Menu
Cliquez sur la barre titre pour revenir sur le menu.

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant corriger ou compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Marquages personnels des pilotes
de l'escadrille N 124 "La Fayette"

Détails des marquages personnels.
1 - une bande rouge - Sgt Robert Soubiran - Nieuport 17 - Peinture aluminium.
2 - l'étoile blanche du Texas - Sgt Clyde Basley - Nieuport 11 - camouflage 2 tons.
3 - un "V" inversé rouge - Sgt Walter Lowell - Nieuport 17 - peinture aluminium.
4 - inscription "RUM" en blanc - Sgt Laurence Rumsey - Nieuport 17 - camouflage 2 tons.
5 - 3 bandes horizontales rouges - Adj Raoul Lufbery - Nieuport 17 - peinture aluminium.
6 - un dé blanc avec un point - Sgt Charles Johnson - Nieuport 16 puis un Nieuport 17 - camouflage 2 tons.
7 - un "L" et un "R" blancs superposés - Sgt Raoul Lufbery - Nieuport 11 - camouflage 2 tons.
8 - une Svastika rouge - Slt Raoul Lufbery - Spad VII.
9 - un "T" rouge - Slt William Thaw - Nieuport 17 - Peinture aluminim
10 - inscription "BERT." en blanc - Sgt Bert Hall - Nieuport 16.
11 - un "T" rouge - Slt William Thaw - Spad VII.
12 - un "R" blanc - Caporal Kiffin Rockwell - Nieuport 11 - camouflage 2 tons.
13 - un "C" blanc - Sgt Elliot C. Cowdin - Nieuport 16 - camouflage 2 tons.
14 - un "P" blanc - Sgt Norman Prince - Nieuport 11 - camouflage 2 tons.
15 - un "X" blanc aplati - Sgt Didier Masson - Nieuport 11 - camouflage 2 tons.
16 - un pied blanc - Sgt James Mc Connell - Nieuport 11 - camouflage 2 tons.
17 - un carré blanc - Sgt Dudley Hill - Nieuport 11 - camouflage 2 tons.
18 - les lettres "V" et "P" rouges superposées - Sgt Paul Pavelka - Nieuport 11 - camouflage 3 tons.
19 - inscription "L.....Y ?" en rouge - Sgt Raoul Lufbery - Nieuport 16 - peinture aluminium.
20 - un papillon et 3 bandes horizontales rouges - Cne Georges Thénault - Spad VII - toile vernie.
21 - 3 bandes tricolores et les initiales "ECP" - Sgt Edwin C. Parsons - Nieuport 17 - peinture aluminium.
22 - une bande verticale blanche - Sgt Willis B. Haviland - Nieuport 17 - peinture aluminium.
23 - inscription "BAT" - Sgt Andrew Campbell - Nieuport 24bis - peinture aluminum.
24 - la lettre "H" blanche - Caporal Thomas Hewitt - Nieuport 24 - peinture aluminium.
25 - une bande rouge inclinée - Adj Walter Lowell - Spad VII - Toile naturelle.
26 - une bande tricolore inclinée - Sgt Edwin C. Parsons - Spad VII - Toile naturelle.

Si vous connaissez d'autres marquages individuels, je vous serais reconnaissant de bien vouloir m'en avertir.

Emblèmes collectifs de
l'escadrille N 124 "La Fayette"

Premier emblème collectif de l'escadrille N 124 "La Fayette", la tête d'indien Séminole dessinée par le soldat de 2ème classe Marie Suchet, mécanicien - Dessin d'après photo d'époque Albin Denis.

Second emblème collectif de l'escadrille N 124 "La Fayette", la tête de Sioux dessinée par le Sgt Harold Willis en février 1917 - Dessin d'après photo d'époque Albin Denis.

Entoilages de l'escadrille
N / SPA 124 "La Fayette"

Découpe de fuselage de la tête d'indien du Ltt Raoul Lufbéry visible au musée de l'Air et de l'espace au Bourget - Il correspond au premier emblème collectif de l'escadrille, le tête de chef Séminole - Photo Frédéric Domblides que je remercie pour son aide.

Découpe de la tête de Sioux peinte sur l'avion de Harold Buckley Willis visible au musée de Blérancourt - Il correspond au second emblème collectif de l'escadrille, le tête de chef Sioux - Photo Réunion des Musées Nationaux.

Insignes métalliques
de l'escadrille N / SPA 124

Insigne métallique en argent moulé de l'escadrille SPA 124 "La Fayette" - 1ère modèle - Fabriqué par Gardille - Fixation par épingle bascule et fermoir à tirette - Photo Jean-Jacques Leclercq que je remercie pour son aide.

Insigne métallique plus tardif en laiton de l'escadrille SPA 124 "La Fayette" - 2ème modèle - Sera repris par le 103rd Aero Squadron - Fabriqué par Gardille - Fixation par épingle bascule et fermoir à tirette - Photo extraite du livre de Philippe Bartlett que je recommande tout particulièrement.

Insignes métalliques des
unités détentrices de ses traditions

Insigne de la 7ème escadrille du 35ème RAM de Lyon-Bron pendant les années 1924 à 1932 - Photo Albin Denis.

Entoilage d'un Nieuport 29 ou d'un Gourdou-Lesseure LGL 32 de la 7ème escadrille du 35ème RAM de Lyon-Bron des années 1924 à 1932 - Les couleurs d'origine ont beaucoup souffert du temps passé - Le cercle et la base des plumes sont de couleur bleu et le fond vert clair - Photo prise pendant une exposition par "Guynemer" du forum "Histoire et Militaria 14-18" que je remercie pour son aide.

Insigne métallique à la Tête de Sioux - 3ème escadrille du GC II/5 commandée à l'époque par le Ltt Gneu - Epoque 1937-1938 - Cette unité volait sur Dewoitine D 500 et 501 - Elle était stationnée à Lyon-Bron jusqu'en mai 1937 puis Reims-Courcy - Insigne fabrication Augis - Photo collection Patrice Gout que je remercie pour son aide précieuse.

Insigne de la 3ème escadrille du GC II/5 - Epoque 1939-1940 - Fabrication Augis St Barthélémy - Photo Jean-Jacques Leclercq que je remercie pour son aide.

Insigne peint de la 1ère escadrille du GC II/5 "La Fayette" - Peut-être une fabrication Augis époque 1942-1944 peinte - A confirmer par une photo verso - Photo Albin Denis

Insigne de la 1ère escadrille du l'EC 2/4 "La Fayette" - Insigne fabrication A. Augis St Barthélémy Lyon pour la période de 1952 à 1970 - Dos lisse - Photo Albin Denis.

Insigne de la 1ère escadrille du l'EC 2/4 "La Fayette" - Insigne homologué au SHD section Air sous le numéro A 1105 en 1977 - Cet exemplaire date des années 80 - Définition héraldique de l'insigne : Tête de sioux de profil au naturel, coiffée et emplumée d’argent, de gueules, d’azur et de sable - Fabrication FAI - Dos lisse - Collection Olivier Baillon que je remercie pour son aide.

Symbolique

Lors de la création de l'escadrille en avril 1916, chaque pilote avait adopté une marque ou un emblème personnel. Ils correspondaient, soit à une lettre, souvent l'initiale de leur nom, soit un dessin, comme un dé, un pied, une étoile, une croix, un papillon ...

Il faudra attendre octobre 1916, lors de l'intégration de l'escadrille aux escadrilles de Cachy, pour que le Cne Georges Thénault, commandant l'escadrille américaine N 124, choisisse un emblème d'unité collectif, une tête d'indien Séminole. Il a été dessinée par le soldat Marie Suchet, mécanicien, en l'adaptant un dessin imprimé sur les boîtes de munitions de la marque "Savage Arms Manufactured Compagny".

Même après l'adoption de la tête d'indien, les marquages personnels continueront à être de vigueur, une manière d'identifier les hommes entre eux et de se démarquer des autres unités.

Tête d'indien imprimé sur les boîtes de munitions de la marque "Savage Arms Manufactured Compagny". Cette société assurait le ravitaillement en munitions des mitrailleuses Colt qui équipaient les unités de reconnaissance et de bombardement de l'aéronautique militaire française.

En février 1917, un second emblème collectif sera adopté. Il s'agit d'une tête de Sioux qui a été dessiné par le sergent pilote Harold Willis. Le 7 juillet 1917, l'escadrille N 124 "La Fayette" reçoit son drapeau brodé par 40 jeunes filles employées du ministère des finances de Washington. Il est remis officiellement par Mme William Gibbs Macadoo, épouse du secrétaire d'état au trésor.

 

Historique de l'escadrille 124 "La Fayette"

L’escadrille américaine N 124 :

Le 18 avril 1916, à l’instigation de deux américains, Norman Price et Frazer Curtiss, et à la suite de démarches effectuées auprès du gouvernement français et du colonel Bouttiaux du Ministère de la Guerre par M. Jarousse de Sillac, attaché au ministère des Affaires Etrangères, et par le docteur Edmond Gros, l’un des directeurs du Corps des Ambulances Américaines, l’escadrille américaine N 124 est officiellement formée sur le terrain de Luxeuil (70). C’est une escadrille de chasse dans laquelle sont affectés les pilotes de nationalité américaine engagés comme volontaires au service de la France.

Cette unité reçoit le numéro 124. Elle est placée sous les ordres du capitaine Georges Thénault qui commandait auparavant l’escadrille d’observation N 42. Elle rassemble les pilotes américains engagés au sein de la Légion Etrangère, étape obligatoire pour les militaires n’étant pas de français de naissance.

Pilotes américains affectés initialement à l’escadrille 124 :

Donné dans l’ordre grade / prénoms / nom / unité d’origine / temps de présence.

  • Slt William Thaw (N 42 et N 65) (18 avril 1916 au 18 février 1918)
  • Slt Kiffin Y. Rockwell (GDE) (18 avril au 23 septembre 1916)
  • Sgt W. Bert Hall (GDE) (18 avril au 1 er novembre 1916)
  • Sgt Norman Prince (VB 108 et VB 113) (18 avril au 15 octobre 1916)
  • Sgt Elliot C. Cowdin (N 65) (18 avril au 25 juin 1916)
  • Sgt Victor E. Chapman (GDE) (18 avril 1916 au 23 juin 1916)
  • Sgt James R. Mc Connell (GDE) (18 avril 1916 au 19 mars 1917)

Pilotes français affectés à l’escadrille 124 :

  • Cne Georges Thénault (C 42) (18 avril 1916 au 18 janvier 1918)
  • Ltt Alfred de Laage de Meux (18 avril 1916 au 23 mai 1917)

L’unité est affectée au GB 4, sous le commandement du Cne Maurice Happe. Elle sera particulièrement chargée de la protection des missions de bombardement effectuées par ce groupe très actif et qui subit de lourdes pertes.

Une semaine après la création de la 124, un bombardement allemand sur le terrain de Luxeuil va endeuiller les rangs. Le 26 avril, une bombe tombe à 5 mètres d’un groupe de soldats qui sortait d’une baraque. Six hommes sont touchés par des éclats. Le soldat Pierre Massé, grièvement blessé, décédera des suites de ses blessures en arrivant à l’hôpital.

Les 28 et 29 avril 1916, elle reçoit ses premiers 8 Nieuport XI. Entièrement équipée d’avions Nieuport, elle prend l’appellation d’escadrille américaine N 124.

Le 18 mai 1916, la N 124 remporte sa 1 ère victoire aérienne homologuée, en l’occurrence un LVG allemand abattu par le Sgt Kiffin Rockwell dans les environs de Thann (68). Ayant l’avantage de l’altitude, le pilote américain pique à mort et tire à bout portant sur l’équipage qu’il tue en une seule passe. Désemparé, l’avion ennemi perd une aile et s’écrase dans les lignes allemandes. Sa victoire est homologuée par un poste d’observation français de première ligne.

Le front de Verdun :

Le 21 mai 1916, l’escadrille quitte Luxeuil et s’installe sur le terrain de Béhonne, au Nord-Est de Bar-le-Duc. A partir de ce terrain, elle va être engagée dans la bataille de Verdun où ses pilotes participeront aux différentes phases de la bataille qui fait rage depuis le 21 février. L’unité, maintenant dotée de Nieuport XI et 16, se couvre de gloire et remporte 12 victoires homologuées dans les environs immédiats de Vaux, de Douaumont et du Vauquois. Malheureusement, elle perd son premier pilote tué au combat, le sergent Victor E. Chapman. Le 23 juin 1916, il est tué lors d’un combat aérien qui l’oppose à 5 adversaires au Nord de Douaumont (55), aux commandes d’un Nieuport 17.

Progressivement, pendant cette période, les effectifs en pilotes vont augmenter de 8 nouveaux pilotes.

Ce sont les :

  • Sgt G. Raoul Lufbery (VB 102) - (24 mai 1916 au 5 janvier 1918)
  • Sgt Clyde H. Balsley (CRP) (29 mai 1916 au 18 juin 1916)
  • Sgt Charles C. Johnson (29 mai 1916 au 31 octobre 1917)
  • Sgt Laurence Rumsey (4 juin 1916 au 18 février 1918)
  • Sgt Dudley L. Hill (9 juin 1916 au 8 février 1918)
  • Sgt Didier Masson (N 68) - (19 juin 1916 au 8 octobre 1917)
  • Sgt Paul Pavelka (11 août 1916 au 24 janvier 1917)
  • Sgt Robert L. Rockwell (17 septembre 1916 au 18 février 1917)

Le front d’Alsace et la protection des missions du GB 4 :

Le 14 septembre 1916, la N 124 revient sur Luxeuil car il est devenu plus que nécessaire de couvrir les missions de bombardement du GB 4. Le 23 septembre 1916, lors d’une mission de chasse libre, le Sgt Kiffin Y. Rockwell attaque un biplace dans les environs de Roderen, au Sud de Thann (68). Comme il en a l’habitude, il pique vers son adversaire qu’il veut mitrailler à bout portant. Cette fois, c’est le mitrailleur allemand qui a le dernier mot et tue net notre pilote d’une balle explosive en pleine poitrine. Son Nieuport 17, laissé à lui-même, se disloque, perd une aile et s’écrase dans un champ de fleurs. Il est le second pilote tué au combat.

Le 12 octobre, le GB 4 met en œuvre un très important raid de bombardement contre les usines d’armement Mauser de Oberndorff (RFA). Les moyens aériens suivants sont engagés : 10 Maurice Farman MF 11 de la MF 29 - 10 Farman F 42 de la MF 123 - 8 Breguet Michelin BM IV et V de la BM 120 - 4 Nieuport 17 de la N 124 - 3 Nieuport 17 de la N 68 - 2 Nieuport 17 de la N 75 – 15 Sopwith 1 ½ de l’aviation britannique. Il faut ajouter à ce total les Caudron G 4 de la C 61 qui assurent une mission de diversion pour attirer la chasse ennemie.

Les 4 Nieuport 17 de la N 124 sont pilotés par le Ltt Alfred de Laage de Meux et les Adjudants Raoul Lufbery, Norman Prince, Didier Masson. Ils sont chargés d’assurer la couverture des bombardiers, en compagnie des chasseurs des escadrilles N 68 et N 75. Pendant le vol de retour, l’aviation allemande attaque de tous côtés et va abattre ou forcer à atterrir en zone adevrse 4 BM IV de la BM 120 et 2 F 42 de la MF 123. La nuit qui tombe va interrompre la mission de protection. Les chasseurs sont contraints de se poser à Corcieux (88).

L’Adj Norman Prince atterrit dans la pénombre. Malheureusement, le train d’atterrissage de son avion accroche des lignes téléphoniques et se disloque. Ejecté, il est très grièvement blessé d'une commotion cérébrale et de la fracture des deux jambes. Evacué sur l'hôpital de Gérardmer (88), il décède des suites de ses blessures, sans avoir repris connaissance, le 15 octobre 1916.

Front de la Somme  :

Le 23 octobre 1916, l’escadrille s’installe sur le terrain de Cachy (80). La bataille qui a eu lieu dans la région, à partir du 1 er juillet, est maintenant terminée. L’escadrille est intégrée au Groupe de Combat n° 13 qui a été constitué le 1 er novembre 1916. Ce groupe, sous les ordres du Cdt Féquant, est constitué des escadrilles N 65, N 67, N 124, N 112.

Au sein de ce groupe, elle va être engagée sur le front des VIème armée et Xème armée. Toutefois, la météo dans la région est vraiment très mauvaise pendant cette période. Les pluies continuelles transforment le terrain en pataugeoire, la brume est permanente et l’activité aérienne est extrêmement réduite.

Les premiers SPAD VII arrivent quand l’escadrille est stationnée à Cachy. Ultra rapide pour l’époque avec ses 200 km/h et son moteur Hispano-Suiza de 140 ch, c’est un avion qui surclasse nettement les appareils que les allemands que lui opposer. Ces avions sont affectés en priorité aux officiers et aux pilotes ayant une solide expérience.

Deux contingents de pilotes américains arrivent pendant le séjour à Cachy et viennent combler en partie les pertes et les départs.

Donné dans l’ordre : grade / prénoms / nom / unité d’origine / temps de présence.

Ce sont à la fin 1916 :

    • Sgt Robert Soubiran (22 octobre 1916 au 18 février 1918)
    • Sgt Frederick H. Prince (22 octobre 1916 au 15 février 1917)
    • Sgt Willis B. Haviland (22 octobre 1916 au 18 septembre 1917)
    • Sgt Ronald W. Hoskier (11 décembre 1916 au 23 avril 1917)

C’est lors du séjour à Cachy, en octobre 1917, que le premier insigne collectif de l’unité va être adopté par le Cne Georges Thénault. Il s’agit d’une tête d’indien qui sera peinte par le soldat Dominique Suchet, conducteur et appartenant à l’escadrille.

Escadrille N 124 "des volontaires" :

Le fait de mettre en ligne une escadrille constituée de pilotes américains sur le front de l’Ouest, alors que les Etats-Unis ne sont pas en guerre contre l’Allemagne, mettait en porte-à-faux le gouvernement américain. Le 13 novembre 1916, le Ministère de la Guerre débaptise l’escadrille pour la renommer "Escadrille des volontaires". Il s’agit alors de contrer une campagne de propagande allemande aux Etats-Unis. L’effet sur les hommes va être très négatif.

Escadrille N 124 "La Fayette" :

Sous l’impulsion du docteur Gros, chef de corps des ambulances américaines, la 124 est rebaptisée, le 6 décembre 1916. Elle devient l’escadrille N 124 "La Fayette". Cette fois, le nom de baptême fait l’unanimité parmi les personnels. C’est sous ce nom que l’unité demeurera célèbre à tout jamais.

Dans la Somme, le froid et la neige ont succédé à la période de pluie et de brume. Le 27 décembre 1916, l'Adj Raoul Lufbery remporte sa 5ème victoire aérienne homologuée au Sud-Est de Chaulnes. Le 27 janvier 1917, l'escadrille fait mouvement et s'installe sur le terrain de Ravenel (60). En raison des températures glaciales, l'activité aérienne est presque nulle.

Au fil des mois qui passent, des nouveaux pilotes viennent grossir les effectifs. Il s'agit de :

En janvier / février 1917 :

    • Caporal Edmond C. Genet (19 janvier au 16 avril 1917)
    • Sgt Edwin C. Parsons (25 janvier 1917 au 26 février 1918)
    • Sgt Stephen Bigelow (28 février au 11 septembre 1917)

En début mars 1917 :

    • Sgt Walter Lowell (1er mars au 24 octobre 1917)
    • Sgt Edward F. Hinkle (1er mars au 12 juin 1917)
    • Sgt Harold B. Willis (1er mars au 18 août 1917)

Les beaux jours qui reviennent coincident avec le repli statégique des Allemands derrière la ligne Hindenburg. L'activité aérienne s'en trouve dopée. La N 124, comme toutes les escadrilles stationnées face à cet immense dispositif défensif, va participer à la protection des missions de reconnaissance visant à le reconnaître. Il s'agit, pour le Haut commandement français, de recencer les unités que l'ennemi garde en réserve derrière ces lignes de défense. Le 19 mars 1917, le Sgt James R. Mac Connell tombe au cours d'une de ces missions. Il est abattu, aux commandes de son Nieuport 17, dans les environs de Flavy-le-Martel (02).

Les Allemands s'étant repliés très en arrière de leurs positions initiales, le GC 13 n'est plus en mesure d'effectuer correctement ses missions. Il fait donc mouvement sur le terrain d'Eppeville, dans la banlieue de Ham (80).

Arrivée de trois nouveaux pilotes :

  • Sgt Kenneth Marr (29 mars 1917 - 18 février 1918)
  • Sgt Willliam E. Dugan (30 mars 1917 - 18 février 1918)
  • Sgt Thomas M. Hewitt (30 mars 1917 - 17 septembre 1917)

Plusieurs pilotes vont perdre la vie à cette époque. D'abord le Sgt Edmond Genet qui est tué par un éclat de DCA aux commandes de son Nieuport 17 qui s'écrase dans les lignes françaises près de Clastres (02), le 16 avril 1917. Quelques jours plus tard, le 23, c'est au tour du Sgt Ronald Hoskier et du soldat Jean Dressey d'être tués au cours d'un combat contre 3 avions du Jasta 20. Leur Morane Saulnier P s'écrase sur la côte 62 à l'Est de Grugies (02). Et finalement, le 23 mai où le Ltt Alfred de Laage de Meux se tue aux commandes de son Spad VII tombé en perte de vitesse sur le terrain d'Eppeville (80). Quatre victoires homologuées sont remportées par les pilotes de la 124 pendant cette période.

A partir du 16 avril 1917, sur le front des Vème armée du Général Mazel et Xème armée du Général Duchêne, le GC 13 est engagé dans les actions offensives sur le Chemin des Dames. Elles sont prématurément stoppées en raison des forces allemandes en présence qui ont été considérablement renforcées par des effectifs retirés du front russe.

Deux nouveaux pilotes arrivent :

  • Sgt Andrew C. Campbell (15 avril 1917 - 1er octobre 1917)
  • Ltt Gilbert Arnoux-de-Maison-Rouge (28 mai 1917 - 6 octobre 1917)

Le Ltt Arnoux-de-Maison-Rouge va prendre la fonction d'adjoint au commandant d'escadrille, en remplacement du Ltt de Laage de meux, tué le 23 mai 1917. Quittant le terrain d'Eppeville, il est temps de faire un bilan. La 124 a livré 70 combats aériens, abattu 7 avions allemands et perdu 3 pilotes.

Le 3 juin 1917, l'escadrille N 124 "La Fayette" fait mouvement, avec le GC 13, sur le terrain de Chaudun, entre Villers-Cotterets et Soissons. Cette région, tenue par la VIème armée, a en charge le front très agité du Chemin des Dames.

Plusieurs nouveaux pilotes viennent accroitre les rangs :

  • Sgt Ray C. Bridgman (1er mai 1917 - 18 février 1918)
  • Sgt Charles H. Dolan (12 mai 1917 - 18 février 1918)
  • Caporal Ray C. Drexel (10 mai - 15 juin 1917)
  • Sgt Henry S. Jones (12 mai 1917 - 18 février 1918)
  • Sgt James Norman Hall (16 juin - 18 février 1918)
  • Sgt Douglas Mac Monagle (16 juin - 24 septembre 1917)
  • Sgt David McKelvy Peterson (16 juin 1917 - 18 février 1918)
  • Caporal James R. Doolittle (2 juillet au 17 juillet 1917)
  • Sgt Christopher W. Ford (8 novembre 1917 - 18 février 1918)

Dix jours après son arrivée, le Sgt James N. Hall attaque seul sept avions allemands au-dessus du Chemin des Dames. Touché d'une balle en pleine poitrine, il perds connaissance. Son avion s'écrase dans le ravin d'Oisel. Il échappe par miracle à la mort et reprendra, après 5 mois de convalescence, sa place en escadrille.

Le 7 juillet 1917, l'escadrille N 124 "La Fayette" reçoit son drapeau des mains du Commandant de Peuty, directeur de l'aviation, en présence de toutes les escadrilles françaises présentes dans le secteur. Il a été brodé par des jeunes femmes employées du ministère des finances de Washington et remis officiellement par Mme William Gibbs Macadoo, épouse du secrétaire d'état au trésor au Cdt de Peuty.

A cette époque, un afflux massif de pilotes américains vient grossir les rangs de l'aéronautique militaire française. Ne pouvant affecter tous ces personnels à la seule N 124, l'Etat-Major décide de les répartir dans les différentes unités. Après la fin de la guerre, ils seront désignés comme appartenant au "Corps La Fayette".

La bataille de Flandres :

Le 17 juillet 1917, le GC 13 quitte le terrain de Chaudun pour s'installer sur celui de Saint-Pol-sur-Mer, près de Dunkerque. Lors du transfert entre ces deux terrains, l'un des pilotes, le Sgt James Doolittle est blessé lors d'un combat aérien contre deux avions ennemis. Le GC 13 est mis à la disposition de la 1ère armée du Général Fayolle pour aider l'offensive britannique qui se prépare. Les escadrilles travaillant sur ce front vont être chargées d'attaquer et de paralyser l'aviation allemande directement sur ses terrains d'aviation. Ayant débutée le 31 juillet, l'offensive ne donne pas les résultats escomptés et doit être arrêtée, le 9 août.

L'offensive française sur Verdun :

La présence du GC 13 n'étant plus nécessaire sur le front des Flandres, elle reçoit l'ordre de faire mouvement vers le terrain de Senart, au Sud de la forêt d'Argonne, le 14 août 1917. Elle recoit sa première citation à l'ordre de l'armée, le 15 août 1917 - En voici le texte : Ordre du GQG n° 17.946 du 15 août 1917 - Escadrille n° 124 "La Fayette" : "Escadrille composée de volontaires américains venus se battre pour la France avec le plus pur esprit de sacrifice. À mené sans cesse, sous le commandement du capitaine Thénault, qui l'a formée, une lutte ardente contre nos ennemis. Dans des combats très durs, et au prix de pertes graves, qui loin de l'affaiblir exaltaient son moral, a abattu 28 avions ennemis. A excité l'admiration profonde des chefs qui l'ont eue sous leurs ordres et des escadrilles françaises qui, combattant à ses côtés, ont voulu rivaliser avec elle."

Sur le front de Verdun, elle est mise à la disposition de la IIème armée du Général Guillaumat. Elle prend part à l'offensive française qui permet de réoccuper les positions perdues au printemps 1916 sur Samogneux, le Mort-Homme, Forges, Bethincourt et la côte 304. Les pilotes sont chargés de protéger les missions de bombardement contre les terrains d'aviation allemands, ainsi que les missions de reconnaissances photographiques. C'est au cours de ces missions, que le Sgt Harold Willis est blessé en combat et est fait prisonnier dans les environs de Consenvoye (55), le 18 aout 1917 et que le Sgt Douglas MacMonagle est tué d'une balle dans la tête dans les environs de Thiaucourt, le 24 septembre 1917.

Pendant le mois de septembre, les combats font rage. Le terrain de Senart est fréquemment bombardé de nuit par les bombardiers allemands. Plusieurs appareils de la 124 sont détruits. Au cours de cette période sur Verdun, la N 124 livre 150 combats aériens, remporte 5 victoires homologuées et perd 3 pilotes.

Front de l'Aisne :

Le 30 septembre 1917, le GC 13 fait mouvement sur le terrain de Chaudun-Maisonneuve où il est mis à la disposition de la VIème armée du Général Mangin. Les escadrilles participent à une offensive avec des objectifs limités qui se termine par la prise du fort de la Malmaison et de l'ensemble de la position du Chemin des Dames. Le Ltt Gilbert Arnoux-de-Maison-Rouge, muté à la SPA 78, est tué au combat. Le Ltt Louis Verdier-Fauvety, déjà cité 3 fois à l'ordre de l'armée quand il était à la N 65, le remplace dans les fonctions d'adjoint au commandant d'escadrille. Cet officier sera tué l'année suivante alors qu'il assurait le commandement de l'escadrille SPA 65.

Pendant la phase préparatoire à l'offenvise, les Spad VII et Nieuport 23 du "La Fayette" reçoivent pour mission d'interdire aux appareils ennemis le survol des lignes. C'est au cours d'une de ces missions sur la Malmaison que le Sgt Andrew Campbell est tué, le 1er octobre 1917. Raoul Lufbery continue ses exploits et remporte 6 victoires (2 H - 4 NH). Plusieurs pilotes se spécialisent dans l'attaque et la destruction des Drachen.

En octobre 1917, l'escadrille N 124 "La Fayette" reçoit son 38ème pilote alors qu'elle est encore une unité française. Il s'agit du Sgt Christopher W. Ford (8 novembre 1917 - 18 février 1918).

La Champagne :

Le 10 décembre 1917, le GC 13 fait mouvement sur le terrain de la Noblette. Il est mis à la disposition de la IVème armée du Général Gouraud.

Escadrille SPA 124 "La Fayette" :

En décembre 1917, l'escadrille entièrement équipé d'avions SPAD devient la SPA 124. Elle passe sous commandement américain. Rayé des contrôles de l'armée française, les pilotes américains ne recevront la notification de leur mutation qu'en février 1918. Ils continueront à servir sous l'uniforme français à titre civil en attendant que leur situation soit résolue. Il faut dire que l'escadrille appartient toujours au GC 13 et que les combats ne sont pas terminés. Placée sous les ordres du Cne William Thaw, l'escadrille SPA 124 "La Fayette" devient le 103rd Aero Squadron. Elle conserve provisoirment ses mécaniciens, ses avions et son matériel français. La SPA 124 "La Fayette" cesse d'exister en tant qu'escadrille française.

 

L'historique du 103rd Aero Squadron, n'entrant pas dans le cadre de ce site, sera étudié ultérieurement.

 

Unités détentrices des traditions
de l'escadrille 124 "La Fayette"

 

Insignes métalliques des
unités détentrices de ses traditions

Insigne de la 1ère escadrille du l'EC 2/4 "La Fayette" - Insigne homologué au SHD section Air sous le numéro A 1105 en 1977 - Cet exemplaire date des années 1990-2000 - Sans marque de fabricant - Dos lisse - Photo Ebay France.

Insigne de la 1ère escadrille du l'EC 2/4 "La Fayette" - Cet exemplaire date des années 2000 - Fabrication J. Balme Saumur - Dos lisse - Collection Olivier Baillon que je remercie pour son aide.

 

Insignes métalliques des unités
détentrices de ses traditions

Insigne de la 4ème escadre de chasse valable pour la période allant du 1er mai au 31 octobre 1944. Entièrement équipée de P-47D Thunderbolt, elle était composée de 3 groupes de chasse à 2 escadrilles, à savoir le GC I/4 "Navarre" (escadrilles héritières des traditions des escadrilles SPA 95 et SPA 153 de la Grande Guerre) - GC II/3 "Dauphiné (SPA 37 / SPA 81) - GC II/5 La Fayette (SPA 124 / SPA 167) - Insigne conservé par Christian Barbier , fils du Cdt Bernard Barbier - Photo Jean-Jacques Leclercq que je remercie pour son aide.

Insigne métallique de la 4ème escadre de chasse - Epoque 1944-1946 - Photo Albin Denis.

Insigne métallique de la 4ème escadre de chasse - Epoque 1946-1948 à Friedrichshaffen - Photo Albin Denis.

Insigne métallique de l'escadron de chasse 2/4 "La Fayette" de Luxeuil - Insigne homologué au SHD section Air sous le numéro A 1061 en 1976 - Définition héraldique de l'insigne : Ecu ancien coupé de gueules à une cigogne passant au naturel, le vol haut et de sinople à une tête de sioux posée de profil également au naturel, coiffée et emplumée d’argent, de gueules, d’azur et de sable - Photo Albin Denis.

Insignes métalliques des unités
détentrices de ses traditions

Insigne métallique de l'escadron de chasse 2/4 "La Fayette" de Luxeuil - Insigne homologué au SHD section Air sous le numéro A 1236 en 1991 - Définition héraldique de l'insigne : Ecu tiercé en pairle renversé, au 1 de sable à un diable de gueules chevauchant un balai d’or, au 2 du second émail à une cigogne au naturel, le vol haut, au 3 de sinople à une tête de chef indien également au naturel - Photo Albin Denis.

Insigne métallique de l'escadron de chasse 2/4 "La Fayette" de Luxeuil jusqu'au 31 août 2011 et Istres à partir du 31 août 2011 jusqu'à aujourd'hui - Insigne homologué au SHD section Air sous le numéro A 1356 en 2006 - Définition héraldique de l'insigne : Ecu moderne de gueules à bandes d'or, bordé de vair, le chef de sable chargé des capitales "La Fayette" également d'or - Photo Albin Denis.

 

Fanion en rapport avec les traditions
de l'escadrille N 124 "La Fayette"

Fanion actuel de la 1ère escadrille de l'escadron de chasse 2/4 "La Fayette" - Il a été fabriqué par la société Proton-Capuillery de Lyon (69) en octobre 2011 - Photos Jean-François Bouvier que je remercie pour son aide.

 

Appelations successives

Principaux terrains utilisés par
l'escadrille N 124 "La Fayette"

Lieux de stationnements

Carte des différents stationnements

 

Batailles et missions importantes
de l'escadrille 124 "La Fayette"

Décorations

Citations de l'escadrille 124

Ordre du GQG n° 17.946 du 15 août 1917 - Escadrille n° 124 "La Fayette" :
"Escadrille composée de volontaires américains venus se battre pour la France avec le plus pur esprit de sacrifice. À mené sans cesse, sous le commandement du capitaine Thénault, qui l'a formée, une lutte ardente contre nos ennemis. Dans des combats très durs, et au prix de pertes graves, qui loin de l'affaiblir exaltaient son moral, a abattu 28 avions ennemis. A excité l'admiration profonde des chefs qui l'ont eue sous leurs ordres et des escadrilles françaises qui, combattant à ses côtés, ont voulu rivaliser avec elle."

Ordre du GQG n° 10.085 du 22 octobre 1918 - Escadrille américaine "La Fayette" :
"Brillante unité commandée par le Major Thaw qui s'est montrée au cours des opérations dans les Flandres, digne de son glorieux passé. Sans se laisser arrêter par des pertes atteignant le tiers de son effectif, a assuré dans un secteur difficile une sécurité parfaite à nos avions de corps d'armée un service de reconnaissance à haute et basse altitude des plus complets et la destruction tant près de nos lignes qu'à grande distance chez l'ennemi, d'un très grand nombre d'avions et de ballons captifs allemands."

Liste des pilotes

Commandants

Rattachements de l'escadrille 124 "La Fayette"

Avions Utilisés

Relevés quantitatifs et
numéros avions connus

Données du SHD de Vincennes - Archives photos Willis de Haviland

 

Escadrille N 124 "La Fayette"

Morts : en rouge / Blessés et indemnes : en jaune

103rd Aero Squadron

Morts : en rouge / Blessés et indemnes : en jaune

 

 

 

 

 

Les pilotes de l'escadrille N 124 "La Fayette"

Tableau présentant l'intégralité des pilotes de l'escadrille N 124 / SPA 124 "La Fayette".

 

 

 

 

Photos de groupe

Les pilotes de l'escadrille américaine N 124 posent devant un Nieuport 11 sur le terrain de Luxeuil en mars 1916 - De gauche à droite : Sgt Victor Chapman - Sgt Elliot Cowdin - Sgt Bert Hall - Slt William Thaw - Ltt Alfred de Laage de Meux - Sgt Norman Prince - Sgt James Mc Connell - Sgt Kiffin Rockwell - Cne Georges Thénault - Photo Library of Congress.

Les pilotes de l'escadrille américaine N 124 posent sur le terrain de Luxeuil en mai 1916 - De gauche à droite : Sgt Victor Chapman - Sgt Elliot Cowdin - Sgt Bert Hall - Slt William Thaw - Cne Georges Thénault, commandant l'escadrille - Ltt Alfred de Laage de Meux - Sgt Norman Price - Sgt Kiffin Rockwell - Sgt James M.Connell - Photo SHD section Air du château de Vincennes.

De gauche à droite : Sgt James R. Mc Connell (+ le 19 mars 1917) - Slt Kiffin Y. Rockwell (+ 23 juin 1916) - Cne Georges Thénault - Sgt Norman Prince (+ 12 octobre 1916) - Sgt Victor E. Chapman (+ 23 juin 1916) - Les 4 pilotes américains ont tous été tués au combat ou par accident - Photo extraite du livre "The Story of the Lafayette Escadrille" - Editeur Small, Maynard & Co de Boston en 1921.

Les pilotes de l'escadrille N 124 "La Fayette" posent sur le terrain de Chaudun en juillet 1917 - Debouts de Gauche à droite : Adj Robert Soubiran - Sgt Andrew Courtney Campbell - Ltt Edwin Parsons - Sgt Ray Bridgeman - Sgt William Dugan - Sgt Douglas MacDonagle - Adj Walter Lowell - Sgt Harold Willis - Sgt Henry S. Jones - Sgt David M. Peterson - Ltt Louis Verdier-Fauvety - Assis : Adj Dudley Hill - Adj Didier Masson avec Soda - Ltt William Thaw avec Whiskey - Cne Georges Thénault - Ltt Raoul Lufbery - Adj Charles Johnson - Sgt Stephen Bigelow - Sgt Kiffin Y. Rockwell - Photo SHD section Air du château de Vincennes.

 

Les hommes

Major Gervais Raoul Victor Lufbery - Né le 21 mars 1885 à Clermond-Ferrand - Fils de William Lufbéry et d'Anne Vessière - Avant guerre mécanicien - Engagé pour la durée de la guerre, au 1er groupe d'aviation, le 25 août 1914 - Mécanicien de l'escadrille VB 102 - Brevet de pilote militaire n° 1286 en date du 29 juillet 1915 - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" - Pilote du 94th Aero Squadron - Tué au combat, à Maron (54), le 19 mai 1918 - 17 victoires homologuées et 15 non homologuées - Légion d'Honneur - Médaille militaire, le 12 juin 1917 - Croix de guerre 14-18 à 10 palmes - Repose au Mémorial à la gloire de l'escadrille "La Fayette" au parc de Villeuneuve à Marne-la-Coquette - Photo SHD section Air du château de Vincennes via Alain Vezin que je remercie pour son aide.

Adjudant Raoul Lufbéry de l'escadrille 124 : "Pilote courageux et adroit. A abattu son 5ème avion, le 12 octobre au cours d'une mission importante."

Par ordre général n° 87 du 15 mai 1917, le général Franchet d'Esperey, commandant le GAN, cite à l'ordre de l'armée : Adjudant Raoul Lufbery de l'escadrille N 124 : "Pilote de l'escadrille "La Fayette", adroit et intrépide, véritable modèle pour tous ses camarades. Le 8 avril, a obligé un avion ennemi à atterrir. A abattu le 13 avril 1917, son 8ème appareil ennemi et le 24 avril, son 9ème."

Sous-Lieutenant Raoul Lufbery - pilote de l'escadrille N 124 : "Pilote de chasse qui a livré en 2 semaines 16 combats au cours desquels il a touché et fait tomber désemparés 6 avions ennemis et en a abattu un autre, le 4 septembre 1917 (11ème victoire). A eu son appareil 5 fois atteint gravement dans ces combats."

Sous-Lieutenant Raoul Lufbery - pilote de l'escadrille N 124 : "Merveilleux pilote de chasse. Le 28 septembre 1917, a attaqué deux avions ennemis, en a abattu un (12ème avion) et contraint l'autre à atterrir désemparé dans ses lignes. Le 16 octobre, a abattu un biplace en flammes en arrière des lignes ennemies; a reçu, au cours du combat, deux balles dans son moteur (13ème avion)."

Sous-Lieutenant Raoul Lufbery - pilote de l'escadrille N 124 : "Pilote remarquable, le plus bel exemple de bravoure, d'énergie et d'audace. le 24 octobre 1917, alors que l'ennemi battu la veille, essayait de réager, a fourni un splendide effort, livrant au cours de 3 vols successifs, 7 combats rapprochés dans lesquels il a abattu son 14ème adversaire et fait tomber désemparés 5 autres avions allemands."

Sous-Lieutenant Raoul Lufbery - pilote de l'escadrille SPA 124 :
"Pilote animé d'une implacable volonté de dominer l'adversaire. Toujours dans les airs, pour saisir la moindre occasion; remarquable par son adresse et son endurance. A abattu, le 2 décembre 1917, son 15ème et son 16ème avions ennemis."

Slt William Thaw - Né le 10 août 1893 - Fils de Benjamin Thaw et de Elma Dejas - Engagé volontaire au 2ème régiment de la Légion Etrangère, le 24 août 1914 - Brevet de pilote militaire n° 712 obtenu à l'école d'aviation de Buc, le 15 mars 1915 - Pilote de l'escadrille N 42 du 25 mars 1915 au 25 janvier 1916 - Pilote de l'escadrille N 65 - Pilote de l'escadrille américaine N 124 et N 124 "La Fayette" du 18 avril 1916 au 18 février 1918 - Commandant de l'escadrille SPA 124 "La Fayette" du 1er janvier 1918 au 18 février 1918 - Commandant du 103rd Aero Squadron - Il termine la guerre avec 5 victoires homologuées - il est décédé d'une pneumonie à Pittsburg, le 22 avril 1934 - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

Slt Norman Prince - Né le 31 août 1887 à Prides Crossing (USA) - Fils de Frédéric Prince et de Abbie Norman - Profession avant guerre Aviateur - Entré en service actif comme engagé volontaire, le 5 mars 1915 - Brevet de pilote militaire n° 884 obtenu à l'école d'aviation de Pau, le 1er mai 1915 - Pilote de l'escadrille VB 103 - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 18 avril au 15 octobre 1916 - 4 victoires homologuées et une victoire non homologuées remportées au sein de cette escadrille - Grièvement blessé au cours d'un accident aérien, aux commandes d'un Nieuport 17, dans les environs de Gérardmer (88) - Décédé des suites de ses blessures, le 15 octobre 1916 - Une citation à l'ordre de l'aéronautique, le 5 août 1915 - Croix de guerre 14-18 - Photo SHD du château de Vincennes.

Adj Norman Prince - pilote à l’escadrille N 124 : "En escadrille depuis dix-neuf mois, s’est signalé par une bravoure et un dévouement hors de pair dans l’exécution de nombreuses expéditions de bombardement et de chasse. A été très grièvement blessé, le 12 octobre 1916, après avoir abattu un avion allemand. Déjà médaillé militaire."

Adj Weston Bert Hall - né le 7 novembre 1885 à Higginsville (USA) - Profession avant guerre Ingénieur mécanicien - Engagé volontaire pour le durée de la guerre au 2ème régiment de la Légion Etrangère, le 24 août 1914 - Brevet de pilote militaire n° 1374 à l'école d'aviation de Buc, le 19 août 1915 - Pilote de l'escadrille MS 38 du 29 août au 20 novembre 1915 - Pilote de l'escadrille américaine N 124 du 18 avril au 1er novembre 1916 - 3 victoires homologuées à la N 124 - Pilote de l'escadrille N 103 à partir du 16 novembre au 14 décembre 1916 - Une victoire homologuée à la N 103 - Mission française en Roumanie - Médaille Militaire - Croix de Guerre - 4 victoires homologuées - Photo SHD du château de Vincennes.

Adj Willis B. de Haviland - né le 10 mars 1890 à St Paul (USA) - Fils de Willis de Haviland et de Grace Ling - Profession avant guerre Ingénieur électricien - Engagé au 1er régiment de la Légion Etrangère, le 29 janvier 1916 - Passé elève pilote à la même date - Brevet de pilote n° 3490 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 20 mai 1916 - Stage du tir aérien à Cazaux - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Buc - Stage de Haute Voltige à l'école d'aviation militare de Pau - Pilote de l'escadrille américaine N 124 et N 124 "La Fayette" du 22 octobre 1916 au 16 septembre 1917 - Commandant du US Naval Air Station de Porto Corsini (Italie) - Croix de Guerre 14-18 - Une citation à l'ordre de l'armée, le 27 avril 1917 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Adj Didier Masson - Né le 23 février 1886 à Los Angeles (USA) - Fils de Jules Pierre François masson et de Sarah Augustine Caroline Léontine Chantrier - Engagé au 129ème régiment d'infanterie, le 29 février 1904 - Profession avant guerre aviateur - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 1er octobre 1914 - Brevet de pilote militaire n° 919 en date du 10 mai 1915 - Pilote de l'escadrille C 18 du 22 mai au 20 septembre 1915 - Pilote de l'escadrille N 68 du 20 septembre 1915 au 8 avril 1916 - Stage de 2 mois à l'école du tir aérien de Cazaux comme moniteur de sport - Pilote de l'escadrille américaine N 124 / N 124 "La Fayette" du 18 juin au 8 octobre 1917 - Croix de guerre 14-18 - Médaille Militaire en octobre 1916 - une citation à l'ordre de l'armée en octobre 1916 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Sgt Paul Pavelka - Né le 26 octobre 1890 à New-York (USA) - Profession avant guerre marin - Engagé au 1er régiment de la Légion Etrangère, le 17 novembre 1914 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 3 décembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2756 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 23 février 1916 - Stage du tir aérien à Cazaux - Stage de Haute voltige à l'école d'aviation militaire de Pau - Pilote de l'escadrille américaine N 124 du 11 août 1916 au 24 janvier 1917 - Décédé des suites d'un accident de cheval en Salonique, le 12 novembre 1917 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Sgt Harold B. Willis - Né le 9 février 1890 à Boston (USA) - Fils de John Willis et de Myrtie Gale - Profession avant guerre architecte - Engagé au 1er régiment de la Légion Etrangère, au titre l'élève pilote, le 26 juin 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4802 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 20 octobre 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation d'Avord - Stage du tir aérien à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de Haute Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 1er mars au 18 août 1917 - Fait prisonnier dans les environs de Consenvoye (55), aux commandes du Spad VII n° 1615, le 18 août 1917 - Evadé le 13 octobre 1918 - Croix de Guerre 14-18 - Une citation à l'ordre de la division, le 5 octobre - Collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

Sgt Andrew C. Campbell et le Sgt Kennet Marr pose à côté d'un SPAD VII de leur unité - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.
*Sgt Andrew C. Campbell - Né le 19 novembre 1891 à Chicago (USA) - Engagé comme élève pilote au 1er régiment de Légion Etrangère, le 22 juillet 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4961 obtenu à l'école d'aviation militaire de Juvisy, le 23 novembre 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage du tir aérien à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de Haute école à l'école d'aviation militaire de Pau - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 15 avril 1917 au 1er octobre 1917 - Tué en combat aérien, aux commandes du Spad VII n° 4245, dans les environs de la Malmaison (02), le 1er octobre 1917.
* Sgt Kennet Marr - Né le 10 juin 1885 à Oakland (USA) - Fils de Archibald Marr et de Alberta Whitherell - Profession avant guerre Etudiant - Engagé au 1er regiment de la Légion Etrangère au titre de l'aéronautique militaire, comme élève pilote, le 4 août 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5154 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 7 janvier 1917 - Stage de perfectionnement "Avions rapides" à l'école d'aviation militaire d'Avord - Nommé Caporal, le 7 février 1917 - Stage de tir à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de Haute-Ecole (voltige) à l'école d'aviation militaire de Pau jusqu'au 22 mars 1917 - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 28 mars 1917 au 18 février 1918 - Muté dans l'aviation américaine.

Cne Phelps Collins - Né le 17 octobre 1893 à Alpena (Michigan USA) - Fils de Richard Collins et de Sottie Phelps - Profession avant guerre Entrepreneur - Engagé comme élève pilote, le 23 mai 1917 - Brevet de pilote militaire n° 7790 obtenu à l'école d'aviation d'Avord, le 28 juillet 1917 - Pilote de l'escadrille N 313 à partir du 2 septembre 1917 - Pilote de l'escadrille SPA 103 - Captain (capitaine) et commandant du 103rd Aero Squadron - Tué au cours d'une patrouille aérienne dans les environs de Reims, le 12 mars 1918 - Il est le premier pilote américain tué au sein du US Air Service - Photo USAF Museum datant de son passage au sein de la SPA 103.

Le 1st Ltn Gorman Defreest Larner pose à côté de son SPAD XIII n° 2742 codé "13" au 103rd Aero Squadron pendant l'automne 1918 - Il a remporté 5 victoires aériennes homologuées au sein de cette unité du 13 septembre au 4 novembre 1918 - Son avion portait déjà le numéro "13" quand il volait au sein de la SPA 86 - Photo Collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

Caporal Ray Claflin Bridgman - Né le 31 mai 1895 à Lake Forest, Illinois (USA) - Fils de Walter Bridgman et Leoline Waterman - Profession avant guerre Etudiant - Engagé au 1er régiment de la Légion étrangère au titre de l'aéronautique militaire, le 7 août 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5009 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 5 Decembre 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Juvisy - Nommé Caporal, le 15 janvier 1917 - Stage "avion rapide" à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux - Stage de Haute-Ecole à l'école d'aviation militaire de Pau jusqu'au 21 mars 1917 - GDE du 21 mars au 13 avril 1917 - Pilote de l'escadrille N 49 du 13 au 28 avril 1917 - Pilote de l'escadrille N 124 / SPA 124 "La Fayette" du 2 mai au 25 décembre 1917 - Nommé Captain, le 26 janvier 1918 - Pilote du 103rd Aero Sqdn du 26 janvier au 6 juin 1918 - Pilote du 139th Aero Sqdn du 6 juin au 15 Août 1918 - Commandant du 22nd Pursuit Squadron du 15 août 1918 à la fin de la guerre - Il a terminé la guerre avec 4 victoires homologuées et plus de 600 heures de vol au-dessus des lignes ennemies - Après la guerre, il est devenu professeur d'histoire européenne à l'université de New-York pendant 29 années - Décédé, le 9 novembre 1951 - La photo le montre posant à côté de son SPAD XIII pendant sa période de commandement du 22nd pursuit Squadron - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

Les hommes

Cne Georges Thénault - Né le 2 octobre 1887 à Celle-l'Evescault (Vienne) - Fils de Louis Thénault et de Bathilde Bonneau - Engagé à l'école de St-Cyr, le 1 octobre 1906 - Nommé lieutenant, le 1er octobre 1910 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 1er juillet 1913 - Brevet de pilote militaire n° 414 en date du 26 décembre 1913 - Mobilisé, le 2 août 1914 comme pilote de l'escadrille C 11 - Présent dans cette unité jusqu'au 1er décembre 1914 - Moniteur de l'école d'aviation militaire d'Avord - Pilote de l'escadrille C 34 - Nommé capitaine, le 5 mai 1915 - Pilote et commandant de l'escadrille C 42 de la fin 1915 au 21 avril 1916 - Commandant du groupe de chasse de Caudron G 4 - Pilote et commandant de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 18 avril 1916 au 1er janvier 1918 - Chef pilote de l'école d'aviation militaire de Pau du 18 janvier 1918 jusqu'à l'armistice - Adjoint de l'attaché militaire de l'ambassade de France de Washington DC de 1922 à 1925 - Attaché militaire de l'ambassade de France de Washington DC de 1925 à 1933 - Légion d'Honneur, le 15 mars 1916 - Croix de Guerre à 4 palmes de bronze en date du 7 août 1914 - 22 octobre 1914 - 15 mars 1916 - août 1917 - Distingued Service Cross britannique - Officier Léopold II de Belgique - Décédé le 19 décembre 1948 - Repose dans la crypte du Mémorial de l'escadrille "La Fayette" - Il est photographié devant un Nieuport 11 - Photo SHD du Château de Vincennes Via Alain Vezin que je remercie pour son aide.

Ltt Alfred Marie de Lâage de Meux - Né le 24 septembre 1891 à Clussais (Deux-Sèvres) - Fils de Jules Marie François de Laage de Meux et de Françoise Marie Louise Guiot de la Rochère - Domiciliés à Clussais (Deux-Sèvres) - Classe 1911 - Recrutement de Poitiers sous le n° matricule 841 - Service militaire au 25ème régiment de Dragons, à compter du 1er octobre 1912 - Nommé Brigadier, le 17 mars 1913 - Elève officier de réserve, le 1er octobre 1913 - Profession avant guerre Ingénieur agronome - Nommé Sous-lieutenant de réserve et affecté au 14ème régiment de Dragons, le 1er avril 1914 - Nommé sous-lieutenant de l'armée d'active, le 28 décembre 1914 - Détaché dans l'aéronautique militaire comme élève pilote - Brevet de pilote militaire n° 1825 en date du 22 octobre 1915 - Nommé Lieutenant, le 4 avril 1916 - Pilote de l'escadrille américaine N 124 / N 124 "La Fayette" du 18 avril 1916 au 23 mai 1917 - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 21 avril 1917 - Tué au cours d'un accident d'avion, aux commandes d'un SPAD VII, survenu au décollage, sur le terrain d'Eppeville (Ham), le 23 mai 1917 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

* Croix de Guerre et une citation à l'ordre de l'armée, en date du 31 août 1914 : "A exécuté une reconnaissance fructueuse dans des conditions difficiles, a repris 3 fois et gardé pendant plusieurs heures le contact d'une importante colonne ennemie (2ème régiment de cavalerie accompagnée d'infanterie et mitrailleuses, atteint d'une balle dans la cuisse et ayant eu ses vêtements par d'autres balles, n'en a pas moins continué sa reconnaissance rapportant lui-même le dernier renseignement, a ensuite continué son service à l'escouade malgré sa blessure."

* Citation à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred de Lâage de Meux de l'escadrille N 124 : "Officier pilote très courageux. A pris part le 12 octobre à l'opération de bombardement d'Obendorf. A dégagé plusieurs fois les appareils qu'il était chargé de protéger en attaquant de très près les appareils ennemis qui s'approchaient."

* Citation à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred de Lâage de Meux, pilote de l'escadrille N 124 en date du 14 août 1916 : "Pilote d'élite, qui est un véritable modèle de bravoure. faisant partir d'un groupe de chasse depuis le début de la bataille de ..., a livré de nombreux combats, allant chercher ses adversaires loin dans leurs lignes et attaquant quel qu'en soit le nombre. Le 27 juillet, a abattu un avion allemand à proximité du front."

* Citation à l'ordre de l'armée du Ltt Alfred de Lâage de Meux, pilote de l'escadrille N 124 en date du 21 avril 1917 : "Pilote de chasse de premier ordre. Après s'être brilamment conduit à Verdun et sur la Somme, s'est à nouveau distingué de la manière la plus remarquable au cours des récentes opérations, exécutant de nombreux vols à faible altitude pour obliger l'ennemi à se découvrir et rapportant au commandement de précieux renseignements. Le 8 avril 1917, a livré successivement trous durs combats et abattu deux appareils ennemies, dégageant ainsi un avion et un ballon français violemment attaqués. déjà quatre fois cité à l'ordre."

Ltt Gilbert Arnoux de Maison-Rouge - pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" - Né le 24 décembre 1892 à Verdun (55) - Fils de Victor Arnoux de Maison-Rouge et de Marie de Truchis de Lays - Entré en service actif au 7ème régiment de Dragons, le 1 octobre 1912 - Brevet de pilote militaire n° 1914 en date du 5 novembre 1915 - Pilote de l'escadrille N 67 jusqu'au 28 mai 1917 - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 28 mai au 6 octobre 1917 - 2 victoires non homologuées pendant son séjour à la N 124 - Pilote de l'escadrille SPA 78 - Tué au combat dans la région de Soissons, le 31 mai 1918 - Photographie Maurice de Montlebert que je remercie pour son aide.

Ltt Gilbert Arnoux de Maison-Rouge (cavalerie) - pilote de l'escadrille N 124 : "d'une ardeur et d'une bravoure inlassables, s'est dépensé sans compter pendant ces derniers mois. Au cours de dix combats aériens, a fait tomber désemparés quatres adversaires; le 2 octobre 1917, en a probablement détruit un autre. Epuisé par ces efforts constants, a du être évacué malgré lui."

Ltt Charles Nungesser - Né le 15 mars 1892 à Paris - Fils d'Eugène Nungesser et de Laure Pringnet - Engagé au 2ème régiment de Hussards, en juin 1914 - Le 3 septembre 1914, il se couvre de gloire en capturant une voiture d'Etat-Major allemande de marque Mors et en rapportant des documents très important - Devient alors "Le Hussard de la Mors" - Décoré de la Médaille Militaire pour cette action (voir la citation ci-dessous) - Passé à l'aviation militaire à partir du 22 janvier 1915 - Brevet de pilote militaire n° 703 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 2 mars 1915 - Pilote de l'escadrille VB 106 du 8 avril 1915 au 9 septembre 1915 - Nommé adjudant, le 18 mai 1915 - Effectuera 53 missions de bombardement sur Voisin LAS - Affecté à l'escadrille CEP 115 du 1er octobre 1916 au 30 mars 1916 - Détaché à l'escadrille N 65 du 26 octobre 1916 au 30 mars 1916 - Pilote affecté à l'escadrille N 65 du 30 mars au 12 juillet 1916 - Grièvement blessé au cours de l'essai d'un Ponnier, le 7 février 1916 - Détaché à l'escadrille américaine N 124 du 12 juillet au 15 août 1916 - Pilote de l'escadrille N 65 du 15 août 1916 au 26 mars 1917 - Détaché comme pilote de l'escadrille VB 116 du 26 mars 1917 au 30 septembre 1917 - Pilote de l'escadrille SPA 65 du 30 septembre 1917 au 13 septembre 1918 - Fini la guerre avec 43 victoires aériennes homologuées et 15 non homologuées ou probables - 17 blessures - Disparu au cours d'une tentative de traversée de l'Atlantique, en compagnie de François Coli, le 8 mai 1927 - Photo mise en ligne par le site Gallica de la Grande Bibliothèque de France et date de son arrivée à l'escadrille N 65 - Mini bio réalisée à l'aide de l'étude réalisée par David Méchin.

De gauche à droite : Sgt Elliot C. Cowdin (18 avril au 25 juin 1916) - Ltt Alfred de Laage de Meux (18 avril 1916 au 23 mai 1917) - Cne Georges Thénault (18 avril 1916 au 18 janvier 1918) - Slt William Thaw ( 18 avril 1916 au 18 février 1918) - Terrain de Luxeuil en mai 1916 - Photo SHD du château de Vincennes.

Les pilotes de l'escadrille américaine N 124 photographiés sur le terrain de Béhonne - Bar-le-Duc (55) entre juillet à septembre 1916, alors qu'ils étaient engagés sur Verdun - En arrière plan, on distingue les Nieuport 11 n° 1314 du Sgt Didier Masson n°1256 de Raoul Lufbery - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

De gauche à droite assis : Sgt Weston Bert Hall - Ltt Alfred de Laage de Meux - Cne Georges Thénault - Slt William Thaw - L'aumonier de l'escadrille - Adj Charles Chouteau Johnson - Debouts : Sgt Laurence Rumsey - Sgt Paul Pavelka - Emil Marshall - Adj Didier Masson - Adj Dudley Hill - Adj Robert L. Rockwell - Cette photo a été prise à l'occasion des obséques du Slt Norman Prince, le 17 octobre 1916 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Slt Kiffin Yates Rockwell - Né le 20 septembre 1892 à Newport (USA) - Profession avant guerre publiciste - Entré en service dans la Légion Etrangère comme engagé volontaire, le 27 août 1914 - Brevet de pilote militaire n° 1827 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 22 octobre 1915 - Pilote de l'escadrille américaine N 124 (future escadrille N 124 "La Fayette") du 18 avril au 23 septembre 1916 - Tué au combat dans les environs de Roderen (Alsace), le 23 septembre 1916 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Sgt Kiffin Yates Rockwell de l'escadrille N 124 : "Pilote américain qui n'a cessé de faire l'admiration de ses chefs et de ses camarades par son sang-froid, son courage et son audace. A été très grièvement blessé au cours d'un combar aérien, le 23 septembre 1916."

Sgt Dudley Laurence Hill photographié aux commandes du Nieuport 17 n° 1950 - Photo datée de la fin 1916 - Pilote de l'escadrille américaine N 124 / N 124 "La Fayette" du 9 juin 1916 au 8 février 1918 - Son avion possède deux armes de bord, une Vikers synchronisée et une Lewis fixée sur l'aile supérieure - Cette dernière armée tire en dehors du champ de l'hélice - Il possède le brevet de pilote militaire n° 2999 obtenu le 17 mars 1916 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

De gauche à droite : Sgt Walter Lovell - Caporal Edmond C.C. Genet (tué le 16 avril 1917) - Slt Raoul Lufbery (tué le 19 mai 1918) - Sgt James McConnell (tué le 19 mars 1917). Cette photo a été prise sur le terrain de Ravenel en mars 1917 - McConnell est en train d'examiner un lecteur de carte - Photo Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

Les pilotes de l'escadrille N 124 "La Fayette" sur le terrain de Sénard en août 1917 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Sgt Walter Lovell - Né le 9 septembre 1884 à Boston (USA) - Fils de Wallace Daniel Lovell et de Josephine Hastings - Profession avant guerre Banquier - Engagé au 1er régiment de la Légion Etrangère au titre d'élève pilote, le 26 juin 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4709 à l'école d'aviation militaire de Buc, le 7 octobre 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage du tir aérien à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de Haute Voltige à l'école d'aviation militaire de Pau - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 1er mars au 24 octobre 1917 - Passe dans l'aviation américaine ensuite - Croix de Guerre 14-18 - Une citation à l'ordre de la division en octobre 1915 - Collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

1st Ltn Gorman Defreest Larner - Né le 5 juillet 1897 à Washington DC (USA) - Fils de Robert Larner et de Adeline Defreest - Profession avant guerre Etudiant - Engagé au 1er régiment de la Légion Etrangère au titre de l'aéronautique militaire, le 18 juillet 1917 - Brevet de pilote militaire n° 8962 obtenu à l'école d'aviation militaire de Tours, le 27 septembre 1917 - Stage "Avions Rapides" à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage de "Haute-Ecole" à l'école d'aviation militaire de Pau, jusqu'au 16 novembre 1917 - Nommé Caporal en octobre 1917 - Pilote de l'escadrille N 86 / SPA 86 du 3 décembre 1917 au 12 juin 1918 - Nommé Sous-lieutenant de l'armée américaine, le 26 février 1918 - Croix de Guerre - Deux victoires aériennes homologuées à la SPA 86 - Flight Commander du 103rd Aero Squadron (USA) du 12 juin 1918 à la fin de la guerre - Cinq victoires aériennes homologuées du 13 septembre au 4 novembre 1918 - Nommé Captain, le 8 novembre 1918 - Distingued Service Cross - Retroune aux USA en septembre 1919 - Reprend ses études et devient banquier - Avec d'autres pilotes, il forme le 102rd Observation Squadron du New York National Guard - Pendant la seconde guerre mondiale, il reprend du service avec le grade de colonel dans l'United States Army Air Corps Reserve - Décédé, le 20 mai 1984 à Easton, Maryland (USA) - Photo Collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

* Sgt Ronald Wood Hoskier - pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" - né le 24 avril 1896 à South Orange (New Jersey - USA) - fils de Charles Hoskier et Henriette Wood - Engagé au régiment de marche de la Légion Etrangère comme élève pilote, le 10 mai 1916 - 1er groupe d'aviation de Dijon (formation militaire et théorique) - Ecole d'aviation du Buc (brevet de pilote militaire) - Brevet de pilote militaire 4229 à l'école de Buc, le 13 août 1916 - Ecole d'aviation d'Avord (stage de perfectionnement) - Ecole de Cazaux (ecole du tir aérien ) - Ecole de Pau (stage de haute école) - Nommé caporal, le 7 septembre 1916 - Escadrille N 124 "La Fayette" à partir du 11 décembre 1916 - Tué en combat aérien à la côte 62 à l'Est de Grugies (02) aux commandes du Morane-Saulnier Parasol type P n° 1112, le 23 avril 1917 - Il faisait équipage avec le soldat de 2ème classe François Dressy, mitrailleur - Les deux hommes ont été tués - Ils ont été attaqué par un groupe de 3 Albatros de chasse et l'avion, qui les a abattus, était piloté par le Ltn Willi Schunke du Jasta 20.

* Soldat de 2ème classe Jean Dressy - mitrailleur de l'escadrille N 124 - né le 20 septembre 1897 à Saint-Romain-le-Sivy (Loire) - 2ème groupe d'aviation - Tué en combat aérien, en compagnie du Sgt Ronald Wood Hoskier, pilote américain, dans les environs de la côte 62 à l'Est de Grugies (02), le 23 avril 1917.

 

Les avions

Alignement des Nieuport 11 et 16 de l'escadrille américaine N 124 sur le terrain de Behonne - Bar-le-Duc en juin 1916 - De droite à gauche : le Nieuport 11 n° 1116 ("P") camouflage deux tons du Sgt Norman Prince - le Nieuport 16 n° 1154 camouflage deux tons du Sgt Elliot C Cowdin ("C") - un Nieuport 16 non identifié peinture aluminium - Nieuport n° 1247 (étoile blanche du Texas) camouflage deux tons du Sgt Clyde Balsley - un Nieuport 16 non identifié peinture aluminum - un Nieuport 11 ("RUM") camouflage 2 tons du Sgt Laurence Rumsey - Nieuport 11 n° 1292 (pied blanc) du Sgt James McConnell - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

 

Les avions

Nieuport 11 n°1292 ("pied blanc") du Sgt James Mac Connell - Terrain de Béhonne-Bar-le-Duc - Mai 1916 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Nieuport 11 n° 1585 du Sgt Didier Masson photographié sur le terrain de Béhonne - Bar-le-Duc (55), le 24 août 1916 - Né le 23 février 1886 à Asnières - Fils de Jules Pierre François Masson et de Sarah Augustine Caroline Léontine Chantrier - Profession avant guerre aviateur - Engagé au 129ème RI, le 29 février 1904 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 1er octobre 1914 - Brevet de pilote militaire n° 919 en date du 20 mai 1915 - Pilote de l'escadrille C 18 - Pilote de l'escadrille N 68 - Pilote de l'escadrille américaine N 124 et N 124 "La Fayette" du 19 juin 1916 au 8 octobre 1917 - Médaille militaire en octobre 1916 - Croix de Guerre 14-18 - Une citation à l'ordre de l'armée en octobre 1916 - Photo archives de la Meuse via M. Jérome Nicolas.

Alignement des Nieuport 11 et 16 de l'escadrille américaine N 124 sur le terrain de Bar-le-Duc - Béhonne - Photo National Archives de Washington - Je recherche un tirage plus net de cette photo - Merci à celui qui pourra m'aider.

Alignement des chasseurs Nieuport équipant l'escadrille américaine N 124 sur le terrain de Bac-le-Duc - Béhonne en juin 1916 - De droite à gauche, on aperçoit le Nieuport 11 n° 1116 baptisé "P" du Sgt Norman Prince - le Nieuport 16 n° 1154 baptisé "C" du Sgt Elliot C Cowdin - un Nieuport 16 non identifié peinture aluminium - Le Nieuport n° 1247 (étoile blanche du Texas) du Sgt Clyde Balsley - un Nieuport 16 non identifié peinture aluminum - Le Nieuport 11 baptisé "RUM" du Sgt Laurence Rumsey - Ce cliché est à associer avec celui présenté plus haut - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

Le Slt Charles Nungesser pose au milieu des pilotes de l'escadrille N 124 sur le terrain de Bac-le-Duc - Béhonne - Il a été détaché au sein de cette unité du 12 juillet au 15 août 1916 - Sur le côté gauche, on aperçoit le Nieuport 11, baptisé "RUM" du Sgt Laurence Rumsey - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

Nieuport 17 n° 1490 du Slt Charles Nungesser - Ce grand pilote a remporté une victoire homologuée, le 21 juillet 1916, pendant son passage très bref à l'escadrille américaine N 124 - A été affecté à l'escadrille américaine N 124 du 12 juillet au 15 août 1916 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Nieuport 11 n° 1148 du Sgt Victor E. Chapman - Pas de marquage personnel - Peinture aluminium - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Morane-Saulnier type N du Ltt Alfred de Laage de Meux - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Cne Georges Thénault - Né le 2 octobre 1887 à Celle-l'Evescault (Vienne) - Fils de Louis Thénault et de Bathilde Bonneau - Engagé à l'école de St-Cyr, le 1 octobre 1906 - Nommé lieutenant, le 1er octobre 1910 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 1er juillet 1913 - Brevet de pilote militaire n° 414 en date du 26 décembre 1913 - Mobilisé, le 2 août 1914 comme pilote de l'escadrille C 11 - Présent dans cette unité jusqu'au 1er décembre 1914 - Moniteur de l'école d'aviation militaire d'Avord - Pilote de l'escadrille C 34 - Nommé capitaine, le 5 mai 1915 - Pilote et commandant de l'escadrille C 42 de la fin 1915 au 21 avril 1916 - Commandant du groupe de chasse de Caudron G 4 - Pilote et commandant de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 18 avril 1916 au 1er janvier 1918 - Chef pilote de l'école d'aviation militaire de Pau du 18 janvier 1918 jusqu'à l'armistice - Adjoint de l'attaché militaire de l'ambassade de France de Washington DC de 1922 à 1925 - Attaché militaire de l'ambassade de France de Washington DC de 1925 à 1933 - Légion d'Honneur, le 15 mars 1916 - Croix de Guerre à 4 palmes de bronze en date du 7 août 1914 - 22 octobre 1914 - 15 mars 1916 - août 1917 - Distingued Service Cross britannique - Officier Léopold II de Belgique - Décédé le 19 décembre 1948 - Repose dans la crypte du Mémorial de l'escadrille "La Fayette" - Il est photographié à côté du Nieuport 17 n° 1372 - Cet avion, comme le Spad VII n° 156 qui suivra, porte son insigne personnel, un papillon - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Le Sgt Raoul Lufbery pose à côté du Nieuport 17 n° 1803 du Slt William Thaw sur le terrain de Luxeuil pendant l'automne 1916 - Remarquez le marquage personnel de ce pilote, la lettre "T" peinte en rouge - Photo SHD section air de Vincennes via David Méchin que je remercie pour son aide.

Nieuport 23 n° 3578 du Sgt Andrew C. Campbell posé dans un champ à 10 km de Chaudun, après avoir perdu l'aile inférieure gauche de son biplan, le 7 juillet 1917- Né le 19 novembre 1891 à Chicago (USA) - Engagé comme élève pilote au 1er régiment de Légion Etrangère, le 22 juillet 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4961 obtenu à l'école d'aviation militaire de Juvisy, le 23 novembre 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage du tir aérien à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de Haute école à l'école d'aviation militaire de Pau - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 15 avril 1917 au 1er octobre 1917 - Tué en combat aérien, aux commandes du Spad VII n° 4245, dans les environs de la Malmaison (02), le 1er octobre 1917 - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

Nieuport 24 bis n° 3772 baptisé "BAT" du Sgt Andrew C. Campbell sur le terrain d'Ham en mai 1917 - Il a été pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 15 avril au 1er octobre 1917 - Il a été tué au combat dans les environs de la Malmaison, le 1er octobre 1917 - Photo San Diego Museum Archives.
* Sgt Andrew C. Campbell - Né le 19 novembre 1891 à Chicago (USA) - Engagé comme élève pilote au 1er régiment de Légion Etrangère, le 22 juillet 1916 - Brevet de pilote militaire n° 4961 obtenu à l'école d'aviation militaire de Juvisy, le 23 novembre 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage du tir aérien à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de Haute école à l'école d'aviation militaire de Pau - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 15 avril 1917 au 1er octobre 1917 - Tué en combat aérien, aux commandes du Spad VII n° 4245, dans les environs de la Malmaison (02), le 1er octobre 1917.

Slt Gervais Raoul Victor Lufbery pose à côté du Spad VII n° 1777 en fin d'année 1917 - Né le 21 mars 1885 à Clermond-Ferrand - Fils de William Lufbéry et d'Anne Vessière - Avant guerre mécanicien - Engagé pour la durée de la guerre, au 1er groupe d'aviation, le 25 août 1914 - Mécanicien de l'escadrille VB 102 - Brevet de pilote militaire n° 1286 en date du 29 juillet 1915 - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" - Pilote du 94th Aero Squadron - Tué au combat, à Maron (54), le 19 mai 1918 - 17 victoires homologuées et 15 non homologuées - Légion d'Honneur - Médaille militaire, le 12 juin 1917 - Croix de guerre 14-18 à 10 palmes - Repose au Mémorial à la gloire de l'escadrille "La Fayette" au parc de Villeuneuve à Marne-la-Coquette - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Vue de l'arrivée de deux Spad VII neufs livrés à l'escadrille N 124 "La Fayette" sur le terrain de Ham en mai 1917 - Photo SHD du château de Vincennes via Alain Vézin que je remercie pour son aide.

Le SPAD VII n° 331 du Sgt Stephen Bigelow et un des Nieuport 21 de l'escadrille N 124 "La Fayette" sur le terrain de Ham en mai 1917 - Photo SHD du Château de Vincennes via Alain Vézin que je remercie pour son aide.

Spad VII de l'Adj Walter Lowell sur le terrain d'Ham (80) en mai 1917 - Remarquez la tête de Sioux et la large bande oblique noire - Photo SHD du château de Vincennes via Alain Vézin que je remercie pour son aide.

Spad VII n° 1660 du Sgt Ray Bridgeman - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 1er mai 1917 au 18 février 1918 - Il a utilisé cet avion du 27 aout au 18 décembre 1917 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Les avions

Nieuport 11 de l'escadrille américaine N 124 équipé par l'emport et le tir de 8 fusées Le Prieur anti Drachen en mai-juin 1916 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Slt Norman Prince pose à côté de son Nieuport 16 armée de 8 fusées Le Prieur - Le Nieuport 16 était un appareil qui se différentiait du modèle 11 par un moteur le Ghône de 110 ch (80 ch pour le N 11), un carénage dorsal destiné à protéger la tête du pilote et la capacité d'emport et de tir des fusées Le Prieur - Ces projectiles servaient à la lutte anti-Drachen, les ballons d'observation d'artillerie allemands - Il fallait une sacré dose de courage pour attaquer ces engins car les assaillants étaient attendus par nombre d'armes de DCA (on disait la FLAK pour les Allemands) - Les victimes seront nombreuses - Les fusées Le Prieur n'étaient vraiment pas très précises, ils fallaient les tirer à bout portant - Ces projectiles seront remplacés, à partir de 1917, par des munitions incendiaires de 11 mm tirées par des mitrailleuses Vickers recalibrées - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

Nieuport 11 ("RUM") du Sgt Lawrence Rumsey, pilote de l'escadrille américaine N 124 - N 124 "La Fayette" du 4 juin 1916 au 18 février 1918 - Terrain de Béhonne-Bar-le-Duc en mai 1916 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Restes disloqués du Nieuport 17 de l'Adj Norman Prince sur le terrain de Corcieux (88) - A la tombée de la nuit, le 12 octobre 1916, son avion a accroché des lignes téléphoniques et s'est disloqué - Ejecté, le pilote a les jambes brisées et une commotion cérébrale - Evacué sur l'hôpital de Gérardmer (88), il décéde des suites de ses blessures, le 15 octobre sans avoir repris connaissance - Photo famille Prince.

Sgt Dudley Laurence Hill pose à côté du Nieuport 11 n° 1256 de l'Adj Raoul Lufbéry - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Slt Kiffin Yates Rockwell - Né le 20 septembre 1892 à Newport (USA) - Profession avant guerre publiciste - Entré en service dans la Légion Etrangère comme engagé volontaire, le 27 août 1914 - Brevet de pilote militaire n° 1827 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 22 octobre 1915 - Pilote de l'escadrille américaine N 124 (future escadrille N 124 "La Fayette") du 18 avril au 23 septembre 1916 - Tué au combat dans les environs de Rodern (Alsace), le 23 septembre 1916 - Il pose à côté du Nieuport 16 n° 1154 (la lettre "C") du Sgt Elliot C.Codwin - Photo collection Greg VanWyngarden que je remercie pour son aide.

Sergent Kiffin Yates Rockwell : "Pilote américain qui n’a cessé de faire l’admiration de ses camarades par son sang froid, son courage et son audace. A été tué au cours d’un combat aérien le 23 septembre 1916."

Le Sgt Robert Soubiran pose à côté de son Nieuport 17 sur le terrain de Cachy en décembre 1916 - La tête d'indien, qui orne les flancs de son appareil, est apparue en octobre 1916 - Elle est devenue l'emblème de cette unité combattante américaine au sein de l'aéronautique militaire française - Photo SHD du château de Vincennes.

Sgt Dudley Hill pose devant le Nieuport 17 n° 1887 sur le terrain de Cachy pendant l'hiver 1916-1917 après l'adoption, en octobre 1916, de la tête d'indien comme emblème collectif - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Adj Willis B. de Haviland pose en compagnie de ses deux mécaniciens sur le terrain de Cachy en fin d'année 1916 - Son avion est le Nieuport 17 n° 1887 - Il porte en outre la tête d'indien, une large bande blanche de fuselage - Né le 10 mars 1890 à St Paul (USA) - Fils de Willis de Haviland et de Grace Ling - Profession avant guerre Ingénieur électricien - Engagé au 1er régiment de la Légion Etrangère, le 29 janvier 1916 - Passé élève pilote à la même date - Brevet de pilote n° 3490 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 20 mai 1916 - Stage du tir aérien à Cazaux - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Buc - Stage de Haute Voltige à l'école d'aviation militare de Pau - Pilote de l'escadrille américaine N 124 et N 124 "La Fayette" du 22 octobre 1916 au 16 septembre 1917 - Commandant du US Naval Air Station de Porto Corsini (Italie) - Croix de Guerre 14-18 - Une citation à l'ordre de l'armée, le 27 avril 1917 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Terrain de Cachy en octobre 1916 - De gauche à droite - au sol, à moitié caché par l'ombre de l'aile, une des mascottes de l'escadrille, le lionceau Whiskey puis les pilotes : Sgt Willis B. Haviland - Sgt Didier Masson - Sgt Robert Rockwell - Sgt Dudley Hill - Sgt Raoul Lufbery aux commandes du Nieuport 17 n° 1844 - un mécanicien français - Sgt Robert Soubiran - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Scéne de destruction après le bombardement allemand du terrain de Cachy en novembre 1916 - Onze avions des escadrilles présentes sur le site ont été détruits - Les baraques où logeaient les personnels sont visibles à l'arrière plan sur la gauche - Personne n'a été blessé - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Terrain de Cachy en octobre 1917 - De droite à gauche : le Slt Raoul Lufbery part en mission à bord du Nieuport 17 n° 1844 - Adj Didier Masson tient dans ses bras le lion Whiskey et Sgt Robert Soubiran - Observez les marquages de cet avion : la tête d'indien qui vient d'être adoptée par l'escadrille et les 3 bandes horizontales rouges - Photo SHD du château de Vincennes via Alain Vézin que je remercie pour son aide.

Nieuport XI et 17 de l'escadrille N 124 "La Fayette" - De gauche à droite, deux nieuport 17 suivis de deux Nieuport XI - La présence des têtes d'indien sur les fuselages indiquent l'hiver 1916-1917 - Photo certainement prise à Ravenel (60) - Photo SHD Section Air du château de Vincennes via Alain Vezin que je remercie pour son aide.

Nieuport 24 bis photographié sur le terrain d'Issoudun en 1918 - Cet avion a appartenu à l'escadrille N 124 "La Fayette" - Photo collection Gregory VanWyngarden.

Spad VII n° 3433 codé "10" de l'escadrille N 124 "La Fayette" en cours de démontage par les Allemands - On distingue parfaitement les deux insignes peints sur le fuselage, la tête de sioux et un oiseau perché comme insigne personnel - Je n'ai pu identifier le pilote concerné - Photo collection Albin Denis.

SPAD VII n° 1615 affecté au Sgt Harold B. Willis, pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 1er mars au 18 août 1917 - Il a été fait prisonnier, après un combat aérien aux commandes de cet avion, dans les environs de Consenvoye (55), le 18 août 1917 - Il s'est évadé le 13 octobre 1918 - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

Le SPAD VII n° 1615 du Sgt Harold B. Willis, pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" capturé après un combat aérien, probablement contre le Ltn Wilhelm Schulz du Jasta 16b, le 18 août 1917 - L'avion a été touché et le pilote obligé de se poser en territoire allemand, près de Convensoye (55) - Il a été fait prisonnier - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

 

Les terrains

Vue générale du terrain de Sénard - L'escadrille N 124 "La Fayette" a stationné sur ce terrain du 14 août au 30 septembre 1917 - Photo extraite de "The Story of the Lafayette Escadrille" - Small, Maynard & Co.

Terrain de Sénard en août 1917 - Remarquez les deux Spad VII parqués devant un des hangars Bessonneau de l'escadrille - Au premier plan, le SPAD VII n° 156 du Cne Georges Thénault, commandant de l'escadrille N 124 "La Fayette" - Photo SHD du château de Vincennes via Alain Vézin que je remercie pour son aide.

Les terrains

Terrain de Bar-le-Duc - Béhonne - L'escadrille américaine N 124 a stationné sur ce terrain di 21 mai au 14 septembre 1916 - Cette photo, d'origine allemande, est postérieure et date du 15 mai 1918 - Photo collection Dieter Gröschel que je remercie pour son aide.

Terrain de Cachy pendant l'hiver 1916-1917 - L'escadrille américaine N 124 a stationné sur ce terrain du 23 octobre 1916 au 26 janvier 1917 - C'est pendant cette période que l'escadrille a adopté son emblème, la tête d'indien - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Terrain d'Eppeville (Ham) - L'escadrille N 124 "La Fayette" a occupé ce terrain du 7 avril au XX mai 1917 - Photo extraite de "The Story of the Lafayette Escadrille" - Small, Maynard & Co.

 

Les mascottes

L'autre mascotte de l'escadrille N 124, la lionceaune "Soda" présentée par le Sgt William Edward Dugan Jr - Né le 1er décembre 1889 à Rochester (USA) - Fils de William Edward Dugan et de Sallie Hudson - Profession avant guerre étudiant - Engagé au 1er régiment de la Légion Etrangère, le 19 septembre 1914 - 170ème régiment d'infanterie - Passé à l'aviation comme élève pilote en juin 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5069 à l'école d'aviation militaire de Juvisy, le 20 décembre 1916 - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 30 mars 1917 au 18 février 1918 - Croix de Guerre 14-18 - Une citation à l'ordre du régiment, le 18 mai 1916 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Les mascottes de l'escadrille "La Fayette" attiraient l'attention des personnels français - Cette photo a été prise par Léon Baroux, un mécanicien de l'escadrille N 65 sur le terrain de Chaudun en 1917 - Photo Léon Baroux, transmise par Jean-Claude Baroux, son petit-fils, que je remercie pour son aide.

Les mascottes

Une des mascottes de l'escadrille américaine N 124 / N 124 "la Fayette", le lionceau "Whiskey" en compagnie des Slt Raoul Lufbery et Edwin Parsons - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Le Slt Raoul Lufbery joue avec le lionceau "Whiskey" - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

 

Les matériels

Tracteurs d'aviation (camions) en service à l'escadrille américaine N 124 - L'immatriculation des 1er et 4ème véhicule sont parfaitement visibles : N 124 - 29237 et N 124 - 32120 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Les matériels

Les tracteurs d'aviation de l'escadrille américaine N 124 détruits lors du bombardement du Luxeuil, le 20 mai 1916 - L'escadrille a perdu cette nuit là, 6 tracteurs et 3 remorques - Les autres unités du terrains auront à déplorer 6 tués et 6 blessés - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

 

Documents en rapport

Avis mortuaire du Ltt Alfred Marie de Lâage de Meux - Né le 24 septembre 1891 à Clussais (Deux-Sèvres) - Fils de Jules Marie François de Laage de Meux et de Françoise Marie Louise Guiot de la Rochère - Domiciliés à Clussais (Deux-Sèvres) - Classe 1911 - Recrutement de Poitiers sous le n° matricule 841 - Service militaire au 25ème régiment de Dragons, à compter du 1er octobre 1912 - Nommé Brigadier, le 17 mars 1913 - Elève officier de réserve, le 1er octobre 1913 - Profession avant guerre Ingénieur agronome - Nommé Sous-lieutenant de réserve et affecté au 14ème régiment de Dragons, le 1er avril 1914 - Nommé sous-lieutenant de l'armée d'active, le 28 décembre 1914 - Détaché dans l'aéronautique militaire comme élève pilote - Brevet de pilote militaire n° 1825 en date du 22 octobre 1915 - Nommé Lieutenant, le 4 avril 1916 - Pilote de l'escadrille américaine N 124 / N 124 "La Fayette" du 18 avril 1916 au 23 mai 1917 - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 21 avril 1917 - Tué au cours d'un accident d'avion, aux commandes d'un SPAD VII, survenu au décollage, sur le terrain d'Eppeville (Ham), le 23 mai 1917 - Document Benoît Peretti que je remercie pour son aide.

Documents en rapport

Licence FAI n° 4176 de l'Adj Willis B. Haviland délivrée le 7 septembre 1916 - né le 10 mars 1890 à St Paul (USA) - Fils de Willis de Haviland et de Grace Ling - Profession avant guerre Ingénieur électricien - Engagé au 1er régiment de la Légion Etrangère, le 29 janvier 1916 - Passé elève pilote à la même date - Brevet de pilote n° 3490 obtenu à l'école d'aviation militaire de Pau, le 20 mai 1916 - Stage du tir aérien à Cazaux - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Buc - Stage de Haute Voltige à l'école d'aviation militare de Pau - Pilote de l'escadrille américaine N 124 et N 124 "La Fayette" du 22 octobre 1916 au 16 septembre 1917 - Commandant du US Naval Air Station de Porto Corsini (Italie) - Croix de Guerre 14-18 - Une citation à l'ordre de l'armée, le 27 avril 1917 - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

 

Mémorial de l'escadrille N 124 "La Fayette"
Parc de Villeneuve à Marne-la-Coquette (92)

Mémorial érigé en hommage aux pilotes de l'escadrille La Fayette dans un parc à Marne-la-Coquette (92). Il a été conçu pour recevoir les corps des 68 pilotes de l'escadrille La Fayette et du La Fayette Flying Corps morts au combat. Des sarcophages sont restés vides car certains corps n'ont pas été retrouvés ou des familles se sont opposées à ce transfert. Ajoutons à cette liste, deux officiers français, le LcL Georges Thénault ancien commandant de l'escadrille N 124 La Fayette et le général Antonin Brocard - Photo Michel Chevalier que je remercie pour son aide.

Détail du mémorial en hommage aux pilotes du La Fayette.
Photo Michel Chevalier que je remercie pour son aide.

Détail du mémorial en hommage aux pilotes du La Fayette.
Photo Michel Chevalier que je remercie pour son aide.

Photos Michel Chevalier que je remercie pour son aide.

National Cathedral Washington DC
Slt Norman Prince
Escadrille américaine N 124

Tombe du Slt Norman Prince dans la National Cathedral de Washington DC (USA) - Pilote de l'escadrille N 124 "La Fayette" du 18 avril au 15 octobre 1916 - 4 victoires homologuées et une victoire non homologuée remportées au sein de cette escadrille - Grièvement blessé au retour d'une mission d'escorte de bombardiers, il crasha son Nieuport 17 sur le terrain de Corcieux - Décédé des suites de ses blessures à l'hôpital de Géradmer (88), le 15 octobre 1916 - Photo Wikipédia.

Cimetière de Romagne-les-Montfaucon (55)
Sgt Victor Chapman
Escadrille américaine N 124

Tombe du Sgt Victor Chapman - Né à New-York (USA), le 17 avril 1890 - Fils de John Chapman et de Mima Mimins - Engagé pour la durée de la guerre au 3ème régiment de Marche du 1er Etranger de la Légion Etrangère, le 29 août 1914 - Brevet de pilote militaire n° 2295 en date du 9 janvier 1916 - Pilote de l'escadrille américaine N 124 du 18 avril au 23 juin 1916 - Tué au combat, aux commandes du Nieuport 16 n° 1334, au Nord du Douaumont (55), le 23 juin 1916 - Son avion s'est écrasé dans les lignes allemandes - Photo Jean-Luc Kaluzko que je remercie pour son aide.

Cérémonie funébre en hommage au Sgt Douglas MacMonagle tué d'une balle dans la tête en combat aérien dans les environs de Thiaucourt, le 24 septembre 1917 - Il était aux commandes du SPAD VII n° 2119 - Crédit photo Lise Pommois - NARA College Park.

 

 

Cimetière de Luxeuil (70)
Sgt Kiffin Rockwell
Escadrille américaine N 124

Sgt Kiffin Yates Rockwell - Né à Newport (USA), le 20 septembre 1892 à Newport (USA) - Profession avant guerre publiciste - Entré en service actif comme engagé volontaire à la Légion Etrangère, le 27 août 1914 - Brevet de pilote militaire n° 1827 obtenu à l'école d'aviation militaire de Buc, le 22 octobre 1915 - Pilote de l'escadrille américaine N 124 (future escadrille N 124"La Fayette") - Tué au combat dans les environs de Roderen (Alsace), le 23 septembre 1916 - Photo Patrice Pruniaux que je remercie pour son aide.

Cimetière de Luxeuil (70)
Soldat Pierre Masse
Escadrille américaine N 124

Soldat de 2ème classe Pierre Gaston Masse - Né le 18 mars 1892 à Bar-et-Bar (Aveyron) - Mécanicien de l'escadrille américaine N 124 (future N 124 "La Fayette") - 2ème groupe d'aviation - Grièvement blessé par éclats de bombes lors du bombardement du terrain d'aviation de Luxeuil, le 26 avril 1916 - Décédé des suites de ses blessures à l'hôpital mixte de Luxeuil (70), le même jour - Photo Patrice Pruniaux que je remercie pour son aide.

Tombes provisoires du Sgt Ronald W. Hoskier (pilote USA) et du Soldat Jean Dressey - mitrailleur - Tués au combat, à bord du Morane-Saulnier type P n° 1112, dans les environs de la côte 62 à l'Est de Grugies (02) - Trois avions ennemis étaient engagés et la victoire a été accordée au Ltn Willi Schunke du Jasta 20 (sa 1ère victoire) - Photo collection Willis B. Haviland transmise par son petit-fils Lamm que je remercie pour son aide.

Mise en terre du Sgt Ronald Wood Hoskier, pilote de l'escadrille N 124 - En manteau noir avec un chapeau noirs et de petites moustaches, M. Hermann Charles Hoskier (1864 - 1938), père du sergent pilote Ronald Wood Hoskier, mort pour la France. C'est en souvenir de son fils qu'il se dévoua, avec son épouse, dans les ambulances de l'American Field Service et après la guerre pour la reconstruction des régions sinistrées. Il était banquier à New-York et à Londres et avait fait fortune dans la fabrication de rails de chemins de fer. Photo exposée en mairie d'Etalon (80) et transmise par M. Jacques Fouré-Larivière que je remercie pour son aide active.

Stèle commémorative en hommage au Sgt Ronald Wood Koskier, pilote de l'escadrille N 124 "la Fayette", tué au combat, en compagnie du soldat de 2ème classe Jean Dressy, le 23 avril 1917 - Ses parents ont aidé à la reconstruction du village d'Etalon (80), en particulier l'église. En souvenir de leur fils et de l'aide qu'ils ont apporté à ce village, la mémoire de l'aviateur est présente dans l'église par cette stèle et le vitrail et sur la place du village qui porte son nom. Beaux hommages en honneur d'un combattant venus de bien loin défendre notre liberté - Photo Jacques Fouré-Larivière que je remercie pour son aide.

Gros plan de la stèle commémorative en hommage au Sgt Ronald Wood Koskier dans l'église du village d'Etalon (80) - Photo Jacques Fouré-Larivière que je remercie pour son aide.

Vitrail rendant hommage au pilote américain Ronald Wood Hoskier offert lors de la reconstruction de l'église du village d'Etalon - En bas, gros plan du cartouche inférieur - Photo Jacques Fouré-Larivière que je remercie pour son aide.

Plaque commémorative donnant le nom de la place du village inauguré le 20 juin 1987 en présence de 70 membres de la famille Hoskier. Cette plaque est fixée à un des piliers extérieur du foyer rural - Photo Jacques Fouré-Larivière que je remercie pour son aide.

 

Remerciements :

- M. Alain Vezin pour la communication de ses documents sur l'escadrille N 124 / SPA 124 "La Fayette".
- M. Lamm Willis Haviland pour l'envoi des photos prises par son grand-père Willis B Haviland.
- M. Jean-Jacques Leclercq pour l'envoi de la photo de l'insigne du Cdt Christian Barbier.
- M. Bernard Barbier pour l'autorisation de diffusion de l'insigne de son père.
- M. Patrice Gout pour l'envoi des photos d'insignes.
- M. Michel Chevalier pour ses photos du Mémorial des pilotes de l'escadrille "La Fayette".
- M. Maurice de Montlebert pour l'envoi de la photo du Ltt Gilbert Arnoux de Maison-Rouge.
- M. Gregory VanWyngarden pour l'envoi des photos de sa collection.
- M. Dieter Gröschel pour l'envoi de la photo du terrain de Behonne.
- Mme Lise Pommois - NARA College Park pour la mise à disposition de la cérémonie funébre du Sgt MacMonagle.
- M. Jean-Marie Picquart pour l'envoi de la photo de la cérémonie funébre du Sgt MacMonagle.
- M. Benoit Peretti pour la communication de l'avis mortuaire du Ltt Alfred de Laage de Meux.
- M. Jean-François Bouvier de la société Proton-Capuillery pour l'envoi des photos du fanion de la 1ère escadrille de l'EC 2/4 "La Fayette".
- M. Jean-Claude Baroux pour l'envoi des archives de Léon Baroux, son grand-père.

Bibliographie :

- Fiche matricule du Ltt Alfred de Laage de Meux archivée aux archives départementales des Deux-Sèvres.
- L'escadrille "La Fayette" - Tome 1
- Icare n° 158 du 3ème trimestre 1996.
- L'escadrille "La Fayette" - Tome 2 - Icare n° 160 du 1er trimestre 1997.
- The Story of the La Fayette Escadrille - Small, Maynard & Co - Boston en 1921.
- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920 - Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- L'aviation française 1914-1940, ses escadrilles, ses insignes - par le Commandant E Moreau-Bérillon - publié à compte d'auteur en 1970.
- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Les "As" français de la Grande Guerre en deux tomes par Daniel Porret publié par le SHAA en 1983.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la Guerre.
- Encyclopédie illustrée de l'aviation publié par les éditions Atlas en 1986.
- Site Internet "Traditions des escadrilles de l'Armée de l'Air" de Henri Guyot - Voir le lien
- Site Internet "Les Insignes de l'Armée de l'Air" de Jean-Jacques Leclercq - Voir le lien
- Site Internet "Mémoires des hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien
- Site Internet " Pages 14-18 " de Joël Huret.

 

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Escadrille 123 Escadrille 124

 

 

pas de fiche > 1918