Menu
Cliquez sur la bande titre pour revenir sur le menu

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant corriger ou compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site

Ltt Jules Angibault

Ltt Jules Auguste Angibault - Né le 17 novembre 1896 à XXX - Classe 1916 - Recrutement du 4ème bureau de la Seine sous le matricule n° 2225 - Affecté au 121ème régiment d’artillerie - Nommé Aspirant suite aux cours spéciaux des élèves aspirants d’artillerie du 18 et 19 septembre 1916 - Classé 203ème sur 616 - Stage à l’école militaire de l’artillerie à Fontainebleau, à partir du 27 novembre 1916 - Nommé Aspirant d’artillerie, à titre temporaire, affecté au 102ème régiment d’artillerie lourde et désigné pour effectuer un stage d’observateur aérien au GDE, le 20 avril 1917 - Observateur de l’escadrille C 226 / BR 226 du 27 mai 1917 au (4ème trimestre) 1918 - Volait en équipage avec le Slt Jules Henri Marie Chrétien (pilote) - Détaché au 55ème régiment d'artillerie de campagne du 6 au 20 août 1917 - Nommé Sous-lieutenant, à titre temporaire, le 16 mars 1918 - Affecté au groupement aéronautique n° 1 à Tours - Affecté au service des entrepôts et du ravitaillement de l’aviation, le 8 septembre 1919 - Nommé Sous Lieutenant, à titre définitif, le 10 décembre 1921, à prendre rang à partir du 1er janvier 1918 - Affecté, dans la réserve, au 35ème régiment d’aviation, caserné de Lyon-Bron - Nommé Lieutenant de réserve, le 11 avril 1920 - Profession après guerre Ingénieur aux établissements Marrel (Forges de la Loire et du Midi) à Rive-de-Gier (Loire) - Nommé adjoint au maire de la commune de Rive-de-Gier (Loire), le 23 mai 1941 - Photo Jules Angibault transmise par Philippe Le More que je remercie pour son aide - Sources : CCC de l'escadrille C 226 - JORF - En attente de la fiche matricule du 4ème bureau de la Seine - Dernière mise à jour : 24 février 2018.

* Citation à l’ordre de l’armée du Slt Jules Angibault du 102ème régiment d’artillerie lourde, détaché à l’escadrille BR 226, en date du 10 décembre 1918 : "Officier observateur remarquable d’allant, de conscience et de modestie. A rendu des services importants en effectuant des destructions de batteries, y provoquant de nombreuses explosions. Le 17 juillet, malgré un feu violent de mitrailleuses, a réussi à ravitailler en vivres et en munitions des fantassins encerclés. A plus de deux cent trente heures de vol sur les lignes, au cours desquelles il a livré plusieurs combats, notamment le 16 août et le 18 septembre 1918, revenant au terrain avec un avion gravement atteint."

 

Remerciements à :

- M. Philippe Le More pour l'envoi des photos de Jules Angibault, le second mari de sa grand-mère.

Bibliographie :

- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920 - Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Le Journal Officiel de la République Française mis en ligne sur le site "Gallica" de la Grande Bibliothèque de France.
- Carnets de Comptabilité en Campagne des escadrilles mis en ligne par le Site "Mémoire des Hommes."
- Les "As" français de la Grande Guerre en deux tomes par Daniel Porret publié par le SHAA en 1983.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la Guerre.
- Site Internet "Mémoires des Hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien
- Site Internet " Pages 14-18 "
de Joël Huret.

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site

Jean Mortureaux de Faudoas Sgt Albert Gauchet

 

 

pas de fiche > 1918

Cliquez sur l'image Cliquez sur l'image Cliquez sur l'image Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sir l'image pour l'agrandir