Menu
Cliquez sur la bande titre pour revenir sur le menu

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant corriger ou compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Insignes de l'escadrille BR 243
peints sur les fuselages

Shiva, la déesse hindoue du sacrifice, insigne de l'escadrille BR 243 - Dessin Albin Denis.

Insigne métallique de
l'escadrille BR 243

Insigne métallique de l'escadrille BR 243 appartenant au Ltt Maurice Barbey, pilote de l'escadrille du 20 août 1918 au 16 octobre 1919 - Voir les photos présentées de l'officier portant cet insigne - Il est circulaire sans base et la déesse orientée vers la gauche - Insigne collection Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Symbolique

L'insigne de cette unité était Shiva, déesse hindoue du sacrifice. Il a été choisi par le Ltt Gilbert de Gouze de Saint-Martin, hindouiste éclairé. Son dessin a été fait par le Ltt Hallo qui était artiste peintre dans le civil.

 

 

Historique succinct

L'escadrille BR 243 a été créée, le 20 août 1918. Elle comprend 10 pilotes, 8 observateurs ou mitrailleurs photographes, 3 mitraileurs de combat et 10 Breguet 14 A2.

Est nommé commandant d'unité, le Ltt Gilbert de Gouze de St Martin, en provenance de l'escadrille SPAbi 64.
Les personnels proviennent de trois escadrilles :

  • la SPA 102 (MdL Burgard - Sgt Faure + 2 observateurs + 1 mitrailleur + 6 mécaniciens)
  • la SPA 79 (Adj Lesecq - Adj Paratges - Caporal Albaric + 2 observateurs + 5 mécaniciens)
  • la SPA 23 (Slt Barbey - Slt Bares - Sgt Landreaux - Sgt Morel + 4 observateurs + 2 mitrailleurs + 8 mécaniciens).

A suivre

 

Insignes métalliques des unités
détentrices de ses traditions

Insigne en argent d'une escadrille héritière des traditions de l'escadrille BR 243 de la Grande Guerre - Epoque vraisemblablement 1920 à 1930 - Une base est apparue sur l'insigne et la déesse est orientée vers la droite - Fixation par deux anneaux - Insigne collection Philippe Bartlett que je remercie pour son aide.

Insigne de la 1ère escadrille du GR I / 55 - Epoque allant du 1er juillet 1932 au 30 août 1940 - La déesse est orientée vers la gauche - Fabrication A. Augis Lyon - Photo Ebay France.

Unités détentrices des traditions
de l'escadrille 243

 

 

Appellations successives

Lieux de stationnements

Attention, des photos de la BR 243 ont été prises sur l'Alsace en mai 1919. Il est donc fort à parier que cette unité a été transférée sur Lyon-Bron beaucoup plus tard que connu pour l'instant (Je recherche les dates précises)

Carte des différents stationnements

Numéros des départements français

 

Rattachements de l'escadrille

Batailles et missions importantes
de l'escadrille BR 243

 

A venir

 

Commandants de l'escadrille

 

Personnel de l'escadrille BR 243

Liste à venir

Types d'avions utilisés

Numéros des avions connus


 

Victoires de l'escadrille BR 243

Pas de victoire aérienne pour cette unité.

Morts : en rouge / Blessés et indemnes : en jaune


 

Décorations

Pas de décoration collective pour cette unité.

 

Les hommes

Personnels navigants de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Seul le Slt Barès porte l'insigne métallique d'escadrille - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Slt Fernand Barés (pilote) et Slt Marcel Thibon (obs) posent à bord d'un Breguet 14 A2 équipé "Photo" de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Les équipages de l'unité ont réalisés de nombreuses missions de reconnaissance photo sur l'Alsace, l'ex Lorraine occupée et sur la frontière allemande - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Détail de la photo précédente - Le Slt Fernand Barés, pilote de la BR 243 pose aux commandes du Breguet 14 A2 équipé "Photo" qui lui a été affecté, en mars 1919 - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.
* Slt Fernand Ernest Jean Léon Barès - Né le 12 avril 1896 à Aspet (Haute-Garonne) - Fils de Romain Jean Baptiste Barès et de Léontine Ducos - Profession avant guerre Etudiant - Classe 16/13 - Recrutement de St-Gaudens sous le n° matricule 605 - Engagé au 157ème régiment d'infanterie, le 24 août 1914 - Nommé Sergent, le 21 janvier 1916 - Passé à l'aéronautique militaire comme bombardier, le 6 décembre 1914 - Bombardier de l'escadrille VB 1 (VB 101) du 12 décembre 1914 au 29 mars 1915 - Bombardier de l'escadrille VB 5 (VB 105) du 12 avril au 24 juin 1915 - RGA du 24 juin au 6 août 1915 - Bombardier de l'escadrille VB 111 du 6 au 8 août 1915 - Bombardier de l'escadrille MF 55 du 12 au 15 août 1915 - Elève pilote de l'école d'aviation militaire de Chartres à compter du 15 août 1915 - Brevet de pilote militaire n° 1741 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 11 octobre 1915 - RGA du 14 octobre au 8 novembre 1915 - Pilote de l'escadrille F 8 du 6 novembre 1915 au 21 février 1917 - Une citation à l'ordre du corps d'armée en mars 1916 - Pilote de l'escadrille N 23 du 10 juillet 1917 au 20 août 1918 - Mis au repos au centre VR 75 du 5 au 22 avril 1917 - Pilote de l'escadrille BR 243 du 20 août 1918 au 27 août 1919 - Commandant de l'escadrille SAL 32 à compter du 27 août 1919.

Slt Marcel Thibon pose à bord d'un Breguet 14A2 de l'escadrille BR 243 sur le terrain d'Habsteim (68) au début de l'année 1919 - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.
* Slt Marius Marcel Charles Thibon - Né le 8 juin 1890 à Rodez (Aveyron) - Fils de Joseph Edouard Thibon et de Marie-Sophie  Bouat - Domiciliés St-Ephrein "La Retraite" à Redon (Ile-et-Vilaine) - Engagé au 11ème régiment de chasseurs à cheval, à compter du 13 novembre 1909 - Affecté au 23ème régiment d'infanterie coloniale, le 8 avril 1912 - Affecté au 7ème bataillon du 3ème régiment de Marche du Maroc, le 1er juillet 1912 - Détaché comme télégraphiste à la section d'aviation du Maroc occidental, le 21 janvier 1913 - Changement de dénomination de son unité de rattachement, devient le7ème bataillon coloniale du 2ème régiment mixte colonial de la 1ère division marocaine, le 1er juillet 1913 - Affecté au régiment mixte colonial e la 1ère division marocaine, le 20 septembre 1914 - Rentré en France sur sa demande et affecté au 2ème régiment colonial, le 22 octobre 1914 - Médaille coloniale agrafe "Maroc" - Nommé Caporal fourrier, le 26 mars 1915 - Brevet de chef de section, le 14 septembre 1915 - Blessé par balle, fracture de l'humérus et paralysie du nerf radial, le 25 septembre 1915 - Croix de guerre avec une citation à l'ordre du régiment, le 25 septembre 1915 - Après hospitalisation et convalescence - Revient à son unité, le 28 juillet 1916 -  Détaché dans l'aéronautique militaire et stage de tir à l'école de tir aérien de Cazaux, le 28 juillet 1916 - Breveté Mitrailleur, le 27 septembre 1916 - Insigne métallique de mitrailleur n° 868 - Affecté à l'école d'aviation militaire de Pau, le 27 septembre 1916 - Titularisé observateur photographe en avion, le 5 avril 1917 - Insigne métallique d'observateur photo n° 1421 - Observateur photo mitrailleur de l'escadrille N 79 du 30 novembre 1916 au 25 août 1918 - Nommé Sergent, le 7 septembre 1917 - Gelure partielle du visage au cours d'une mission de guerre, le 1er décembre 1917 - Nommé Sous-Lieutenant à titre temporaire, le 27 mars 1918 - Une citation à l'ordre de la 3ème armée, le 18 août 1918 - Observateur de l'escadrille BR 243 du 25 août 1918 au 19 mai 1919 - Termine la guerre avec une Croix de Guerre avec une palme et une étoile de bronze - Nommé Sous-lieutenant à titre définitif, le 25 décembre 1918 - Affecté au 34ème régiment d'aviation d'observation pour mission en Pologne du 9 juin 1919 au 22 octobre 1920 - Détaché comme conseiller technique d'escadrille sur le front bolchevique Russo-Lithuanien du 23 novembre 1919 au 12 avril 1920 - Décoré de la Croix de l'ordre des Vaillants (Pologne) - Nommé Lieutenant à titre définitif, le 27 mars 1920 - Marié avec Slany kajetanowiez domiciliée à Piotr Row (Pologne), le 6 avril 1920 - Deux enfants, des garçons - Affecté au 12ème régiment d'aviation, le 6 novembre 1920 - Détaché au centre d'instruction de l'aviation à Istres, à compter du 22 mars 1922 - Affecté au 22ème régiment d'aviation à compter du 22 mars 1922 - Remarié avec Paule Marie Foulot domiciliée à Ay-der-Haartdt, le 20 mars 1922 - Brevet de pilote militaire n° 19583 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Istres, le 25 juillet 1922 - Brevet métallique (macaron) de pilote militaire n° 16412 - Affecté au 2ème groupe d'ouvriers d'aviation, le 8 septembre 1922 - Affecté au 32ème régiment d'aviation, le 8 novembre 1923 - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 9 juillet 1924 - Affecté au centre de mobilisation n° 32, le 21 avril 1928 - Nommé Capitaine à titre définitif, le 4 août 1928  - Affecté au contrôle de l'école civile d'aviation Fourcaud à Rochefort, le 8 avril 1929 - Officier de la Légion d'Honneur, le 30 juin 1937 - A la date du 30 juin 1937, il a 27 ans de service - 9 campagnes militaires - 3 blessures - 1 citation à l'ordre du régiment - Nommé Commandant en 1938 - Affecté à l'école de l'air de Salon-de-Provence - Décédé, le 4 février 1956 à Enghein-les-Bains (95).

Une pose d'après guerre, à bord d'un Breguet 14A2 de l'escadrille BR 243, sur le terrain d'Habsteim (68), en mars 1919 - De gauche à droite : Ltt Louis Barés (pilote) - Slt Fernand Barés (pilote) - Ltt Bourdin (obs) - Slt Marcel Thibon (obs) - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Gros plan de la photo supérieure - De gauche à droite : Louis et Fernand, les deux frères Barés (pilotes) - Ltt Bourdin (obs) - Slt Marcel Thibon (obs) - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

* Ltt Louis Georges Barès - Né le 11 janvier 1894 à Aspet (Haute-Garonne) - Fils de Romain Jean Baptiste Barès et de Léontine Ducos - Engagé au 18ème régiment de chasseurs à Pied, le 8 octobre 1912 - Nommé sous-lieutenant, le 2 août 1914 - Affecté au 157ème régiment d'infanterie - Passé à l'aéronautique militaire comme observateur en octobre 1914 - Affecté au centre de St-Cyr - Observateur de l'escadrille VB 101 du 21 novembre au 6 décembre 1914 - Croix de Guerre et une citation à l'ordre de l'armée, le 11 décembre 1914 - Fait prisonnier, le 6 décembre 1914 - Nommé Lieutenant à titre définitif, le 5 août 1916 - Evadé, le 11 mars 1918 - Brevet de pilote militaire n° 16.261 obtenu à l'école d'aviation militaire de Châteauroux-Vineuil, le 1er octobre 1918 - Stage à l'école d'aviation militaire de Pau - Stage à l'école d'aviation militaire de Biscarrosse - Stage à l'école d'aviation militaire de Voves jusqu'au 28 novembre 1918 - Carte d'identité militaire n° 10.975 émise le 13 mars 1919 - Pilote de l'escadrille BR 243 du 14 mars 1919 au (après 1920) - Nommé Capitaine, le 25 mars 1919 - Commandant de l'escadrille BR 243 à compter du 17 août 1919.
* Slt Fernand Ernest Jean Léon Barès - Pilote de l'escadrille BR 243 du 20 août 1918 au 27 août 1919 - Biographie visible dans la colonne de gauche.
* Ltt Bourdin - Observateur de l'escadrille BR 243 du 19 février au 20 mars 1919 -
* Slt Marcel Thibon - Observateur de l'escadrille BR 243 du 25 août 1918 au 19 mai 1919 - Biographie visible dans la colonne de gauche.

 

Les hommes

Portrait du Ltt Maurice Barbey, pilote de l'escadrille BR 243 du 20 août 1918 au 16 octobre 1919 - Sur son uniforme d'officier d'artillerie, remarquez son képi aux couleurs du "33", les pattes de col aéronautique militaire, le chevron sur la manche droite marquant sa blessure du 20 janvier 1918 - l'insigne de pilote militaire, sa Croix de Guerre portant une palme pour une citation à l'ordre de l'armée, 3 étoiles pour deux citations à l'ordre du corps d'armée et une à l'ordre de la division, l'insigne de l'escadrille BR 243 (voir le chapitre insigne) et 6 chevrons de présence sur la manche gauche (1er chevron pour 1 an et les suivants pour 6 mois supplémentaires, soit 3 ans et demi)
Ltt Maurice Barbey - Né le 25 janvier 1895 à Nancy - Fils d'Adrien Barbey et d'Elisabeth Collenot demeurant rue Ste Catherine à Nancy - Engagé volontaire comme conducteur au 44ème régiment d'artillerie, le 5 août 1914 - Nommé au grade de Brigadier (caporal), le 1er septembre 1914 - Affecté au 33ème régiment d'artillerie, le 28 avril 1915 - Nommé Maréchal des Logis, le 21 octobre 1915 - Citation à l'ordre du 1er CAC (n° 397), en date du 26 octobre 1915 - Nommé sous-lieutenant, le 3 mai 1916 - Citation à l'ordre de la division (n° 116), en date du 31 juillet 1916 - Détaché au service aéronautique, le 15 septembre 1916 - Croix de Guerre 14-18 pour une citation à l'odre du Corps d'armée (1er CAC), le 1er novembre 1916 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 17 novembre 1916 - Brevet de pilote militaire n° 5596 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 11 mars 1917 - Insigne de pilote militaire n° 4196 - Stage de transformation à l'école d'aviation militaire d'Istres-Miramas du 14 mars au 4 avril 1917 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire de Châteauroux du 4 au 14 avril 1917 - GDE (Groupement des divisions d'entraînement) du Plessis-Belleville du 14 au 28 avril 1917 - Pilote de l'escadrille F 60 du 28 avril au 8 juin 1917 - Abattu par la DCA, aux commandes d'un Farman F 60, le 1er mai 1917 - GDE division Nieuport du 8 juin au 2 juillet 1917 - Pilote de l'escadrille N 23 / SPA 23 du 2 juillet 1917 au 20 août 1918 - Une blessure par balle au deltoïde gauche en combat aérien, le 20 janvier 1918 - Citation à l'ordre de la 2ème armée (n° 1088), en date du 6 février 1918 - Promu au grade de Lieutenant, le 3 mai 1918 - Citation à l'ordre du 17ème corps d'armée, en date du 4 septembre 1918 - Pilote de l'escadrille BR 243 du 20 août 1918 au 16 octobre 1919 - Mis en congé illimité de démobilisation, le 16 octobre 1919 - Légion d'Honneur, le 16 juin 1920 - Mariage avec Madeleine de Gail, à Breuches, le 1er mars 1924 - Mobilisé, le 17 novembre 1939 - Démobilisé, le 7 décembre 1939 - Officier de la Légion d'Honneur, le 26 avril 1965 - Décédé à Breuches (70), le 16 novembre 1966 - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Ltt Maurice Barbey - Affecté au 33ème régiment d'artillerie, le 28 avril 1915 - Brevet de pilote militaire n° 5596 obtenu à l'école d'aviation militaire de Chartres, le 11 mars 1917 - Insigne de pilote militaire n° 4196 - Pilote de l'escadrille F 60 du 28 avril au 8 juin 1917 - Pilote de l'escadrille N 23 / SPA 23 du 2 juillet 1917 au 20 août 1918 - Pilote de l'escadrille BR 243 du 20 août 1918 au 16 octobre 1919 - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Ltt Charles Marcetteau de Brem (obs) et MdL Moïse Paratrès (pilote) posent à bord d'un Breguet 14 A2 équipé "Photo" baptisé "Pourquoi Pas ?" affecté à l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Les équipages de l'unité ont réalisés de nombreuses missions de reconnaissance photo sur l'Alsace, l'ex Lorraine occupée et sur la frontière allemande - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Détail de la photo précédente : Le MdL Moïse Paratgès, pilote de l'escadrille BR 243, pose aux commandes du Breguet 14 A2 équipé "Photo" baptisé "Pourquoi Pas ?" sur le terrain d'Habsteim en mars 1919 - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.
* MdL Moïse Roger Paratgès - Né le 17 novembre 1894 à Beaunautres (Gers) - Fils d'Alexandre Paratgès et d'Anna Bertin - Incorporé au 14ème régiment d'artillerie de campagne, le 12 mars 1913 - Nommé Brigadier, le 5 octobre 1914 - Cassé de son grade, le 10 février 1916 - Affecté au 24ème régiment d'artillerie, le 9 mars 1916 - Nommé Brigadier, le 30 septembre 1916 - Marié avec Jeanne Castets, le 13 mars 1917 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 12 juillet 1917 - Brevet de pilote militaire n° 9698 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 1er novembre 1917 - GDE du 15 décembre 1917 au 24 mai 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 79 du 24 mai au 25 août 1918 - Nommé Maréchal de Logis, le 16 août 1918 - Pilote de l'escadrille BR 243 du 25 août 1918 au 25 juillet 1919 - Croix de Guerre - Affecté au 3ème régiment de chasse, le 2 septembre 1920 - Affecté à la 14ème section d'ouvriers de l'air, le 16 juillet 1921 - Affecté au 2ème groupe d'ouvriers de l'air, le 1er juillet 1922 - Nommé Adjudant, le 7 janvier 1923 - Médaille Militaire, le 9 juillet 1924 - Nommé Adjudant-chef, le 1er avril 1925 - Affecté au 2ème bataillon de l'Air, le 21 juillet 1933 - Chevalier de la Légion d'Honneur, le 23 décembre 1933 - Décédé, le 17 février 1956.

* Citation à l'ordre de l'aéronautique : "Excellent pilote d'un allant et d'un courage remarquables. Toujours volontaire pour les missions les plus éloignées. A exécuté plus de 30 missions photographiques lointaines."

Ltt Charles Marcetteau de Brem, observateur de l'escadrille BR 243, pose, à bord du Breguet 14 A2 baptisé "Pourquoi Pas ?", sur le terrain d'Habsteim (68) en mars 1919 - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.


 

 

Breguet 14A2 de l'escadrille BR 243 sur le terrain de (Neuf-Brisach) entre le 3 et le 20 avril 1919 - Elle s'installera plus tard sur le terrain de Lyon-Bron (69) - Le 1er janvier 1920, elle deviendra 5ème escadrille du 5ème régiment d'aviation - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Breguet 14 A2 de l'escadrille BR 243 en feu sur le terrain de Neuf-Brisach en avril 1919 - Nous ne connaissons pas les circonstances de cet accident, soit d'atterrissage, soit incendie au sol dû à un court-circuit ou à un incident technique - Si un lecteur possède cette photo annoté, qu'il veuille bien prendre contact avec l'auteur du site - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Breguet 14 A2 codé "7" de l'équipage MdL Moïse Paratgès / Ltt Charles Marcetteau de Brem de l'escadrille BR 243 photographié dans immédiat après guerre sur l'Alsace - Remarquez l'avant du capot moteur peint probablement en rouge et blanc - Les avions de l'escadrille ont largement survolé la Lorraine occupée, puis l'Alsace ainsi que les grandes villes allemandes proches de la frontière française - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 

Deux officiers observateurs posent avec les jeunes femmes qui les logent dans le village d'Habsheim (68) - L'escadrille BR 243 a stationné sur place du XX janvier au 3 avril 1919 - De gauche à droite, au premier plan : Mlle Haefflenger - Mlle Schemmel - Mlle Lettermann - Au second plan : Slt Marcel Thibon - Ltt Ra.... - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Popote des navigants chez l'habitant à Habsheim (68) au début de l'année 1919 - Les officiers sont tous logés chez l'habitant dans les environs immédiats du terrain - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Autre photo montrant le repas des officiers qui logeaient chez l'habitant, dans les environs du terrain d'Habsheim (68), au début de l'année 1919 - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

 

Photos aériennes prises
par les équipages

Photo oblique du terrain (ex-allemand) de Neuf-Brisach (68) occupé par l'escadrille BR 243 du 3 au 20 avril 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Gros plan des installations en dur du terrain ex-allemand de Neuf Brisach (68) occupé par l'escadrille BR 243 du 3 au 20 avril 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo du terrain (ex-allemand) de Neuf-Brisach (68) occupé par l'escadrille BR 243 du 3 au 20 avril 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Vue aérienne verticale de la ville de Neuf-Brisach prise par un équipage de l'escadrille N 49 en mai 1917 - Ce cliché a l'avantage de positionner le terrain d'aviation par rapport à la ville - A comparer avec les deux clichés supérieurs - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo collection Philippe Boutemy que je remercie pour son aide.

Fronton du terrain d'aviation de Neuf-Brisach (ex-allemand) de Neuf-Brisach (68) occupé par l'escadrille BR 243 du 3 au 20 avril 1919 - Le côté gauche porte la date de "1871" et celui de droite, la date de "1919" - L'insigne de l'escadrille BR 243 est peinte à deux reprises - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Détail du fronton du terrain d'aviation de Neuf-Brisach (ex-allemand) de Neuf-Brisach (68) occupé par l'escadrille BR 243 du 3 au 20 avril 1919 - Le côté gauche porte la date de "1871" et celui de droite, la date de "1919" - L'insigne de l'escadrille BR 243 est peinte à deux reprises - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Photo oblique de la ville de Belfort prise à 1200 mètres par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Belfort prise à 1200 mètres par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Montbéliard prise à 1800 mètres par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo verticale de la ville de Montbéliard prise à 500 mètres par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Cernay prise à 1200 mètres par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Cernay prise à 300 mètres par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la cathédrale de Strasbourg prise par le Breguet 14 A2 piloté par le Ltt Maurice Barbey en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo oblique de Strasbourg prise par l'équipage du Ltt Maurice Barbey en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la place Kléber de Strasbourg prise par l'équipage du Ltt Maurice Barbey en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Huninge prise par le Breguet 14 A2 piloté par le Ltt Maurice Barbey en juin 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo oblique d'un fort qui défend la ville de Germersheim (Allemagne), à 14 km de Spire, prise par le Breguet 14 A2 piloté par le Ltt Maurice Barbey en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Germersheim (Allemagne), à 14 km de Spire, prise par le Breguet 14 A2 piloté par le Ltt Maurice Barbey en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Saint-Louis prise par le Breguet 14 A2 piloté par le Ltt Maurice Barbey en juin 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo oblique du pont de Kehl prise par le Breguet 14 A2 piloté par le Ltt Maurice Barbey en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Photos aériennes prises
par les équipages

Photo oblique de la ville de Metz (Moselle) par le Breguet 14 A2 piloté par le Ltt Maurice Barbey en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Mayence (Allemagne) par le Breguet 14 A2 piloté par le Ltt Maurice Barbey en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Manheim (Allemagne) prise par le Breguet 14 A2 piloté par le Ltt Maurice Barbey en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Karlsrulre (Allemagne) prise par le Breguet 14 A2 piloté par le Ltt Maurice Barbey en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Mulhouse prise à 1500 mètres par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Mulhouse prise à 1500 mètres par le Ltt Potot observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Mulhouse prise à 800 mètres par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo oblique de la ville de Mulhouse prise à 800 mètres par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Le même quartier de Mulhouse en 2014 - Photo Google Earth.

Photo oblique de l'île Napoléon, aux alentours de Mulhouse, prise par le Breguet 14 A2 piloté par le Ltt Maurice Barbey en juin 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo verticale, du fort Séré de Rivières du Mont Bart, sur les hauteurs au Sud-Ouest de Montbéliard, prise par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243, au début de l'année 1919 - Il a été construit de novembre 1875 à juillet 1878 - Le 2 août 1914, sa garnison était composée de 12 officiers, 42 sous-officiers et 612 soldats - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Photo verticale du fort du Mont-Verdun, sur les hauteurs de Lyon (Rhône), prise par le Breguet 14 A2 piloté par le Ltt Maurice Barbey en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo latérale de la ville de Thann prise à 800 mètres par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo oblique de l'usine Gerrer de Thann, prise à 200 mètres par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Cette entreprise poursuivra ses activités industrielles pendant toute la guerre malgré qu'elle était séparée des premières lignes de seulement 1800 mètres - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo oblique de Breisach am Rhein (Allemagne) prise par le Slt Marcel Thibon, observateur de l'escadrille BR 243 en mars 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Un grand merci à Jean-Jacques Wolf pour l'identification de cette ville - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Fête de la délivrance de l'occupation allemande en Alsace à Neuf-Brisach, le 4 mai 1919 - Cette photo oblique a été prise par l'équipage Slt Fernand Barès (pilote) et Slt Marcel Thibon (obs) de l'escadrille BR 243 - Photo Marcel Thibon transmise par Françoise Rivemale, sa petite fille, que je remercie pour son aide.

Photo de la cathédrale Notre-Dame de Reims prise en 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo de la cathédrale Notre-Dame de Reims prise en 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo de la cathédrale Notre-Dame de Reims prise en 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo de la cathédrale Notre-Dame de Reims prise en 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

Photo de la cathédrale Notre-Dame d'Amiens prise en 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide.

 

Souvenirs en rapport

Souvenirs en rapport

Médaille de Chevalier de la Légion d'Honneur du Ltt Marcel Thibon décernée le 9 juillet 1924 - Photo Françoise Rivemale, sa petite-fille que je remercie pour son aide.

 

Remerciements :

- M. Dominique Barbey pour le prêt des photos de son père Maurice, pilote de l'escadrille BR 243.
- Mme Françoise Rivemale pour l'envoi des archives de Marcel Thibon, son grand-père.

Bibliographie :

- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920 - Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- L'aviation française 1914-1940, ses escadrilles, ses insignes - par le Commandant E Moreau-Bérillon - publié à compte d'auteur en 1970.
- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Les Insignes de l'Aéronautique Militaire Française jusqu'en 1918 par Philippe Bartlett publié par Indo Editions en 2002.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la Guerre.
- Les "As" français de la Grande Guerre en deux tomes par Daniel Porret publié par le SHAA en 1983.
- Encyclopédie illustrée de l'aviation publié par les éditions Atlas en 1986.
- Site Internet "Les Insignes de l'Armée de l'Air" de Jean-Jacques Leclercq - Voir le lien
- Site Internet "Traditions des escadrilles de l'Armée de l'Air" de Henri Guyot - Voir le lien
- Site Internet "Mémoires des hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien

 

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Escadrille 270 Escadrille 240

 

 

pas de fiche > 1918

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Cliquez sur l'image pour l'agrandir Photo de la cathédrale Notre-Dame de Reims prise en 1919 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo Maurice Barbey transmise par son fils Dominique Barbey que je remercie pour son aide. Cliquez sur l'image pour l'agrandir