Menu
Cliquez sur la barre titre pour revenir sur le menu.

Si vous connaissez des monuments ou des tombes en rapport avec l'aviation militaire française de la période 1910 à 1920, veuillez contacter l'auteur du site.

Les grades donnés sont ceux détenus pendant la Grande Guerre.

Ltt Nissim de Camondo
Escadrille AR 33

Vue rapprochée du mausolé de la famille de Camondo au cimetière de Montmartre. Le Ltt Nissim de Camondo tué au combat, en compagnie du Slt Louis des Essarts, à bord d'un Dorand AR 1 de l'AR 33, dans les envrions de Leintrey, le 5 septembre 1917, y repose depuis les années 20 - Photo Jean-Michel Lasaygues à qui j'adresse un grand merci pour son aide précieuse.

Mausolé de la famille de Camondo au cimetière de Montmartre. Le Ltt Nissim de Camondo tué au combat, en compagnie du Slt Louis des Essarts, à bord d'un Dorand AR 1, dans les envrions de Leintrey, le 5 septembre 1917, y repose depuis les années 20 - Photo Jean-Michel Lasaygues à qui j'adresse
un grand merci pour son aide précieuse.

André Presles
1er groupe d'aérostiers

Cimetière du Père Lachaise (20ème arrondissement de Paris) - Tombe d'André Presles du 1er groupe d'aérostiers - Décédé en 1919 à l'age de 27 ans - Photo Jean-Michel Lasayques que je remercie pour son aide.

Slt Benjamin de Tascher
Escadrille N 26 / SPA 26

Tombe du Slt Benjamin de Tascher au cimetière du Père Lachaise.
* Slt Benjamin Marie Henri Camille de Tascher - Né le 22 février 1886 à Paris (75) - Fils de Charles de Tascher et de Marie Anne de Seillac - Domiciliés Château de Thauvenay par Santerre (Cher) - Service militaire au 4ème régiment de Hussards, à compter d'octobre 1907 - Mobilisé au 23ème régiment de Dragons, le 2 août 1914 - Affecté au 6ème régiment de Dragons - Nommé Maréchal des Logis en mars 1915 - Passé à l'aviation, le 17 septembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2322 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 11 janvier 1916 - Stage de Haute Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau jusqu'au 28 mars 1916 - Pilote de l'escadrille C 30 du 20 mai 1916 au 4 novembre 1916 - GDE pour entrainement sur Nieuport du 4 au 27 novembre 1916 - Pilote de l'escadrille N 26 du 27 novembre 1916 au 12 avril 1917 - RGA du 16 février au 4 mars 1917 - Fait prisonnier, le 12 avril 1917 - Evadé, le 31 septembre 1917 - Retour, le 8 décembre 1917 - Pilote de l'escadrille SPA 26 du 19 décembre 1917 au 1er mars 1919 - Nommé Sous-Lieutenant, le 26 janvier 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 173 du 1er au 23 mars 1919 - Pilote de l'escadrille SPA 26 à compter du 23 mars 1919 - Décédé du 18 décembre 1964 - Photo Jean-Michel Lasayques que je remercie pour son aide.

Cne Paul Lartigue
Escadrille C 43

Tombe du Cne Paul Lartigue tué dans un accident, en 1927. Il a participé à la grande Guerre comme observateur de l'escadrille C 43. Photo prise dans le cimétière de Belleville par M. Christophe Lagrange que je remercie pour son aide.

Brigadier Paul Emé comte de Marcieu
Escadrille F 201

Tombe du brigadier Paul Emé comte de Marcieu, pilote de l'escadrille F 201 Grièvement blessé au cours d'un accident d'atterrissage aux commandes d'un Farman F 40 sur le terrain de Hourges, le 5 juin 1917. Décédé des suites de ses blessures, le 12 juin 1917. Brevet de pilote militaire n° 3229 en date du 11 avril 1916. Il repose au cimetière du Montparnasse dans le 14ème arrondissement de Paris. L'observateur qui l'accompagnait, le Slt Pierre Gaspard Gourdon, lui aussi grièvement blessé, est décédé de ses blessures à Courlandon (Marne), le 7 juin 1917. Photo Yannis Sanchez que je remercie pour son aide.

Cne René Doumer
Escadrille N 76

Tombe de la famille Doumer où repose le Cne René Doumer, chef de la N 76 tué au combat, le 26 avril 1917 à Asfeld au Nord de Brimont. Photo prise au cimetière de Vaugirard par M. Christophe Lagrange que je remercie pour son aide.

Ltt Pierre Lhuillier
Escadrille C 104

Tombe du Ltt Pierre Marie Edouard Lhuillier, pilote de l'escadrille C 104. Tué lors d'un accident aérien aux commandes d'un Sopwith 1A2 sur le terrain de Vadelaincourt, le 8 août 1917. Il faisait équipage avec le Ltt Etienne Tétard (obs) qui a perdu la vie lors de l'acccident. Ltt Pierre Marie Edouard Lhuillier - Né le 18 juillet 1891 à Mézières (08) Appelé au 29ème régiment d'artillerie, le 8 octobre 1912 - Brevet de pilote militaire n° 4521 en date du 17 septembre 1916 - Différentes unités : 29ème régiment d'artillerie - 54ème régiment d'infanterie - Ecole de Juvisy (brevet de pilote militaire) - Ecole du Crotoy - Ecole de Chateauroux - Escadrille C 104 à partir du 7 décembre 1916. Il repose au cimetière du Père Lachaise (Paris) - Photos Jean-Michel Lasayques que je remercie pour son aide.

Aspirant André Wessbecher
Escadrille BR 279

Tombe de l'aspirant André Marcel Robert Wessbecher - pilote de l'escadrille BR 279 - Né le 17 mars 1898 à Paris - Tué au combat lors d'une mission de mitraillage des tranchées allemandes à Buisson de Borny (02), le 4 juin 1918 - André Wessbecher repose au cimetière de Passy - Photo Mme Elena Naumova que je remercie pour l'aide apportée.

Slt Robert Moles
Escadrille SPAbi 140

Photo Alain Nicotera que je remercie pour son aide.

Tombe du Slt Robert Guillaume Moles - Né le 12 avril 1898 à Paris - Avant guerre Etudiant - Engagé au 26eme régiment d'artillerie, le 22 décembre 1915 - Ecole des observateurs de Fontainebleau - 13ème régiment d'artillerie - Passé à l'aviation comme observateur, le 25 juillet 1917 - Annexe GDE de Luxeuil - Observateur de l'escadrille SPAbi 140 à partir du 20 octobre 1917 - Tué au combat dans les environs de Moronvilliers (51), le 7 septembre 1918 en compagnie du Sgt Thomas (pilote) - Leur adversaire était le Ltn Hermann Habisch du Jasta 49 - Roberty Moles repose au cimetière de Passy - Photo Mme Elena Naumova que je remercie pour l'aide apportée.

M. Henri Farman
Constructeur aéronautique

Tombe d'Henri Farman - né le 26 mai 1874 - Décédé à Paris le 17 juillet 1958 - Aviateur et constructeur aéronautique français - Auteur du premer circuit fermé d'un kilomètre à Issy-les-Moulineaux, le 13 janvier 1908 - Premier voyage aérien entre Bouy (51) et Reims, soit 27 km, le 30 octobre 1908 - Remporte l'épreuve de distance sans ravitaillement, soit 180 km, pendant la semaine de l'aviation de la Champagne, du 22 au 29 août 1919 - Remporte également le prix avec passager et le record de temps de vol avec 8 heures - Création avec ses frères Maurice et Dick d'une compagne de construction aérienne en 1919 - Création avec ses frères de la Sosiété Générale des Transports Aériens en 1924 - Henri Farman repose au cimetière de Passy - Photo M. Alain Nicotera que je remercie pour l'aide apportée.

Slt Adolphe Pégoud
Escadrilles MS 37 - MS 49
6 victoires homologuées

Tombe du Slt Adolphe Pégoud - né le 13 juin 1889 à Montferrat (Isère) - S'engage au 5ème régiment de chasseurs d'afrique, le 8 août 1907 - Campagne du Maroc - 2ème régiment de Hussards de Gray (Haute Saône) - 3ème régiment d'artillerie coloniale à Toulon - En 1913, retour à la vie civile - Brevet de l'Aéroclub de France n° 1243, le 7 mars 1913 - Pilote d'essai de la société Blériot - Saut en parachute au-dessus de l'aérodrome de Châteaufort, le 19 août 1913 - Premier a avoir réalisé un looping - Pilote de l'escadrille MS 49 - Tué en combat aérien, aux commandes du Nieuport 10 n° 210, d'une balle qui lui a tranché l'aorte, à Petit-Croix (Territoire de Belfort), le 31 août 1915 - Titulaire de 6 victoires homologuées - Chevalier de Légion d'Honneur - Médaille Militaire - Croix de Guerre avec plusieurs citations à l'ordre de l'armée - Médaille commémorative du Maroc - Adolphe Pégoud repose au cimetière de Montparnasse - Photo M. Alain Nicotera que je remercie pour l'aide apportée.

Sgt Joseph Frantz
Escadrille V 24
1ère victoire homologuée

Tombe du Sgt Joseph Frantz - Né le 7 août 1890 à Beaujeu (69) - Brevet de l'Aéroclub de France n° 363 en date du 1er février 1911 - Chef pilote de la société Pishof et Koeschlin - Brevet de pilote militaire n° 170 en date du 9 octobre 1912 - Pilote de l'escadrille V 24 - Auteur de la première victoire homologuée, en compagnie du soldat Louis Quénault, dans les environs de Jonchery-sur-Vesle, le 5 octobre 1914 - Leurs adversaires étaient le Sgt Wilhelm Schlichting et l'Obltn Fritz von Zangen du FlAbt 18 qui ont été tués - Ils pilotaient l'Aviatik B n° B 114/14 - Pilote d'essai de la société Voisin - Grand officier de la Légion d'Honneur - Croix de Guerre - Décédé à Paris, le 12 septembre 1979 - Joseph Frantz repose au cimetière de Montparnasse - Photo Alain Nicotera que je remercie pour son aide.

Slt Pierre Marinovitch
Escadrilles N 38 - N 94 - SPA 94
25 victoires homologuées

Tombe du Slt Pierre Maronovith - Né le 1er août 1898 à Paris - Fils de Bélisaire Marinovitch et de Agrippine de Bromkoff - Avant guerre étudiant - Engagé au 27ème régiment de Dragons, le 12 février 1916 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 9 septembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4910 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 15 novembre 1916 - Ecoles d'aviation militaire de Châteauroux - Avord - Cazaux - Pau - Pilote de l'escadrille N 38 à partir du 18 mars 1917 - Pilote de l'escadrille N 94 / SPA 94 - Titulaire de 25 victoires homologuées - Légion d'Honneur - Médaille Militaire - Croix de Guerre - 14 citations à l'ordre de l'armée - Décédé des suites d'un accident aérien sur le terrain de Bruxelles-Evererière, le 2 septembre 1919 - Pierre Marinovith repose au cimetière du Père Lachaise - Photo Alain Nicotera que je remercie pour son aide.

Asp André Wessbecher
Escadrille BR 279

Tombe de l'Aspirant André Marcel Robert Wessbecher - Né le 17 mars 1898 à Paris (75) - Eleve de l'école des Arts et Métiers - 260ème Régiment d'artillerie de Campagne - Observateur de l'escadrille BR 279 - Tué, à bord d'un Sopwith 1A2, en mitraillant les lignes allemandes dans les environs de Buissoy-de-Borny (02), le 4 juin 1918 - Le Ltt René Vogelin (pilote) qui l'accompagnait pour cette mission à également été tué - Médaille Militaire - Croix de Guerre - André Wessbecher repose au cimetière de Passy - Photo Alain Nicotera que je remercie pour son aide.

Slt Charles Orine
Escadrilles MF 50 - F 32

Slt Charles Orine - pilote de l'escadrille MF 50 - Né le 8 septembre 1894 à Paris - Fils de Charles Orine et de XX Vauchère - Avant guerre officier de carrière - Industriel avant de s'engager - Engagé au 67ème régiment d'infanterie, le 8 octobre 1912 - Affecté au 129ème RI, le 3 août 1914 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 15 mai 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1208 en date du 19 juillet 1915 - Pilote des escadrilles MF 50 et F 32 - Sous/secrétariat d'état à la démobilisation à partir du 24 mars 1919 - Une citation à l'ordre de la division en mars 1915 - Deux citations à l'ordre de l'armée en mars 1916 et mai 1916 - Commandeur de la Légion d'Honneur - Croix de Guerre 1914-1918 - A terminé sa carrière comme général, contrôleur général de l'armée de l'Air - Décédé en 1961 - Il repose dans la 93ème section du cimetière du Père Lachaise à Paris - Photo Jean-Michel Lasaygues que je remercie pour son aide précieuse.

Slt Jacques Ehrlich
Escadrille N 154 / SPA 154

Slt Jacques Louis Ehrlich - Né à Paris, le 5 octobre 1893 - Service militaire au 18ème régiment d'infanterie, à compter du 29 mai 1913 - Toujours dans cette unité à la mobilisation du 2 août 1914 - Passe à l'aviation comme élève pilote en décembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 6.211, obtenu à l'école d'aviation militaire de Tours, le 1er mai 1917 - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau - Pilote de l'escadrille N 154 du 28 juin 1917 au 10 août 1917 - Grièvement blessé au combat, au cours d'une mission de mitraillage des tranchées, aux commandes d'un Nieuport 24 bis, le 10 août 1917 - Evacué à l'antenne chirurgicale d'Ham puis sur l'hôpital auxiliaire n° 306 de Paris - En convalescence jusqu'au 18 novembre 1917 - Nommé Sergent - Pilote de l'escadrille N 154 / SPA 154 du 18 novembre 1917 au 18 septembre 1918 - Stage SPAD VII et mission de convoyage à la RGA du 3 au 10 décembre 1917 - Nommé Adjudant, le 1er août 1918 - Fait prisonnier, après que son SPAD n° 7921 ait été touché, dans la région de Brimont (51), le 18 septembre 1918 - Dix-neuf victoires homologuées pendant la 1ère guerre mondiale, dont 18 Drachen - Croix de Guerre - Trois citations à l'ordre de l'armée - Médaille Militaire et Légion d'Honneur en 1918 - Décédé à Paris, le 10 août 1953 - Jacques Ehrlich est inhumé au cimetière du Père lachaise à Paris (75) - Photo Alain Nicotera que je remercie pour son aide.

Ltt Eugène Weismann
Escadrille SOP 132 / BR 132

Ltt Eugène Edmé Weismann - Né le 18 mars 1896 à Paris (75) - Fils d'Eugène Weismann et Jeanne Jovy - Domicilés 72, boulevard de Courcelles à Paris (75) - Mobilisé au 24ème régiment d'infanterie, le 25 septembre 1914 - Affecté au 24ème régiment d'infanterie - Blessé 4 fois - Nommé Aspirant, le 1er mai 1916 - Médaille Militaire et une citation à l'ordre de l'armée, le 13 juin 1916 - Passé mitrailleur, le 23 juin 1916 - Passé à l'aviation comme mitrailleur, le 1er juin 1917 - Stage de tir aérien à l'école du tir aérien de Cazaux - Validation de la qualification de mitrailleur à l'école d'aviation d'Avord - Présent à Avord jusqu'au 4 octobre 1917 - GDE du 4 octobre au 22 novembre 1917 - Mitrailleur de l'escadrille SOP 132 / BR 132 (GB 4) du 22 novembre 1917 au 16 mars 1919 - Stage au centre GDE de Cernon du 26 décembre 1917 au 25 janvier 1918 - Nommé sous-lieutenant à titre temporaire, le 19 avril 1918 - Remporte 7 victoires homologuées, toutes à l'escadrille BR 132 - Croix de Guerre 14-18 avec 8 citations à l'ordre de l'armée - Mobilisé au centre de perfectionnement de bombardement de Jour, le 14 septembre 1939 - Après sa démobilisation en juillet 1940, appartient à l'EM FFI de Paris-Ouest - 5254 heures de vol - Grand-Croix de la Légion d'Honneur - Croix de Guerre 39-45 avec 2 citations - Décédé à Paris, le 14 juillet 1973 - Eugène Weismann est inhumé au cimetière de Bagneux à Paris - Photo Alain Nicotera que je remercie pour son aide.

Slt Pierre Wertheimer
Escadrille N 84 / SPA 84

Ltt Pierre Armand Wertheimer (alias Wertheim) - Né à Paris (75), le 17 mars 1888 - Mobilisé au 276ème régiment d'infanterie - Brevet de pilote militaire n° 4.438 obtenu le 9 septembre 1916 - Pilote de l'escadrille N 84 du XXX au 24 avril 1919 - Stage à l'école du tir aérien de Cazaux du 19 janvier au 3 février 1918 - Commandant de l'escadrille SPA 84 du 30 août 1918 au 24 avril 1919 - Nommé Lieutenant, le 16 septembre 1918 - Cinq victoires homologuées dans cette unité - La 1ère, le 16 février 1918 - La dernière, le 10 octobre 1918 - Croix de Guerre - Chevalier de la Légion d'Honneur - Décédé à Paris (75), le 30 avril 1971 - Pierre Wertheimer repose au cimetière du Père Lachaise (75) - Photo Alain Nicotera que je remercie pour son aide.

Cne Georges Lecompte-Boinet
Escadrille MF 8

Cimetière du Père Lachaise (20ème arrondissement de Paris) - Tombe du Cne Georges Lecompte-Boinet, commandant de l'escadrille MF 8, tué au cours d'un accident aérien, le 15 avril 1916. Le Slt Gratien Lehodey qui faisait équipe avec lui, a été blessé au cours de l'accident. Photo Jean-Michel Lasaygues que je remercie pour son aide.

Ltt Albert Rapilly
Escadrille SPAbi 278

Mausolé de la famille Rapilly à la division 85 du cimetière du Père Lachaise. (20ème arrondissement) - On y trouve le Ltt Albert Rapilly, observateur de l'escadrille SPAbi 278 - Il a été tué au combat, à bord d'un Spad XVI, en compagnie du caporal Charles Gabouillet, au bois de la Terre à l’Or, au Nord-est du Grand Rozoy (Aisne), le 29 juillet 1918. Ltt Albert Rapilly - Né le 26 avril 1893 à Paris. Photo Jean-Michel Lasayques que je remercie pour son aide précieuse.

Vue générale de la division 85 du cimetière du Père Lachaise. Le mausolé de la famille Rapilly est remarqué en rouge. Photo Jean-Michel Lasayques que je remercie pour son aide précieuse.

Portrait du Ltt Albert Rapilly, obs de l'escadrille SPAbi 278 gravé sur le mausolé de la famille - Division 85 du cimetière du Père Lachaise. Photo Jean-Michel Lasayques que je remercie pour son aide précieuse.

Gros plan de la sculpture du Ltt Albert Rapilly, obs de l'escadrille SPAbi 278 gravé sur le mausolé de la famille - Division 85 du cimetière du Père Lachaise. Photo Jean-Michel Lasayques que je remercie pour son aide précieuse.

Ltt Robert Lazare Xavier Jouvenot
Section d'artillerie lourde C 224

Tombe du Ltt Robert Lazare Xavier Jouvenot, observateur de la section d'artillerie lourde C 224 visible au cimetière du Père Lachaise (Paris) - Tué en combat aérien en compagnie du Sgt Emile Sommier (pilote), aux commandes d'un Caudron G 4 , dans les environs de Pontavert (02), le 6 avril 1917. Ltt Robert Lazare Xavier Jouvenot - Né le 23 août 1890 à Paris - Avant guerre ingénieur - Appelé au 8ème régiment de Génie, le 10 octobre 1912 - Passé à l'aviation comme observateur, le 17 septembre 1916 - Différentes unités : 8ème régiment du Génie - 2ème régiment du Génie - Escadrille F 224 à partir du 19 octobre 1916. Photo Jean-Michel Lasayques que je remercie pour son aide.

Détail de la Tombe du Ltt Robert Lazare Xavier Jouvenot, obs de la section d'artillerie lourde C 224 visible au cimetière du Père Lachaise (Paris) . Photo Jean-Michel Lasayques que je remercie pour son aide.

Soldat de 2ème classe Georges Cousin
Escadrille BR 205

Tombe du soldat de 2ème classe Georges Alexandre Frédéric Cousin de l'escadrille BR 205 - Décédé de maladie à l'ambulance 2/71 à Tirlancourt (Oise), le 18 octobre 1918 - Né le 10 décembre 1880 à Barenton (Manche) - Avant guerre Employé de banque - Mobilisé au 303ème régiment d'infanterie, le 3 août 1914 - Emploi dans l'aviation Conducteur à l'escadrille SAL 203. Il repose au cimetière du Père Lachaise. Photo Jean-Michel Lasayques que je remercie pour son aide.

Adj Hector Garaud - 13 victoires
Escadrille N 38

Tombe du Cdt Hector Eugène Joseph Garaud – Mécanicien puis canonnier puis Pilote – Né le 27.08.1897 à Saint Antoine (Isère) – Avant guerre mécanicien – Engagé au 2ème groupe d’aviation de Lyon-Bron, le 14.07.1915 comme mécanicien – Brevet de pilote militaire n° 4804 du 21.10.1916 à l’école d’aviation de Buc – Différentes unités : 2ème groupe d’aviation de Bron – Escadrille V 397 (future 469) du CRP comme canonnier – Ecole de Dijon (théorie + formation militaire) – Ecole de Buc (pilotage élémentaire + brevet) – Ecole d’Avord (formation complémentaire) – Ecole de Pau (formation chasse) - Escadrille N 313 jusqu’au 03.04.1917 – Escadrille N 38 à partir du 15.04.1917 – 13 victoires homologuées – CG – Citation à l’ordre du régiment en 12.07.1916 – Décédé dans un accident d’avion, le 02.04.1940 dans la région de Montpellier – Repose au cimetière du Père Lachaise. Photo Alain Nicotera que je remercie pour son aide active.

Slt Dieudonné Costes
Escadrilles 507 et 531

Slt Dieudonné Costes - Né le 04 novembre 1892 à Septfondts (Tarn et Garonne) - Fils d'Urbain Costes et de Noémie Vaissié - Brevet de pilote de l'Aéroclub de France n° 1046 obtenu à l'école Blériot d'Etampes en septembre 1912 - S'engage au 2ème groupe aéronautique de Reims, le 7 octobre 1913 - Nommé Caporal, le 26 février 1914 - Affecté comme mécanicien au camp de Sissonne - Mécanicien et élève pilote de l'escadrille V 24 du 7 août au 25 août 1914 - Blessé au combat à la main droite par des éclats d'obus de DCA, le 22 décembre 1914 - En convalescence jusqu'au 5 avril 1915 - Mécanicien de l'escadrille MF 44 du 5 avril au 17 mai 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1185 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 10 juillet 1915 - Nommé moniteur à l'école d'aviation militaire de Chartres - Pilote de l'escadrille MF 55 du 6 octobre au 28 octobre 1915 - Pilote de l'escadrille MF 85 du front d'Orient du 4 février au 17 janvier 1917 - Muté provisoirement sur punition au 2ème RMA du 13 mars au 16 mai 1916 - Nommé Sergent, le 31 juillet 1916 - Pilote de l'escadrille N 386 du front d'Orient du 17 janvier à mars 1917 - Nommé Adjudant-chef en janvier 1917 - Pilote de l'escadrille N 391 du front d'Orient de mars 1917 au 20 décembre 1917 - Pilote de l'escadrille 532 du front d'Orient du 20 décembre 1917 à mars 1918 - Pilote de l'escadrille 510 du front d'Orient de mars 1918 au 13 avril 1918 - Pilote de l'escadrille 531 du front d'Orient du 13 avril au 15 octobre 1918 - Termine la guerre avec 6 victoires homologuées - 5 victoires probables - 817h45 de vols - 3ème groupe d'aviation de Bordeaux à partir de mars 1919 - Ecole de pilotage militaire d'Istres du 25 au 28 juin 1919 - Escadrille SPA 84 du 5 août au 3 septembre 1919 - Démobilisé, le 11 septembre 1919 - Première traversée de l'Atlantique dans le sens France-Etats-Unis avec Maurice Bellonte, les 2 et 3 septembre 1930 - Décédé à Paris, le 18 mai 1973 - Chevalier de la Légion d'Honneur - Médaille Militaire - Croix de Guerre - Onze citations - Photo Paul Andrillon transmise par son neveu Benoit Henriet que je remercie pour son aide - Dieudonné Costes repose au cimetière de Passy - Photo Mme Elena Naumova que je remercie pour l'aide apportée.

Caporal Maurice Bellonte
Escadrilles BR 213 - BR 2

Tombe de Maurice Alexis Jacques Bellonte - Né le 25 octobre 1896 à Méru (Oise) - Fils d'Antoine Alexis et de Mme Elise Petit (adoption) - Avant guerre mécanicien chez Anzani en 1910 - Ajusteur chez Hispano-Suiza en 1913 - Ajourné pour raison de santé en 1915 - Ingénieur mécanicien en 1916 - S'engage dans l'aviation au 1er groupe d'aviation, le 3 septembre 1917 - Sert comme mitrailleur à l'escadrille BR 213 du 2 avril au 5 mars 1919 - Escadrille BR 2 à Meknès (Maroc) à partir du 5 mars 1919 - Après libération de ses obligations militaires - Compagnie Franco-Colombienne qui fabrique des hydroglisseurs - A partir de 1923, vole avec Dieudonné Costes sur la ligne Paris-Londres - Battent le record de distance avec le vol Paris-Tsitsikhar (Chine) avec 7925 km - Réussit la première traversée de l'Atlantique dans le sens France - Etats-Unis en compagnie de Dieudonné Costes - Décédé à Paris, le 14 janvier 1983 - Maurice Bellonte repose au cimetière de Passy - Photo M. Alain Nicotera que je remercie pour l'aide apportée.

Sgt Louis Castex
Escadrilles F 201 et F 58

Tombe du Colonel Louis Castex - Né le 3 février 1896 à Pinsaguel (Haute Garonne) - Fils de Nestor Castex et de Eleonne Barès - Avant guerre étudiant - Appelé au 7ème RI, le 7 avril 1915 - 11ème RI - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 25 avril 1915 - Brevet de pilote militaire n° 4283 à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 21 août 1916 - Il est sergent - Stage de spécialisation à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de spécialisation à l'école d'aviation militaire de Châteauroux - Pilote de l'escadrille F 201 du 4 décembre 1916 au 5 février 1917 - Pilote de l'escadrille F 58 du 5 février 1917 au 24 septembre 1917 - Louis Castex repose au cimetière de Passy - Photo M. Alain Nicotera que je remercie pour l'aide apportée.

M. Robert Grandseigne
1er vol de nuit sur Paris

Tombe de Robert Grandseigne - né en 1885 au Havre - Auteur du premier vol de nuit sur Paris aux commandes d'un Caudron, le 10 février 1911 - Décédé le 1er octobre 1961 - Robert Grandseigne repose au cimetière de Passy - Photo M. Alain Nicotera que je remercie pour l'aide apportée.

Slt Ludovic Arrachart
Escadrille SAL 40

Tombe du Cne Ludovic Marie René Arrachart - Né le 15 août 1897 à Besançon - Fils d'Eugène Arrachart et de Marie Bouzon - Avant guerre étudiant - Engagé au 35ème RI, le 25 octobre 1914 - 117ème RI - 317ème RI - Passé à l'aviation comme observateur de l'escadrille SOP 60, le 1er juillet 1917 - Observateur de l'escadrille SAL 40 - Une citation à l'ordre du régiment en octobre 1915 - Une citation à l'ordre de la brigade en mars 1917 - 2 citations à l'ordre de l'armée en mars 1918 et juillet 1918 - Décédé en 1933 - Ludovic Arrachart repose au cimetière de Montparnasse - Photo M. Alain Nicotera que je remercie pour l'aide apportée.

Brigadier Paul Emé comte de Marcieu
Escadrilles F 393 - F 41 - F 201

Brigadier Paul Herman Chantal Guy Joseph Hélie Ghislain Emé de Marcieu - Né le 9 juillet 1896 à Wimmereux-Wimille (62) - Fils de Hubert Emé de Marcieu et de Pauline de Beauffre - Avant guerre étudiant - Engagé au 1er régiment de Dragons, le 28 octobre 1915 - Ecole d'aviation militaire de Dijon (préselection pilote) - Passé à l'aviation comme élève pilote en janvier 1916 - Brevet de pilote militaire n° 3229 à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 11 avril 1916 - Ecole d'aviation militaire de Châteauroux (stage de perfectionnement) - Ecole d'aviation militaire d'Avord - Pilote de l'escadrille F 393 (future 464) - Pilote de l'escadrille F 41 du 21 janvier au 7 mai 1917 - Pilote de l'escadrille F 201 du 7 mai au 12 juin 1917 - Grièvement blessé lors d'un accident d'atterrissage aux commandes d'un Farman F 40 sur le terrain de Courlandon (51), le 5 juin 1917 - Paul Emé décédera de ses blessures, le 12 juin et l'observateur qui l'accompagnait, le Slt Pierre Gourdon est décédé de ses blessures à l'hôpital HOE de Courlandon, le 7 juin 1917 - Photo M. Alain Nicotera que je remercie pour son aide.

Cne Jacques Sabattier de Vignolle
Escadrilles F 36 - F 7 - MF 398 - N 48 / SPA 48
Commandant du GC 18

Caveau du Cne Jacques Victor Sabattier de Vignolle - Né le 22 mai 1888 à Paris (75) - Fils de Raymond Alexandre Sabattier de Vignolle et d'Elisabeth Weissgerber - Domiciliés 21, rue Monsieur à Paris 6ème (75) - Classe 1908 - Recrutement de la Seine - Engagé à l'école polytechnique en octobre 1908 - Admis en 124ème position - Stage à l'école d'application de l'artillerie et du Génie de Fontainebleau en 1912 - Nommé Lieutenant et affecté au 2ème régiment d'artillerie coloniale à Brest (29), le 19 septembre 1912 - Démissionne - Affecté au 3ème régiment d'artillerie coloniale de Toulon, le 28 mars 1913 - Profession avant guerre Ingénieur - Mobilisé au 3ème régiment d'artillerie coloniale, le 2 août 1914 - Passé à l'aviation comme observateur, le 7 février 1915 - Observateur de l'escadrille F 36 du 7 février au 4 septembre 1915 - Citation à l'ordre de l'armée en mai 1915 - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 29 juin 1915 - Blessé au combat par un éclat de DCA, le 4 septembre 1915 - Hospitalisé à l'hôpital militaire de la Panne - Une citation à l'ordre de l'armée en septembre 1915 - Observateur de l'aviation de l'ALGP - Observateur de l'escadrille MF 7 - Citation à l'ordre de l'armée en janvier 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4105 obtenu à l'école d'aviation militaire de Tours, le 2 août 1916 - GDE - Commandant de l'escadrille F 398 du front d'Orient du 16 septembre 1916 au 15 avril 1917 - Nommé capitaine à titre temporaire, le 14 novembre 1916 - Nommé Capitaine (réserve), à titre définitif, du 3ème régiment d'artillerie coloniale détaché dans l'aéronautique militaire, le 1er mai 1917 - Pilote de l'escadrille N 48 / SPA 48 du 23 juin 1917 au 13 février 1918 - Commandant l'escadrille N 48 / SPA 48 du 24 septembre 1917 au 13 février 1918 - Une citation à l'ordre de l'armée, le 24 octobre 1917 - Commandant du GC 18 du 13 février 1918 à la fin de la guerre - Croix de Guerre - Aigle blanc (Russie) - Termine la guerre avec 5 victoires homologuées et deux victoires non homologuées - Détaché au 1er régiment d'aviation de chasse de Thionville-Basse-Yutz, le 30 août 1920 - Affecté au 3ème régiment d'artillerie coloniale de Charenton, le 20 janvier 1921 - Marié avec Lily Ionescu - Passé à l'arme de l'aéronautique militaire, le 29 juin 1923 - Affecté au 34ème régiment d'aviation, le 1er janvier 1924 - Nommé Chef de bataillon (réserve), le 25 juin 1930 - Officier de la Légion d'Honneur - Décédé, le 8 janvier 1968 - Jacques Sabattier de Vignolles repose au cimetière du Père Lachaise (75) - Photo Archives EC 2/7 "Argonne".Photo Alain Nicotera que je remercie pour son aide.

Cne Robert Massenet Royer de Marancour
Escadrilles BLC 5 - N 69
Commandant du GC 14

Tombe du Général Robert Henri Léon Massenet Royer de Marancour - Né le 14 janvier 1880 à Chaumont (52) - Fils d'Edmond Massenet Royer de Marancour et d'Henriette Duhamel - Promotion Marchand de l'école spéciale militaire de St-Cyr de 1898 à 1900 - Affecté au 9ème régiment de Dragons - Brevet de pilote civil n° 1585 décerné par l'Aéroclub de France - Brevet de pilote militaire n° 458 obtenu à l'école d'aviation de Pau, le 27 avril 1914 - Pilote et commandant l''escadrille BLC 5 du 10 juin 1914 au 25 août 1915 - Pilote de l'escadrille N 69 du 17 octobre 1915 au 25 janvier 1917 - 3 victoires homologuées à l'escadrille N 69 - Commandant du Groupe de chasse n° 14 - 5 victoires homologuées comme commandant du GC 14 - Croix de Guerre 14-18 - Termine la guerre avec 8 victoires homologuées - Commandant du 3ème régiment d'aviation de chasse de Châteauroux - Commandant des essais en vol de Villacoublay - Commandant la 12ème brigade de bombardement de Reims en 1930 - Inspecteur de la Chasse de l'armée de l'Air - Commandant de la 3ème région aérienne à Tours au 19 avril 1934 au 12 janvier 1937 - Citation décernée par le Ministre de l'Air, le 18 janvier 1937 - Général de Corps d'armée aérienne, le 3 septembre 1935 - Placé en congé du personnel navigant, le 14 janvier 1937 - Rappelé en service, le 2 septembre 1939 - Nommé Général d'armée aérienne, le 2 septembre 1939 - Commandant de la 3ème région aérienne du 2 septembre 1939 au 30 juillet 1940 - Congé définitif du personnel navigant, le 30 juillet 1940 - Placé dans la réserve, le 14 janvier 1942 - Grand-Croix de la Légion d'Honneur - Décédé, le 6 août 1969 à Paris (75) - Le général Robert Léon Henri Massenet-Royer de Marancour repose au cimetière du Père-Lachaise dans le 20ème arrondissement de Paris - Photo Alain Nicotera que je remercie pour son aide.

Sgt Marcel Richer
Escadrille R 239

Tombe du Sgt Marcel Charles Pierre Richer - mitrailleur de l'escadrille R 239 - Né le 13 janvier 1889 à Paris - Fils de Victor Gabriel Richer et de Claire Marie Léonie Brière - Avant guerre Photograveur - Appelé au 87ème régiment d'infanterie, le 4 octobre 1910 - Mobilisé au 87ème RI, le 3 août 1914 - 131ème régiment d'infanterie - Passé à l'aviation au 1er groupe d'aviation de Dijon comme élève pilote, le 30 juin 1917 - N'a pas réussi le brevet de pilote militaire - A été formé comme mitrailleur - Mitrailleur de l'escadrille R 239 - Le Caudron R 11 de l'équipage Brig Paul Flamen (pilote), Sgt Marcel Richer (mit) et Soldat Pierre Crapel (mit) a été abattu en combat aérien probablement par le Ltn Josef Veltjens du Jasta 15 (sa 28ème victoire) à l'Est du carrefour de la poste (Oise), le 11 août 1918 - Les 3 hommes ont été tués - Marcel Richer repose dans la 93ème section du cimetière du Père Lachaise à Paris - Photo Jean-Michel Lasaygues que je remercie pour son aide.

Sgt André Huret
2ème groupe d'aviation

Tombe du Sgt André Edouard Huret - 2ème groupe d'aviation - Né le 4 février 1889 à Paris - Décédé des suites d'une broncho-pneumonie à l'hôpital complémentaire 22 d'Agen (Lot et Garonne), le 28 octobre 1918 - André Huret repose dans la division 9 du cimetière du père Lachaise à Paris (75) - Photo Jean-Michel Lasaygues que je remercie pour son aide précieuse.

Caveau de la famille du Général Bremens dans la cimetière parisien de Passy (75) - Le Cne Albert Auger, commandant de l'escadrille N 3 du 6 mai 1917 au 28 juillet 1917 y repose - Photo Alain Nicotera que je remercie pour son aide.
Capitaine Albert Victor Robert Auger - Né le 26 janvier 1889 à Constantine - Engagé au 11ème régiment d'infanterie, le 24 octobre 1907 - Mobilisé au 31ème régiment d'infanterie - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 25 janvier 1915 - Formation par l'école de Pau - Brevet de pilote militaire n° 928 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 11 mai 1915 - Pilote de l'escadrille C 11 du 11 mai 1915 au 29 juillet 1915 - Pilote de l'escadrille N 31 du 9 septembre 1915 au 28 avril 1916 - Nommé Capitaine, le 26 décembre 1915 - Pilote de l'escadrille N 3 du 25 octobre 1916 au 28 juillet 1917 - Commandant de l'escadrille N 3 du 6 mai 1917 au 28 juillet 1917, date de sa mort - Décédé des suites de ses blessures au combat à Dunkerque, le 28 juillet 1917 - Titulaire de 7 victoires holomoguées - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 8 novembre 1914 - Croix de Guerre - 5 citations à l'ordre de l'armée.

Slt Lucien Bossoutrot
Escadrille MF 22 / F 22

Slt Lucien Baptiste Jean Bossoutrot - Né le 16 mai 1890 à Tulle - Fils d'Antonin Bossoutrot et d'Antoinette Nouailhac - Domicilés 42, rue de Barrière à Tulle - Service militaire au 28ème régiment d'infanterie à compter du 4 août 1911 - Nommé Adjudant - Brevet de pilote militaire n° 913 obtenu le 9 mai 1915 - Pilote de l'escadrille MF 22 / F 22 du (2ème trimestre 1915) au 3 juin 1917 - Convoyage avion à la RGA du 3 au 7 juillet 1915 - Convoyage avion au RGA du 1er au 5 août 1915 - Mission au RGA du 14 au 24 février 1916 - Nommé Sous-Lieutenant, le 10 mai 1916 - Deux citations à l'ordre du corps d'armée - Une citation à l'ordre de l'armée et Croix de Guerre avec palme - Pilote réceptionnaire de la société Farman du 6 juin 1917 au 11 août 1919 - Comme pilote d'essai, a effectué les essais en vol du Farman F 50 mis en service avant la fin de la Grande Guerre - Après guerre, pilote d'essai de la société Farman - Pilote d'essai de la Société Blériot - Auteur du permier vol commercial international avec 12 passagers entre Paris et Londres, aux commandes d'un Farman F 60 Goliath n° 60, en 8 février 1919 - Auteur de nombreux records du monde de vitesse, de durée et de distance - Auteur du raid Paris-Dakar avec TSF du 11 au 19 août 1919 - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 13 novembre 1920 - Coupe Zénith en 1923 - Grand Prix des avions de transport en 1922, 1923, 1924 - Participe aux 24 heures du Mans en 1925 - Officier de la Légion d'Honneur, le 23 août 1925 - Quitte ses fonctions de chef pilote à Air France et se lance dans la politique - Membre du parti Radical-socialiste - Commandeur de la Légion d'Honneur, le 25 janvier 1934 - Député du 10ème arrondissement de Paris du 3 mai 1936 au 31 mai 1942 - Siège à la commission du Commerce et de l'industrie de 1936 à 1939 - Fondateur de la Fédération Populaire des Sports Aériens - Président de la Commission de l'aéronautique à la chambre des députés - Il vote les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain, le 10 juillet 1940 - Passe rapidement dans l'opposition au régime et entre en résistance au sein du Groupe "Alexis" - Le premier parachutage d'armes a lieu en janvier 1943 - Il est interné à la prison d'Evaux-les-Bains (Creuse) du 27 mars 1943 au 8 juin 1944, date à laquelle il s'évade - A la libération, il sera rétabli dans ses droits par un jury d'honneur, le 24 avril 1945 - Il exerce alors le métier d'expert assureur en aéronautique - Décédé à Viry-Chatillon, le 1er septembre 1958 - Lucien Bossoutrot repose au cimetière des Batignolles dans le 17ème arrondissement de Paris (75) - Photo Alain Nicotera que je remercie pour son aide.

 

Remerciements :

- M. Jean-Michel Lasaygues pour ses photos.
- M. Christophe Lagrange pour ses photos.
- M. Yannis Sanchez pour ses photos.
- M. Alain Nicotera pour l'envoi de ses photos.
- Mme Elena Naumova pour l'envoi de ses photos.

Bibliographie de cette page :

- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la Guerre
- Encyclopédie illustrée de l'aviation publié par les éditions Atlas en 1986.
- Site Internet "Mémoires des hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien
- Site Internet " Pages 14-18 " de Joël Huret - Voir le lien

 

Si vous connaissez des monuments ou des tombes en rapport avec l'aviation militaire française de la période 1910 à 1920, veuillez contacter l'auteur du site.

76 74

 

 

pas de fiche > 1918