Menu
Cliquez sur la barre titre pour revenir sur le menu.

Si vous connaissez des monuments ou des tombes en rapport avec l'aviation militaire française de la période 1910 à 1920, veuillez contacter l'auteur du site.

Caveau de la famille Dobler - Ferber au cimetière de Loyasse (colline de Fourvière) Lyon 5ème arrondissement - Allée n° 54 bis. Dans cette sépulture repose le pionnier de l'aviation, le capitaine Ferdinand Ferber, premier militaire a être breveté pilote par l'Aéroclub de France. Il se tuera dans un accident d'avion, avec un modèle de la firme Voisin, le 22 septembre 1909 - Photo Daniel Noreux que je remercie pour son aide.

Cne Louis Ferdinand Ferber - Né le 8 février 1862 à Lyon 3ème (Rhône) - Fils d'Auguste Ernest Chrétien François Ferber (négociant et propriétaire d'une filature) et de Louise Adélaïde Dobler - Domiciliés 26, quai Castellane à Lyon - Classe 1882 - Recrutement du bureau central de Lyon (Rhône) sous le matricule n° 2017 - Engagé à l'école Polytechnique, le 16 octobre 1882 - Termine sa formation à l'école 96ème sur 243 - Admis au service dans l'artillerie en 1884, classé 20ème sur 95 élèves - Nommé Sous-lieutenant et élève de l'école d'application de l'artillerie et du génie, le 1er octobre 1884 - Nommé Lieutenant de seconde classe et affecté au 36ème régiment d'artillerie, le 1er octobre 1886 - Affecté au 9ème bataillon d'artillerie de forteresse, le 3 septembre 1887 - Marié avec Mlle Marthe Pauline Marie de Stoutz, le 29 octobre 1887 - Ils auront trois enfants Andrée (1888), Jean Ferdinand Gustave (1892) et Robert (1894) - Nommé Lieutenant de première classe, le 7 mars 1889 - Nommé Capitaine de seconde classe et affecté au 6ème régiment d'artillerie, le 2 octobre 1893 - Professeur adjoint d'artillerie de l'école d'application de Fontainebleau, le 10 juillet 1896 - Affecté au 36ème régiment d'artillerie, le 30 décembre 1896 - Affecté au 38ème régiment d'artillerie, le 2 avril 1898 - Affecté au 32ème régiment d'artillerie, le 29 septembre 1898 - Affecté à la 17ème batterie alpine du 19ème régiment d'artillerie, caserné à Nice, le 3 novembre 1900 - Nommé Capitaine de première classe, le 16 mars 1901 - Affecté à la direction de l'artillerie de Nice, le 30 mars 1904 - Détaché au laboratoire de recherches relatives de l'aérostation militaire de Chalais-Meudon, le 9 mai 1904 - Secrétaire de la commission d'aviation de l'Aéroclub de France de 1904 à 1909 - Commandant de l'école des pilotes de la Ligue Nationale Aérienne Prend part à de nombreux meetings aériens sous le pseudonyme de "de Rue", du nom de la propriété familiale en Suisse - A mis au point cinq planeurs baptisés "Ferber I" à "Ferber V" et quatre aéroplanes motorisés baptisés "Ferber VI" à "Ferber IX" - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 29 décembre 1904 - Réussit avec son aéroplane, le premier véritable vol stable en Europe, le 27 mai 1905 - Prend un congé sans solde de trois ans pour devenir administrateur de la société d'aviation "Antoinette" - Brevet de pilote civil n° 5 bis délivré par l'Aéroclub de France, le 7 janvier 1909 Affecté au dépôt d'artillerie de Brest, le 21 août 1909 - Obtient un nouveau congé sans solde et achète un avion Voisin - Il participe à ses commandes aux meetings de Reims et de Boulogne-sur-Mer - Tué au cours d'un accident, aux commandes d'un avion Voisin à moteur Antoinette, sur le territoire de la commune de Marquise, le 22 septembre 1909 - De nos jours, cette zone appartient à la commune de Beuvrequen - Ses obséques ont eu lieu au temple de l'église réformée de la rue des Tintelleries à Boulogne-sur-Mer, le 25 septembre 1909 - Ferdinand Ferber repose dans le cimetière de Loyasse dans le 5ème arrondissement de Lyon (Rhône) - Sources : Acte de naissance - Etat général des services et campagnes - Fiche Matricule du département du Rhône - LO - Site internet de l'école Polytechnique - L'Aérophile - Acte de décès - Dernière mise à jour : 11 mai 2017.

Retranscription de la gravure du caveau de la famille Dobler-Ferber.
Photo Daniel Noreux que je remercie pour son aide.

Caveau familial de la famille Lumière au cimetière de la Guillotière, 228 avenue Berthelot à Lyon 8ème.
Cette famille illustre comptait deux aviateurs, Edouard et Henri, qui ont participé à la Grande Guerre.
Photo Henri Veley que je remercie pour son aide.

Plaque en hommage à Edouard Petrus Lumière
Il était frère d'Auguste et de Louis Lumière et a été tué au combat, le 17 février 1917.
Photo Henri Veley que je remercie pour son aide.

Notices des aviateurs de la famille Lumière

Sgt Petrus Edouard Lumière - Né le 18 novembre 1884 à Lyon (69) - fils d'Antoine Lumière photographe - Entré en service au 14ème régiment de train des équipages, le 10 novembre 1903 - Il fonde l'agende de publicité Lumière en 1910 - Il dépose plusieurs brevets dont un chassis à vues changeantes en 1910 et un tableau à vues lumineuses en 1911 - Rappelé sous les drapeaux en août 1914 - Passé à l'aviation, le 1er juin 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2729 en date du 21 février 1916 - Escadrille SOP 123 du GB 4 - En stage à la SOP 29 pour transformation de l'escadrille 123 sur avion Sopwith 1A2 à partir du 7 janvier 1917 - Tué au cours d'un accident d'avion sur Sopwith 1B1 lors de sa transformation à Luxeuil - Saint-Sauveur (71), le 17 février 1917 - Médaille Militaire - Croix de Guerre avec palmes - 2 citations à l'ordre de l'armée.

Adj Henri Lumière - fils d'Auguste Lumière, inventeur avec son frère Louis du cinématographe Lumière - Né à Lyon le 8 mai 1897 - Engagé le 13 avril 1915 au service automobile du 2ème groupe d'aviation - Ecole de Chartres, le 30 novembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2409 en date du 17 janvier 1916 - Ecole d'Avord - Pilote de l'escadrille ? - Démobilisé le 15 septembre 1919 - Mobilisé le 1er octobre 1939 avec le grade de capitaine comme commandant l'escadrille de reconnaissance ECR 2/562 stationnée à Lyon-Bron sur Nieuport-Delage NiD 622 - Démobilisé le 11 juillet 1940 - Administrateur / fondateur de la compagnie Air France - Président de l'Aéro-Club du Rhône de 1931 à 1969 - Médaille de la Résistance - Médaille de l'Aéronautique - Officier de la Légion d'Honneur - Commandeur du Mérite commercial - Décédé à Cannes le 4 octobre 1971.

 

Remerciements :

- M. Daniel Noreux pour l'envoi des photos des tombes Ferber et Lumière.

Bibliographie de cette page :

- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la Guerre - Voir le lien
- Site Internet "Mémoires des Hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien
- Aviateur et industriel Henri Lumière - sur le site de Wikipédia - Voir ce lien
- Site Internet " Pages 14-18 " de Joël Huret - Voir le lien

 

Si vous connaissez des monuments ou des tombes en rapport avec l'aviation militaire française de la période 1910 à 1920, veuillez contacter l'auteur du site.

70 68

 

 

pas de fiche > 1918