Menu
Cliquez sur la barre titre pour revenir sur le menu.

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant corriger ou compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Insignes peints
sur les fuselages

 

 

Insignes métalliques de
l'escadrille F 121

Symbolique

 

Historique

 

 

 

 

 

 

 

Insignes métalliques des unités
héritières de ses traditions

 

 

Entoilages d'unités
héritières de ses traditions

Entoilage de l'insigne d'une unité héritière des traditions de l'escadrille F 121, probablement des années 20 - Entoilage collection Jean-Laurent Truc que je remercie pour son aide.

Unités détentrices des traditions
de l'escadrille F 121

 

Insignes métalliques des unités
héritières de ses traditions

 

 

 

 

Appellations successives

 

Périodes de stationnements

 

Carte des différents stationnements

 

Avions utilisés

 

Relevés quantitatifs et
numéros avions

 

 

Les personnels

 

 

Commandants

 

Personnels à remarquer

 

Rattachements de l'escadrille

 

Batailles et missions importantes

 

Décorations

 

 

Victoires

 

Palmarès

 

Pertes

 

Les pertes

Morts : en rouge / Blessés et indemnes : en jaune


 

Les hommes

Slt Emile Charles Marie Corneille Lobbedey - Né le 16 juillet 1891 à Socx (Nord) - Fils de Charles Lobbedey et d'Odile Marie Malvache - Classe 1911 - Recrutement de Dunkerque (Nord) sous le matricule n° 1667 - A obtenu un sursis d'incorporation d'un an - A renoncé au sursis d'incorporation, le 17 août 1912 - Incorporé au 8ème régiment d'infanterie, à compter du 10 octobre 1912 - Nommé Soldat de 1ère classe, le 10 février 1913 - Affecté au 147ème régiment d'infanterie, le 25 février 1913 - Nommé Caporal, le 25 septembre 1913 - Nommé Caporal fourrier, le 4 août 1914 - Nommé Sergent fourrier, le 30 août 1914 - Fin de service militaire et passage dans la disponibilité - Profession avant guerre Avocat licencié en droit - Marié avec Germaine Vanneufville et domiciliés au 41, boulevard du Temple à Paris 3ème (75) - Mobilisé au 147ème régiment d'infanterie par la mobilisation générale, le 2 août 1914 - Affecté au 2ème bataillon du 147ème RI - Nommé Adjudant, le 10 mars 1915 - Citation à l'ordre du corps d'armée, en date du XX mars 1915 - Citation à l'ordre de la division, en date du XX juin 1915 - Nommé Sous-lieutenant, à titre temporaire, le 1er juillet 1915 - Blessé au combat par éclatement d'obus, le 18 octobre 1915 - Souffre de contusions du côté gauche et surdité légère pendant quelques jours par commotion - Persiste une gêne dans les mouvements du bras gauche - Hospitalisé du 22 octobre 1915 au 6 mars 1916 - En raison des séquelles de ses blessures, a été déclaré inapte à l'infanterie - Affecté à l'état-major du 4ème corps d'armée, le 7 mars 1916 - Nommé Sous-lieutenant, à titre définitif, le 1er juillet 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme observateur, à compter du 5 juillet 1916 - Passé élève pilote de l'école d'aviation militaire de Chartres du 15 août au 17 décembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5041 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 15 décembre 1916 - Stage de perfectionnement sur avion Caudron à l'école d'aviation militaire de Châteauroux du 18 décembre 1916 au 12 février 1917 - Stage de spécialisation à l'école d'Istres-Miramas du 13 février au 7 mars 1917 - Stage à l'école Breguet-Michelin de Clermont-Ferrand du 8 mars au 25 juin 1917 - Pilote de l'escadrille BM 121 (GBM 5) du 1er juillet 1917 au 1er janvier 1918 - Nommé Lieutenant, à titre définitif, le 1er juillet 1917 - En mission du 23 au 24 juillet 1917 - Croix de Guerre avec étoile de bronze et citation n° 91 à l'ordre de l'aéronautique de la 8ème armée, en date du 12 septembre 1917 - Pilote au GDE du 1er au 26 janvier 1918 - Dirigé sur Brescia (Italie) pour affectation à l'escadrille AR 275, le 26 janvier 1918 - Pilote de l'escadrille AR 275 du 10 février au 17 juillet 1918 - Pilote en subsistance à l'escadrille AR 44 du 10 au 28 février 1918 - Parti pour entrainement sur Breguet 14 A2 à l'école d'aviation de Chartres du 1er au 12 avril 1918 - Evacué sur l'hôpital du château de Bacouel-sur-Selle du 25 au 26 mai 1918 - En mission de convoyage d'un Breguet 14 A2 du 5 au 9 juin 1918 - Affecté comme adjoint technique au service aéronautique du 15ème corps d'armée, le 13 juillet 1918 - Nommé Adjoint du groupe d'observation 122, le 25 février 1919 - Nommé Adjoint du groupe d'observation 124, le 1er avril 1919 - Nommé Adjoint du groupe aérobnautique 5, le 1er juillet 1919 - Affecté au service des fabrications de l'aéronautique (SFA) de Paris, le 17 janvier 1920 - Affecté au 54ème régiment d'infanterie, le 27 janvier 1920 et maintenu détaché à la SFA - Mis hors cadre aéronautique, le 5 juin 1920 - Classé à l'état-major particulier de l'aéronautique, en date du 1er septembre 1920 - Affecté à l'administration centrale du sous-secrétariat d'état de l'aéronautique et des transports aériens, le 1er décembre 1920 - Classé dans les cadres de l'arme de l'aéronautique, le 8 décembre 1922 - Nommé Capitaine, le 25 juin 1924 - Affecté au 39ème régiment d'aviation, le 1er août 1924 - Son affectation est décalée de six mois, en date de 4 août 1924 - Embarqué à Marseille, le 23 février 1925 - Débarqué à Beyrouth (Liban), le 3 mars 1925 - Affecté à la 3ème escadrille (traditions de l'escadrille SAL 24 de la Grande Guerre) du 39ème régiment d'aviation, stationnée à Mouslimié (Syrie), le 6 mars 1925 - Affecté à la 7ème escadrille (traditions de l'escadrille BR 43 / 559 de la Grande Guerre) du 39ème régiment d'aviation, stationnée à Palmyre (Syrie) - Affecté à la CHR à Rayak et prend le commandement de la section autonome des auxiliaires syriens du 39ème régiment d'aviation, le 9 mai 1925 - En opérations de guerre au Levant du 13 octobre 1925 au 10 mars 1927 - A pris part aux combats de la région de Damas, du Djebel Druze et effectué des vils au-dessus des régions dissidentes (Syrie) - Nommé Adjoint du colonel commandant le 39ème régiment d'aviation, le 1er mai 1926 - Commandant de la 3ème escadrille (traditions de l'escadrille SAL 24 de la Grande Guerre) du 39ème régiment d'aviation, stationnée à Mouslimié (Syrie), le 16 septembre 1926 - Commandant du 1er groupe du 39ème régiment d'aviation, le 20 décembre 1926 - Fin de séjour au Levant et embarquement sur le "Lotus" à Beyrouth du 11 au 20 mars 1927 - Affecté à l'inspection des matériels et installations, le 6 mai 1927 - Affecté au Ministère de l'Air, le 1er septembre 1931 - Nommé Chef de bataillon, le 25 mars 1933 - Affecté à l'ESA n° 1, le 1er juin 1933 - Détaché au service central des contentieux du ministre de l'Air, le 27 novembre 1933 - Affecté au SGRMTAA, mais reste détaché au service central des contentieux du ministre de l'Air, le 1er décembre 1933 - Affecté à l'entrepot spécial d'aviation n° 2, le 27 avril 1934 - Rayé du personnel navigant, le 1er juillet 1935 - Officier de la Légion d'honneur, en date du 23 décembre 1937 - Affecté au bataillon de l'Air 117, le 8 février 1938 - Affecté à la zone des armées sur Paris du 1er septembre 1939 au 9 juin 1940 - Admis dans les cadres sédentaires des officiers de l'armée de l'Air au service du personnel civil, le 1er février 1940 - Affecté à la zone des armées sur Amboise du 10 au 16 juin 1940 - Affecté à la zone des armées sur Arcachon du 17 au 25 juin 1940 - Placé en congé d'armistice, le 16 octobre 1940 - Admis à faire valoir ses droits à la retraite, le 16 décembre 1940 - Photo transmise par Eric Malvache que je remercie pour son aide - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - LO non communicable - CCC de l'escadrille BM 121 - CCC de l'escadrille AR 275 / BR 275 - Etat des services - Fiche matricule d'origine détruite en 1940 - Livret matricule d'officier - Certificat de visite de l'hôpital dépôt de convalescents de Lyon en date du 19 novembre 1915 - JORF - Dernière mise à jour : 28 mars 2018.

* Croix de Guerre avec étoile de bronze et citation n° 91 à l'ordre de l'aéronautique de la 8ème armée, en date du 12 septembre 1917 : "Au cours d'un bombardement de nuit, a accompli sa mission malgré un violent tir de barrage ennemi et a réussi à ramener son avion fortement endommagé."

* Officier de la Légion d'Honneur du Cdt Emile Charles Marie Corneille Lobbedey de la direction du corps de contrôle au ministère de l'Air, en date du 23 décembre 1937 : "23 ans de service, 7 campagnes, 5 ans de bonifications pour services aériens, une blessure, 5 citations, 53 annuités. Chevalier de la Légion d'Honneur du 16 juin 1920."

* Croix de Guerre avec étoile de bronze et citation n° 91 à l'ordre de l'aéronautique de la 8ème armée, en date du 12 septembre 1917 : "Au cours d'un bombardement de nuit, a accompli sa mission malgré un violent tir de barrage ennemi et a réussi à ramener son avion fortement endommagé."

* Officier de la Légion d'Honneur du Cdt Emile Charles Marie Corneille Lobbedey de la direction du corps de contrôle au ministère de l'Air, en date du 23 décembre 1937 : "23 ans de service, 7 campagnes, 5 ans de bonifications pour services aériens, une blessure, 5 citations, 53 annuités. Chevalier de la Légion d'Honneur du 16 juin 1920."

Dessin d'époque représentant le Slt Jean Picard - Remarquez le Farman F 40 tractant un chariot hippomobile, surement le souvenir d'un accident au sol et la poupée porte-bonheur du pilote que l'on retrouve dans cette page - Dessin transmis par Jean-Pierre Maréchal, son petit-fils.

Slt Jean Robert Gabriel Picard - Né le 26 février 1896 à Soucelles (Maine et Loir) - Fils de Maurice Picard et de Marie Desvoyal - Professiona avant guerre Etudiant en droit - Mobilisé au 32ème régiment d'infanterie, le 15 mars 1915 - Affecté au 27ème régiment de Dragons - Affecté au 32ème régiment de Dragons - Eleve Officier de réserve du 17ème escadron de Train des Equipages, le 28 juillet 1915 - Affecté comme aspirant au 4ème escadron de Train des Equipages / 3ème compagnie, le 24 février 1916 - Nommé Sous-Lieutenant à titre temporaire, le 1er août 1916 - Passe à l'aviation comme élève pilote, le 1er octobre 1916 - Insigne de pilote militaire n° B 1477 - Brevet de pilote militaire n° 5141 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 7 janvier 1917 - Stage de transformation à l'école d'aviation militaire de Châteauroux - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Istres-Miramas - Pilote de l'escadrille 442 du 1er juin 1917 au 11 novembre 1918 - Stage au CIACB de Perthes - Pilote de l'escadrille BR 66 du 2ème trimestre 1919 au 16 mai 1919 - Pilote de l'escadrille F 121 du 16 mai au 28 juillet 1919 - Démobilisé, le 26 septembre 1919.

 

Les hommes

Officiers pilotes et observateurs de l'escadrille F 121 affectée au GB 7 sur le terrain de Mairy en juillet 1919 - L'escadrille F 121 a stationné sur ce terrain du 17 janvier au 7 août 1919 - Le Slt Jean Picard, pilote de l'escadrille du 16 mai au 28 juillet 1919, est à l'extrême droite - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo transmise par JP Maréchal que je remercie pour son aide.

Slt André Maurice Georges Chaigneau - Né le 27 juin 1897 à Montrouge (Hauts-de-Seine) - Fils de Paul François Chaigneau et d'Angélique Antoinette Moran - Domiciliés au 18, boulevard Excelmans à Paris 16ème (75) - Profession après guerre instituteur intérimaire - Classe 1917 (normale) / 1915 (engagement) - Recrutement du 2ème bureau de la Seine sous le matricule n° 2467 - Engagé volontaire pour la durée de la guerre au titre du 107ème régiment d'infanterie, le 3 avril 1915 - Nommé élève aspirant et dirigé sur l'école militaire spéciale de St-Cyr, le 1er septembre 1916 - Nommé Aspirant, le 1er janvier 1916 - Affecté au 82ème régiment d'infanterie, le 1er mai 1918 - Citation à l'ordre de le 9ème division d'infanterie, le 20 juillet 1918 - Croix de guerre avec étoile d'argent et citation n° 328 à l'ordre de l'armée, en date du 1er août 1918 - Nommé Sous-lieutenant à titre temporaire, le 10 août 1918 - Passé à l'aéronautique militaire comme observateur en août 1918 - Détaché à l'escadrille SPAbi 2 d'août 1918 au 22 février 1919 - Nommé sous-lieutenant à titre définitif, le 17 novembre 1918 - Observateur de l'escadrille V 119 du 22 février au 26 avril 1919 - En permission exceptionnelle pour mère malade, le 17 avril 1919 - Convoyage d'un avion à la RGAé de Luxeuil-les-Bains - Observateur de l'escadrille V 121 du 26 avril au 14 mai 1919 - Affecté au 82ème régiment d'infanterie, le 14 mai 1919 - Affecté au 104ème régiment d'infanterie, le 6 janvier 1920 - Nommé Lieutenant à titre définitif, le 25 novembre 1920 - Affecté à la 2ème brigade topographique - Embarqué à Marseille (Bouches-du-Rhône) sur le vapeur "Duc d'Aumale" à destination de Tunis (Tunisie), le 12 octobre 1921 - En Tunisie du 12 octobre 1921 au 22 mai 1922 - Embarqué à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 3 octobre 1922 - En Tunisie du 3 octobre 1922 au 9 avril 1923 - Débarqué à Marseille, le 9 avril 1923 - A pris part pendant l'hiver 1922-1923, comme opérateur, aux opérations de levé au 1/40.000ème de la feuille de Djebel Bargou (Tunisie Centrale) - En Tunisie du 3 octobre 1923 au 28 avril 1924 - Affecté au 31ème régiment d'infanterie, le 1er janvier 1924 - Affecté au 24ème régiment d'infanterie à la même date - Au Levant du 1er juin au 10 décembre 1925 - Désigné pour faire partie de la brigade topographique de Syrie, le 19 mai 1925 - Embarqué à Marseille, le 1er juin 1925 - Débarqué à Beyrouth (Liban), le 10 juin 1925 - Embarqué à Beyrouth, le 27 novembre 1925 - Débarqué à Marseille, le 10 décembre 1925 - Désigné pour faire partie de la brigade de topographie de levé au 1/100.000ème en Syrie, le 5 novembre 1926 - Embarqué à Port-Vendres, le 15 septembre 1926 - Débarqué à Ain-Sefra, le 18 novembre 1926 - En Algérie du 15 novembre 1926 au 19 mars 1927 - Embarqué à Ain-Sefra, le 15 mars 1927 - Débarqué à Port-Vendres, le 18 mars 1927 - Admis à la retraite, sur sa demande, le 1er mai 1927 - Nommé Lieutenant de réserve, le 1er mai 1927 - Affecté, dans la réserve, au 8ème régiment d'infanterie, le 2 juillet 1927 - Affecté, dans la réserve, à l'état-major de la 6ème région, le 20 juillet 1927 - Affecté, dans la réserve, au service géographique de l'armée, le 23 juillet 1929 - Affecté, dans la réserve, à l'état-major de la 2ème région, le 17 septembre 1929 - Médaille du combattant volontaire, le 25 juin 1930 - A effectué une période de réserve au service géographique de l'armée du 1er au 15 juin 1931 - Affecté, dans la réserve, à l'état-major de la 9ème région, le 13 septembre 1932 - Affecté, dans la réserve, au service d'état-major de la région de Paris, le 29 avril 1933 - Domicilié à Voulème (Vienne) à compter du 5 juillet 1937 - Nommé Capitaine de réserve, le 11 juillet 1938 - A effectué une période de réserve au service géographique de l'armée du 5 au 14 juin 1939 - Rappelé à l'activité par la mobilisation générale et affecté à l'état-major de la 3ème armée, le XX septembre 1939 - Affecté au dépôt du Train n° 19, le 19 janvier 1940 - Rayé des cadres, le 26 juin 1954 - Domicilié à Voulème (Vienne), à compter de juillet 1954 - Photo André Chaigneau transmise par P. Chaigneau, son petit-fils que je remercie pour son aide - Sources : Fiche matricule du département de la Seine archivée aux AD de Paris - JORF - Dernière mise à jour 2 octobre 2019.

* Croix de guerre avec étoile d'argent et citation n° 328 à l'ordre de l'armée, du Slt André Maurice Georges Chaigneau du 82ème régiment d'infanterie, en date du 1er août 1918 : "A fait preuve pendant les combats du 20 juillet 1918 des réelles qualités de courage et de sang-froid en entrainant ses hommes à l'assaut d'un réseau ennemi. Ne s'est arrêté que contraint par le feu d'une mitrailleuse."

Ltt Paul Jacques Joseph Marie Philippe Feugêre des Forts - Né le 17 octobre 1894 à Nonviliers-Grandhoux (Eure-et-Loir) - Fils de Philippe Marie Jacques des Forts et de Marie Joséphine Mélanie Marguerite de Malherbe - Domiciliés à Les Forts par Nonvilliers-Grandhoux (Eure-et-Loir) - Profession avant guerre Etudiant - Classe 1914 - Recrutement de Dreux (Eure-et-Loir) sous le matricule n° 204 - Engagé volontaire pour huit ans au titre du 102ème régiment d'infanterie, le 20 août 1914 - Nommé Caporal, le 25 octobre 1914 - Nommé Sous-lieutenant et affecté au 117ème régiment d'infanterie, le 31 janvier 1915 - Blessé au combat par des éclats d'obus à la cuisse gauche à Perthe-les-Hurlus (Marne), le 22 février 1915 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 15 août 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1742 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 11 octobre 1915 - Stage de perfectionnement "Bombardement" à l'école d'aviation d'aviation d'Ambérieu - Parti de l'école d'aviation militaire de Chartres, le 15 décembre 1915 - Mis à la disposition du SFA pour convoyer des avions sur Arcis-sur-Aube (Aube) à la même date - Nommé Sous-lieutenant à titre définitif, le 27 décembre 1915 - Affecté comme pilote du GDE du Plessis-Belleville du 21 janvier au 6 février 1916 - Pilote de l'escadrille VB 114 du 16 février 1916 au 31 mars 1918 - En subsistance à l'escadrille MF 2 du 26 avril au 5 mai 1916 - Citation à l'ordre de l'aéronautique, en date du 15 mai 1916 - Hospitalisé du 18 juin 1916 au 4 janvier 1917 - Stage du 17 janvier au 12 février 1917 - En mission du 6 au 17 mars 1917 - Nommé Lieutenant à titre temporaire, le 6 juillet 1917 - Citation à l'ordre du corps d'armée, en juillet 1917 - Citation à l'ordre de l'armée, en octobre 1917 - Hospitalisation et convalescence du 19 novembre au 14 décembre 1917 - Rentré de convalescence, le 23 décembre 1917 - De nouveau hospitalisé jusqu'au 28 juin 1918 - Rentré des contrôles de l'escadrille VB 114, le 31 mars 1918 - Pilote du GDE du 28 juin au 18 juillet 1918 - Pilote de l'escadrille V 121 / C 121 du 18 juillet au 13 août 1918 - En stage du 31 juillet au 7 août 1918 - Tué au cours d'un accident d'avion, aux commandes d'un Caudron C 23, à Abbaye-sous-Planey (Aube), le 13 août 1918 - Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, en date du 17 avril 1920 - Photo collection Christian Tollet que je remercie pour son aide - Sources : Pam (2 fiches) - Liste des brevets militaires - CCC de l'escadrille VB 114 - CCC de l'escadrille V 121 - Bailey-Cony - Fiche matricule conservée aux archives départementales de l'Eure-et-Loir - JORF - Dernière mise à jour : 2 novembre 2019.

* Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume du Ltt Paul Jacques Marie Joseph Philippe Feugères des Forts, en date du 17 avril 1920 : " Brillant officier et excellent pîlote, faisait l'admiration de tous. Désigné pour essayer un nouvel avion dans une école, n'en a pas moins participé à toutes les expéditions de son escadrille. A trouvé une mort glorieuse, le 13 août 1918, dans l'accomplissement de son devoir, qu'il exécutait avec la plus scrupuleuse conscience. A été cité."

 

Photo du Ltt Robert Roth

Ltt  Robert Pierre François Roth - Né à Saint-Dié (Vosges), le 29 janvier 1896 - Fils d'Auguste Martin Roth et de Marthe Grandemange - Domiciliés au 4, rue des Bégonias à Nancy (Meurthe-et-Moselle) - Profession avant guerre Marchand de bois - Classe 1916 - Recrutement de Nancy (Meurthe-et-Moselle) sous le matricule n° 964 - Engagé volontaire au titre du 3ème régiment de cuirassiers, le 30 janvier 1914 - Nommé Brigadier, le 9 février 1915 - Nommé Maréchal des Logis, le 4 juin 1915 - Citation à l'ordre du 3ème régiment de cuirassiers, en décembre 1915 - Nommé Sous-lieutenant à titre temporaire et affecté au 26ème régiment d'infanterie, le 14 mai 1916 - Croix de Guerre et citation à l'ordre du corps d'armée, en juillet 1916 - Citation à l'ordre de l'armée, en avril 1917 - Passé dans l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 10 octobre 1917 - Brevet de pilote militaire n° 11.421 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Ambérieu, le 9 février 1918 - Stage de perfectionnement "bombardement" à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de spécialisation "bombardement" à l'école d'aviation militaire du Crotoy, jusqu'au 20 avril 1918 - Pilote de l'escadrille VB 121 du 11 mai au 15 septembre 1918 - Nommé Lieutenant à titre temporaire, le 14 mai 1918 - Tué au cours d'un accident d'avion au retour d’une mission, à 23h10, le 15 septembre 1918 - Corps déposé à l'ambulance 3/65 de La Cheppe (Marne), le 15 septembre 1918 - Inhumé dans le cimetière de Blâmont (54) - Sources : Pam - MpF - CCC de l'escadrille VB 121 - Fiche Matricule du département de Meurthe-et-Moselle - JORF - Dernière mise à jour : 3 mars 2017.

 

Les avions

Voisin 8 canon baptisé "Juliette" et "Norman Price" de l'escadrille VR 121 en 1917 - Si un lecteur est capable d'identifier l'insigne personnel composé des lettre "S" et "V", qu'il veuille bien prendre contact avec l'auteur du site - Photo Provincial archives of Alberta (Canada).

Les avions

Face avant du Voisin 8 canon baptisé "Juliette" et "Norman Price" de l'escadrille VR 121 en 1917 - Remarquez la génératrice équipée d'une éolienne destinée à alimenter l'installation TSF et la batterie de projecteur fixée sous la carlingue - La chouette porte une bombe dans ses serres - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Provincial archives of Alberta (Canada).

 

Documents en rapport
avec l'escadrille 121

Qui peut m'aider ?

Souvenirs en rapport

Insigne d'observateur du Slt André Chaigneau - Détaché à l'escadrille SPAbi 2 d'août 1918 au 22 février 1919 - Observateur de l'escadrille V 119 du 22 février au 26 avril 1919 - Observateur de l'escadrille V 121 du 26 avril au 14 mai 1919 - Photo P. Chaigneau, son petit-fils que je remercie pour son aide.

 

Monuments commémoratifs
et tombes

Tombe du Ltt Jean Louis Fernand Ducruzel - Né le 12 octobre 1885 à Brouzils (Vendée) - Fils d'Ernest Louis Eugène Ducruzel et de Césarine Rose Bougot - Domiciliés au 4, rue La Fontaine à la Roche-sur-Yon (Vendée) - Profession avant service militaire Etudiant en droit - Classe 1905 - Recrutement d'Angers (Maine-et-Loire) sous le matricule n° 403 - Service militaire au 135ème régiment d'infanterie, à compter du 6 octobre 1906 - Affecté au 118ème régiment d'infanterie caserné à Quimper, le 5 décembre 1906 - Nommé Caporal, le 16 juillet 1907 - Fin de service militaire et envoi dans la disponibilité, le 25 septembre 1908 - Domicilié au 31, rue Nationale aux Sables-d'Olonne, à compter du 7 juillet 1911 - A accompli une période d'exercice au 135ème régiment d'infanterie du 31 août au 22 septembre 1911 - Domicilié au 6, rue Donizetti à Paris 16ème, à compter du 1er mars 1913 - A accompli une période d'exercice au 135ème régiment d'infanterie du 5 au 21 novembre 1913 - Domicilié au 2, rue Emile Duchanel à Paris 16ème, à compter du 23 juin 1914 - Profession avant guerre Ingénieur - Rappelé à l'activité par la mobilisation générale au 135ème régiment d'infanterie, le 4 août 1914 - Nommé Sergent, le 1er janvier 1915 - Citation à l'ordre de la 118ème brigade, en date du 20 mars 1915 - Nommé Adjudant, le 22 mars 1915 - Nommé Sous-lieutenant à titre définitif, le 5 janvier 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 16 mai 1917 - Brevet de pilote militaire n° 7313 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 3 juillet 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux, du 8 juillet au 15 octobre 1917 - Pilote du GDE du 15 octobre 1917 au 25 février 1918 - Pilote de l'escadrille V 121 (GB 7) du 25 février au 13 avril 1918 - Evacué sur l'hôpital 41 de Creil du 15 au 25 novembre 1917 - A bénéficié de 20 jours de convalescence à sa sortie de l'hôpital - Tué au cours d'un accident d'avion sur le terrain d'aviation de Cramailles (Aisne) dans la nuit du 12 au 13 avril 1918 - Son corps a été déposé à l'ambulance 3/69 d'Oulchy-le-Château (Aisne) - Le Brig Jean Lagoutte (mitrailleur), qui faisait équipage avec lui, a été blessé - Citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, en date du 11 mai 1918 - Chevalier de la Légion d'honneur et citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, en date du 8 juillet 1922 - Photo Mickael Lepage que je remercie pour son aide - Sources : Pam - Liste des brevets militaires - Fiche matricule du département du Maine-et-Loire - CCC de l'escadrille V 121 - JORF - MpF - dernière mise à jour : 5 décembre 2017.

* Citation à l'ordre de la 118ème brigade, en date du 20 mars 1915 : "A fait preuve d'énergie et d'entrain dans le commandement de sa demu-section soumise à un feu intense d'artillerie."

* Citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, du Slt Jean Louis Fernand Ducruzel, détaché du 335ème régiment d'infanterie, pilote à l'escadrille BR 131, en date du 11 mai 1918 : "Officier de la plus haute valeur et pilote de tout premier ordre. Exemple d'allant, de courage et d'esprit de devoir. A trouvé une mort glorieuse au cours du deuxième bombardement qu'il exécutait dans la nuit du 13 avril 1918, malgré des circonstances atmosphériques défavorables."

* Chevalier de la Légion d'honneur et citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, du Ltt Jean Louis Fernand Ducruzel, pilote à l'escadrille BR 131, en date du 8 juillet 1922 : "Officier de la plus haute valeur et pilote de tout premier ordre, exemple d'allant, de courage et d'esprit de devoir. A trouvé une mort glorieuse au cours du deuxième bombardement qu'il exécutait dans la nuit du 12 avril 1918, malgré les circonstances atmosphériques défavorables. A été cité. "

Monuments commémoratifs
et tombes

Ltt  Robert Pierre François Roth - Pilote de l'escadrille VB 121 du 11 mai au 15 septembre 1918 - Nommé Lieutenant à titre temporaire, le 14 mai 1918 - Tué au cours d'un accident d'avion au retour d’une mission, à 23h10, le 15 septembre 1918 - Corps déposé à l'ambulance 3/65 de La Cheppe (Marne), le 15 septembre 1918 - Inhumé dans le cimetière de Blâmont (54) - Photo Eric Mansuy que je remercie pour son aide.

 

Remerciements :

- M. Jean-Laurent Truc pour l'envoi des photos des entoilages de sa collection.
- M. Eric Mansuy pour l'envoi de la photo de la tombe du Ltt Robert Roth.
- M. Mickaël Lepage pour l'envoi des photos de la tombe du Ltt Ltt Jean Ducruzel.
- M. Eric Malvache pour l'envoi des archives d'Emile Lobbedey.
- M. P. Chaigneau pour l'envoi des archives d'André Chaigneau, son grand-père.
- M. Jean-Pierre Maréchal pour l'envoi des archives concernant Jean Picard, son grand-père.

Bibliographie :

- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920 - Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- L'aviation française 1914-1940, ses escadrilles, ses insignes - par le Commandant E Moreau-Bérillon - publié à compte d'auteur en 1970.
- Les insignes de l'Aéronautique Militaire Française jusqu'en 1918 de Philippe Bartlett - publié par les éditions Indo Editions en 2002.
- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Les "As" français de la Grande Guerre en deux tomes par Daniel Porret publié par le SHAA en 1983.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la Guerre.
- Site Internet "Traditions des escadrilles de l'Armée de l'Air" de Henri Guyot - Voir le lien
- Site Internet "Les Insignes de l'Armée de l'Air" de Jean-Jacques Leclercq - Voir le lien
- Site Internet "Mémoires des Hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien
- Site Internet " Pages 14-18 " de Joël Huret.

 

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Escadrille 120 Escadrille 122

 

 

pas de fiche > 1918

Cliquez sur l'image pour l'agrandir