Menu
Cliquez sur la barre titre pour revenir sur le menu.

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant corriger ou compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Insignes peints
sur les fuselages

Un dragon noir, posé sur un disque rouge a été adopté par l'escadrille SPA 83 à la fin de l'année 1917 - Il s'agissait d'honorer le Cdt Jacques Massenet-Royer de Marancourt, le commandant du GC 14, auquel l'escadrille est intégrée, depuis le 3 avril 1917 - Cet officier était issu du 1er régiment de Dragons. Le pochoir initial du dragon noir a été confectionné par le soldat Anatole Toussaint, un voilier de l'escadrille SPA 83 - Dessin Albin Denis.

Insignes métalliques
de l'escadrille 83

Insigne de l'escadrille N 83 de 1917-1918 - Fixation par quatre pattes à replier - Sans marque de fabricant - Semble avoir fait l'objet d'une série - Insigne collection Philippe Blachuszewki que je remercie pour son aide.

Entoilages de
l'escadrille SPA 83

Entoilage d'époque d'un SPAD de l'escadrille SPA 83 de 1918 - Collection Jean-Laurent Truc que je remercie pour son aide.

Entoilage d'époque prélevé sur le SPAD XIII de l'Adj Henri Trémeau, pilote de l'escadrille SPA 83, réformé après avoir été atteint par la DCA au cours d'une attaque au sol, dans les environs d'Assainvilliers, le 24 mars 1918 - Diamètre 1,50 m - Cette pièce appartenait à Daniel Porret et a été vendue aux enchères à Paris, en octobre 2014 - Si son heureux propriétaire lit ces lignes, qu'il veuille bien prendre contact avec l'auteur du site.

Symbolique

A la fin de l'année 1917, l'escadrille SPA 83 a adopté comme emblème collectif un dragon noir, posé sur un disque rouge. Il s'agit alors d'honorer le Cdt Jacques Massenet-Royer de Marancourt, le commandant du GC 14, auquel l'escadrille est intégrée, depuis le 3 avril 1917. Cet officier est issu du 1er régiment de Dragons. Le pochoir initial du dragon noir a été confectionné par le soldat Anatole Toussaint, un voilier de l'escadrille SPA 83.

 

 

 

Historique

 

 

Insignes métalliques des unités
détentrices de ses traditions

Insigne de la 1ère escadrille du GC III/2 - Valable pour la période 1939-1940 - Fixation par une épingle avec boléro - Cette unité était équipée de Morane-Saulnier MS 406 - Au début des hostilités avec l'Allemagne, le GC III/2 était stationné sur le terrain de Cambrai Niergnies (59) - Insigne collection Patrice Gout que je remercie pour son aide.

Insigne de la 1ère escadrille du GC III/2, valable pour la période 1939-1940 - Il possède comme système de fixation une épingle avec boléro - Cet exemplaire s'est transmis entre les commandants successifs de la 1ère escadrille de EC 1/13 "Artois" de Colmar jusqu'à la 1ère escadrille de l'EIV 1/13 "Artois" de nos jours - Il a vraisemblablement été doré et vernis car il est issu du même moule que l'exemplaire immédiatement supérieur - Photo Jean Pieribattista que je remercie pour son aide.

Insigne de la 1ère escadrille de l'EC 1/13 "Artois" - Fabrication Augis - Valable de 1956 à 1968 - Homologué sous le n° 681 au SHD du château de Vincennes, le 4 septembre 1956 - Définition héraldique : Cercle de pourpre bordé de sable à une chimère du second lampassée de gueules et dépassant de la tête et des ailes - Insigne collection Patrice Gout que je remercie pour son aide.

Insigne de l'EC 1/13 "Artois" - Valable jusqu'en 1968 - Homologué sous le n° A 1095 au SHD du château de Vincennes, le 22 juin 1977 - Définition héraldique : écu ancien taillé cousu d’argent au 1 à une rondache de gueules bordée d’or et chargée d’un dragon de sable dépassé au chef, au 2 à une hirondelle déployée au naturel et posée en pal, brochant la partition à dextre, les capitales "SPA 83" au flanc dextre et "SPA 100" au flanc senestre - Insigne collection Patrice Gout que je remercie pour son aide.

Insigne de l'EC 1/13 "Artois" - Plus récent que le 1er exemplaire présenté - Homologué sous le n° A 1095 au SHD du château de Vincennes, le 22 juin 1977 - Définition héraldique : écu ancien taillé cousu d’argent au 1 à une rondache de gueules bordée d’or et chargée d’un dragon de sable dépassé au chef, au 2 à une hirondelle déployée au naturel et posée en pal, brochant la partition à dextre, les capitales "SPA 83" au flanc dextre et "SPA 100" au flanc senestre - Insigne collection Patrice Gout que je remercie pour son aide.

Insigne de la 1ère escadrille de l'EC 1/13 "Artois" - Fabrication FIA - Valable à compter de 1977 - Homologué sous le n° 681 au SHD du château de Vincennes, le 4 septembre 1956 - Définition héraldique : Cercle de pourpre bordé de sable à une chimère du second lampassée de gueules et dépassant de la tête et des ailes - Insigne collection Patrice Gout que je remercie pour son aide.

Unités détentrices des
traditions de l'escadrille SPA 83

Insignes métalliques des unités
détentrices de ses traditions

Insigne de la 1ère escadrille de l'EC 1/13 "Artois" - Sans marque de fabrication - Version plus récente et plus petite que les autres modèles, 26 mm au lieu de 30 mm - Homologué sous le n° 681 au SHD du château de Vincennes, le 4 septembre 1956 - Définition héraldique : Cercle de pourpre bordé de sable à une chimère du second lampassée de gueules et dépassant de la tête et des ailes - Insigne collection Patrice Gout que je remercie pour son aide.

Insigne de la 1ère escadrille de l'EIV 1/13 "Artois" - Fabrication APS (Aviation Patch Supplies) - Photo collection Patrice Gout que je remercie pour son aide.

Insigne de la 1ère escadrille de l'EIV 1/13 "Artois" - Version de 43 mm - Fabrication APS (Aviation Patch Supplies) - Photo collection Patrice Gout que je remercie pour son aide.

Fanions des unités
détentrices de ses traditions

Fanion de la 1ère escadrille de l'EIV 1/13 "Artois" - Il a été fabriqué par la société J.F Proton-Capillery de Lyon (69) - Photos Jean-François Bouvier que je remercie pour son aide.

 

Appellations successives

Lieux de stationnements

Carte des différents stationnements

 

Commandants

Rattachements de l'escadrille

Avions utilisés

Relevés quantitatifs et
numéros avions

Décorations

Pas de décotation collective pour cette escadrille.

 

Liste des personnels

Liste à venir

 

 

 

Victoires

 

 

Palmarès

 

Morts et blessés

Morts : en rouge / Blessés et indemnes : en jaune

 

 

 

Total des pertes

 

 

 

Photo du MdL André Conraux

* MdL André Conraux - Né le 29 août 1891 à Eloyes (Vosges) - Fils de Pierre Conraux et d'Eugènie Gaet ou Goret - Professionn avant guerre Employé de commerce - Classe 1911 - Recrutement d'Epinal sous le matricule n° XXX - Engagé au 1er chasseurs d'Afrique, le 16 août 1911 - Décoré de la Médaille Coloniale et de la médaille du Maroc - Affecté au 4ème régiment de Chasseurs à cheval - Nommé Brigadier, le 26 novembre 1814 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 1er octobre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5302 obtenu à l'école d'aviation militaire de Tours, le 1er février 1917 - Stage "Avions rapides" à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de "Haute Ecole" à l'école d'aviation militaire de Pau, jusqu'au 9 avril 1917 - Pilote de l'escadrille XXX (5ème armée) du 24 avril 1917 au XXX - Convoyage d'un avion depuis la RGA n° 4 de Matouges du 17 au 20 avril 1917 - Nommé Maréchal des Logis, le 1er octobre 1917 - Pilote de l'escadrille SOP 206 du 18 janvier au 8 mars 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 83 du 9 mars au 25 juillet 1918 - Citation à l'ordre de l'armée, en date du 23 juillet 1918 - Contraint à l'atterrissage dans les lignes allemandes, après un combat aérien, au cours d'une patrouille volontaire, le 24 juillet 1918 - Il était aux commandes du SPAD XIII n° 8262 - Son adversaire était le Ltn Hermann Frommherz du Jasta 2 (sa 8ème victoire) - Citation à l'ordre de l'armée, en date du 6 octobre 1918 - Nommé Adjudant - Affecté à l'entrepot spécial d'aviation n° 1 - Chevalier de la Légion d'Honneur et une citation à l'ordre de l'armée, en date du 16 juin 1920 - Sources : Pam - Bailey / Cony - Liste PN - JORF - CICR - Dernière mise à jour : 21 septembre 2015.

* Citation à l'ordre de l'armée du MdL André Conraux du 4ème régiment de chasseurs à cheval, détaché à l'escadrille SPA 83, en date du 23 juillet 1918 : "Pilote énergique et adroit, animé au plus haut point du sentiment du devoir. Le 8 juillet s'est résolument porté au secours de deux avions de sa patrouille attaqués par un groupe de monoplaces ennemis. A abattu l'un de ces derniers sur nos premières lignes."

* Citation à l'ordre de l'armée du MdL André Conraux du 4ème régiment de chasseurs à cheval, détaché à l'escadrille SPA 83, groupe de combat 14, en date du 6 octobre 1918 : "Le 20 juillet 1918, a obtenu sa troisième victoire en abattant dans nos lignes un monoplace ennemi."

Photo du Slt Paul Croc

Slt Paul Edouard Marie Croc - Né le 17 juin 1888 à Kerlouan (Finistère) - Fils de Pierre Marie Croc et de Marguerite Marie de Ranglandre - Domiciliés Château de Trébodennic à Ploudaniel (Finistère) - Classe 1908 - Recrutement de Brest (Finistère) sous le matricule n° 525 - Condamné pour rebellion à Brest (Finistère), le 10 mai 1907 - Incorporé au 3ème régiment de Dragons, le 1er octobre 1909 - Nommé Brigadier, le 1er février 1910 - Nommé Brigadier fourrier, le 4 juin 1911 - Fin de service militaire et passage dans la disponibilité, le 24 septembre 1911 - Profession avant guerre Eleveur - A effectué une période de réserve au 3ème régiment de Dragons du 3 au 25 octobre 1913 - Rappelé à l'activité au 3ème régiment de Dragons, par la mobilisation générale du 2 août 1914 - Nommé Maréchal des logis de réserve, le 9 octobre 1914 - Citation à l'ordre du corps d'armée, en date du XX octobre 1914 - Affecté au 282ème régiment d'infanterie, le 11 février 1915 - Affecté au 32ème régiment de Dragons, le 16 avril 1915 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 22 septembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 3474 obtenu à l'école d'aviation militaire du Crotoy (Somme), le 19 mai 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux - Pilote du GDE du XXX au 2 septembre 1916 - Pilote de l'escadrille C 53 du 2 septembre 1916 au 29 mai 1917 - Nommé Sous-lieutenant à titre temporaire, le 17 juillet 1916 - Citation à l'ordre de l'aéronautique, le XX octobre 1916 - Citation à l'ordre de l'armée, en date du 15 mai 1917 - Pilote de l'escadrille N 49 du 23 juin au 6 septembre 1917 - Rentré de congé de convalescence, le 6 septembre 1917 - Rentré de congé industriel, le 3 mars 1918 - Pilote de l'annexe GDE du Bourget-Dugny, le 6 avril 1918 au 13 avril 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 83 du 13 avril au 2 juillet 1918 - Tué au cours d'un vol d'essai sur le terrain d'aviation de Thiers-sur-Thève (Oise), le 2 juillet 1918 - Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre du 32ème régiment de Dragons, à titre posthume, en date du 10 mai 1922 - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - Fiche matricule du département du Finistère - CCC de l'escadrille C 53 - CCC de l'escadrille N 49 - CCC de l'escadrille SPA 83 - JORF - MpF - Dernière mise à jour 11 novembre 2018.

* Citation à l'ordre de l'armée du Slt Paul Edmond Marie Croc du 32ème régiment de Dragons, pilote à l'escadrille C 53 en date du 15 mai 1917 : "Pilote extrêment dévoué et énergique. S'est dépensé sans compter au cours de la période d'attaque, volant par très mauvais temps, jusqu'à quatre heures consécutives, afin d'assurer l'exécution de réglages d'artillerie de la plus haute importance. A soutenu plusieurs combats avec des avions de chasse ennemis, sans jamais interrompre ses missions. Est rentré chaque fois avec un appareil gravement atteint par les batteries spéciales."

* Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre du 32ème régiment de Dragons, à titre posthume du Slt Paul Edouard Marie Croc, pilote à l'escadrille SPA 83, en date du 10 mai 1922 : "Pilote de mérite. S'est déjà signalé par sa bravoure. Tué au cours d'un vol aérien, le 2 juillet 1918. Croix de guerre avec étoile de vermeil."

.

Photo du Brig Jean Dessalces

Brig Jean Emile Dessalces - Né le 6 juin 1898 à St-Julien-Chapteuil (Haute-Loire) - Fils de Jean François Régis Dessalces et de Augustine Rozier - Profession avant guerre Boulanger - Classe 1918 - Recrutement du Puy-en-Velay (Haute-Loire) sous le matricule n° 1486 - Affecté au 113ème régiment d'artillerie lourde, le 17 avril 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 25 octobre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 10.837 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres (Eure-et-Loir), le 5 janvier 1918 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de Haute-Ecole (voltige) à l'école d'aviation militaire de Pau - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux, jusqu'au 30 mars 1918 - GDE du 30 mars au 1er juillet 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 83 du 29 juin au 3 juillet 1918 - Tué au cours d'un vol d'essai, aux commandes d'un SPAD VII, sur le terrain d'aviation de Thiers-sur-Thève (Oise), le 3 juillet 1918 - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille SPA 83 - MpF - Dernière mise à jour 11 novembre 2018.

 

Les avions

SPAD VII codé "15" de l'escadrille N 83 en 1917 - Si un lecteur peut identifier le pilote qui pose à ses côtés, qu'il veuille bien prendre contact avec l'auteur du site - Photo collections du SHD du château de Vincennes, origine Soleillant-Pacot.

Les avions

Spad XIII n° 8262 du MdL André Conraux, pilote de l'escadrille SPA 83 contraint à l'atterrissage dans les lignes allemandes, le 24 juillet 1918 - Le pilote français a été fait prisonnier - Son adversaire était le Ltn Hermann Frommherz du Jasta 2 (sa 8ème victoire) - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo collection Rainer Absmeier que je remercie pour son aide.

 

Monuments commémoratifs
et tombes

 

Monuments commémoratifs
et tombes

Plaque commémorative en mémoire des trois pilotes décédés sur le territoire de la commune de Thiers-sur-Thève pendant leur présence au GDE - Ils effectuaient un stage sur avion SPAD - L'inauguration de cette plaque aura lieu le 11 novembre 2018 au cimetière du village - Photo Pierre Boufflet que je remercie pour son aide. Les Slt Paul Croc et brig Jean Dessalces appartenaient à l'escadrille SPA 83 - Le Cal Maurice Cousin était pilote de l'escadrille SPA 75, sa biographie est présentée dans la page consacrée cette escadrille.

 

Remerciements :

- M. Patrice Gout pour l'envoi des photos des insignes de sa collection.
- M. Jean-Laurent Truc pour l'envoi de la photo de l'entoilage de la SPA 83.
- M. Jean-François Bouvier pour l'envoi des photos du fanion de la 1ère escadrille de l'EIV 1/13 "Artois".
- M. Bertrand Testevuide pour l'envoi des photos de l'insigne de la 1ère escadrille de l'EIV 1/13 "Artois".
- M. Rainer Absmeier pour l'envoi des photos de sa collection.
- M. Jean Pieribattista pour l'envoi des photos de l'insigne de la 1ère escadrille du GC III/2.
- M. Philippe Blachuszewki pour l'envoi des photos de l'insigne de l'escadrille N 83.
- M. Pierre Boufflet pour l'envoi de la photo de la plaque en hommage aux aviateurs tués à Thiers-sur-Thève.

Bibliographie :

- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920 - Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- L'aviation française 1914-1940, ses escadrilles, ses insignes - par le Commandant E Moreau-Bérillon - publié à compte d'auteur en 1970.
- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Les "As" français de la Grande Guerre en deux tomes par Daniel Porret publié par le SHAA en 1983.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la Guerre.
- Site Internet "Traditions des escadrilles de l'Armée de l'Air" de Henri Guyot - Voir le lien
- Site Internet "Les Insignes de l'Armée de l'Air" de Jean-Jacques Leclercq - Voir le lien
- Site Internet "Mémoires des Hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien
- Site Internet " Pages 14-18 " de Joël Huret.

 

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Escadrille 82 Escadrille 84

 

 

pas de fiche > 1918