Menu
Cliquez sur la bande titre pour revenir sur le menu

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant corriger ou compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Insignes collectifs
de l'escadrille BR 220

 

 

Entoilage d'époque

Entoilage d'époque ayant appartenu au Cne Auguste de Montaigu, commandant de l'escadrille F 220 du 5 avril au 27 août 1917 - Photo droits réservés.

Insignes métalliques des unités
détentrices de ses traditions

 

 

Unités détentrices des traditions
de l'escadrille BR 220

 

Symbolique

 

 

Historique

 

 

 

Appellations successives

Périodes de stationnements


Carte des différents stationnements

Numéros des départements français

 

Rattachements

 

 

 

 

Commandants d'unité

 

Décorations

 

 

Personnel de l'escadrille BR 220

Liste à venir

Types d'avions utilisés

 

Numéros des avions connus


 

Morts: en rouge / Blessés et indemnes : en jaune

 

 

 

 

Les hommes

Slt André Joannés Garret-Flandy - Né le 6 janvier 1891 à Ozolles (Saône-et-Loire) - Fils de Pierre Garret-Flandy et de Marie Louise Carrette - Domiciliés à Ozolles (Saône-et-Loire) - Profession avant service militaire Etudiant à grenoble (Isère) - Classe 1911 - Recrutement de Mâcon (Saône-et-Loire) sous le matricule n° 531 - Appelé pour effectuer son service militaire au titre du 9ème régiment d'artillerie à pied, le 8 octobre 1912 - Nommé Brigadier, le 23 avril 1913 - Nommé Elève officier de réserve, le 1er octobre 1913 - Nommé Sous-lieutenant de réserve, le 1er avril 1914 - Affecté au 11ème régiment d'artillerie à pied, le 1er avril 1914 - Affecté au 102ème régiment d'artillerie lourde, le 11 décembre 1915 - Passé à l'aéronautique militaire comme observateur, le 1er février 1916 - Observateur de l'escadrille C 27 du 10 mars au 26 avril 1916 - Blessé lors d'un accident d'avion, le 26 avril 1916 - Il faisait équipage avec le Slt Fernand Robert (pilote) qui a été envoyé en convalescence à Viry-Chatillon, jusqu'au 5 juillet 1916 - Garret-Flandy a été évacué sur un hopital puis convalescence jusqu'au 3 juillet 1916 - Observateur du GDE du Plessis-Belleville du 4 juillet 1916 au XXX - Observateur de l'escadrille R 220 du XXX au 1er février 1917 - Nommé Lieutenant de réserve, le 2 août 1916 - Observateur de l'escadrille R 214 du 1er février au 4 septembre 1917 - Détaché du 12 février au 6 mars 1917 - Tué au cours d'un combat aérien, à bord d'un Letord, dans les environs de la forêt de Hesse (Meuse), le 4 septembre 1917 - Il faisait équipage avec le Slt Jean Lasnier (pilote) et le Sgt Paolaggi (mitrailleur) qui ont également été tués - Leur adversaire était probablement le Ltn Karl Odebrett du Jasta 16 b (sa 7ème victoire) - Photo André Garret-Flandy transmise par Frédéric Biscarrat que je remercie pour son aide - Sources : Pam (2 fiches) - Fiche matricule du département de la Saône et Loire - CCC de l'escadrille C 27 - CCC de l'escadrille R 214 - MpF (2 fiches) - Bailey / Cony - Dernière mise à jour : 10 janvier 2019.

Photo du Brig Denis Quinsac

Brig Denis Jean Daniel Quinsac - Né le 18 février 1886 à Toulouse (Haute-Garonne) - Fils de Nicolas André Quinsac et de Marie Gabrielle de Lacgel - Domiciliés au 24, rue de Toulouse à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine) - Classe 1906 - Recrutement du 3ème bureau de la Seine sous le matricule n° 1860 - Service militaire au 8ème régiment de Hussards, à compter du 1er octobre 1907 - Nommé Brigadier, le 25 septembre 1908 - Fin de service militaire et passage dans la disponibilité, le 25 septembre 1909 - Domicilié au 8, rue de la gare à Epinal (Vosges), à compter du 25 septembre 1909 - Déclaré insoumis, le 19 février 1911 - S'est présenté volontairement du 3ème bureau de recrutement de la Seine, le 13 mars 1911 - Rayé de l'insoumission, le même jour - A fait l'objet d'un non-lieu, suite à décision du gouverneur militaire de Paris, le 7 avril 1911 - Affecté, dans la réserve, au 5ème régiment de Hussards, le X avril 1911 - A effecté une période d'exercices au 6ème régiment de Hussards du 26 septembre au 18 octobre 1911 - Domicilié à l'hôtel au 30 rue St-André à Paris 6ème (75), à compter du 20 février 1912 - Domicilié au 64, rue du Bac à Paris (75), à compter du 7 janvier 1913 - Rappelé à l'activité au 5ème régiment de Hussards, par la mobilisation générale, le 3 août 1914 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, à partir du XX février 1916 - Tests de sélection et cours théoriques à l'école d'aviation militaire de Dijon-Longvic, le XX février 1916 - Elève pilote à l'école d'aviation militaire d'Avord - Stage à l'école d'aviation militaire de Pau - Stage à l'école d'aviation militaire de Chartres - N'obtient pas son brevet de pilote militaire - Renvoyé en stage à l'école d'aviation militaire de Dijon-Longvic, le 27 juin 1916 - Réaffecté au 5ème régiment de Hussards, le 17 juillet 1916 - Classé "service auxiliaire" pour tachycardie avec lésion mitrale probable par la commission de réforme d'Orléans, en date du 30 août 1916 - Formé comme photographe militaire au centre GDE du Plessis-Belleville du 7 au 28 octobre 1916 - Photographe du service aéronautique de la 2ème armée du 28 octobre 1916 au 12 février 1917 - Photographe de l'escadrille C 220 du 12 au 17 février 1917 - Démobilisé, le 2 avril 1919 - Domicilié au 64, rue du Bac à Paris (75), à compter du 2 avril 1919 - Profession après guerre Constructeur de bougies pour automobiles - Affecté, dans la réserve, au 1er régiment d'aérostation à St-Cyr - Affecté à la compagnie d'aérostiers du 1er régiment de DCA du service du territoire - Affecté à la 111ème compagnie de ballons de protection au fort de Romainville du service de DCA du 1er régiment d'aérostiers - Domicilié au 29, rue Grande Fontaine à St-Germain-en-Laye (Yvelines), à compter du 16 août 1927 - Affecté, dans la réserve, à la 111ème compagnie de ballons de la défense aérienne du territoire, le 8 mars 1929 - Mutation accordé pour tiéthisme cardiaque avec tachycardie léger tremblement par la 3ème commission de réforme de la Seine, en date du 13 mai 1929 - Affecté, dans la réserve, à la 221ème compagnie de ballons de protection de la compagnie de mobilisation d'aérostation n° 101, le 9 septembre 1929 - Affecté, dans la réserve, à la 221ème compagnie de ballons du 1er groupe d'ouvriers d'aviation - Domicilié au 29 bis, rue Bergette à St-Germain-en-Laye (Yvelines), à compter du 14 mars 1933 - Affecté, dans la réserve, à la 221ème compagnie de ballons de protection de la 15ème compagnie de l'air, le 1er octobre 1934 - Domicilié au 51, rue du Mesnil à Maisons-Laffite (Yvelines), à compter du 21 mars 1935 - Sources : Pam - Fiche matricule des archives départementales de Paris - Dernière mise à jour : 13 septembre 2018.

 

Les avions

 

 

 

Photos aériennes prises
par l'escadrille

Photo aérienne verticale du nord-est de Ribemont (Aisne) prise par un équipage de l'escadrille BR 220, le 14 août 1918 - Cette photo a été développée et analysée par les personnels de la 18ème section de photo aérienne - Appareil de prise de vue de 0, 26 m de focale (F 26) - A cette date, l'escadrille BR 220 était stationnée sur le terrain de Mont-l'Evêque (Oise) - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo droits réservés.

 

Couleurs des avions


 

Couleurs des avions

 

 

Documents en rapport

 

Documents en rapport

 

 

Remerciements à :

- M. Frédéric Biscarrat pour l'envoi de la photo du Slt André Garret-Flandy.

Bibliographie :

- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920 - Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- L'aviation française 1914-1940, ses escadrilles, ses insignes - par le Commandant E Moreau-Bérillon - publié à compte d'auteur en 1970.
- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la Guerre.
- Les "As" français de la Grande Guerre en deux tomes par Daniel Porret publié par le SHAA en 1983.
- Site Internet "Mémoires des Hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien
- Site Internet "Les Insignes de l'Armée de l'Air" de Jean-Jacques Leclercq - Voir le lien
- Site Internet "Traditions des escadrilles de l'Armée de l'Air" de Henri Guyot - Voir le lien

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Escadrille 221 Escadrille 219

pas de fiche > 1918

Cliquez sur l'image pour l'agrandir