Menu
Cliquez sur la barre titre pour revenir sur le menu.

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant corriger ou compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Insigne de l'armée polonaise

Insigne de l'armée polonaise

Insigne des pilotes militaires polonais

Insigne de pilote militaire polonais - Photo Ebay France.

Aviateurs polonais

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Un pilote polonais du 19ème escadron de chasse polonais pose devant son SPAD VII, ayant appartenu à l'escadrille SPA 162 - Cette unité, commandée par le Cne Fernand Bonneton, a été déployée en Pologne au sein de la Mission polonaise. Elle a servi, avec ses moyens humains et matériels, a créer le 19ème escadron de chasse polonais, le 4 avril 1919 - A la fin de septembre 1919, le personnel français laisse sa place aux Polonais maintenant formés et rentre en France - Photo collection Jerzy Butkiewicz que je remercie pour son aide.

Photo de détail du pilote polonais posant à côté de son SPAD VII - Il porte l'insigne de pilote polonais sur l'épaule gauche - Photo collection Jerzy Butkiewicz que je remercie pour son aide.

Réception en l'honneur du ministre de l'air à Thorn, en Pologne en octobre 1919 - Les aviateurs sont français et polonais - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Personnels navigants de l'escadrille SAL 580 sur le terrain de Torun en janvier 1920 - En juin 1919, cette unité française s'installa sur le terrain de Piotrkow - A la fin de septembre 1919, les personnels navigants polonais remplacent les français - Le 13 avril 1920, la SAL 580 devient le 18ème escadron de reconnaissance polonais - Photo collection Jerzy Butkiewicz que je remercie pour son aide.

Ecole de pilotage française de Bydgoszcz (Pologne) - Elle a été mise en oeuvre de juin à décembre 1920 - Photo collection Jerzy Butkiewicz que je remercie pour son aide.

Cdt Robert Marie Louis de Chivré - Né le 26 avril 1884 à Die (Drôme) - Fils d'Arthus Marie Gonzague de Chivré et d'Hélène Joséphine Amélie Lagier de Vaugelas - Domiciliés à Aubenasson (Drôme) - Ils ont eu 8 enfants - Engagé au 11ème régiment de Hussard en 1902 - Participe à la pacification du Maroc - Affecté au 2ème régiment de Spahis - Chevalier de la Légion d'Honneur en 1914 - Marié avec Diane de Parseval à Marseille, le 30 mai 1915 - Brevet de pilote militaire n° 5.880 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Etampes, le 10 avril 1917 - Croix de Guerre 14-18 - Nommé Capitaine à titre temporaire, le 19 avril 1918 (JO du 6 mai 1918 page 3949) - Affecté au 4ème régiment d'aviation d'observation - Détaché en Pologne au sein de la Mission Militaire Française - Commandant de l'école de pilotage de Mokotow (Varsovie) puis de Bydgoszcz - Nommé Capitaine à titre définitif, le 20 mai 1920 - Affecté au 34ème régiment d'aviation, le 22 juin 1922 - Affecté au 35ème régiment d'aviation, le 21 septembre 1923 (JO du 25 septembre 1923 page 9334) - Affecté à l'école de formation des sous-officiers du personnel navigant d'Istres du 7 décembre 1928 au 21 décembre 1932 - Nommé Chef de Bataillon, le 24 juin 1929 - Affecté à l'EM de la 5ème brigade aérienne à Lyon-Bron, le 21 décembre 1932 - Mis en congé définitif du PN en 1936 - Affecté au commandement de l’Air Régional 14 en 1939 - Encadrement du Dépôt d’Instruction de l’Aviation polonaise de Lyon-Bron - Admis à la retraite avec le grade de lieutenant-colonel en avril 1940 - Décédé à Aubenasson (Drôme), le 13 avril 1977 - Photo collection Jerzy Butkiewicz que je remercie pour son aide.

Au début de l'année 1919, les représentants de l'armée polonaise en France demande aux autorités françaises de l'aide pour la formation de la nouvelle aviation polonaise qui va être créée. Après la signature d'un accord entre les deux armées, une école de pilotage, sous les ordres du Cdt Mauger de Varenne, est envoyée à Varsovie et déployée sur l'aérodrome de Mokotow. Cette unité de formation était équipée de 50 avions : 5 Morane (pingouin) - 20 Caudron G III - 20 Nieuport 23 - 5 Nieuport 18. Au départ, les cadres sont tous français mais tous les postes sont dédoublés entre les Français et les Polonais. Les premières formations commencent le 1er juin 1919. Sont concernés, les pilotes, mécaniciens, techniciens et agents administratifs. En juin 1920, l'école fait mouvement sur le terrain de Bydgoszcz. A la fin de juillet 1920, le contrat d'un an avec les autorités militaires françaises prenant fin, les polonais prennent la direction de l'école. Le Cdt de Chivré reste en Pologne comme conseiller technique. A l'automne 1920, l'école de Cracow déménage sur Bydgoszcz. Le 1er décembre 1920, les deux écoles fusionnent et donnent naissance à une nouvelle unité de pilotage élémentaire à Bydgoszcz. L'école est placée sous le commandement du lieutenant-colonel Kieżun.

Un instructeur français, Adj Jouteux, posent en compagnie de ses élèves polonais - Photo collection Jerzy Butkiewicz que je remercie pour son aide.

Elèves pilote polonais formés par le Sgt Emile Maria en Pologne en 1919-1920 - Ce aviateur a été pilote de l'escadrille SPA 77 du 18 juillet 1918 au 23 mars 1919 - Emile Maria est le 4ème à partir de la droite - Il a été affecté à la mission polonaise, le 23 mars 1919 et à l'école d'aviation polonaise de Varsovie du 4 août 1919 au 9 novembre 1920 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Emile Maria, transmise par Mme Monique Selva, sa fille, que je remercie pour son aide.

 

 

 

Je recherche tous documents écrits ou photographiques
sur les aviateurs polonais engagés dans l'aéronautique
militaire française.

Pilotes polonais incorporés dans
l'aéronautique militaire française

* Adj Stephan (Stéphane) Sigismond Pawlikowski - Né le 11 octobre 1896 à Kozlow, près de Minsk (Russie) - Fils de Vladislas Pawlikowski et de Josephine Morawsra - Profession avant guerre Etudiant - Engagé dans l'armée impériale russe en 1914 - Ecole supérieure technique de Moscou puis école technique d'aviation à Moscou - Entré dans l'aviation russe en septembre 1916 - Passé élève pilote à l'école d'aviation militaire d'Avord - Brevet de pilote militaire n° 7.452 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 12 juillet 1917 - Admis à voler sur Caudron G 3 et G 4 à compter de cette date - Stage de perfectionnement (avions rapides) sur avions Nieuport 10 et 12 à l'école d'Avord, jusqu'au 28 juillet 1917 - Hospitalisé 8 mois après un accident aérien grave - Engagé comme pilote dans les troupes polonaises, dépot des troupes polonaises de Villé-le-Guillaume du 23 février au 6 mars 1918 - Nommé Adjudant, le 23 février 1918 - Affecté au CIACB de Perthes du 9 juin au 30 juillet 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 96 du 30 juillet 1918 au 23 février 1919 - En novembre 1918, retourne en Pologne comme instructeur - En avril 1920, pilote de la 19ème eskadra Mysliwca et engagé sur le front Lithanie-Bélorussie - Deux victoires contre des ballons de réglage d'observation et un avion soviètique endommagé - Entre 1922 et 1939, nommé au commandement de plusieurs escadrilles et d'un régiment aérien - Nommé Colonel en 1939 - Commandant la brigade de chasse qui défendait Varsovie en 1939 - Commandant de la partie polonaise de la base de Lyon-Bron en 1940 - Commandant de la base RAF de Blackpool - Officier de liaison de l'aviation de chasse polonaise auprès du cdmt de la RAF - A participé à plusieurs missions de combat au sein di 315 Polish Fighter Squadron de la RAF - Tué au combat, aux commandes d'un Spitfire Mk IX, dans la région de Caen - Son adversaire était le Hauptmann Erich Rudorffer du II/JG 2 - Il repose au sein du cimetière de la 1ère division blindée polonaise à Langannierie (Normandie) - Décoré de la Victuti Militari 5 cl - 4 fois la Krzyz Walecznych - Order of the British Empire - Chevalier de la Légion d'Honneur - Croix de Guerre 14-18 - Croix de Guerre 1939-1945.

Adj Stephan Pawlikowski - Pilote de l'escadrille SPA 96 du 30 juillet 1918 au 23 février 1919 - Photo collection Jerzy Butkiewicz que je remercie pour son aide.

* Caporal Tadeusz (Thaddée) Szaniawsky - Né le 11 juillet 1890 à Varsovie (Pologne) - Fils d'Arthur Szaniawski et de Edwidge Chnieloska - Engagé au 1er régiment de la Légion Etrangère, le 22 août 1914 - Une citation à l'ordre de la Division, le 12 octobre 1916 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 17 novembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5.936 obtenu à l'école d'aviation militaire du Crotoy, le 14 avril 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord jusqu'au 11 mai 1917 - Pilote de l'escadrille C 18 du 14 juin 1917 au 23 juillet 1917 - En mission au GDE du 1er au 14 juillet 1917 - Affecté à l'aéronautique de la 4ème armée à compter du 14 juillet 1917 - Croix de Guerre 14-18.

* Sgt Stephan (Stéphane) Czajkowski - Né le 27 août 1888 à Kulesze-Kostel (Pologne) - Fils de Félix Czajkowski et d'Adèle Skownoska - Profession avant guerre Etudiant - Engagé au 2ème groupe d'aviation de St-Cyr, le 27 août 1914 - Brevet de pilote militaire n° 1.470 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 31 août 1915 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu - RGA du 18 septembre au 1er octobre 1915 - Pilote de l'escadrille MF 54 du 1er octobre 1915 au 15 janvier 1916 - Nommé Sergent, le 21 décembre 1915 - Pilote de l'escadrille MF 82 d'Orient (MF 382 / future 521) du 15 janvier 1916 au XXX - Une citation à l'ordre de l'aéronautique, le 25 décembre 1916 - Pilote de l'escadrille MF 398 d'Orient - Hospitalisé à la maison de convalescence VR 75 de Viry-Chatillon du 22 décembre 1916 au 14 février 1917 - Pilote convoyeur du RGA du 19 février au 3 juillet 1917 - Nommé Adjudant, le 25 juin 1917 - Nouvelle hospitalisation à la maison de convalescence VR 75 du 4 juillet au 14 août 1917 - Evacué sur l'hôpital de St-Nicolas à compter du 20 août 1917 - Dernière mise à jour : 14 mai 2017.

Sgt Stephan Czajkowski, pilote de l'escadrille MF 54 du 1er octobre 1915 au 15 janvier 1916, aux commandes du MF 11 baptisé "Quo Vadis" du pilote polonais - L'arme de bord est une mitrailleuse Hotchkiss équipée d'un chargeur à bande et d'un étui de récupération de douilles pour éviter que celles-ci ne viennent bloquer les commandes de vol dans le cas où elles viendraient à tomber dans la carlingue - Photo collection Krzysztof Menel que je remercie pour son aide.

* Ltt Dominique Ciechomski - Né le 22 janvier 1877 à Dzialyn (Russie) - Profession avant guerre Ingénieur électricien - Arme d'origine Cavalerie - Entré en service au 23ème régiment de Dragons du 31 août 1914 au 20 juillet 1915 - Une citation à l'ordre du 1er corps de calalerie en 1915 - Croix de Guerre - Passé à l'aviation comme observateur, le 22 juillet 1915 - Observateur de l'escadrille VB 101 du 5 août 1915 à la fin 1915 - Une citation à l'ordre du GB 1 en 1915 - Croix de Guerre - Brevet de pilote militaire n° 3.554 obtenu à l'école d'aviation militaire de Tours, le 27 mai 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de tir à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de transformation et de Haute Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau - Affecté à l'état-Major du GC 13 du 8 novembre 1916 au 3 mars 1918 - Chevalier de la Légion d'Honneur et une citation à l'ordre de l'armée, le 10 juillet 1917 - Nommé Adjoint technique du GC 13 à compter du 2 février 1918 - Adjoint technique de l'Etat-Major de l'escadre de combat n° 2 du 3 mars 1918 au 25 juin 1918 - Etat-major de la 2ème brigade d'aviation du 25 juin au 11 novembre 1918.

* Ltt Aleksander (Alexandre) Sapieha - Né le 24 novembre 1888 à Oleszyce (Pologne) - Fils de Ladislas Sapiéha et d'Elisabeth Potulicka - Officier de la cavalerie autrichienne - Engagé dans l'armée polonaise comme élève pilote, le 18 novembre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 12.447 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Etampes, le 23 mars 1918 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de transformation à l'école d'aviation militaire de Pau - Stage de Tir à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau - CIACB du 8 août 1918 au XXX - Pilote de l'escadrille XX - Etat-Major de l'aviation de l'armée Haller après guerre.

Ltt Aleksander Sapieha - Photo collection Jerzy Butkiewicz que je remercie pour son aide.

* Sgt Wladyslaw Mickiewicz - Né le 25 mars 1889 à Karkinova - Fils de Sévrie Mickiewicz et de Tekla XXX - Profession avant guerre Ingénieur électricien - Mobilisé dans l'aviation russe en avril 1915 - Passé à l'aviation militaire française comme mécanicien, le 30 avril 1917 - Mécanicien du Parc 8 - Mécanicien du Parc 1 - Passé élève pilote - Brevet de pilote militaire n° 7.827 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 27 juillet 1917 - CIACB de Perthes du 9 juin au 10 août 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 88 du 31 juillet au 18 août 1918 - GDE à compter du 18 août 1918 - Décédé des suites d'un accident d'avion en 1920.

* Adj Jan Raszewski - Je n'ai pas trouvé de brevet de pilote militaire français pour cet aviateur - GDE du XXX au 3 juin 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 96 du 3 juin au 1er août 1918 - Tué au combat au cours d'une patrouille, le 2 août 1918 - Il repose au sein de la nécropole nationale de Loupeigne.

Adj Jan Raszewski, pilote de l'escadrille SPA 96 du 3 juin au 1er août 1918 - Tué au combat au cours d'une patrouille, le 1er août 1918 - Photo collection Krzysztof Menel que je remercie pour son aide.

* Caporal Marian Stephan Himner - Né le 10 décembre 1887 à Kuzniaki (Province de Kielce - Pologne) - Profession avant guerre Archéologue - Un doctorat à la Sorbonne de Paris en 1913 - Domicilié au 10, rue Leneveu à Paris (75) - Recrutement de Paris sour le matricule sm 3298 - Engagé volontaire à la 2ème compagnie du 2ème bataillon du 1er régiment de marche de la Légion Etrangère - A combattu sur Arras du 9 mai au 16 juin 1915 - Blessé au visage à Souchez - Promu Caporal - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 31 décembre 1915 - Incorporé à l'école d'aviation militaire d'Avord en janvier 1916 - Brevet de pilote militaire n° 3136 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 31 mars 1916 - Stage de transformation et "Haute-Ecole" à la 32ème section d'aviation de l'école d'aviation militaire de Pau - Grièvement blessé au cours d'un accident d'avion dans les environs de Bougarber, à 10 km de l'école de Pau, le 22 juillet 1916 - Décédé des suites de ses blessures à l'hôpital mixte de Pau, le même jour - Décoré à titre posthume de la Croix de l'Indépendance (Krzyz Niepodleglosci) et de la Croix des Vaillants (Krzyz Walecznych) - Marian Himner repose à la tombe n° 299 du carré militaire du cimetière de la ville de Pau - Sources : MpF - Dernière mise à jour : 15 juin 2015 - Photo transmise par Mme Malgorzata Jaronska via Krzysztof Menel que je remercie pour leur aide.

Caporal Marian Stephan Himner - Photo transmise par Mme Malgorzata Jaronska via Krzysztof Menel que je remercie pour leur aide.

Slt Stanislaw Jerzy (Georges) de Rudlicki - Né le 14 mars 1893 à Odessa - Fils de Valéry de Rudlicki et de Térésa Pruszyniska - Engagé dans l'aviation russe, le 1er mai 1915 - Ecole d'officiers - Commande l'école de pilotage de Simferopol en 1916 - Engagé dans l'armée polonaise du général Joseph Dowbor-Musnicki, le 25 novembre 1917 - Armée polonaise en France à partir du 16 décembre 1917 - Passé à l'aviation militaire comme élève pilote, le 7 juillet 1918 - Stage de transformation et Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation de Voves (Chartres) jusqu'au 30 septembre 1918 - Affecté à l'Etat-Major de l'armée polonaise, le 3 décembre 1918 - Affecté à l'EM de l'armée du Général Haller, le 5 septembre 1919 - Nommé Commandant de l'escadrille 16 en septembre 1919 - En 1920, il prend part à l'expédition sur Kiev - En 1921 et 1922, il suit les cours de l'école supérieure d'aéronautique - Sort avec le diplôme d'ingénieur - Ingénieur en chef de la société aéronautique Lublin - Au sein de cette entreprise, il a conçu plusieurs appareils civils et militaires - Il s'agissait des avions de reconnaissance Lublin R-VIII - RX - R et R IX - Après 1939, il s'expatrie aux Etats-Unis et travaille pour Republic Aviation - Il participe aux projets F-84 Thunderjet et F-84F Thunderstreak - Décédé, le 16 août 1977.

Slt Georges de Rudlicki - Photo collection Jerzy Butkiewicz que je remercie pour son aide.

* Slt Wladimir Garlinski - Né le 11 mai 1890 à Tashkent (Turkistan) - Fils de Vladislas Garlinski et Amxx Nozof - Profession avant guerre Etudiant - Brevet de pilote en Russie, le 26 mai 1913 - Mobilisé dans l'aviation russe, le 13 juin 1914 - Affecté à l'armée polonaise en Russie - Affecté à l'armée polonaise en France à compter du 28 février 1918 - Nommé sous-lieutenant, le 28 février 1918 - Cours théoriques à l'école d'aviation militaire de Dijon à compter du 7 juillet 1918 - Stage à l'école d'aviation militaire de Pau - Stage de tir à l'école du tir aérien de Cazaux - Ecole d'aviation militaire de Voves (Chartres) du 30 septembre au 10 octobre 1918 - Affecté au CIACB (Centre d'instruction pour l'aviation de combat et de bombardement) de Perthes, à compter du 10 octobre 1918 - Brevet de pilote militaire n° 17.334 validé au CIACB, le 20 décembre 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 98 du 5 novembre 1918 au 31 janvier 1919 - Directeur commercial d'Air Export.

Ltt Jerzy Kossowski - Il porte, à gauche l'aigle symbolisant l'armée polonaise en France et à droite, l'insigne de pilote militaire polonais - Photo collection Jerzy Butkiewicz que je remercie pour son aide.

* Ltt Jerzy (Georges) Kossowski - Né le 12 août 1892 à Gradno (Pologne) - Fils de Wladimir Kossowski et d'Olga Mackarina - Militaire de carrière - Engagé comme artilleur en Sibérie en 1912 - Aviation en Russie - Breveté pilote militaire en Russie, le 20 février 1916 - Engagé dans l'armée polonaise en France, le 1er mai 1918 - Nommé Lieutenant, le 1er mai 1918 - Cours théoriques à l'école d'aviation militaire de Dijon à compter du 7 juillet 1918 - Stage à l'école d'aviation militaire de Pau - Stage de tir à l'école du tir aérien de Cazaux - Ecole d'aviation militaire de Voves (Chartres) du 30 septembre au 29 novembre 1918 - Affecté au GC 21 à compter du 29 novembre 1918 - Brevet de pilote militaire n° 17.372 validé au GQG, le 3 décembre 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 98 du 5 novembre 1918 au 31 janvier 1919.

Cal Julian (Julien) Rudowski - Né le 29 novembre 1890 à Varsovie (Pologne) - Fils de Julian Ridowski et de Ladislava Zurawska - Elève de l'école des Mines en France - Termine ses études à Freibergue (Allemagne) pour obtenir son diplôme d'ingénieur des mines en 1914 - Interné par les Allemands au camp de Dresde - Après huit mois de captivité, passe en Suisse puis gagne la France - Classe 1913 (engagement) - Recrutement par le bureau central de la Seine sous le matricule n° 11.554 - Engagé volontaire pour la durée de la Guerre au régiment de marche de la Légion étrangère, pour le compte de l'aéronautique militaire, le 8 juin 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2658 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 7 février 1916 - Pilote du GDE du 25 février au 11 avril 1916 - Brevet de pilote civil FAI n° 3047 obtenu sur avion Caudron et délivré par l'Aéroclub de France, le 26 février 1916 - Pilote de l'escadrille C 10 du 11 avril 1916 au 24 janvier 1917 - Nommé Sergent, le 16 juillet 1916 - Croix de guerre et citation à l'ordre de l'armée, en date du 27 juillet 1916 - Tué au cours d'un accident d'avion, au cours d'un essai en vol d'un Caudron G 4, le 24 janvier 1917 - Son corps a été déposé à l'hôpital temporaire n° 15 de Compiègne (Oise) - Inhumé au cimetière militaire de Compiègne - Médaille Militaire et citation à l'ordre de l'armée, à titre porthume, en date du 22 mai 1921 - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille C 10 - L'Aérophile - JORF - Bulletin polonais littéraire - MpF - Dernière mise à jour : 14 mai 2017.

* Croix de guerre et citation à l'ordre de l'armée du Cal Julian Rudowski, pilote à l'escadrille C 10, en date du 27 juillet 1916 : "Engagé pour la durée de la guerre, pilote d'un sang-froid et d'une audace remarquables, toujours prêt à remplir les missions les plus périlleuses. Le 16 juillet, au cours d'un réglage, attaqué simultanément par deux avions ennemis, s'est porté vaillamment à leur rencontre et les a mis en fuite; son appareil atteint par plusieurs projectiles, un mat à demi sectionné, les commandes de direction n'agissant plus, a repris sa mission et n'est rentré qu'après l'avoir terminé."

* Médaille Militaire et citation à l'ordre de l'armée, à titre porthume, du Sgt Julien de Rudowski, pilote à l'escadrille C 10, en date du 22 mai 1921 : "Pilote remarquable par son énergie et son courage. Glorieusement tombé, le 24 janvier 1917. A été cité."

 

Remerciements à :

- M. Jerzy Butkiewicz de Varsovie pour l'envoi des photos de sa collection.
- Mme Monique Selva pour l'envoi des photos d'Emile Maria, son père.
- Mme Françoise Rivemale pour l'envoi des archives de Marcel Thibon, son grand-père.
- Mme Malgorzata Jaronska pour l'envoi de la photo de Marian Himner.
- M. Krzysztof Menel pour l'envoi des photos de Marian Himner et de Stephan Czajkowski.

Bibliographie :

- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920 - Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- L'aviation française 1914-1940, ses escadrilles, ses insignes - par le Commandant E Moreau-Bérillon - publié à compte d'auteur en 1970.
- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Les insignes de l'Aéronautique Militaire Française jusqu'en 1918 par Philippe Bartlett - Publié par les éditions Indo Editions en 2002.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la Guerre.
- Site Internet "Traditions des escadrilles de l'Armée de l'Air" de Henri Guyot - Voir le lien
- Site Internet "Les Insignes de l'Armée de l'Air" de Jean-Jacques Leclercq - Voir le lien
- Site Internet "Mémoires des Hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien

 

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Dossiers Russie

 

 

pas de fiche > 1918