins de radiations à effectuer sur le registre matricule.
Le propriétaire d'un aéronef est également tenu de renvoyer, aux fins de radiation, son permis de navigation au préfet qui l'a délivré, si l'aéronef a été détruit ou s'il est hors d'usage.

Article 7 - A toute époque, le service des mines peut visiter les aéronefs admis à circuler. les associations dûment habilités peuvent également visiter les aéronefs dont elles ont garanti la navigabilité; elles doivent communiquer, au service des mines, le résultat de leurs visites.
S'il est constaté qu'un aéronef ne répond plus aux spécifications du permis de navigabilité, ce permis est retiré par arrêté du préfet, sur avis du service des mines, et notification immédiate de cet arrêté est faite au propriétaire de l'appareil.
S'il est reconnu qu'un aéronef n'est pas en bon état d'entretien, le permis peut également être retiré, après une mise en demeure restée sans effet.

- - - - -

Brevet d'aptitude pour la conduite des aéroplanes et des hydroplanes (hydravions) n° 409 délivré le 12 août 1914 à Henry de Guibert. Les cotés recto-verso sont présentés sur cette planche. Escadrilles : C 10 - N 3 - N 62 - RGAé et GDE - Photo famille de Guibert transmise par M. Patrick Chevillotte que je remercie pour leur aide.

 

Permis de navigation
en ballons libres

Délivré à la suite du décret du 17 décembre 1913.

Ce type de document servait à immatriculer et à enregistrer les ballons libres (type mongolfières) - Il devait en exister un autre type pour enregistrer les dirigeables (ballons motorisés).

Exemplaire vierge du permis de navigation en ballons libres conservé aux archives départementales de l'Indre-et-Loire - Page 1 - Photo Didier Lecoq que je remercie pour son aide.

Exemplaire vierge du permis de navigation en ballons libres conservé aux archives départementales de l'Indre-et-Loire - Page 3 - Photo Didier Lecoq que je remercie pour son aide.

Permis de navigation
en ballons libres

Exemplaire vierge du permis de navigation en ballons libres conservé aux archives départementales de l'Indre-et-Loire - Page 2 - Photo Didier Lecoq que je remercie pour son aide.

Exemplaire vierge du permis de navigation en ballons libres conservé aux archives départementales de l'Indre-et-Loire - Voir ci-dessus pour les articles 5, 6 et 7 du décret du 17 décembre 1917 - Page 4 - Photo Didier Lecoq que je remercie pour son aide.

 

 

 

 

Brevet d'aptitude pour la conduite des
ballons libres, dirigeables, aéroplanes
et hydroaéroplanes.

Délivré à la suite du décret du 17 décembre 1913.

Ce type de document était une autorisation préfectorale à utiliser un ballon libre (mongolfière), un dirigeable (motorisé), un aéroplane ou un hydroaéroplane (hydravion). Ce document était commun à tous les aviateurs et aérostiers civils.

Exemplaire vierge de brevet d'aptitude pour la conduite des ballons libres, dirigeables, aéroplanes et hydroaéroplanes conservé aux archives départementales d'Indre-et-Loire - Page 1 - Photo Didier Lecoq que je remercie pour son aide.

Brevet d'aptitude pour la conduite des
ballons libres, dirigeables, aéroplanes
et hydroaéroplanes.

Brevet d'aptitude pour la conduite des ballons libres, dirigeables, aéroplanes et hydroaéroplanes conservé aux archives départementales d'Indre-et-Loire - Page 2 - Photo Didier Lecoq que je remercie pour son aide.

 

 

Tous mes remerciements à :

- M. Patrick Chevillotte pour la communication des archives de la famille de Guibert.
- MM. Philippe, François et Jean de Guibert, les fils d'Henri de Guibert.
- M. Ronan Furic pour la communication du brevet de Charles Flourens.
- Mme Eugénie Belleil pour l'ensemble des documents sur l'aviateur Jean Belleil, son beau-père.
- M. Gérard Belleil pour le prêt du brevet civil de la Fédération Aéronautique Internationale de Jean Belleil, son grand-père.
- M. Daniel Braud pour la communication des documents de l'aviateur Jean Belleil de la SAL 32.
- M. Gilles de la Roche de Saint André
pour la communication des photos prises par son grand-père Jean.
- M. Pierre de Hovre, fils d'Octave de Hovre pilote de l'escadrille SAL 30 pour l'envoi des archives de son père.
- M. Benoit Henriet pour la communication des photos de brevet et licence de Paul Andrillon.
- M. Thierry Servot-Viguier pour la communication de la licence d'Armand Viguier son grand-père.
- M. Eric Mattutini pour la communication de la licence de Marcel Marteau.
- M.Tim Laribau pour la communication des photos des brevet et licence de Marcel Figeac.
- M. Patrick Boyer pour la communication des archives de la Famille Odoul.
- M. Bernard Palmatum pour la communication des cartes d'identité et brevets de l'aviateur Marcel Méthivier.
- la Famille Odoul pour la communication des archives de leur ancêtre.
- la Famille Réjon pour la communication du brevet d'aviateur militaire de Pierre Réjon.
- la famille Tourangin pour la communication des archives du Cne Guy Tourangin.
- M. Willis Haviland Lamm pour la communication de la licence FAI de Willis B. Haviland, son grand-père.
- M. Denis Tirefort pour la communication de la licence FAI de son grand-père Marius Tirefort.
- M. Paul Tarascon pour la communication des archives de son grand oncle Paul Tarascon, l'As de la N 62.
- M. Jean-Paul Milliand pour la communication des archives de son grand-père Paul Cottave-Claudet.
- M. Jean-Daniel Barris pour l'envoi des brevets de son grand-père Joseph Brugère.
- Mme Christel Pouchelle-Wieters pour l'envoi de la carte d'identité de pilote d'Auguste Pouchelle.
- M. Didier Lecoq pour l'envoi des photos des permis de navigation et brevet d'aptitude.
- M. Christophe Pelhat pour la transmission du brevet FAI de son grand-père Marin Pelhat, pilote de l'escadrille N 26.
- Mme Monique Gallais pour l'envoi des photos des brevets FAI de l'Adj René Tardivaud et du MdL Constant Vallet.
- M. Bernard Capony pour l'envoi des archives de Stéphane Vernay.
- Mme Agnès Payen pour la communication de la licence FAI de son Grand-père Raoul Deverchère.
- M. Paul Decerf pour la communication de la photo de la licence FAI du Sgt Paul Replonge.
- M. Serge Hoyet pour la communication de la photo de la licence FAI de Marcel Pocquat.
- M. Jean-Yves Romanetti pour l'envoi des archives de son oncle Raymond Bouniot.
- M. Daniel Pain pour l'envoi de la carte d'identité de pilote du Caporal Louis Tréfouel.
- M. François-Xavier Bibert pour la transmission des archives du Caporal Louis Tréfouel.
- M. Jacques Resal pour la trasmission des archives du Ltt Paul Resal, son père.
- Mme Elisabeth Besson, née Perrin pour l'envoi des photos de Pierre Lautier.
- Mme Laurence Antoine-Caillaux, petite fille de l'Adj Julien Antoine, pilote de l'escadrille SPA 26.
- M. Daniel Gilberti pour l'envoi des photos de l'Adj Naudin, pilote de l'escadrille SPA 26.
- M. Flavien Bonneville pour l'envoi de la photo du brevet FAI du Ltt André Winsback.
- M. Laurent Brulon pour la transmission des photos du Sgt Pierre Moussé.
- M. Roger Paule pour l'envoi des photos du Slt Henri Paule.
- M. Jean Galard pour la transmission des photos détenues par M. Roger Paule.
- M. Jean Marie Roche pour l'envoi des photos prises par son grand-père Marius.
- M. Julien Fève pour l'envoi du brevet FAI du Sgt Robert Gauthier.
- M. Robert Roche pour l'envoi de la carte d'identité de pilote militaire de son père Marius.
- M. Samuel Kiettler pour l'envoi de la photo du brevet FAI du MdL Canal.
- Mme Annouck Floch pour l'envoi de la photo du brevet FAI de Maurice Floch, son grand-père.
- La famille Costa pour l'envoi de la carte FAI du Sgt Jacques Costa.
- M. Georges Rolland pour l'envoi des brevet FAI de sa collection.
- M. Thierry Abadie pour l'envoi de la licence FAI du Ltt Jean Abadie, son grand-père.
- M. Thierry Bazerque pour l'envoi des photos d'André Bazerque, son grand-père.
- M. Marc Dantlo pour l'envoi de la licence FAI de l'Adj Jean Sendral.
- Mme Magali Gomart pour l'envoi des archives du MdL Olivier Robuste de Laubarière.
- M. Hugo Marion pour la transmission des archives de Jean Marion, son grand-père.
- M. Hubert Derode pour l'envoi des photos du Cne Jean Derode, son grand-oncle.
- M. Patrick Dufour pour l'envoi de la licence FAI d'Henri Bourreau, son grand-père.
- M. Christian Gallé pour l'envoi des archives d'Elie Gallé, son grand-père.
- M. Gérard Le Cam pour l'envoi des archives d'Edmond Jourdain.
- M. Jean-Luc Maillard pour l'envoi du brevet FAI du Cne Marc Limasset.
- M. Gregory VanWyngarden pour l'envoi de la carte d'identité de pilote du Caporal Houston Woodward.
- M. Alain Gauthier pour l'envoi des archives de Jules Gauthier, son grand-père.
- Mme Elisabeth Larose pour l'envoi des archives de Léon Dugenest, son grand-oncle.
- M. Jean-Claude Pannebiau pour l'envoi de la carte d'identité de Louis Caussatières.
- M. Géraut Guillemet pour l'envoi de la carte d'identité du Cal Maurice Pouchol
- M. Jean-Laurent Truc pour l'envoi du brevet de pilote militaire de Robert de Francq.
- Mme Katrine Dessart pour l'envoi des photos de Pierre Germe, son grand-père.
- M. Philippe Grümmer pour l'envoi des photos de Gaston Grümmer, son père.
- M. Frédéric Lafarge,
délégué au patrimoine historique de la BA 102 de Dijon-Logvic, pour les photos de la carte d'identité du Cne Georges Guynemer.
- M. Mathieu Laruelle pour l'envoi des archives de Robert Laruelle, son grand-père.
- M. Dominique Delluc pour l'envoi des archives de Léon Pommiès, son grand-père.
- M. Pascal Cholin pour l'envoi des archives de Maurice Cholin, son grand-père.
- M. Philippe Guillermin pour l'envoi des cartes d'identité de Paul Prince.
- M. Jean Martin-Dondoz pour l'envoi des archives d'Henri Grimouille, son grand-père.

- M. Julien Duranton pour l'envoi des photos d'Yves Duranton, son grand-père.
- M. Jean Catherine pour l'envoi du brevet FAI et carte d'identité du Ltt Henri Mesmacre.
- Mme Lylie Marrero pour l'envoi de la carte d'identité militaire de Pierre Laude.
- M. Eric Malvache pour l'envoi des archives d'Emile Lobbedey.
- M. Louis Brugnerotto pour l'envoi de la licence FAI de Prosper Gautier.
- M. Hervé Faure pour l'envoi de la photo du brevet FAI de Slt François Goby.
- Mme Sully Balmassière pour l'envoi des photos du Ltt Edmond Verdier, son arrière grand-père.
- M. Jean-Patrice Gaudry pour l'envoi de la photo de la licence FAI du MdL Georges Gaudry, son grand-père.
- Mme Martine Vanderesse pour l'envoi des photos des souvenirs de Louis Housselstein, son grand-père.
- M. Thierry Wertheimer pour l'envoi des archives Léon Thierry, son grand-père.
- M. François Adda pour l'envoi des photos de la licence de Jacques Samuel, son grand-oncle.
- M. Mathieu Beuchat pour l'envoi de la photo du brevet FAI d'Edmond Beuchat, son arrière-grand-père.
- M. François Bolzinger pour l'envoi du brevet FAI du MdL François Bolzinger, son grand-père.
- M. Julien Fève pour l'envoi des photos de l'insigne de Robert Gautier, son arrière grand-oncle.
- M. Yvan Marguier pour l'envoi des photos du Sgt René Sausse.
- M. Frédéric Madelin pour l'envoi des photos du brevet FAI du Sgt Hilaire Boureau.
- M. Alain Bernard pour l'envoi de la licence FAI d'Emile Bernard, son grand-père.
- M. Jacques Gillet pour la transmission des archives de Fernand Quintard, son grand oncle.
- M. Roland Roger pour l'envoi des archives d'Emmanuel Roger, son père.
- M. Cyril Lavelle pour l'envoi de la photo du brevet FAI du Cal Edouard Maury, son arrière grand-père.
- M. Philippe Fleury pour l'envoi des archives du Cal René Walck.
- M. Samuel Austin-Le Maux pour l'envoi des archives de Louis Austin, son grand-père.
- Mme Virginie Frère-Loroue pour l'envoi de la carte d'identité militaire de Marc Aumaître, son arrière-grand-père.
- M. Claude Brevet pour la transmission des archives d'Hippolyte Cavieux, son grand-oncle.
- M. Dominique Jovignot pour l'envoi des photos du brevet FAI et de la tombe du Cal Arsène Foulot, son grand-oncle.

Bibliographie :

- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920 - Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- Les Insignes de l'Aéronautique militaire Française jusqu'en 1918 par Philippe Bartlett et François Blech paru chez Indo Editions en 2002.
- L'aviation française 1914-1940, ses escadrilles, ses insignes - par le Commandant E Moreau-Bérillon - publié à compte d'auteur en 1970.
- Les Ailes Françaises sous l'Uniforme 1912-1945 par Bruno Chapelle - Edition à compte d'auteur en 2004.
- Journal Officiel de la République Française - année 1914 - Grande Bibliothèque de Nancy.

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Brevet papier Citations

 

 

pas de fiche > 1918