Menu
Cliquez sur la barre titre pour revenir sur le menu.

Si vous connaissez des monuments ou des tombes en rapport avec l'aviation militaire française de la période 1910 à 1920, veuillez contacter l'auteur du site.

Terrain de Breuil-le-Sec

Monument érigé en hommage au capitaine Georges Guynemer sur le site de l'ancien terrain d'aviation de Breuil-le-Sec. Photo Eric Fardel que je remercie pour son aide.

Vue dégagée du monument érigé en hommage au capitaine Georges Guynemer sur le site de l'ancien terrain d'aviation de Breuil-le-Sec. Photo Eric Fardel que je remercie pour son aide.

Carré militaire du
cimetière d'Ermenonville

Vue générale du carré militaire du cimetière de Pierrefonds (60) - Photo Jean-Michel Lasaygues que je remercie pour son aide.

Vue générale du carré militaire du cimetière de Pierrefonds (60) - Photo Jean-Michel Lasaygues que je remercie pour son aide.

MdL Maurice Laude
Pilote de l'escadrille VB 109
Cimetière de Pierrefonds

MdL Maurice Laude - Né le 19 décembre 1895 à Paris - Engagé au 2ème régiment de Spahis, le 5 janvier 1916 - Passé à l’aviation le 26 mars 1917 comme élève pilote - Ecole de Dijon (préselection PN) - Ecole d’Ambérieu (Brevet de pilote militaire) - Brevet de pilote militaire n° 7237 du 27 juin 1917 à Ambérieu - Ecole d’Avord (stage de perfectionnement bombardement) - Ecole d’Istres (stage de perfectionnement) - Pilote de escadrille VB 109 à partir du 18 février 1918 - Blessé le 18 avril 1918 lors d’un accident aérien sur le terrain de Pierrefonds (Oise) - Décédé à l’ambulance (hôpital) 2/2 de Pierrefonds, le 19 avril 1918 - Croix de Guerre - Citation à l’ordre du régiment, le 26 juin 1915 - Maurice Laude repose dans le carré militaire du cimetière de Pierrefonds - Le caporal Rodier, mitrailleur, qui l’accompagnait, a été blessé dans l’accident - Photo Jean-Michel Lasaygues que je remercie pour son aide.

Vue rapprochée du monument en hommage au MdL Maurice Laude - Photo Jean-Michel Lasaygues que je remercie pour son aide.

Sol Ralaihova
Groupement de l'aviation de St-Cyr
Cimetière de Beauvais

Tombe du soldat Ralaihova - Né en 1895 à Ankira-Sud à Madagascar - Travailleur malgache, affecté au groupement de l'aviation de St-Cyr - Décédé des suites d'une tuberculose cavitaire du poumon gauche à l'hôpital temporaire de l'école St-Nicolas à Issy-les-Moulineaux, le 13 juin 1918 - Ralaihova repose dans le carré militaire du cimetière de Beauvais (Oise) - Photo Thierry Grier que je remercie pour son aide.

Nécropole Nationale
de Marissel de Beauvais

Vue générale de la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - Elle contient 1081 tombes françaises, 19 britanniques, un belge, un russe et un ossuaire contenant 10 corps - Elle contient également 267 tombes de la guerre 1939-1945 - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie pour leur aide.

Tombe du Cal Emile Victor Levillain - Né le 19 novembre 1894 à Saint-Martin-au-Bosc (Seine-Maritime) - Fils de Henri Victor Levillain (domestique) et de Marie Emilie Schreiber (domestique) - Marié avec Mlle Clarisse Désirée Gosse - Classe 1914 - Recrutement du 2ème bureau de la Seine sous le matricule n° 634 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Affecté à l'escadrille SPA 88 du 18 avril au 24 mai 1918 - Grièvement blessé en lançant l'hélice d'un SPAD et évacué, le 24 mai 1918 - Décédé des suites de ses blessures à l'hôpital complémentaire d'armée 38 de Beauvais (Oise), le 24 mai 1918 - Emile Levillain repose dans la nécropole nationale de Marissel à Beauvais (tombe 531) - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie tous les deux pour leur aide - Sources : Registre des naissances de la commune de Saint-Martin-au-Bosc (AD Seine-Maritime) - CCC de l'escadrille SPA 88 - MpF - Site Internet Geneanet - Dernière mise à jour : 17 juin 2018.

Tombe du Sol Charles Marie Bigand - Né le 24 août 1883 à Outreau (Pas-de-Calais) - Fils de Charles Marie Bigand et de Catherine Royer - Classe 1903 - Recrutement de St-Omer (Pas-de-Calais) sous le matricule n° 2238 - Service militaire au 8ème régiment d'infanterie, à compter du 15 novembre 1904 - Affecté au 33ème régiment d'infanterie, le 1er février 1906 - Passé dans la disponibilité, le 12 juillet 1907 - A accompli une période d'exercices au 8ème régiment d'infanterie du 31 août au 22 septembre 1910 - A accompli une période d'exercices au 8ème régiment d'infanterie du 30 mai au 15 juin 1912 - Profession avant guerre Terrassier - Rappelé à l'activité par la mobilisation générale, le 12 août 1914 - Affecté au 110ème régiment d'infanterie, le 8 septembre 1914 - Affecté au 310ème régiment d'infanterie - Passé au 3ème groupe d'aviation de l'aéronautique militaire - Décédé au poste de l'Opéra, près de Souain (Marne), le 13 octobre 1918 - Médaille Militaire à titre posthume, en date du 9 décembre 1924 - Charles Bigand repose désormais dans la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie tous les deux pour leur aide - Sources : Fiche Matricule du département du Pas-de-Calais - MpF - Dernière mise à jour : 22 décembre 2017.

Tombe du Sol Alfred Saleix - Né le 19 mars 1898 à Jardin (Corrèze) - Fils de Guillaume Saleix et de Germaine Saleix - Domiciliés à St-Merd-de-Lapleau (Corrèze) - Profession avant guerre Cultivateur - Classe 1918 - Recrutement de Tulle (Corrèze) sous le matricule n° 450 - Classé "service auxiliaire" pour déformation du pied droit - Mobilisé au 100ème régiment d'infanterie, à compter du 4 mai 1917 - Affecté comme manutentionnaire au 3ème groupe d'aviation de Bordeaux du XXX au 5 juillet 1917 - Maintenu "service auxiliaire" par la commission de réforme de Tulle, le 17 septembre 1917 - Passé au 3ème groupe d'aviation, le 14 juin 1918 - Passé à la 6ème section de dépannage du 2ème groupe d'aviation, le 16 juillet 1918 - Décédé des suites d'une maladie contactée en service à l'hôpital CA 39 de Beauvais (Oise), le 28 octobre 1918 - Alfred Saleix repose dans la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie tous les deux pour leur aide - Sources : Pam - Fiche matricule du département de la Corrèze - MpF - Dernière mise à jour : 22 décembre 2017.

Tombe du Ltt Georges Arthur Salomon - Né le 29 juillet 1887 à Messas (Loiret) - Fils d'Auguste Attila Arthur Auguste Salomon et d'Aimé Odile Recoquillay - Profession avant service militaire Employé de bureau - Classe 1907 - Recrutement d'Orléans (Loiret) sous le matricule n° 870 - Service militaire à la 19ème section d'infirmiers militaires à Alger, à compter du 11 octobre 1908 - En Algérie du 13 octobre 1908 au 9 juillet 1910 - Rengagé pour deux ans au titre du 1er régiment de tirailleurs algériens, le 3 février 1910 - En Algérie du 12 novembre 1910 au 9 octobre 1911 - Affecté au 5ème bataillon du 1er régiment de Zouaves, le 25 octobre 1911 - Nommé Caporal, le 5 mars 1912 - En Tunisie du 5 juin 1912 au 17 avril 1914 - Rengagé pour un an, à partir du 1er octobre 1912 - Nommé Sergent, le 16 octobre 1912 - Rengagé pour deux ans , à compter du 1er octobre 1913 - Nommé Sergent-major, le 4 août 1914 - Blessé par éclat de Schrapnell à la cuisse gauche lors des combat de Guise, le 29 août 1914 - Nommé Adjudant, le 16 octobre 1914 - Blessé par balle à genou droit à Bixchoote, le 19 novembre 1914 - Nommé Sous-lieutenant, à titre temporaire et affecté au 4ème régiment de Zouaves, le 17 mars 1915 - Blessé par balle dans la région dorsale gauche, le 25 mai 1915 - Citation n° 49 à l'ordre du corps d'armée, le XX mai 1915 - Nommé Lieutenant à titre temporaire, le 11 juin 1916 - Blessé par éclat d'obus à la main gauche à Hem (Somme), le 2 août 1916 - Nommé Sous-lieutenant à titre définitif, le 15 novembre 1916 - Citation n° 858 à l'ordre du régiment, le 5 juin 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève observateur, le 30 juillet 1917 - Observateur au GDE, le 19 août 1917 - Observateur de l'escadrille AR 33 / SAL 33 du 15 décembre 1917 au 1er août 1918 - Nommé Sous-lieutenant, à titre défintif, le XX février 1917 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux du 2 au 20 octobre 1917 - Nommé Lieutenant à titre définitif, le 16 novembre 1917 - Citation n° 251 à l'ordre du 9ème corps d'armée, le 8 janvier 1918 - Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, en date du 10 juillet 1918 - Tué au cours d'un accident à Brassy (Somme), le 1er août 1918 - Le Sgt Corentin Le Ray (pilote), qui faisait équipage avec lui, a également perdu la vie - Citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, en date du 9 août 1920 - Georges Salomon repose dans la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie tous les deux pour leur aide - Sources : Pam - Fiche matricule du département du Loiret - Bailey / Cony - LO - JORF - MpF - Dernière mise à jour : 22 décembre 2017.

* Citation n° 49 à l'ordre du corps d'armée, le XX mai 1915 : "Brillante conduite pendant le combat du 25 au cours duquel il a entrainé sa section jusque dans la tranchée de première ligne ennemie. A été blessé."

* Citation n° 858 à l'ordre du régiment, le 5 juin 1917 : "Commandant un détachement d'attaque de deux sections et de deux sections de mitrailleuses, a manoeuvré avec adresse et intelligence et a brillamment enlevé la position."

* Crtoix de Guerre et citation n° 251 à l'ordre du 9ème corps d'armée, le 8 janvier 1918 : "Jeune observateur plein d'allant, d'une tenacité exemplaire. A, dès ses premiers vols, rendu de grands services dans l'exécution de missions photographiques. Le 5 janvier 1918, a fait preuve d'audace et d'endurance."

* Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, du Ltt Georges Arthur Salomon, au 4ème régiment de zouaves, observateur à l'escadrille AR 33, en date du 9 août 1920 : "Officier observateur de tout premier ordre, qui a rendu les plus grands services comme photographe à l'escadrille 33; à plusieurs reprises, a fait preuve des plus grandes qualités de courage et de sang-froid, prenant chaque jour, à basse altitude, les photographies des positions ennemies. A été tué, le 1er août 1918, alors qu'il partait exécuter une mission sur les lignes."

Tombe du Sgt Corentin Olivier Le Ray - Né le 14 septembre 1891 au Havre (Seine-Maritime) - Fils d'Adolphe Le Ray et de Marie Louise Dellion - Domiciliés à Franzac (Charente) - Profession avant service militaire ingénieur électricien - Classe 1911 - Recrutement d'Angoulème (Charente) sous le matricule n° 728 - Service militaire au 108ème régiment d'infanterie, à compter du 10 octobre 1912 - Toujours dans cette unité lors de la mobilisation générale du 2 août 1914 - Passé bombardier, le 8 septembre 1915 - Blessé par éclats de grenade à la face et au bras droit dans le ravin de la Dame, à Douaumont (Meuse), le 14 mai 1916 - Dirigé sur le dépot du 1er groupe d'aviation de Dijon comme élève, le 30 mai 1917 - Nommé Caporal, le 1er juillet 1917 - Brevet de pilote militaire n° 8172 obtenu à l'école d'aviation militaire de Châteauroux, le 24 août 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Juvisy, jusqu'au 30 septembre 1917 - Pilote du GDE du 30 septembre au 26 novembre 1917 - Pilote de l'escadrille AR 33 / SAL 33 du 26 novembre 1917 au 1er août 1918 - Stage (Dorand AR 1) au GDE du 7 au 25 décembre 1917 - Détaché à la RGA du Bourget du 15 au 18 février 1918 - Nommé Sergent, le 11 mars 1918 - Avec 5 autres pilotes, reste à Villers-les-Nancy pour assurer le convoyage des avions lors du déplacement de l'escadrille du 1er au 7 avril 1918 - En mission à la RGA du Bourget du 7 au 11 juin 1918 - Tué au cours d'un accident d'avion à Brassy (Somme), le 1er août 1918 - Il faisait équipage avec le Ltt Georges Salomon (observateur) qui a également perdu la vie - Médaille Militaire, Croix de Guerre avec étoile d'argent et citation à l'ordre du 108ème régiment d'infanterie, en date du 22 février 1920 - Corentin Le Ray repose dans la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie tous les deux pour leur aide - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - Fiche matricule du département de la Charente - CCC de l'escadrille AR 33 / SAL 33 - Bailey / Cony - MpF - Dernière mise à jour : 26 décembre 2017.

* Médaille Militaire, Croix de Guerre avec étoile d'argent et citation à l'ordre du 108ème régiment d'infanterie, à titre posthume, en date du 22 février 1920 : "Sergent pilote d'un courage et d'un dévouement remarquables. Toujours volontaire pour les missions dangeureuses qu'il accomplissait avec un calme parfait et une simplicité admirable. A été pendant un an un modèle pour toute l'escadrille. Est tombé glorieusement au départ d'une mission photographique, le 1er août 1918."

Tombe du Sgt Henri Désiré Miclet - Né le 1er janvier 1897à Attigny (Ardennes) - Fils de Paulin Miclet et Aline Gromaire - Domiciliés à Charleville (Ardennes) - Profession avant guerre Tourneur sur métaux - Classe 1918 - Recrutement de Mézières (Ardennes) sous le matricule n° 88 - Engagé pour la durée de la guerre, au titre du 25ème régiment d'artillerie de campagne, le 19 octobre 1914 - Affecté à la 80ème batterie - Citation à l'ordre du régiment, en date du 20 février 1917 - Affecté au 81ème régiment d'artillerie lourde, le 6 avril 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme mitrailleur, le 25 août 1917 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux, jusqu'au 18 septembre 1917 - Mitrailleur de l'escadrille SOP 131 / BR 131 du 24 septembre 1917 au 5 juin 1918 - Tué au combat au cours d'une mission, en compagnie du Ltt Albert Mézergues, qui a été blessé, le 5 juin 1918 - Citation à l'ordre de l'armée, en date du 16 juin 1918 - Citation à l'ordre de l'armée, en date du 16 septembre 1918 - Henri Miclet repose dans la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie tous les deux pour leur aide - Sources : Pam - Fiche matricule du département des Ardennes - Bailey/Cony - JORF - MpF - Dernière mise à jour : 27 décembre 2017.

* Citation à l'ordre du régiment, en date du 20 février 1917 : "A donné l'exemple du calme et du sang-froid sous un violent bombardement, le 17 septembre 1916. Secourant ses camarades et maintenant l'ordre dans les avant-trains."

* Croix de Guerre et citation à l'ordre de l'armée du MdL Henri Désiré Miclet, du 81ème régiment d'artillerie, mitrailleur à l'escadrille BR 131, en date du 16 juin 1918 : "Mitrailleur bombardier possédant les plus belles qualités de sang-froid et du mépris du danger. Fait l'admiration de tous par son courage et son entrain. Au cours de la dernière bataille, a effectué plusieurs bombardements dans la même journée et livré de nombreux et durs combats. A contribué à abattre un avion ennemi. Une blessure. Deux citations."

* Citation à l'ordre de l'armée, en date du 16 septembre 1918 : "Mitrailleur d'un sang-froid remarquable, d'un allant et d'un courage faisant l'admiration de tous. A été griévement atteint en se défendant avec acharnement contre plusieurs avions ennemis et contribuant à en abattre un. Une blessure. deux victoires aériennes. Trois citations."

Cimetière communal
de Beauvais

Tombe du Sol Ba-Ahmed Boudiaf - Né le 25 février 1897 à Constantine (Algérie) - Fils de Salah Ben Boudiaf et de Aïcha Bïao - Domiciliés à Constantine (Algérie) - Profession avant guerre Instituteur - Classe 1917 - Recrutement de Constantine (Algérie) sous le matricule n° 1593 - Mobilisé au 3ème régiment de tirailleurs, caserné à Bône, le 13 janvier 1917 - Motocycliste du DPTA de Lyon-Bron du 11 au 20 décembre 1917 - Motocycliste en subsistance à l'escadrille N 89 du 20 décembre 1917 au 16 janvier 1918 - Motocycliste de l'escadrille SPA 100 du 16 janvier au 29 mai 1918 - Evacué, suite à un accident de la circulation (à confirmer), sur l'hôpital de corps d'armée n° 38 de Beauvais, le 6 mai 1918 - Décédé des suites de blessures dans le même établissement, le 29 mai 1918 - Boudiaf Ba-Ahmed repose dans le carré communal de Beauvais - Photo Yves Castelain que je remercie pour son aide - Sources : Pam - CCC de l'escadrille N 89 - CCC de l'escadrille SPA 100 - MpF - Dernière mise à jour : 5 janvier 2018.

Cimmetière communal
de Thiers-sur-Thève

Plaque commémorative en mémoire des trois pilotes décédés sur le territoire de la commune de Thiers-sur-Thève pendant leur présence au GDE - Ils effectuaient un stage sur avion SPAD - L'inauguration de cette plaque aura lieu le 11 novembre 2018 au cimetière du village - Photo Pierre Boufflet que je remercie pour son aide.

Cal Maurice Célestin Coursin - Né le 7 décembre 1894 à Paris 1ème (75) - Fils d'Ambroise Joseph Vincent Coursin et de Marguerite Henriette Adèle Beaufils - Domiciliés au 33, rue Réaumur à Paris (75) puis au 327, rue du faubourg Martin à Paris (75) - Profession avant guerre Journaliste sportif - Domicilié au 3 bis cité d'Hauteville à Paris 10ème (75) - Classe 1914 - Recrutement du 4ème bureau de la Seine sous le matricule n° 454 - Mobilisé au 153ème régiment d'infanterie, le 3 septembre 1914 - N'a pas rejoint - Déclaré insoumis, le 30 novembre 1914 - Rayé du contrôle de l'insoumission, le 23 février 1915 - Affecté au détachement automobile de l'état-major de la 10ème division d'infanterie - Condamné à deux mois de prison et 50 frs d'amende pour homocide involontaire par le 1er conseil de guerre permanent de la 128ème division d'infanterie, le 29 avril 1916 - Affecté au service automobile du 19ème escadron de train des équipages militaires, le 1er juin 1916 - Affecté au 8ème escadron de train des équipages militaires, le 14 juin 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 14 juillet 1917 - Brevet de pilote militaire n° 10.191 obtenu à l'école d'aviation militaire de Juvisy (Essonne), le 2 décembre 1917 - Stage de perfectionnement "Avions Rapides" à l'école d'aviation militaire d'Avord - Nommé Caporal, le 11 décembre 1917 - Stage de spécialisation à l'école d'aviation militaire de Pau - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux - Affecté à Lyon en instance de radiation au personnel navigant - N'a finalement pas été radié du personnel navigant - A Lyon jusqu'au 9 avril 1918 - Pilote du GDE du 9 avril au 29 juin 1918 - Lâché sur SPAD VII et XIII, le 14 juin 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 75 (GC 14) du 29 juin au 31 juillet 1918 - Tué au cours d'un accident d'avion pendant une exercice de tir, aux commandes d'un SPAD VII sur le terrain d'aviation de Thiers-sur-Thève (Oise), le 31 juillet 1918 - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - Fiche matricule des archives départementales de Paris - CCC de l'escadrille SPA 75 - MpF - Dernière mise à jour 11 novembre 2018.

Slt Paul Edouard Marie Croc - Né le 17 juin 1888 à Kerlouan (Finistère) - Fils de Pierre Marie Croc et de Marguerite Marie de Ranglandre - Domiciliés Château de Trébodennic à Ploudaniel (Finistère) - Classe 1908 - Recrutement de Brest (Finistère) sous le matricule n° 525 - Condamné pour rebellion à Brest (Finistère), le 10 mai 1907 - Incorporé au 3ème régiment de Dragons, le 1er octobre 1909 - Nommé Brigadier, le 1er février 1910 - Nommé Brigadier fourrier, le 4 juin 1911 - Fin de service militaire et passage dans la disponibilité, le 24 septembre 1911 - Profession avant guerre Eleveur - A effectué une période de réserve au 3ème régiment de Dragons du 3 au 25 octobre 1913 - Rappelé à l'activité au 3ème régiment de Dragons, par la mobilisation générale du 2 août 1914 - Nommé Maréchal des logis de réserve, le 9 octobre 1914 - Citation à l'ordre du corps d'armée, en date du XX octobre 1914 - Affecté au 282ème régiment d'infanterie, le 11 février 1915 - Affecté au 32ème régiment de Dragons, le 16 avril 1915 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 22 septembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 3474 obtenu à l'école d'aviation militaire du Crotoy (Somme), le 19 mai 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux - Pilote du GDE du XXX au 2 septembre 1916 - Pilote de l'escadrille C 53 du 2 septembre 1916 au 29 mai 1917 - Nommé Sous-lieutenant à titre temporaire, le 17 juillet 1916 - Citation à l'ordre de l'aéronautique, le XX octobre 1916 - Citation à l'ordre de l'armée, en date du 15 mai 1917 - Pilote de l'escadrille N 49 du 23 juin au 6 septembre 1917 - Rentré de congé de convalescence, le 6 septembre 1917 - Rentré de congé industriel, le 3 mars 1918 - Pilote de l'annexe GDE du Bourget-Dugny, le 6 avril 1918 au 13 avril 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 83 du 13 avril au 2 juillet 1918 - Tué au cours d'un vol d'essai sur le terrain d'aviation de Thiers-sur-Thève (Oise), le 2 juillet 1918 - Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre du 32ème régiment de Dragons, à titre posthume, en date du 10 mai 1922 - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - Fiche matricule du département du Finistère - CCC de l'escadrille C 53 - CCC de l'escadrille N 49 - CCC de l'escadrille SPA 83 - JORF - MpF - Dernière mise à jour 11 novembre 2018.

* Citation à l'ordre de l'armée du Slt Paul Edmond Marie Croc du 32ème régiment de Dragons, pilote à l'escadrille C 53 en date du 15 mai 1917 : "Pilote extrêment dévoué et énergique. S'est dépensé sans compter au cours de la période d'attaque, volant par très mauvais temps, jusqu'à quatre heures consécutives, afin d'assurer l'exécution de réglages d'artillerie de la plus haute importance. A soutenu plusieurs combats avec des avions de chasse ennemis, sans jamais interrompre ses missions. Est rentré chaque fois avec un appareil gravement atteint par les batteries spéciales."

* Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre du 32ème régiment de Dragons, à titre posthume du Slt Paul Edouard Marie Croc, pilote à l'escadrille SPA 83, en date du 10 mai 1922 : "Pilote de mérite. S'est déjà signalé par sa bravoure. Tué au cours d'un vol aérien, le 2 juillet 1918. Croix de guerre avec étoile de vermeil."

Brig Jean Emile Dessalces - Né le 6 juin 1898 à St-Julien-Chapteuil (Haute-Loire) - Fils de Jean François Régis Dessalces et de Augustine Rozier - Profession avant guerre Boulanger - Classe 1918 - Recrutement du Puy-en-Velay (Haute-Loire) sous le matricule n° 1486 - Affecté au 113ème régiment d'artillerie lourde, le 17 avril 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 25 octobre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 10.837 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres (Eure-et-Loir), le 5 janvier 1918 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de Haute-Ecole (voltige) à l'école d'aviation militaire de Pau - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux, jusqu'au 30 mars 1918 - GDE du 30 mars au 1er juillet 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 83 du 29 juin au 3 juillet 1918 - Tué au cours d'un vol d'essai, aux commandes d'un SPAD VII, sur le terrain d'aviation de Thiers-sur-Thève (Oise), le 3 juillet 1918 - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille SPA 83 - MpF - Dernière mise à jour 11 novembre 2018.

Cal Jean Lescuyer
Pilote de l'escadrille VB 101
Nécropole nationale de Catenoy

Tombe du cal Jean Lescuyer, pilote de l'escadrille VB 101 - Tué dans un accident aérien, en compagnie de l'Adj Paul Thévenard (bomb), sur le terrain de Sacy-le-Grand, le 28 juillet 1916 - Au retour d'une mission de bombardement sur les gares de Jussy, Chauny et Appilly, leur Voisin glisse sur l'aile en perte de vitesse et s'écrase près du terrain - Les deux hommes sont tués - Jean Lescuyer repose dans la nécropole à Catenoy (60) - Photo Eric Fardel que je remercie pour son aide.

Sgt Georges Guinton
Pilote de l'escadrille VB 109
Cimetière de Pierrefonds

Tombe du Sgt Georges Albert Quinton, pilote de l'escadrille VB 109 - Né le 17 juin 1890 à Caen (Calvados) - Avant guerre mécanicien - Appelé le 8 novembre 1912 comme mécanicien au 1er groupe d'aviation - Mécanicien avion de l'escadrille BR 17 - Brevet de pilote militaire n° 5064 en date du 20 décembre 1916 obtenu au G.Q.G - Pilote de l'escadrille VB 102 - Pilote de l'escadrille VB 109 - Croix de Guerre 14-18 - Une citationà l'ordre de l'armée, le 25 juin 1917 - Tué au cours d'un accident d'avion sur le terrain de Pierrefonds (centre GDE dans l'Oise), le 25 mai 1917 - Les bombes, qu'il emportait, ont explosé quand l'avion a fait un atterrissage d'urgence - Le Sgt Léon Barnichon, bombardier à bord du même avion, a été tué - Georges Quinton repose dans le carré militaire du cimetière de Pierrefonds - Photo Michel Chevalier que je remercie pour son aide.

Cal Paul Michel
Ecole d'aviation militaire d'Etampes
Cimetière de Pierrefonds

Cal Paul Michel - Né le 24 octobre 1894 à Paris - Engagé au 144ème RI, le 22 mars 1913 - Passé à l’aviation comme élève pilote, le 21 mars 1917 - Ecole d'aviation militaire de Dijon (Présélection PN) - Ecole d’Etampes (brevet de pilote militaire) - Brevet de pilote militaire n° 7203 en date du 26 juin 1917 à Etampes - Mort dans un accident d’avion, à bord d’un Farman F 42, à l’école d’Etampes, le 1er septembre 1917 - Paul Michel repose dans le carré militaire du cimetière de Pierrefonds - Photo Jean-Michel Lasaygues que je remercie pour son aide.

MdL Robert Gueudet
Pilote de l'escadrille 461
Cimetière de Beauvais

Tombe du MdL Robert Charles Gueudet, pilote de l'escadrille 461, tué au cours d'une mission entre Priez et Courchamps (Aisne), le 1er juin 1918 - Né le 25 janvier 1892 à Chaumont (Oise) - Classe 1912 - Recrutement de Beauvais (Oise) sous le matricule n° 46 - Issu du 5ème régiment de Dragons - Robert Gueudet repose dans le cimetière communal de Beauvais (Oise) - Photo Thierry Grier que je remercie pour son aide.

Sol Jean Chenoury
1er régiment d'aérostation
NN de Dompierre-Becquincourt

Sol Jean Emile Chenoury - Né le 4 janvier 1880 à Monguyon (Charente-Maritime) - Classe 1900 - Recrutement de Saintes sous le matricule n° 164 - Affecté au 1er régiment d'aérostation du XXX au 9 octobre 1918 - Décédé des suites de la grippe espagnole à l'ambulance 16/13 de Bueil (Eure), le 9 octobre 1918 - Jean Chenoury repose dans la nécropole nationale de Dompierre-Becquincourt (Somme) - Sources : MpF - Dernière mise à jour : 23 août 2017 - Photo Yves Castelain que je remercie pour son aide.

Adj Eugène Simon
Pilote de l'escadrille SPA 81
NN de Dompierre-Becquincourt

Adj Eugène Marie Joseph Simon - Né le 5 mars 1889 à Plédéliac (Côtes-d'Armor) - Fils d'Eugène Simon et de Marie Louise Bourgault - Classe 1909 - Recrutement de St-Malo (Ille-et-Vilaine) sous le matricule n° 1915 - Service militaire au 10ème régiment d'artillerie de campagne, à compter du 1er octobre 1910 - Affecté à la Légion de gendarmerie de Paris - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 15 septembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5391 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, le 14 février 1917 - Nommé Adjudant, le 14 février 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de "Haute-Ecole" à l'école d'aviation militaire de Pau, jusqu'au 27 avril 1917 - Pilote du GDE du 27 avril au 9 mai 1917 - Pilote de l'escadrille SPA 81 du 9 mai 1917 au 31 mars 1918 - En mission à la RGA du 25 au 26 octobre 1917 - En mission du 2 au 12 décembre 1917 - En mission du 12 au 16 janvier 1918 - Tué par une balle d'infanterie pendant une mission, au nord de Montdidier (80), le 31 mars 1918 - Eugène Simon repose dans la nécropole nationale de Dompierre-Becquincourt (Somme) - Sources : Pam - CCC de l'escadrille N 81 / SPA 81 - MpF - Dernière mise à jour : 23 août 2017 - Photo Yves Castelain que je remercie pour son aide.

Nécropole Nationale
de Marissel de Beauvais

Vue générale de la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - 1081 militaires français décédés pendant la première guerre mondiale reposent dans ce cimetière dont 10 ayant appartenu à l'aéronautique militaire - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie pour leur aide.

Tombe du Ltt Jean Pierre Marie Poirault - Né le 26 mai 1892 à Paris 5ème (75) - Fils de Georges Poirault et d'Eugènie Anne Gibert - Domiciliés au 63, rue Claude Bernard à Paris (75) - Classe 1912 - Recrutement du 3ème bureau de la Seine sous le matricule n° 1133 - Affecté au 45ème régiment d'artillerie, le 10 octobre 1913 - Passé à l'aéronautique militaire comme observateur, le 17 septembre 1915 - Nommé Sous-lieutenant, en date du 1er octobre 1915 - Observateur de l'escadrille MF 2 / F 2 / AR 2 / SPAbi 2 du 15 octobre 1915 au 19 mai 1918 - Détaché à la 125ème division d'infanterie du 1er au 25 février 1916 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux en 1917 - Nommé Lieutenant, le 1er octobre 1917 - Citation à l'ordre de l'armée, en date du 13 octobre 1917 - Tué au cours d'un accident d'avion, à bord d'un SPAD XI, le 19 mai 1918 - Son corps a été déposé à l'ambulance 2/51 de Grandvillers (Oise) - Il faisait équipage avec le Cal Auguste Laulhe (pilote) qui a également perdu la vie dans l'accident - Citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, en date du 29 mai 1918 - Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, en date du 9 janvier 1920 - Jean Poirault repose dans la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie tous les deux pour leur aide - Sources : Pam - CCC de l'escadrille SPAbi 2 - Bailey / Cony - JORF - MpF - Dernière mise à jour : 22 décembre 2017.

* Citation à l'ordre de l'armée du Slt Jean Marie Poirault, observateur à l'escadrille F 2, en date du 13 octobre 1917 : "Excellent observateur. S'est spécialisé dans les reconnaissances photographiques qu'il exécute avec un cran et une adresse remarquables. Le 19 septembre 1917, a eu son pilote blessé à l'arcade sourcillière droite par un éclat d'obus et aveuglé par la perte de sang; l'a guidé pour le retour en continuant à prendre des photographies. Est rentré la mission complétement exécutés. Quatre fois cité à l'ordre. Deux cents heures de vol sur l'ennemi."

* Citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, du Ltt Jean Marie Poirault, au 45ème régiment d'artillerie, observateur à l'escadrille SPAbi 2, en date du 29 mai 1918 : "Observateur hors de pair et d'une conscience rare. S'est distingué dans toutes les missions qui lui ont été confiées et particulièrement dans les missions photographiques à l'intérieur des lignes ennemies. Mortellement blessé, le 19 mai 1918, au départ d'une mission."

* Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, du Ltt Jean Pierre Poirault, observateur à l'escadrille SPAbi 2, en date du 9 janvier 1920 : "Observateur hors de pair et d'une conscience rare, s'est distingué dans toutes les missions photographiques à l'intérieur des lignes ennemies. Mortellement blessé, le 19 mai 1918, au départ d'une mission. A été cité."

Tombe du Sol Paul Emile Ragetly - Né le 17 mars 1886 à Segré (Maine-et-Loire) - Fils d'Henri Ragetly et d'Agathe Meng - Marié avec Mlle Charlotte Ruaux et domiciliés au 56, rue Nationale à Cholet (Maine-et-Loire) - Classe 1906 - Recrutement de Cholet sous le matricule n° 880 - Entré en service, le 15 octobre 1907 - Service militaire au 125ème régiment d'infanterie, le 8 octobre 1907 - Clairon, le 25 septembre 1908 - Fin de service militaire et envoi dans la disponibilité, le 25 septembre 1909 - Domicilié au 77, rue Dulong à Paris 17ème à compter du 6 septembre 1910 - Domicilié au 56, rue Nationale à Cholet, à compter du 9 janvier 1911 - A effectué une période d'exercice au 77ème régiment d'infanterie du 29 août au 20 septembre 1912 - Profession avant guerre Cuisinier à Londres (Grande-Bretagne) - Rappelé à l'activité par la mobilisation générale, le 1er août 1914 - Affecté au 77ème régiment d'infanterie, le 14 décembre 1914 - Classé "service armé" par la commission de réforme de Cholet, le 9 novembre 1914 - Classé "service auxiliaire" pour myopie par la commission de réforme de Cholet, le 30 décembre 1914 - Maintenu "service auxiliaire", le 12 mars 1915 - Passé au 2ème groupe d'aviation comme conducteur de tracteur d'aviation, le 11 juillet 1917 - Arrivé au dépot de Lyon-Bron, le 13 juillet 1917 - Passé au dépot mobile, le 27 juillet 1917 - Affecté au Parc d'aviation n° 104 pour affecation à l'escadrille BR 123, le 9 août 1917 - Garde magasin de l'escadrille SOP 123 / BR 123 du 9 août 1917 au 22 mai 1918 - Blessé de plaies multiples par des éclats d'une bombe lancée par un avion allemand sur le terrain d'aviation de Fouilloy dans la nuit du 20 au 21 mai 1918 - Décédé des suites de ses blessures à l'ambulance 2/51 de Grandvilliers (Oise), le 22 mai 1918 - Paul Ragetly repose dans la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie tous les deux pour leur aide - Sources : Pam - Fiche matricule du département du Maine et Loire - CCC de l'escadrille SOP 123 / BR 123 - Bailey / Cony - MpF - Dernière mise à jour : 22 décembre 2017.

Tombe du Cal Raoul Gaston Lestoclet - Né le 17 mars 1894 à Etoges (marne) - Profession avant guerre Mécanicien - Classe 1914 - Recrutement de Châlons-sur-Marne (Marne) sous le matricule n° 680 - Affecté au 2ème groupe d'aviation de l'aéronautique militaire commé mécanicien, le 1er septembre 1914 - Nommé Caporal, le 5 avril 1916 - Brevet de pilote militaire n° 3301 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, le 26 avril 1916 - Stage de perfectionnement "Bombardement" à l'école d'aviation militaire d'Avord, jusqu'au 1er juillet 1916 - Pilote du GDE du 1er juillet au 14 décembre 1916 - Pilote de l'escadrille VB 107 du 14 décembre 1916 au XXX - Pilote de l'escadrille VB 108 du XXX au 29 mars 1917 - Grièvement blessé au cours d'un accident d'avion, le 28 mars 1917 - Décédé des suites de ses blessures à l'ambulance E 246 de Breteuil, le 29 mars 1917 - Il faisait équipage avec le Slt Testart qui a été blessé - Raoul Lestoclet repose dans la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie tous les deux pour leur aide - Sources : Pam (2 fiches) - CCC de l'escadrille VB 107 - CCC de l'escadrille VB 108 - Bailey / Cony - MpF - Dernière mise à jour : 23 décembre 2017.

Tombe du MdL René Lejour - Né le 6 mars 1890 à Marey-sur-Tille (Côte d'Or) - Fils d'Auguste Lejour et de Marie Catherine Buzenet - Classe 1910 - Recrutement de Dijon (Côte-d'Or) sous le matricule n° 777 - Engagé volontaire pour cinq ans au titre du 12ème régiment de Hussards, le 27 janvier 1909 - Nommé Brigadier, le 20 octobre 1911 - Fin d'engagement et passage dans la réserve, le 27 janvier 1914 - Profession avant guerre Cultivateur - Rappelé à l'activité par la mobilisation générale, le 3 août 1914 - Nommé Maréchal des Logis, le 12 août 1914 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 1er septembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2452 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 20 janvier 1916 - Stage de perfectionnement "Bombardement" à l'école d'aviation militaire d'Avord, jusqu'au 1er mars 1916 - Pilote du GDE du 1er mars au 24 avril 1916 - Pilote de l'escadrille VC 111 du 24 avril 1916 au 15 décembre 1916 - Pilote de l'escadrille VB 108 du 15 décembre 1916 au 16 mars 1917 - Griévement blessé au cours d'un accident d'avion, le 16 mars 1917 - Décédé des suites de brûlures profondes et multiples de la face, des membres inférieurs, des fesses à l'ambulance E 246 à Breteuil-sur-Noye (Oise), le 16 mars 1917 - Citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, en date du 31 mars 1917 - René Lejour repose dans la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie tous les deux pour leur aide - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - Fiche matricule du département de la Côte d'Or - CCC de l'escadrille VC 111 - CCC de l'escadrille VB 108 - Bailey / Cony - JORF - MpF - Dernière mise à jour : 22 décembre 2017.

* Citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, du MdL René Lejour au 3ème groupe de bombardement, en date du 31 mars 1917 : "Pilote audacieux, recherchant toutes les missions des plus dures autant par tempérament que par devoir. A exécuté de nombreux bombardements de nuit, et est tombé, victime d'un accident, au cours d'une importante mission de nuit."

Tombe du Cal Lucien Pierre Moreau - Né le 17 mai 1896 à Reims (Marne) - Fils de Léon Moreau et d'Hélène Picard - Domiciliés au 6, cité Moynet à paris 12ème (75) - Classe 1916 - Recrutement de Reims (Marne) sous le matricule n° 1464 - Mobilisé au 164ème régiment d'infanterie, à compter du 10 juin 1915 - Affecté au 103ème régiment d'infanterie - Affecté au 315ème régiment d'infanterie - Croix de guerre et citation à l'ordre du corps d'armée, en date du XX mai 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 5 novembre 1917 - Tests de sélection et cours théoriques à l'école d'aviation militaire de Dijon - Brevet de pilote militaire n° 11.192 obtenu à l'ecole d'aviation militaire d'Istres, le 1er février 1918 - Nommé Caporal, le 17 février 1918 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de ¨Pau, jusqu'au 9 mars 1918 - Lâché sur Breguet 14 B2, le 25 avril 1918 - Pilote de l'escadrille BR 132 du 4 au 8 juin 1918 - Tué au cours d'un accident d'avion, aux commandes d'un Breguet 14 B2, lors d'un vol d'entrainement, à Villeneuve-le-Roy (Oise), le 8 juin 1918 - Citation à l'ordre de l'armée, en date du 20 juin 1918 - Lucien Moreau repose dans la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie tous les deux pour leur aide - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille BR 132 - Bailey / Cony - En attente mise en ligne de la fiche matricule du département de la Marne - JORF - MpF - Dernière mise à jour : 26 décembre 2017.

* Citation à l'ordre de l'armée du Cal Lucien Pierre Moreau, du 315ème régiment d'infanterie, pilote à l'escadrille BR 132, en date du 20 juin 1918 : "Très bon pilote, exemple de dévouement et d'abnégation, faisant preuve constamment du plus bel entrain. A été très grièvement atteint au cours d'un vol au moment où il se préparait à s'élancer vers l'ennemi. Une citation."

Tombe du Sol Edmond Louis Fresse - Né le 17 novembre 1882 à Neufmoutiers-en-Brie (Seine-et-Marne) - Fils de Germain Fresse et de Prudence Anathalie Marie Morin - Profession avant guerre Chauffeur mécanicien - Classe 1902 - Recrutement de Melun (Seine-et-Marne) sous le matricule n° 509 - Service militaire à la 22ème section de commis et ouvriers militaires d'administration, à compter du 15 novembre 1903 - Fin de service militaire et envoi dans la disponibilité, le 18 septembre 1906 - Domicilié à l'hôpital Claude Bernard, porte d'Aubervilliers à Paris 19ème (75), à compter du 4 juillet 1907 - Domicilié au 17, avenue du Pont de Flandre à Paris 19ème (75), à compter du 3 novembre 1908 - A effectué une période d'exercices à la 5ème section de commis et ouvriers militaires d'administration du 4 au 26 novembre 1909 - Domicilié au 20, rue de l'égalité à Paris 19ème (75), à compter du 28 octobre 1911 - A effectué une période d'exercices à la 5ème section de commis et ouvriers militaires d'administration du 13 au 29 novembre 1912 - Domicilié au 7, rue de l'Egalité à Paris 19ème (75), à compter du 27 mars 1913 - Rappelé à l'activité par la mobilisation générale à la 5ème section de commis et ouvriers militaires d'administration à Orléans, le 3 août 1914 - Affecté au 31ème régiment d'infanterie, le 27 novembre 1915 - Passé au 2ème groupe d'aviation de l'aéronautique militaire, le 20 mars 1916 - Blessé par un coup d'hélice d'avion à la cuisse droite et au côté gauche, le 16 août 1918 - Décédé des suites de ses blessures à l'hôpital complémentaire d'armée n° 43 de Beauvais (Oise), le 17 août 1918 - Edmond Fresse repose dans la Nécropole Nationale de Marissel à Beauvais - Photo Claude Dannau et Régis Biaux que je remercie tous les deux pour leur aide - Sources : Fiche matricule du département de la Seine-et-Marne - MpF - Dernière mise à jour : 27 décembre 2017.

Cimetière communal
de Beauvais

Tombe du Sol Jules Clément Blondel - Né le 22 septembre 1895 à Enguin-les-Mines (Pas-de-Calais - Fils de Clément Blondel et d'Eléonore Note - Classe 1915 - Recrutement de Dunkerque (Nord) sous le matricule n° 1843 - Affecté à l'escadrille PS 127 du XXX au 18 avril 1917 - Tué au cours d'un accident d'avion, le 13 avril 1917 - Son corps a été déposé à l'hôpital temporaire n° 1 de Beauvais - Jules Blondel repose dans le carré communal de Beauvais - Photo Yves Castelain que je remercie pour son aide - Sources : Fiche Matricule du département du Nord détruite en 1940 - MpF - Dernière mise à jour : 5 janvier 2018.

Tombe du Sol Pierre Adrien Belthet - Né le 16 janvier 1893 à Meloisey (Côte-d'Or) - Classe 1913 - Recrutement d'Auxonne (Côte-d'Or) sous le matricule n° 841 - Affecté à l'escadrille PS 127 du XXX au 3 août 1917 - Décédé des suites d'une maladie à l'hôpital mixte de Beauvais (Oise), le 3 août 1917 - Pierre Belthet repose dans le carré communal de Beauvais - Photo Yves Castelain que je remercie pour son aide - Sources : MpF - Dernière mise à jour : 5 janvier 2018.

Tombe du Sol Jean Marie Joseph Groussard - Né le 29 mars 1880 à Lintié (Ille-et-Vilaine) - Classe 1900 - Recrutement de Vitré (Ille-et-Vilaine) sous le matricule n° 896 - Affecté au 1er groupe d'aérostation du XXX au 19 août 1916 - Décédé des suites d'une confusion mentale aïgue, contacté en service commandé, à l'hôpital temporaire n° 1 de Beauvais (Oise), le 19 août 1916 - Jean Groussard repose dans le carré communal de Beauvais - Photo Yves Castelain que je remercie pour son aide - Sources : MpF - Dernière mise à jour : 5 janvier 2018.

Tombe du Sol Léon Victor Henri Prost - Né le 30 juillet 1873 à Courbouzon (Jura) - Classe 1892 - Recrutement de Lons-le-Saunier (Jura) sous le matricule n° 921 - Affecté à la 86ème compagnie d'aérostiers - Décédé par suicide à Bailleuil-sur-Thérain (Oise), le 5 janvier 1917 - Léon Prost repose dans le carré communal de Beauvais - Photo Yves Castelain que je remercie pour son aide - Sources : MpF - Dernière mise à jour : 5 janvier 2018.

Cimetière communal d'Ermenonville (60)

Cette ville a abrité un centre du GDE pendant la Grande Guerre. Ce cimetière regroupe les morts des centres GDE d'Ermenonville, Eve, Lagny-le-Sec (Plessis-Belleville).

Au fond, on peut voir le monument général érigé en hommage aux 72 personnels décédés pendant la Grande Guerre au centre GDE d'Ermenonville - Au premier plan, on trouve la tombe commune de 15 aviateurs décédés dans ce même centre - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Vue latérale montrant la tombe commune de 15 aviateurs décédés au centre GDE d'Ermenonville - dans le fond, les 11 tombes des aviateurs non réclamés par leurs familles - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Plaque en hommage aux 15 aviateurs de l'aéronautique militaire reposant dans la tombe commune du cimetière communal d'Ermenonville (60) - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Présentation de 72 navigants et mécaniciens décédés aux centres GDE d'Ermenonville, d'Eve, Lagny-le-Sec, Plessis-Belleville pendant la Grande Guerre - Les noms sont donnés dans l'ordre chronologique de décès - Tous les hommes cités ne reposent pas dans le cimetière de la ville car les familles ont réclamé un certain nombre de corps - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

- - - - -

Navigants et mécaniciens reposant
dans le cimetière communal d'Ermenonville.

Soldat de 2ème classe Henri Pichon - Né le 11 avril 1885 à Bohmeur (Finistère) - Décédé des suites d'une pneumonie à l'hospice de la Madeleine à Ermenonville (Oise), le 31 mai 1917 - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Matelot de 1ère classe Marcel Poirier - Mécanicien de la Marine affecté au dépot de Paris - Né le 9 avril 1895 à Trélazé (Maine et Loire) - Avant guerre chaudronnier - Entré en service dans la Marine au dépot de Lorient, le 13 août 1913 - Mécanicien moteur rotatif Clerget - Ecole de Pau - Muté au dépot GDE d'Ermenonville, le 27 août 1916 - Tué au cours d'un accident au centre GDE d'Ermenonville (Oise), le 19 juin 1917 - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Ltt Eugène Albert Barbier - Pilote du GDE - Né le 15 décembre 1885 à Rémont (Aisne) - Entré en service au 19ème régiment de chasseurs à cheval, le 1er octobre 1906 - Brevet de pilote militaire n° 825 en date du 18 avril 1915 - Pilote de l'escadrille C 13 du 21 avril 1915 au 8 avril 1916 - Pilote de l'escadrille C 28 - Muté au RGAé comme pilote convoyeur - détaché comme pilote convoyeur au centre de Lyon - Escadrille C 46 - Pilote du GDE - Décédé des suites d'un accident aérien aux commandes d'un avion Letord, à Lagny-le-Sec (Plessis-Belleville), le 3 juillet 1917 - Le Ltt Stoffel, qui faisait équipage avec le Ltt Barbier, a également été tué dans l'accident - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Soldat de 2ème classe Jean Labarrere - Né le 30 juin 1883 à Cauna (Landes) - Avant guerre forgeron-serrurier - Appelé à la 8ème section d'ouvriers de Bordeaux, le 4 août 1914 - Passé à l'aviation comme ouvrier en fer, le 4 mai 1915 - Muté à la GDE d'Ermenonville à partir du 26 août 1916 - Décédé le 10 juillet 1917 - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Caporal Jean Bouic - Né le 6 juillet 1891 à Bordeaux (33) - Avant guerre Comptable - Appelé au 13ème chasseurs alpins, le 12 octobre 1912 - Passé à l'aviation à l'école de Lyon-Bron, le 16 octobre 1916 - Ecole de Dijon - Ecole d'Etampes - Brevet de pilote militaire n° 6489 à l'école d'Etampes, le 22 mai 1917 - Stage de perfectionnement à l'école de Chateauroux - Pilote du Centre GDE d'Ermenonville - Tué au cours d'un accident aérien sur le terrain d'Ermenonville, le 21 août 1917 - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Sgt Marc Gaston Eymery - Mécanicien puis pilote de la GDE d'Ermenonville - Né le 7 juillet 1896 à Chatillon-en-Diors - Engagé au 2ème groupe d'aviation de Lyon-Bron comme mécanicien, le 4 janvier 1915 - Escadrille MF 2 - Mitrailleur à Cazaux, le 28 février 1916 - Escadrille C 46 - Ecole de Dijon - Brevet de pilote militaire n° 7435 à l'école de Juvisy, le 12 juillet 1917 - Ecole d'Avord - Ecole de Pau - Médaille Militaire, le 21 août 1916 - 2 citations à l'ordre de l'armée en 1916 - Décédé au cours d'un accident d'avion à Lagny-le-Sec (Plessis-Belleville), le 26 septembre 1917 - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Soldat de 2ème classe Eugène Louis Chabot - Né le 9 novemebre 1876 à Paris (75) - Avant guerre orfèvre - Entré en service, le 9 novembre 1896 au 148ème régiment d'infanterie - Mobilisé au 15ème territorial, le 3 août 1914 - 8ème régiment de train des équipages - Passé à l'aviation comme conducteur de camions, le 10 mai 1915 - RGAé du Plessis-Belleville, le 18 août 1916 - Décédé des suites d'une maladie à Lagny-le-Sec (Plessis-Belleville), le 13 novembre 1917 - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Soldat de 2eme classe Alexandre Henry - Né le 18 avril 1886 - Entré en service, le 8 octobre 1907 - Mobilisé au 255ème régiment d'infanterie de Cherbourg, le 4 août 1914 - Passé à l'aviation comme motocycliste - Décédé le 17 juin 1918 - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Sgt Marcel Louis Taillard - Né le 24 mai 1891 à la Villa d'Ay (Marne) - Avant guerre mécanicien - Entré en service au 1er dépot des équipages de la flotte, le 14 janvier 1909 - Mobilisé et passé à l'aviation comme mécanicien au 2ème groupe d'aviation de Reims, le 2 août 1914 - Escadrille N 12 - Escadrille REP 15 - Ecole de Saint-Cyr - Escadrille MF 52 - Escadrille MF 55 - Brevet de pilote militaire n° 1795 en date du 19 octobre 1915 - Ecole de Pau - Escadrille C 17 - RGAé comme pilote convoyeur, le 5 janvier 1917 - Escadrille F 223 - Décédé des suites d'un accident sur le territoire d'Ovel (Oise), le 21 mai 1917 - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Soldat de 2ème classe Henri Habrant - Mécanicien du 2ème groupe d'aviation, détaché à la société Maurice Farman - Né le 21 février 1894 à Roissy-en-Brie (Seine et Marne) - Affecté au centre GDE du Plessis-Belleville, le 23 décembre 1915 - Décédé des suites d'un accident aérien à Lagny-le-Sec (Plessis-Belleville), le 29 mars 1917 - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Soldat de 2ème classe Jules Mausset - Né le 10 novembre 1873 à Bordeaux (33) - Appelé au 42ème régiment d'infanterie en novembre 1894 - Appelé au 137ème régiment d'infanterie territorial - Passé à l'aviation comme cuisinier, le 26 septembre 1915 - Ecole de Dijon du 28 avril au 17 mai 1916 - RGAé du Plessis-Belleville à partir du 15 mai 1916 - Décédé le 6 octobre 1916 - Photo Jean-Claude Bataille que je remercie pour son aide.

Biographies sommaires des personnels
décédés aux centres GDE d'Ermenonville,
Eve, Lagny-le-Sec, Plessis-Belleville.

Brig Vincent Félix Guy Marie Dubuffe - Né le 10 juin 1889 à Paris (75) - Arme d'origine Cavalerie - Brevet de pilote militaire n° 2487 obtenu le 25 janvier 1916 - Pilote du 2ème groupe d'aviation - Tué dans un accident d'avion en forêt d'Ermenonville, le 8 mars 1916.

Sgt Jules Auguste Lejeaille - Né le 28 décembre 1889 à Lucquy (Ardennes) - Arme d'origine Infanterie - Brevet de pilote militaire n° 2459 obtenu le 21 janvier 1916 - Pilote du 1er groupe d'aviation - Tué au cours d'un accident d'avion tombé à la Fasselle (Oise), le 8 mars 1916.

MdL René Albert Delamarre - Né le 24 mai 1889 à La Chapelle-lez-Herbemont (Belgique) - Arme d'origine Artillerie - Brevet de pilote militaire n° 2389 obtenu le 15 janvier 1916 - Pilote de la division Farman du GDE - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Tué au cours d'un accident d'avion à lagny-le-Sec (Oise), le 29 mars 1916.

Soldat de 2ème classe Henri Habrant - Né le 21 février 1894 à Roissy-en-Brie (Seine et Marne) - Mécanicien du 2ème groupe d'aviation, détaché à la société Maurice Farman - Affecté au centre GDE du Plessis-Belleville, le 23 décembre 1915 - Décédé des suites d'un accident aérien à Lagny-le-Sec (Plessis-Belleville), le 29 mars 1916.

Ltt Alexandre Esprit Julien Dumas - Né le 20 septembre 1888 à Montpellier (Hérault) - Unité d'origine 46ème régiment d'artillerie - Etat-major d'artillerie de la 69ème division - Observateur de l'escadrille C 4 du 1er décembre 1914 au 16 janvier 1916 - Détaché au cours d'artillerie lourde - Brevet de pilote militaire n° 3140 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 31 mars 1916 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident d'avion, tombé à Eve (Oise), le 9 avril 1916.

MdL Gaston Edouard Marcel Merceron - Né le 18 mars 1889 à Bonneuil (Charente) - Arme d'origine Cavalerie - Brevet de pilote militaire n° 2766 obtenu le 24 février 1916 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident d'avion à Eve (Oise), le 29 avril 1916.

MdL Gabriel Alfred Henri Rose - Né le 1er avril 1890 à Le Quesnoy (Nord) - Fils de Théophane Urbain Rose et d'Aline Lançon - Domiciliés à Boulogne-sur-Helpe (Nord) - Profession avant guerre Ingénieur électricien - Classe 1910 - Recrutement d'Avesnes sous le matricule n° 1620 - Service militaire au 3ème régiment de Chasseurs, à compter du 1er octobre 1911 - Nommé Brigadier, le 16 mai 1912 - Passé dans la réserve et nommé Maréchal des Logis, le 8 novembre 1913 - Fin de service militaire, le 8 novembre 1913 - Domicilié au 11, rue Amiral Courbet à Nantes à compter du 24 mars 1914 -  Mobilisé, le 1er août 1914 - Affecté au 4ème régiment de Hussards, le 2 août 1914 au 22 septembre 1915 - Affecté à l'escorte du général commandant de la 72ème division d'infanterie de réserve pendant cette période - Passé dans l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 22 septembre 1915 - Tests et formation théorique à l'école d'aviation militaire de Dijon du 22 septembre au 19 octobre 1915 -  Formation initiale de pilote militaire à l'école d'aviation militaire d'Avord du 19 octobre 1915 au 2 mai 1916 - Affecté à la 31ème section d'aviation de l'école d'Avord, le 20 octobre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2914 obtenu le 11 mars 1916 - Pilote du GDE du 2 au 28 mai 1916 -  Tué des suites de fractures multiples après un accident d'avion tombé à Ermenonville (Oise), le 28 mai 1916 - Médaille Militaire et citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, en date du 24 mars 1920 - Sources : MpF - JORF - Fiche matricule du département du Nord - Dernière mise à jour : 22 novembre 2015.

* Médaille Militaire et citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, du Sgt Gabriel Alfred Henri Rose, en date du 24 mars 1920  : "Sous-officier d'un dévouement absolu donnant à ses hommes le plus bel exemple en toutes circonstances. Tombé glorieusement pour la France, le 28 mai 1916 à Ermenonville. Croix de guerre avec étoile de bronze."

Matelot de 2ème classe Alexandre Roger Guillaume Marie Mérienne - Né le 7 mai 1896 à Lorient (Morbihan) - Domicilié 15, impasse Labourdonnais à Lorient - Promotion 1913 de l'école des Arts et Métiers - Engagé volontaire en 1914 - Mécanicien de la Marine - Spécialiste du moteur Clerget 110 HP - CAM de Toulon - 6ème dépot des équipages de la Flotte - Médaille Militaire - Détaché au 2ème groupe d'aviation au camp d'Avord - Tué au cours d'un accident d'avion à Ermenonville (Oise), le 23 juin 1916.

MdL Philippe Marie Maurice Henri Grellou - Né le 14 juin 1891 à Paris (75) - Arme d'origine Cavalerie - Brevet de pilote militaire n° 2383 obtenu le 15 janvier 1916 - Pilote du 2ème groupe d'aviation - Tué lors d'un accident d'avion à Eve (Oise), le 20 juin 1916.

Soldat de 2ème classe André Paul Pierre Loison - Né le 10 août 1894 à Romorantin (Loir-et-Cher) - Elève pilote de la GDE - Décédé des suites d'une fracture du crâne consécutive à un accident d'avion à Eve (Oise), le 3 juillet 1916.

Cal Alfred Joseph Gaultier - Né le 25 juin 1895 à Segre (Maine et Loire – Arme d'origine Infanterie - Brevet de pilote militaire n° 3094 obtenu le 30 mars 1916 - Pilote du 1er groupe d'aviation - Tué dans un accident d'avion à Lagny-le-Sec (60), le 14 juillet 1916.

Cal Pierre Auguste Nestor Najean - Né le 26 août 1891 à Norrent-Fontes (Pas-de-Calais) - Parents domiciliés à Rozoy-en-Brie (Seine-et-Marne) -  Profession avant guerre Industriel - Classe 1911 - Recrutement du 1er bureau de la Seine sous le matricule n° 1676 - Service militaire au 2ème groupe d'aviation, à compter du 10 octobre 1912 - Brevet de pilote militaire n° 3478 obtenu sur avion Voisin, le 19 mai 1916 - Affecté au centre d'aviation militaire de Châteauroux, jusqu'au 11 août 1916 - Pilote en stage au GDE du Plessis-Belleville du 11 au 18 août 1916 - Décédé au cours d'un accident aérien, à Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), le 18 août 1916 - Il faisait équipage avec le Ltt Abel Laumain (observateur) qui a également perdu la vie dans cet accident - Pierre Najean repose dans le cimetière de Rozay-en-Brie (Seine-et-Marne) - Sources : Pam - MpF - Liste PN - Dernière mise à jour : 3 novembre 2015.

 

 
 

Biographies sommaires des personnels
décédés aux centres GDE d'Ermenonville,
Eve, Lagny-le-Sec, Plessis-Belleville.

Ltt Abel Laumain - Né le 21 mai 1890 à St-Léger-des-Vignes (Nièvre) - Fils de François Laumain et d'Annette Mallay - Classe 1910 - Recrutement de Nevers sous le n° matricule 320 - Service militaire au 10ème régiment d'infanterie, à compter du 9 octobre 1911 - Nommé Caporal, le 25 avril 1912 - Elève officier de réserve, le 1er octobre 1912 - Nommé sous-lieutenant de réserve, le 1er avril 1913 - Affecté au 13ème régiment d'infanterie - Maintenu sous les drapeaux par application de l'article 33 de la loi du 21 mars 1905 - Mobilisé au 13ème régiment d'infanterie, le 2 août 1914 - Nommé Lieutenant à titre temporaire, le 12 juillet 1915 - Nommé Capitaine à titre temporaire, le 15 avril 1916 - Affecté au 133ème régiment d'infanterie, le 15 mai 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève observateur du groupe des divisions d'entrainement (GDE) du Plessis-Belleville, le 16 aout 1916 - Tué au cours d'un accident aérien à Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), le 18 août 1916 - Il faisait équipage avec le Cal Pierre Najean qui a également perdu la vie - Sources : Pam - MpF - Dernière mise à jour : 3 novembre 2015.

Ltt Abel Laumain - Elève observateur du GDE du Plessis-Belleville du 16 au 18 août 1916 - Cet officier a été tué au cours d'un accident aérien à Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), le 18 août 1916 - Photo Abel Laumain, transmise par Jean Michel Laumain, son petit-neveu, que je remercie pour son aide.

Cal André Veillon - Né le 11 juillet 1893 à Châlons-sur-Marne (Marne) - Fils de Paul Veillon et de Désirée Pégard - Unité d'origine 164ème régiment d'infanterie - Brevet de pilote militaire n° 2323 en date du 11 janvier 1916 - Pilote du centre GDE du Plessis-Belleville - Tué dans un accident d'avion à Lagny-le-Sec (Oise), le 11 septembre 1916.

Adj Clément Pierre Victor Engerer - Né le 19 décembre 1885 à Paris (75) - Fils de Victor Engerer et de Pauline Maugeard - Appelé au 120ème régiment d'infanterie d'Ancenis, le 10 octobre 1906 - Profession avant guerre Métreur - Domicilié 112 rue du Vert Bois à Paris - Mobilisé au 320ème régiment d'infanterie - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 30 juin 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1685, obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 3 octobre 1915 - GDE du 25 février au 11 mars 1916 - Pilote de l'escadrille C 53 du 15 mars au 17 mai 1916 - Pilote à la division Caudron du GDE du Plessis-Belleville du 17 mai au 16 juin 1916 - Pilote de l'escadrille C 6 du 16 juin au 7 juillet 1916 - Blessé au cours d'un accident aérien, le 6 juillet 1916 - En convalescence jusqu'au 10 septembre 1916 - Pilote de la division Caudron du GDE du Plessis-Belleville du 10 au 27 septembre 1916 - Tué au cours d'un accident aérien dans les environs d'Eve (Oise), le 27 septembre 1916.

Asp Pierre Marie Navarre - Né le 9 août 1895 à Jouy-sur-Morin (Seine et Marne) - Fils d'André Navarre et de Jeanne de Coëscou - Profession avant guerre Etudiant - Entré en service actif au 6ème régiment de Génie, le 24 septembre 1914 - Une citation à l'ordre de la division en décembre 1914 - Une citation à l'ordre du corps d'armée en mai 1915 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 18 août 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1661 en date du 26 septembre 1915 - Pilote de l'escadrille N 69 du 25 décembre 1915 au 15 novembre 1916 - Nommé Aspirant, le 19 février 1915 - Une citation à l'ordre de l'armée en mars 1916 - Médaille Militaire en mars 1916 - Croix de Guerre - Tué au cours d'un accident aérien sur le terrain du GDE du Plessis-Belleville, le 15 novembre 1916.

Adj Emile Anatole Mérit - Né le 6 octobre 1890 à Saint-Aubin-de-Luigné (Maine et Loire) - Arme d'origine Cavalerie - Brevet de pilote militaire n° 3649 en date du 8 juin 1916 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident d'avion à Ermenonville (Oise), le 1er décembre 1916.

Slt François Paul Berlan – Né le 9 février 1890 à Paris - Unité d'origine 55ème régiment d'artillerie - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Observateur du GDE – Tué au cours d'un accident d'avion à Lagny-le-Sec (60), le 22 décembre 1916.

Cal Constant Gustave Dubled - Né le 24 septembre 1895 à Wasquelat (Nord) - Arme d'origine Aéronautique militaire - Brevet de pilote militaire n° 4272 en date du 20 août 1916 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident d'avion à Lagny-le-Sec (Oise), le 22 décembre 1916.

Sgt Léon Marie Flameng - Né le 30 avril 1877 à Paris (75) - Fils d'Auguste Flameng et de Claire Simon - Pilote de la GDE - Brevet de pilote militaire n° 2333 en date du 12 janvier 1916 - Tué dans un accident d'avion à Eve (Oise), le 27 janvier 1917.

Cal Louis Cyprien Ferrier - Né le 1er juillet 1897 à Cormeilles-en-Parisis - Fils d'Antoine Ferrier et d'Anna Rocher – Brevet de pilote militaire n° 4959 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Etampes, le 23 novembre 1916 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident d'avion à Montagny-Sainte-Félicité (60), le 29 janvier 1917

Sgt Gustave Michel Vernet - Né le 1er août 1886 à Yalta (Russie) - Fils de Jules Edme et Marie Jeanne Dauphine - Marié à Juliette Clara Olympe Imbert - Profession avant guerre Ingénieur - Unité d'origine 8ème régiment du génie - Affecté à l'école de la TSF - Tué au cours d'un accident d'avion au lieu dit "la Fosse Genest" sur le commune de Montagny-Ste-Felicité - Il faisait équipage avec le Caporal Ferrier qui a également perdu la vie.

Ltt Gabriel Auguste Henri Grossin - Né le 27 avril 1885 à Paris - Fils de Pierre Auguste Grossin et de Marie Victorine Vidal - Ecole Nationale des Arts décoratifs de Paris - Engagé pour 3 ans, le 11 octobre 1905 - Nommé Caporal, le 18 septembre 1906 - Nommé Sergent, le 27 mars 1907 - Rappelé le 15 novembre 1907 - Ne s'est pas présenté - Déclaré insoumis - Rappelé le 28 mars 1911 - Déclaré insoumis - A dû terminer son école et partir comme architecte au Chili - Il s’est présenté volontairement à l’Ambassade de France à Santiago du Chili, le 25 août 1914 et a bénéficié de l’amnistie - A été incorporé le 1er octobre 1914 au 28éme régiment d'infanterie, basé à Paris et à Evreux - Nommé Sous-lieutenant à tire définitif, le 15 juillet 1915 - Blessé à la jambe gauche à la butte de Tahure pendant la bataille de Champagne, le 20 septembre 1915 - Observateur du GDE - Décédé des suites d'un accident d'aviation à Marchemoret (77), le 14 février 1917 - Il faisait équipage à bord d'un Caudron G 4, avec le Ltt Henri Comère (pilote GDE) qui a été blessé dans l'accident - Lieutenant à titre définitif (après sa mort), le 23 décembre 1917 - Chevalier de la légion d’Honneur, le 22 janvier 1923 - Croix de guerre avec palme.

Ltt Gabriel Grossin - Observateur de la GDE - Décédé des suites d'un accident d'aviation à Marchemoret (77), le 14 février 1917 - Photo Pierre Simonet

MdL Henri Robert Roger Faure de Larivière - Né le 3 mars 1895 à Château-Thierry (Aisne) - Pilote - Brevet de pilote militaire n° 4195 en date du 9 août 1916 - Tué dans un accident d'avion à Eve (Oise), le 23 février 1917 - Il faisait équipage à bord d'un Farman F 42 avec le Slt Long (pilote de la GDE) qui également perdu la vie dans cet accident.

Slt Lucien Pierre Long – Né le 14 août 1891 à Marseille (13) Professionn avant guerre Etudiant - Appelé au 141ème régiment d'infanterie en octobre 1912 - Toujours dans cette unité à la mobilisation du 2 août 1914 - Nommé Sous-lieutenant, le 13 mai 1915 - Croix de Guerre et une citation à l'ordre de l'armée en février 1916 - Une citation à l'ordre de la Brigade en juin 1916 - Affecté au 311ème régiment d'infanterie jusqu'au 5 février 1917 - Passé à l'aviation comme observateur, le 5 février 1917 - Observateur du GDE - Décédé dans un accident d'avion à Eve (60), le 23 février 1917.

Cal Louis André Franchisseur - Né le 30 septembre 1897 à Montluçon - Engagé au 32ème régiment de Dragons, le 12 juillet 1915 - Passé à l'aviation comme mécanicien, le 30 décembre 1915 - Escadrille 209 - Ecole de Dijon - Ecole d'Ambérieu - Brevet de pilote militaire n° 4446 en date du 9 septembre 1916 - Ecole d'Avord - Ecole de Chateauroux - Pilote du GDE - Décédé au cours d'un accident d'avion à Eve (Oise), le 13 mars 1917.

Cal Edouard Albert Schvester - né le 9 mars 1881 à Meudon (Seine et Oise) - Engagé au 6ème régiment de Hussards, le 1er mars 1902 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 1er septembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5450 en date du 21 février 1917 à l'école de Chartres - Pilote du GDE - Décédé le 9 avril 1917.

Sgt Pierre Félix Joseph Paul Groja - Né le 27 avril 1897 à Châtellerault (Vienne) - Fils de Jules Désiré Maurice Groja et de Claire Marguerite Alice Labit - Profession avant-guerre Etudiant - Engagé au 2ème régiment d'artillerie lourde, le 1er avril 1915 - Affecté au 82ème régiment d'artillerie lourde - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 23 janvier 1916 - Brevet de pilote militaire n° 3519 obtenu à l'école d'aviation de Chartres, le 22 mai 1916 - Stage de transformation à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux jusqu'au 31 juillet 1916 - Pilote de l'escadrille MF 7 du 4 août 1916 au 4 mai 1917 - Croix de Guerre et citation à l'ordre du corps d'armée en décembre 1916 - Grièvement blessé au cours d'un accident d'avion, aux commandes d'un Nieuport 10, au GDE (Plessis-Belleville) - Décédé des suites de ses blessures à l'hôpital de la Madeleine d'Ermenonville (Oise), le 4 mai 1917.

Sgt Pierre Groja - Pilote de l'escadrille MF 7 du 4 août 1916 au 4 mai 1917 - Grièvement blessé au cours d'un accident d'avion, aux commandes d'un Nieuport 10, au GDE du Plessis-Belleville - Décédé des suites de ses blessures à l'hôpital de la Madeleine d'Ermenonville (Oise), le 4 mai 1917 - Photo collection Guillaume Hirsch

Slt Henri Georges Jean Bastide - Né le 30 septembre 1984, à Paris (75) - Affecté au 8ème régiment de Chasseurs – Brevet de pilote militaire n° 4043 en date du 26 juillet 1916 - Décédé des suites de ses blessures à l'Hôpital de la Madeleine d'Ermenonville, causées par un accident d'avion survenue dans la même commune.

Sgt Marcel Louis Taillard - Né le 24 mai 1891 à la Villa d'Ay (Marne) - Avant guerre mécanicien - Entré en service au 1er dépot des équipages de la flotte, le 14 janvier 1909 - Mobilisé et passé à l'aviation comme mécanicien au 2ème groupe d'aviation de Reims, le 2 août 1914 - Escadrille N 12 - Escadrille REP 15 - Ecole de Saint-Cyr - Escadrille MF 52 - Escadrille MF 55 - Brevet de pilote militaire n° 1795 en date du 19 octobre 1915 - Ecole de Pau - Escadrille C 17 - RGAé comme pilote convoyeur, le 5 janvier 1917 - Escadrille F 223 - Décédé des suites d'un accident sur le territoire d'Ovel (Oise), le 21 mai 1917.

Plaque en homme au soldat de 1ère classe Emile Pacot dans le cimetière communal d'Ermenonville (60) - Photo Claude Dannau que je remercie pour son aide.

Soldat de 1ère classe Emile Armand Albert Pacot - Né le 15 mai 1897 à Vincennes (94) - Pilote - Brevet de pilote militaire n° 6373 en date du 12 mai 1917 à l'école de Chartres - Décédé des suites de ses blessures, après un accident d'avion à bord d'un Farman F 42, à Eve (Oise), le 21 mai 1917. Il faisait équipage avec le Slt Gaston Cristi (obs) qui a perdu la vie dans le même accident.

Slt Gaston Emile Cristi - Né le 8 juillet 1889 à Charenton-le-Pont (94) - Observateur - Tué lors d'un accident aérien dans les environs d'Eve (Oise), le 21 mai 1917. Il faisait équipage avec le Soldat Emile Pacot (pilote) qui a perdu la vie dans le même accident.

Soldat de 2ème classe Henri Pichon - Né le 11 avril 1885 à Bohmeur (Finistère) - Décédé des suites d'une pneumonie à l'hospice de la Madeleine à Ermenonville (Oise), le 31 mai 1917.

Slt Albert Joseph Turenne Paquien - Né le 5 mai 1894 à Pommier-de- Beaurepaire (Loire) - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident d'avion à Eve (Oise), le 8 juin 1917.

Sgt Aimé Henri Alexandre Lagarde - Né le 28 décembre 1892 à Agde (Hérault) - Parents domiciliés 30 rue Sergent Bobillot à Béziers - Profession avant guerre Comptable - Service militaire au 1er régiment de Hussards stationné à Béziers - Nommé Brigadier, le 1er juillet 1914 - Toujours au 1er régiment de Hussards lors de la mobilisation générale du 2 août 1914 - Croix de Guerre et citation à l'ordre de la brigade, le 4 juillet 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 15 septembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5196 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 18 janvier 1917 - Pilote de l'escadrille F 7 du 30 mars au 14 juin 1917 - Tué au cours d'un accident d'avion, au cours d'une mission au GDE, le 14 juin 1917 - Le Paul Schmitt, qu'il pilotait, s'est écrasé dans les environs d'Ermenonville (Oise) - Citation à l'ordre de l'armée à titre posthume - Médaille Militaire, à titre posthume, le 6 février 1921 - Inhumé dans le carré militaire du cimetière Neuf de Béziers, le 9 mai 1921.

* Croix de Guerre et citation à l'ordre de la brigade, le 4 juillet 1916 : "A traversé l'Aisne à la nage malgré l'énorme courant, portant une corde destinée à amarrer une barque qui permettait à une patrouille de gagner l'autre rive. A été obligé de rebrousser chemin à la nage sous le feu violent de l'ennemi."

MdL Jean Fernand Piget - Né le 24 avril 1890 à Malicornay (Indre) - Fils de Jean Piget et de Clémentine Champeau - Profession avant guerre Mécanicien - Engagé volontaire au 7ème régiment de Hussards, le 1er octobre 1911 - Ré-engagé et passé à l'aéronautique militaire comme motocycliste de liaison en novembre 1914 - Affecté à Buc, puis St-Cyr de novembre 1914 au 16 février 1915 - Motocycliste de liaison de l'escadrille C 34 du 16 février 1915 au 9 juin 1916 - En mission à la RGA du Bourget du 25 avril au 12 mai 1915 - En mission du 27 au 28 janvier 1916 - Nommé Caporal, le 20 février 1916 - Breveté mitrailleur à l'école de tir aérien de Cazaux du 1er au 9 juin 1916 - Mitrailleur de l'escadrille C 34 du 9 juin 1916 au 27 février 1917 - Nommé Maréchal des Logis, le 25 octobre 1916 - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux du 31 octobre au 1er décembre 1916 - Passé élève, le 27 février 1917 - Brevet de pilote militaire n° 6225 en date du 2 mai 1917 à l'école d'Avord - Pilote du GDE du Plessis-Belleville du 1er au 19 juin 1917 - Tué lors d'un accident d'avion à bord d'un Caudron G 4 à Ermenonville, le 19 juin 1917 - Le même jour, le caporal Jean Ronchetti (pilote) et le matelot Marcel Poirier (Mitrailleur) ont été tués dans un accident de Caudron G 4 sur le terrain d'Ermenonville. Ils ne reposent pas dans ce cimetière.

Cal Jean Ronchetti - Né le 27 juin 1896 à Saint-Ouen - Unité d'origine 4ème régiment colonial - Brevet de pilote militaire n° 6349 en date du 11 mai 1917 - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident aérien à Ermenonville (Oise), le 19 juin 1917.

Matelot de 1ère classe Marcel Poirier - Né le 9 avril 1895 à Trélazé (Maine et Loire) - Avant guerre chaudronnier - Entré en service dans la Marine au dépot de Lorient, le 13 août 1913 - Mécanicien moteur rotatif Clerget - Ecole de Pau - Mécanicien de la Marine affecté au dépot de Paris - Muté au dépot GDE d'Ermenonville, le 27 août 1916 - Tué au cours d'un accident au centre GDE d'Ermenonville (Oise), le 19 juin 1917.

Ltt Eugène Alfred Barbier - Tué au cours d'un accident aérien dans les environs de Lagny-le-Sec (Oise), le 3 juillet 1917.

Ltt Eugène Alfred Barbier - Né le 15 décembre 1885 à Prémont (Aisne) - Fils de Charles Victor Barbier et d'Hortense Balasse - Domiciliés à Verdun (Meuse) - Domiciliés au 70 bis, boulevard d'Ornano à Paris (75) puis à Halignicourt près St-Dizier (Haute-Marne) - Classe 1905 - Recrutement de Saint-Quentin (Aisne) sous le matricule n° 1741 - Service militaire au 19ème régiment de Chasseurs à pied, à compter du 8 octobre 1906 - Nommé Caporal, le 1er mai 1907 - Nommé Sergent, le 14 novembre 1907 - Engagé pour un an, le 1er octobre 1908 - Rengagé pour un an, le 8 octobre 1909 - Marié avec Marie Eugénie Bourguignon, le 7 décembre 1909 - Rengagé pour deux ans, le 8 octobre 1911 - Nommé Sergent fourrier, le 29 octobre 1912 - Nommé Sergent Major, le 12 février 1913 - Passé au 2ème groupe aéronautique de l'aéronautique militaire, à compter du 22 août 1913 - Comptable au Parc 3, à compter du 25 août 1913 - Rengagé pour un an, le 7 octobre 1913 - Nommé Sergent-major, le 16 décembre 1913 - Nommé Adjudant, le 8 septembre 1914 - Croix de Guerre et une citation à l'ordre de l'armée, le 24 janvier 1915 - Nommé Adjudant-chef, le 10 juillet 1915 - Brevet de pilote militaire n° 825 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 18 avril 1915 - Pilote de la RGA du Bourget du 20 au 30 avril 1915 Pilote de l'escadrille C 13 du 30 avril 1915 au 7 avril 1916 - Convoyage avion à la RGA du 5 au 8 août 1915 - Médaille Militaire et citation à l'ordre de l'armée, le 23 août 1915 - Nommé Sous-lieutenant à titre temporaire, le 8 octobre 1915 - Stage à la RGA du 11 au 27 novembre 1915 - Pilote de l'escadrille C 28 du 7 avril au 15 mai 1916 - Stage sur Caudron R 4 au GDE du 15 mai au 10 juin 1916 - Pilote convoyeur du RGA du 10 au 28 juin 1916 - Pilote de l'escadrille C 46 du 28 juin 1916 au 3 juillet 1917 - Citation à l'ordre de l'armée, le 5 septembre 1916 - Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée, le 10 décembre 1916 - Citation à l'ordre de l'aéronautique, en janvier 1917 - Nommé Lieutenant, le 6 avril 1917 - Tué au cours d'un accident aérien dans les environs de Lagny-le-Sec (Oise), le 3 juillet 1917 - Il faisait équipage avec le Ltt Jean-Marie Stoffel qui n'a pas été blessé - Sources : Pam - LO - Liste PN - MpF - FM Aisne - CCC C 13 - CCC C 28 - CCC C 46 - Dernière mise à jour : 17 décembre 2015.

* Citation à l'ordre de l'armée de l'Adc Eugène Alfred Barbier à l'escadrille n° 13 : "Sous-officier ancien, très énergique, d'un zèle et d'un dévouement à toute épreuve. A servi d'abord comme observateur puis, après une rapide instruction, comme pilote. S'est quotidiennement fait remarquer par son endurance et son mépris du danger. En particulier, le 22 mai 1915, est resté pendant trois heures quinze sans interruption sous le feu violent de batteries spéciales ennemies afin de permettre l'exécution complète des réglages de tir dont il était chargé. Est fréquemment rentré avec de nombreuses atteintes à son appareil."

* Citation à l'ordre de l'armée du Slt Eugène Alfred Barbier à l'escadrille C 46 : "Excellent pilote d'une adresse et d'un courage remarquables, réunissant plus de deux centes heures de vol au-dessus de l'ennemi. S'est distingué à maintes reprises au cours de reconnaissances et de combats aériens. Le 21 août 1916, a attaqué un groupe de trois avions ennemis dans leurs lignes, en a abattu un et mis les deux autres en fuite."

* Chevalier de la Légion d'Honneur et une citation à l'ordre de l'armée en date du 10 décembre 1916 du Slt Eugène Alfred Barbier, pilote à l'escadrille C 46 : "Officier d'un courage et d'un allant remarquables, en même temps que très ardent pilote. A fait preuve, depuis le début des attaques de la Somme, du plus grand dévouement, en exécutant de nombreuses missions photographiques dans des circonstances difficiles. Le 21 août, a abattu un avion ennemi. Le 23 novembre, attaqué par six avions ennemis, leur a tenu tête, quoique son mitrailleur ait été blessé dès le début de combat, et un de ses moteurs mis hors d'usage. A réussi à abattre un de ses adversaires et est resté dans nos lignes, son avion criblé de balles. Deux fois cité à l'ordre et médaillé militaire."

Slt Jean Yves d'Allens - Né le 15 août 1887 à La Rochelle (17) - Arme d'origine 206ème régiment d'infanterie - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident aérien à Eve (Oise), le 9 juillet 1917.

MdL Georges Cyprien Victor Guilliée - Né le 25 octobre 1891 à Lyon (69) - Affecté au 1er groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué lors d'un accident aérien à Eve (Oise), le 9 juillet 1917.

Cal René Jean Labarrère - Né le 7 avril 1883 à Bruxelles (Belgique) - Brevet de pilote militaire n° 4067 en date du 29 juillet 1916 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Pilote de l'escadrille SPA 95 - Tué lors d'un combat aérien dans les environs du Plessis-Belleville (Oise), le 4 juin 1918.

Adj Isaac Edmond Franck - Né le 1er novembre 1885 dans le 1er arrondissement de Paris (75) - Fils d'Emile Franck et d'Alphonsine XXX - Profession avant guerre Architecte - Classe 1905 - Recrutement du 6ème bureau de la Seine sous le matricule n° 913 - Réformé, le 7 août 1914 - Engagé volontaire et affecté au service automobile du 13ème régiment d'artillerie, le 8 avril 1915 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, en mars 1916 - Brevet de pilote militaire n° 3679 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, en date du 16 juin 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de spécialisation à l'école d'aviation militaire de Châteauroux, jusqu'au 1er août 1916 - Pilote de la GDE du 1er au 14 août 1916 - Affecté à une unité non connue stationnée à Souilly (Meuse) du 14 août 1916 au XXX - Citation à l'ordre du régiment, en date d'octobre 1916 - Citation à l'ordre du régiment, en date de février 1917 - Nommé Adjudant, le 1er mars 1917 - Evacué pour une cause non connue - Convalescence jusqu'au 18 mai 1917 - Chef pilote du centre GDE du Plessis-Belleville - Lâché sur Nieuport, le 25 mai 1917 - Tué au cours d'un accident aérien, aux commandes d'un Nieuport XI, à Eve (60), le 20 juillet 1917 - Isaac Franck repose dans le caveau de la famille Franck dans la division 5 du cimetière Montparnasse de Paris - Photo Alain Octavie que je remercie pour son aide - Sources : Pam - MpF - Dernière mise à jour : 26 février 2016.

Soldat Paul Zinalewsky - Né le 7 janvier 1887 à Audun-le-Tiche (Moselle) - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident aérien à Eve (oise), le 7 août 1917.

Adj Yves Marie Léon Kervadec - Né le 16 août 1891 à Saint-Malo (Manche) - Brevet de pilote militaire n° 998 en date du 29 mai 1915 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué lors d'un accident d'avion à Eve (Oise), le 7 août 1917.

Cal Aristide Pappia - Né le 27 février 1897 à Méhedniz (Roumanie) - Brevet de pilote militaire n° 6943 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 14 juin 1917 - Affecté au 1er groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident d'avion à Lagny-le-Sec (Oise), le 18 août 1917.

Cal Jean Bouic - Né le 6 juillet 1891 à Bordeaux (33) - Avant guerre Comptable - Appelé au 13ème chasseurs alpins, le 12 octobre 1912 - Passé à l'aviation à l'école de Lyon-Bron, le 16 octobre 1916 - Ecole de Dijon - Ecole d'Etampes - Brevet de pilote militaire n° 6489 à l'école d'Etampes, le 22 mai 1917 - Ecole de Chateauroux - Pilote du Centre GDE d'Ermenonville - Tué au cours d'un accident aérien sur le terrain d'Ermenonville, le 21 août 1917.

Cal Emile Joseph Joly - Né 17 avril 1895 à Dôle (Jura) – Brevet de pilote militaire n° 7002 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 16 juin 1917 - Pilote du 2ème groupe d'aviation – Mort dans un accident d'avion à Versigny (60), le 2 septembre 1917.

Slt Félix Antoine Henri Panzani - Né le 22 février 1890 à Nimes (Gard) - Avocat au barreau de Bastia - Unité d'origine 18ème bataillon de Chasseurs à Pied - Observateur - Tué lors d'un accident d'avion au lieu dit "Allée Madame" à Versigny (Oise), le 2 septembre 1917.

Sgt Emile Hervé - Né le 9 novembre 1885 à Montbizot (Sarthe) - Pilote de la division Nieuport - Brevet de pilote militaire n° 2214 en date du 30 décembre 1915 - Tué lors d'une collision aérienne, à bord d'un Nieuport 23, dans les environs de Lagny-le-Sec (Oise), le 21 septembre 1917. L'autre avion, un Nieuport 23, était piloté par le Slt Louis Mathey, qui a également perdu la vie dans cet accident.

Slt Louis Marie Joseph Mathey - Né le 10 mars 1892 à Villote-Saint-Seine (21) - Brevet de pilote militaire n° 14.206 obtenu à l'école d'aviation militaire de Vineuil, le 24 juin 1918 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident aérien dans les environs de Lagny-le-Sec (Oise), le 21 septembre 1917.

Sgt Marc Gaston Eymery - Né le 7 juillet 1896 à Chatillon-en-Diors - Engagé au 2ème groupe d'aviation de Lyon-Bron comme mécanicien, le 4 janvier 1915 - Escadrille MF 2 - Mitrailleur à Cazaux, le 28 février 1916 - Escadrille C 46 - Ecole de Dijon - Brevet de pilote militaire n° 7435 à l'école de Juvisy, le 12 juillet 1917 - Ecole d'Avord - Ecole de Pau - Médaille Militaire, le 21 août 1916 - 2 citations à l'ordre de l'armée en 1916 - Pilote du GDE d'Ermenonville - Décédé au cours d'un accident d'avion à Lagny-le-Sec (Plessis-Belleville), le 26 septembre 1917.

Cal Samuel Skinner - Né le 7 juin 1892 à Cincinatti (Etat-Unis) - Fils de Samuel Skinner et d'Elisabeth Jonestor - Profession avant guerre Banquier - Engagé au 1er régiment étranger de la Légion Etrangère au titre de l'aviation, à compter du 13 juin 1917 - Brevet de pilote militaire n° 8603 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 14 août 19417 - Stage de perfectionnement avions rapides à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de Haute-Ecole (voltige) à l'école d'aviation militaire de Pau jusqu'au 25 septembre 1917 - Nommé Caporal en août 1917 - Pilote du GDE du Plessis-Belleville du 25 septembre au 15 octobre 1917 - Tué lors d'un accident d'avion au Plessis- Belleville (60) le 15 octobre 1917.

Sgt Alphonse Jules François Payet - Né le 27 septembre 1891 à Lyon (69) - Unité d'origine 15ème section d'infirmiers militaires - Brevet de pilote militaire n° 6661 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Etampes, le 28 mai 1917 - Pilote du GDE - Tué lors d'un accident d'avion au Plessis-Belleville (Oise), le 24 octobre 1917.

Adj André Carlier - Né le 28 juillet 1888 à Lille (Nord) - Brevet de pilote militaire n° 1295 en date du 31 juillet 1915 - Unité d'origine 6ème bataillon de Chasseurs Alpins - Tué lors d'un accident d'avion à Lagny-le-Sec (Oise), le 13 novembre 1917.

Soldat de 2ème classe Eugène Louis Chabot - Né le 9 novembre 1876 à Paris (75) - Avant guerre orfèvre - Entré en service, le 9 novembre 1896 au 148ème régiment d'infanterie - Mobilisé au 15ème territorial, le 3 août 1914 - 8ème régiment de train des équipages - Passé à l'aviation comme conducteur de camions, le 10 mai 1915 - RGAé du Plessis-Belleville, le 18 août 1916 - Décédé des suites d'une maladie à Lagny-le-Sec (Plessis-Belleville), le 13 novembre 1917.

Sgt Charles Joseph Michel Marie Barclay de Tholey alias "Orry" - Né le 25 septembre 1891 à St-Jean-de-Bassel - Fils de Joseph Michel Barclay de Tholey et de Marie Fouquet de la Motte - Profession avant guerre Artiste peintre - Classe 1911 - Recrutement au bureau central de la Seine sous le matricule 826 - Engagé au 1er régiment étranger au titre du 39ème régiment d'infanterie, le 12 août 1914 - Une citation à l'ordre du régiment, le 10 novembre 1914 - Nommé Caporal, le 15 février 1915 - Médaille militaire et une citation à l'ordre de l'armée, le 1er octobre 1915 - Nommé Sergent, le 1er octobre 1915 - Affecté au 7ème régiment de chasseurs à cheval - Affecté au 74ème régiment d'infanterie - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 18 mai 1917 - Brevet de pilote militaire n° 7912 obtenu à l'école militaire d'aviation de Chartres, le 13 août 1917 - Stage de spécialisation à l'école militaire d'aviation d'Avord, jusqu'au 3 novembre 1917 - Grièvement blessé au cours d'un accident aérien au GDE, le 17 novembre 1917 - Décédé des suites de ses blessures à l'hôpital auxiliaire n° 11 de Senlis, le 19 novembre 1917.

Sgt Georges Emile Joseph Plez - Né le 1er octobre 1897 à Gauchin-Verloing (62) - Arme d'origine régiment de marche de la Légion Etrangère - Brevet de pilote militaire n° 6032 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 22 avril 1917 - Affecté au 1er groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident aérien à la Verberie (Oise), le 19 janvier 1918.

Sgt Henri Sébastien Bertrand Roulié - Né le 22 décembre 1889 à Quimperlé (Finistère) - Fils de Sébastien Roulié et de Françoise Hingant - Profession avant guerre Employé de banque - Classe 1909 - Recrutement du 2ème bureau de la Seine, sous le n° matricule 3670 - Service militaire au 62ème régiment d'infanterie à compter d'octobre 1910 - Mobilisé au 152ème régiment d'infanterie, le 2 août 1914 - Affecté au 352ème régiment d'infanterie - Croix de Guerre et une citation à l'ordre de la brigade, le 13 janvier 1915 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 16 août 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5129 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 5 janvier 1917 - Nommé Caporal, le 15 février 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation de Châteauroux jusqu'au 20 février 1917 - GDE du 20 février au 16 avril 1917 - Hospitalisé à Ermenonville du 8 au 20 mars 1917 - Convalescence jusqu'au 29 mars 1917 - Affecté au service aéronautique de la 6ème armée à compter du 16 avril 1917 - Pilote de l'escadrille F 221 du 19 au 30 avril 1917 - GDE du 30 avril au 16 mai 1917 - Pilote de l'escadrille F 206 du 16 mai au 12 juillet 1917 - Pilote de l'escadrille F 24 du 12 juillet 1917 au 31 janvier 1918 - Stage au GDE du 12 août au 4 septembre 1917 - Nommé Sergent, le 5 septembre 1917 - Stage du 20 septembre au 23 décembre 1917 - Détaché au GDE du 12 au 29 janvier 1918 - Tué au cours d'un accident aérien au GDE du Plessis-Belleville dans les environs d'Ermenonville (Oise), le 31 janvier 1918.

Sgt Henri Sébastien Bertrand Roulié - Pilote de l'escadrille F 24 du 12 juillet 1917 au 31 janvier 1918 - Détaché au GDE du 12 au 29 janvier 1918 - Tué au cours d'un accident aérien au GDE du Plessis-Belleville dans les environs d'Ermenonville (Oise), le 31 janvier 1918 - Photo collection Guillaume Hirsch que je remercie pour son aide.

Brig Joseph Benoit Pollaud-Duliand - Né le 19 juin 1893 à Caluire (Rhône) - Unité d'origine 9ème régiment de Hussards - Brevet de pilote militaire n° 8087 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 20 août 1917 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Pilote au GDE - Tué au cours d'un accident aérien à Lagny-le-Sec (Oise), le 2 février 1918.

Brig Pierre Anthony Léopold Marie Mars - Né le 24 mars 1895 à Paris (75) – Unité d'origine 6ème Régiment de Chasseurs - Brevet de pilote militaire n° 6625 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, le 26 mai 1917 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Tué lors d'un accident aérien à Lagny-le-Sec (Oise), le 5 février 1918.

Slt André Edmond Cornil Joseph Caulier - Unité d'origine 24ème régiment d'infanterie - Brevet de pilote militaire n° 10.244 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 3 décembre 1917 - Affecté au 1er groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident aérien à Ermenonville (60), le 15 mars 1918.

MdL Charles Jung - Né le 8 juillet 1893 à Thaon (88) - Unité d'origine 5ème régiment de Hussards - Brevet de pilote militaire n° 7813 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 31 juillet 1917 - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident aérien à Silly-le-Long (Oise), le 16 mars 1918.

Slt André Numa Eugéne Miquel - Né le 23 juillet 1891 à Laguepie (82) – Unité d'origine 1er régiment de Dragons - Brevet de pilote militaire n° 10.661 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 24 décembre 1917 - Affecté à la Division Caudron au GDE du Plessis-Belleville – Tué dans un accident d'avion à Lagny-le-Sec (60), le 25 mars 1918.

MdL Henri Nicolas Collin - Né le 30 janvier 1888 à Herlingin - Unité d'origine 8éme Régiment d'Artillerie de campagne - Brevet de pilote militaire n° 10.524 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Etampes, le 15 décembre 1917 - Tué au cours d'un accident d'avion à Mareuil-sur-Ourcq (60), le 19 mai 1918.

Cal Paul Lucien Charles Mouginot - Né le 22 septembre 1893 à Romain-aux-Bois - Unité d'origine 11ème régiment du Génie - Brevet de pilote militaire n° 9766 obtenu à l'école d'aviation militaire de Châteauroux, le 7 novembre 1917 - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident d'avion à Eve (60), le 23 mai 1918.

MdL Armand Charles Nigon - Né le 13 septembre 1893 à Mantes (Seine et Oise) - Brevet de pilote militaire n° 11.455 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 11 février 1918 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Pilote du GDE - Tué au cours d'un accident d'avion à Persy-les-Gombries (Oise), le 29 mai 1918.

Sgt Roger Léon Auguste Vétillard - Né le 30 mai 1895 à Rouen - Arme d'origine Aéristation - Brevet de pilote militaire n° 4120 obtenu le 2 août 1916 - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Pilote de l'escadrille BR 108 - Tué lors d'un accident d'avion au Plessis- Belleville (60), le 1er juin 1918.

Ordronneau - renseignements à venir.

Cal Jean Labarrère - Né le 7 avril 1883 à Bruxelles (Belgique) - Affecté au 2ème groupe d'aviation - GDE juqu'au 14 octobre 1916 - 1er mécanicien de l'escadrille F 14 du 14 octobre 1916 au 12 juin 1917 - Mécanicien de l'escadrille N 93 du 11 au 21 mai 1917 (muté alors qu'il était en permission, annulée par la suite et remplacée par une mutation à l'escadrille N 89) - 1er mécanicien de l'escadrille N 89 du 12 juin au 8 octobre 1917 - 1er mécanicien de l'escadrille N 95 / SPA 95 du 8 octobre 1917 au 4 juin 1918 - Nommé Caporal, le 11 décembre 1917 - Stage au SFA du 16 au 26 décembre 1917 - Stage à Nanterre du 20 avril au 5 mai 1918 - Tué par des éclats de bombes lors du bombardement du terrain d'aviation du Plessis-Belleville (Oise), dans la nuit du 3 au 4 juin 1918.

Pommier - renseignements à venir.

Sgt Auguste Louis Brechat - Né le 27 janvier 1878 à Paris (75) - Affecté au 2ème groupe d'aviation - Tué par des éclats de bombes lors du bombardement du terrain du Plessis-Belleville (60), le 4 juin 1918.

Soldat de 2eme classe Alexandre Henry - Né le 18 avril 1886 - Entré en service, le 8 octobre 1907 - Mobilisé au 255ème régiment d'infanterie de Cherbourg, le 4 août 1914 - Passé à l'aviation comme motocycliste - Décédé le 17 juin 1918.

Sgt Louis Montré - Né le 11 décembre 1895 à Deuze (Nièvre) - Domicilié à Paris 18ème arrondissement - Unité d'origine 8ème régiment du Génie - Mécanicien du 2ème groupe d'aviation - Décédé par maladie à l'hospice d'Ermenonville (Oise), le 29 août 1918.

Soldat de 2ème classe Albert Henri Guyot - Né le 9 mars 1897 à Yville-sur-Seine (76) - Fils d'Emile Guyot et d'Hélène Marie Emma Boucher - Domiciliés à St-Jean-les-deux-Jumeaux (Seine-et-Marne) - Profession avant guerre Charron - Mobilisé au 2ème groupe d'aviation de Lyon-Bron, le 15 janvier 1916 - Manutentionnaire et monteur de baraques du 2ème groupe d'aviation - Affecté à la 8ème compagnie d'ouvriers d'aviation jusqu'au 25 avril 1918 - Détaché à Provins à compter du 20 avril 1918 - Décédé des complications d'une double pneumonie à Ermenonville (Oise), le 6 décembre 1918.

Soldat de 2ème classe Jules Mausset - Né le 10 novembre 1873 à Bordeaux (33) - Appelé au 42ème régiment d'infanterie en novembre 1894 - Appelé au 137ème régiment d'infanterie territorial - Passé à l'aviation comme cuisinier, le 26 septembre 1915 - Ecole de Dijon du 28 avril au 17 mai 1916 - RGAé du Plessis-Belleville à partir du 15 mai 1916 - Décédé le 6 octobre 1916.

 

Remerciements à :

- M. Eric Fardel pour l'envoi de ses photos.
- M. Michel Chevalier pour l'envoi de la photo des cimetière d'Ermenonville et de Pierrefonds.
- M. Jean-Claude Bataille pour l'envoi des photos du cimetière d'Ermenonville.
- M. Jean-Michel Lasaygues pour l'envoi des photos du carré militaire de Pierrefonds.
- M. Pierre Simonet pour l'envoi de la fiche matricule du Ltt Gabriel Grossin.
- M. Guillaume Hirsch pour l'envoi des photos du Sgt Pierre Groja et du Sgt Henri Roulié.
- M. Vincent Bartier pour ses compléments d'informations sur les aviateurs tués au GDE.
- M. Patrick Cavaillès pour ses informations sur le retour du corps du MdL Aimé Lagarde.
- M. Jean Michel Laumain pour l'envoi de la photo du Ltt Abel Laumain.
- M. Thierry Grier pour l'envoi des photos des tombes du cimetière de Beauvais.
- M. Yves Castelain pour l'envoi des photos des tombes des aviateurs reposant dans le département de l'Oise.
- M. Claude Dannau pour l'envoi des photos des tombes de la Nécropole Nationale et du cimetière de Beauvais.
- M. Régis Biaux pour l'envoi des photos des tombes de la Nécropole Nationale de Beauvais.
- M. Pierre Boufflet pour l'envoi de la photo de la plaque en hommage aux aviateurs tués à Thiers-sur-Thève.

Bibliographie de cette page :

- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la Guerre.
- Site Internet "Mémoires des Hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien
- Site Internet " Pages 14-18 " de Joël Huret - Voir le lien

 

Si vous connaissez des monuments ou des tombes en rapport avec l'aviation militaire française de la période 1910 à 1920, veuillez contacter l'auteur du site.

61 59

 

 

pas de fiche > 1918