Menu
Cliquez sur la barre titre pour revenir sur le menu.

Si vous connaissez des monuments ou des tombes en rapport avec l'aviation militaire française de la période 1910 à 1920, veuillez contacter l'auteur du site.

Ltt Georges Thomas
Escadrille XXX

Monument érigé en hommage au Ltt Georges Albert Thomas de l'infanterie coloniale - Brevet de pilote militaire n° 132 en date du 20 juillet 1912 - Décédé des suites d'un accident aérien dans les environs de Girauval (55), le 22 septembre 1912 - Carte postale d'époque.

Slt François de Rochechouart de Mortemart
Escadrille SPA 23

Tombe du Slt François de Rochechouart de Mortemart - Prince de Tonnay-Charente - escadrille SPA 23 au lieu-dit "La croix de l'Aviateur" à Consenvoye. Il a été érigé sur la territoire de la commune de Liny-sur-Dun (55) Le sous-lieutenant a été tué au combat, le 16 mars 1918. Photos Frédéric Radet que je remercie pour son aide.

Détail du monument du Slt François de Rochechouart de Mortemart - Prince de Tonnay-Charente - escadrille SPA 23 au lieu-dit "La croix de l'Aviateur" à Consenvoye - Photo Frédéric Radet que je remercie pour son aide.

Détail de la plaque tombale du sous-lieutenant François, Marie, Laurent, Viturien de Rochechouart, Marquis de Mortemart - Prince de Tonnay-Charente.
au lieu-dit "La croix de l'Aviateur" à Consenvoye. Le sous-lieutenant a été tué au combat, le 16 mars 1918. Photo Frédéric Radet que je remercie pour son aide. En voici la recopie intégrale : "Tout homme qui succombe dans un acte de gloire émet une vertu qui redescend sur nous et dans la violence d'une fin prématurée. Rien ne s'égare et rien ne s'évapore. La mort n'entame pas la vie. Elle ne peut rien contre elle. Le total de celle-ci demeure toujours pareil ce qu'elle enlève, ceux qui tombent fasse à ceux qui demeurent debout si le nombre des lampes diminuent, la hauteur de la flamme s'élève. La mort ne gagne rien tant qu'il y a des vivants."

Tombe du Slt François de Rochechouart de Mortemart - Prince de Tonnay-Charente - escadrille SPA 23 au lieu-dit "La croix de l'Aviateur" à Consenvoye - Il a été érigé sur la territoire de la commune de Liny-sur-Dun (55) - Le sous-lieutenant a été tué au combat, le 16 mars 1918 - Photos Jean-Luc Kaluzko que je remercie pour son aide.

Cne Pierre L'Huillier
Escadrille SPA 150

Tombe du Cne Pierre Marie L'Huillier, pilote et commandant de l'escadrille SPA 150 - Décédé au cours d'un accident d'avion sur le terrain de Beauvais, le 11 avril 1918 - Photo Mikael Embry que je remercie pour son aide précieuse.

Cne Pierre Marie l'Huillier, pilote et commandant de l'escadrille SPA 150 - Né le 3 février 1891 à Mourmelon-le-Grand (Marne) - Engagé à l'école spéciale de Saint-Cyr, le 8 octobre 1910 - Passé à l'aviation comme observateur, le 15 mars 1915 - Brevet de pilote militaire n° 3281 en date du 25 avril 1916 - Différentes unités : 5ème régiments de Hussards - Escadrille N 49 - Escadrille N 62 à partir du 7 septembre 1916 - Escadrille SPA 150 à partir du 9 février 1918 - Légion d'Honneur, le 31 décembre 1916 - Croix de Guerre - 2 citations à l'ordre de l'armée : novembre 1915 - 21 décembre 1916 - une citation à l'ordre du régiment 3 octobre 1914 - une citation à l'ordre de l'aéronautique 22 août 1915 - Tué lors d'un accident d'atterrissage à Beauvais (Oise), le 11 avril 1918 - Le Cne Pierre Lhuillier repose dans le cimetière communal de Bar-le-Duc, à proximité immédiate de la loge du gardien - Photo Mikael Embry que je remercie pour son aide précieuse.

Adj Gilbert Catteau - Slt André Labrie
Escadrille F 63

Monument commémoratif rappelant le sacrifice d'un équipage de l'escadrille F 63, sur le terrain de Souilly, le 28 août 1916 - Ce jour là, l'équipage, composé de l'Adj Gilbert Catteau (pilote) et du Slt André Labrie, est tué au cours d'un accident aérien au retour d'une reconnaissance de nuit sur le terrain de Souilly (55) - Photo Géraud Guillerez que je remercie pour son aide.

Gros plan du monument commémoratif en hommage à l'Adj Gilbert Catteau (pilote) et au Slt André Labrie - Photo Géraud Guillerez que je remercie pour son aide.

MdL Marcel Paris
Escadrille N 65

MdL Marcel Marie Romulus Louis Paris - Né le 18 juin 1890 à Paris (75) - Fils de Gaston Hippolyte Paris et de Jeanne Peynaud - Profession avant guerre Représentant en automobiles - Service militaire au 8ème régiment de Cuirassiers, le 9 septembre 1909 - Marié avec Marguerite Dupuis - Domicilés au 14, rue Dautancourt à Paris 17ème - Mobilisé au 5ème cuirassiers, le 2 août 1914 - Passé à l'aéronautique militaire comme conducteur, le 23 février 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2017 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 28 novembre 1915 - Nommé Brigadier en décembre 1915 - GDE jusqu'au 26 novembre 1916 - Pilote de l'escadrille N 65 du 26 novembre 1916 au 23 septembre 1917 - Nommé Maréchal des Logis (Sgt), le 8 avril 1917 - En mission à la STAé du 3 au 9 août 1917 - Tué au combat, aux commandes du SPAD VII n° 1771, dans les environs du fort de Souville (55), le 23 septembre 1917 - Marcel Paris repose à la nécropole nationale "Douaumont" à Fleury-devant-Douaumont (55) - Photo Patrice Pruniaux que je remercie pour son aide.

Cne Fernand Bonneton
Escadrille SPA 69 - SPA 162 - 1er RAC

Caveau de la famille Weiser dans le cimetière des Islettes (55) - Le Cne Fernand Bonneton, l'As aux 9 victoires homologuées y repose - Photo Ludovic Spy que je remercie pour son aide.

Face avant du caveau de la famille Weiser présentant les identités des membres des familles Weiser et Bonneton qui y reposent - Photo Ludovic Spy que je remercie pour son aide.

* Cne Fernand Régis Bonneton - Né le 10 mai 1890 à la Coucourde (Drôme) - Fils de Fernand Régis Bonneton et d'Adèle Lafond - Classe 1907 (engagé) - Recrutement de Montélimar sous le n° matricule 258 - Engagé pour 4 ans au 12ème régiment de Dragons, le 1er octobre 1908 - Nommé Brigadier, le 27 avril 1909 - Nommé Maréchal des Logis, le 24 septembre 1911 - Nommé Maréchal des logis fourrier, le 23 février 1914 - Toujours au 12ème Dragons, lors de la mobilisation générale du 2 août 1914 - Blessé par éclat d'obus à la jambe droite pendant une mission d'observation, le 29 août 1914 - Nommé Maréchal des Logis chef, le 18 octobre 1914 - Affecté au 82ème régiment d'infanterie - Une citation à l'ordre de la brigade, le 8 octobre 1914 - Croix de Guerre et une citation à l'ordre du régiment, le 4 novembre 1914 - Nommé Sous-lieutenant à titre temporaire, le 22 mars 1915 - Une citation à l'ordre de la division, le 6 octobre 1915 - Nommé Sous-lieutenant à titre définitif, le 1er mars 1916 - Une citation à l'ordre de la division, le 4 avril 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 22 mai 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4489 obtenu à l'école militaire d'aviation de Juvisy, le 15 septembre 1916 - Stage de perfectionnement à l'école militaire d'aviation de Châteauroux, jusqu'au 1er octobre 1916 - Affecté à la mission Roumanie du 19 octobre 1916 au 20 mai 1918 - Nommé Lieutenant, le 22 mars 1917 - Une citation à l'ordre de d'armée, le 25 août 1917 - Une citation à l'ordre de d'armée, le 28 novembre 1917 - Pilote de l'escadrille SPA 69 du 26 juin 1918 au 20 mai 1919 - Commandant de l'escadrille SPA 69 du 1er avril au 20 mai 1919 - Titulaire de 9 victoires homologuées pendant la 1ère guerre mondiale - Commandant de l'escadrille SPA 162 (mission en Pologne) du 8 mai 1919 au 25 juin 1920 - Affecté au 4ème régiment d'aviation d'observation, le 25 mai 1920 - Affecté au 1er régiment d'aviation de Thionville-Basse-Yutz, le 25 juin 1920 - Décédé des suites d'un accident d'avion, aux commandes d'un Nieuport NiD 29, au cours d'un meeting aérien à Evere, près de Bruxelles, le 22 juin 1922.

Les aviateurs tués avant guerre

Monument érigé par le souvenir français en hommage aux premiers aviateurs militaires tués dans les environs de Verdun avant guerre - On y trouve : Edouard De Niéport (1875 - 1911) - Louis Thierry de Ville d'Avray (1879 - 1912) - René Léon Bresson (1883 - 1913) - Il se trouve dans le cimetière du Faubourg Pavé à Verdun (55) - Photo Alain Cesarini, membre du comité du Souvenir Français de Dun-sur-Meuse, que je remercie pour son aide.

* Sapeur Edouard Deniéport dit Nieuport - Né le 24 août 1875 à Blida (Algérie) - Fils d'Edmond Deniéport et de Caroline Marie Martinet - Arme d'origine Le Génie - Ecole supérieure d'électricité - Fonde la société Nieuport-Duplax avec son frère Charles en 1902 - Cette société se transforme pour devenir la Société Générale d'Aéro-locomotion (SGAL), le 13 janvier 1908 - Leur société va construire plusieurs avions - Bat le record du monde de vitesse avec 119 km/h, le 21 mai 1911 - Puis 133 km/h, le 16 juin 1911 - Fonde une nouvelle société, la Société Nieuport et Deplante au 9, rue de Seine à Suresnes - Finit 3ème à la coupe Gordon-Bennett, le 1er juillet 1911 - Mobilisé comme réservicte avec son avion pour participer aux manoeuvres des Ardennes - Décolle du terrain d'Issy-les-Moulineaux à distination de Charny (55) aux commandes de son Nieuport 2N, le 15 septembre 1911 - Malgré un fort vent contraire, il arrive à bon port - Prié d'effectuer une démonstration pour les officiers présents, il redécolle avec un autre avion. Après avoir atteint 800 mètres d'altitude, il revient pour atterrir en vol plané comme c'était l'usage à l'époque - A cet instant, un brusque coup de vent déséquilibre l'appareil qui s'écrase au sol - Au cours du choc violent avec le sol, le pilote qui n'était pas sanglé à son siège, est projeté en avant et heurte la tablette porte-cartes qui était devant lui - Une côte brisée lui a perforé un poumon - Souffrant d'une grave hémorragie interne, il est décédé des suites de ses blessures à l'hôpital Saint-Nicolas de Verdun (55), le 16 septembre 1911 - Sa femme, Anna Loubens, était enceinte d'une petite fille - Chevalier de la Légion d'Honneur à titre posthume, le 18 septembre 1918 - Edouurd Nieuport repose au cimetière du Père Lachaise à Paris (75) - Sources : LO -

* Ltt Louis Thierry de Ville d'Avray - Né le 26 septembre 1879 à Honfleur (14) - Fils d'Arthur Armand Victor Thierry de Ville d'Avray et d'Henriette Sorel - Classe 1899 - Recrutement de la Seine sous le matricule XXX - Engagé à l'école spéciale militaire de St-Cyr - Promotion "Du Tchad" de 1900-1902 - Nommé Lieutenant, le 1er octobre 1904 - Affecté au 54ème régiment d'infanterie de Compiègne - Brevet de pilote civil n° 579 décerné par l'Aéroclub de France, le 22 août 1911 - Brevet de pilote militaire n° 57 obtenu à Etampes, le 18 octobre 1911 - Après avoir décollé de Charmay, à 3 km de Verdun, à destination de Saint-Mihiel, son avion s'est écrasé d'une hauteur de 50 mètres - Grièvement blessé au cours du capotage à l'atterrissage du Blériot qu'il pilotait, près des casernes Chevert à Verdun (55), le 19 avril 1912 - Décédé des suites de ses blessures, une commotion cérébrale et des fractures multiples, à l'hôpital mixte Saint-Nicolas de Verdun - Louis Thierry de Ville d'Avray repose dans le cimetière Saint Léonard de Honfleur (14) - Sources :

* Ltt René Léon Bresson - Né le 4 décembre 1885 à Montbéliard (Doubs) - Fils d'Eugène Joseph et de Pauline Morel - Classe 1905 - Recrutement de Montbéliard sous le matricule n° 876 - Engagé volontaire pour trois ans au titre de l'école spéciale militaire de St-Cyr, le 19 octobre 1905 - Promotion 1905-1907 dite "De la dernière du Vieux Bahut" - Nommé Sous-lieutenant et affecté au 7ème régiment d'infanterie coloniale de Rochefort, le 1er octobre 1907 - Affecté au 2ème régiment de tirailleurs malgaches, le 25 juin 1909 - Nommé Lieutenant, le 1er octobre 1909 - Brevet de pilote civil n° 965 obtenu à l'école d'aviation de Reims, le 11 juillet 1912 - Passé à l'aéronautique militaire comme pilote, le 15 décembre 1911 - Brevet de pilote militaire n° 184 obtenu, le 28 novembre 1912 - Aviateur du centre d'aviation de Reims - Tué au cours d'un accident aérien à Verdun, le 28 mars 1913 - Ses obséques ont eu lieu à Quers (Haute-Saône), le 2 avril 1913 - Sources : Gallica - FM (90) -

Ltt René Marlin
Escadrille MF 7

Ltt René Vivant Marlin - Pilote de l'escadrille HF 7 puis MF 7 - Né le 2 septembre 1887 à Chaumont (Haute Marne) - Tué dans un accident aérien, en compagnie du Ltt Joseph Mingal observateur, au cours d'un décollage à partir du terrain de Lacroix-sur-Meuse. L'avion tombe dans le bois de Selouze (Meuse), le 1er avril 1915. Photo Jacques Bresson, le petit neveu de René Marlin, que je remercie pour son aide.

Tombe du capitaine René Vivant Marlin - Pilote de l'escadrille MF 7 - Né le 2 septembre 1887 à Chaumont (Haute Marne) - Tué dans un accident aérien, en compagnie du Ltt Joseph Mingal observateur, au cours d'un décollage à partir du terrain de Lacroix-sur-Meuse. L'avion tombe dans le bois de Selouze (Meuse), le 1er avril 1915. La date inscrite sur la croix est érronée, c'est celle d'un homonyme décédé dans la même secteur, mais l'année suivante. Photo Mikaël Embry que je remercie pour son aide.

Ltt Henri Dagonet
Escadrille N 37

Ltt Henri Dagonet, pilote de l'escadrille N 37 grièvement blessé au combat, le 21 juillet 1916, décédé de ses blessures, le lendemain, à l'hôpital de Wiencourt l'Equipée (Somme) où il avait été transporté. Son adversaire était probablement le Ltn Kurt Haber, du FLAbt 6 (4ème victoire) - Photo Arnaud Challan-Belval, un membre de sa famille et transmise par Mikaël Embry - Qu'ils recoivent tous deux mes remerciements pour l'aide apportée

Tombe du Ltt Henri Dagonet pilote de l'escadrille N 37 grièvement blessé en combat aérien par le Ltn Kurt Haber du FlaBt 6, le 21 juillet 1916. Décédé de ses blessures, le même jour - Il repose dans le cimetière de la ville de Verdun (55) - Photo Mikael Embry que je remercie pour son aide régulière.

Tombe du Slt André Boyer blessé au cours d'un accident aérien dans les environs de Verdun, le 24 février 1916. Décédé de ses blessures, le même jour, à l'hôpital de Verdun. Photo Mikaël Embry que je remercie pour son aide.

MdL Maurice Renard
Escadrille MF 50

Tombe du MdL Maurice Gustave Charles Renard, pilote de l'escadrille MF 50 - Tué, le 23 mars 1917, au cours d'un accident d'atterrissage sur le terrain de Vadelaincourt (55) , à bord d'un Farman F 60. Le Ltt Paul Henri Sourgnes (obs) qui l'accompagnait, a également perdu la vie. Repose à la Nécropole Nationale de Vadelaincourt (55) - Photo Mikaël Embry à qui j'adresse un grand coup de chapeau pour son aide de terrain et sa disponibilité.

MdL Pierre Menandais - Ltt Georges Bessec
Escadrille AR 32.

Monument commémoratif érigé à l'endroit où le Dorand AR 1, de l'équipage composé du MdL Pierre Menandais - pilote et du Ltt Georges Bessec - observateur, s'est écrasé le 25 janvier 1918 en forêt de Lacroix-sur-Meuse (55) - Escadrille AR 32. Photo M. Eugène Sorte que je remercie pour son aide.

Sgt Guy Dussumier-Latour - Slt Henri Thévenin
Escadrille C 4

Monument commémoratif érigé à l'endroit de la chute du Caudron G 4 de l'équipage composé du Sgt Guy Dussumier-Latour (pilote) et Slt Henri Thévenin (obs) de l'escadrille C 4 près de l'étang de Vaux (55), le 2 juin 1916. Leur avion a été abattu par la DCA.
Sgt Guy Dussumier-Latour, pilote de l'escadrille C 4 - Né le 24 octobre 1891 à Villenave d'Arnon - Avant guerre Ingénieur de l'école supérieure aéronautique en construction métalliques - Brevet de pilote militaire n° 1716 en date du 7 octobre 1915 - Entré en service actif au 2ème groupe d'aviation, le 1er octobre 1912 - Escadrille C 4 à partir du 27 octobre 1915. Photo François Gentreau que je remercie pour son aide.

Tombe du caporal Alfred Gleyroux - Né le 26 octobre 1884 à Bordeaux (33) - Décédé de ses blessures à l'hôpital temporaire n° 1 de Verdun, le 12 septembre 1914 - Il repose dans le carré militaire du cimetière de Verdun (55) - Photo Mikael Embry que je remercie pour son aide efficace et régulière.

Sgt Marcel Gilbert
Escadrille F 8

Tombe du sergent Marcel Albert Gilbert, pilote de l'escadrille F 8 - né le 10 mai 1894 à Paris (75) - Entré en service, le 7 septembre 1914 au 3ème régiment de génie - Brevet de pilote militaire n° 2260 du 5 janvier 1916 à l'école d'Etampes - Grièvement blessé au cours d'un accident aérien sur le terrain de Vadelaincourt, en compagnie du Soldat Honoré Nivart (mitrailleur), le 12 juillet 1916. Décédé de ses blessures à l'hôpital temporaire n° 12 de Vadelaincourt, le même jour. Le soldat Edouard Nivart a également perdu la vie dans cet accident. Repose à la Nécropole Nationale de Vadelaincourt (55)
Photo Mikaël Embry à qui j'adresse un grand coup de chapeau pour son aide de terrain et sa disponibilité.

 

Remerciements :

- M. Mikael Embry pour ses photos.
- M. Arnaud Challan-Belval pour sa photo du Ltt Henri Dagonet.
- M. Jacques Bresson pour l'envoi des photos du Ltt René Vivant Marlin.
- M. Jean-Luc Kaluzko pour l'envoi des photos de la tombe du Slt François de Rochechouart de Mortemart.
- M. Frédéric Radet pour l'envoi des photos de la tombe du Slt François de Rochechouart de Mortemart.
- M. Eugène Sorte pour sa photo du monument en hommage aux aviateurs Menandais et Bessec.
- M. François Gentreau pour l'envoi de la photo du monument de Dussumier-Latour et Thevenin.
- M. Géraud Guillerez pour l'envoi des photos du monument commémoratif de la F 63.
- M. Patrice Pruniaux pour l'envoi de la photo de la tombe du MdL Marcel Paris.
- M. Alain Césarini pour l'envoi du monument du souvenir français à Verdun.
- M. Ludovic Spy pour l'envoi des photos de la tombe du Cne Fernand Bonneton.

Bibliographie de cette page :

- Fiche Matricule du Ltt René Bresson archivée aux archives départementales de Belfort.
- Site Internet "Mémoires des hommes"
du Ministère de la Défense - Voir le lien
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la guerre - Voir le lien
- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Encyclopédie illustrée de l'aviation publié par les éditions Atlas en 1986.
- Site Internet " Pages 14-18 " de Joël Huret - Voir le lien

 

Si vous connaissez des monuments ou des tombes en rapport avec l'aviation militaire française de la période 1910 à 1920, veuillez contacter l'auteur du site.

56 54

 

 

pas de fiche > 1918