Menu
Cliquez sur la bande titre pour revenir sur le menu

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant corriger ou compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Insigne de l'escadrille 273
peints sur les fuselages

La chimère rouge dressée, les ailes déployées sur un écu - Dessin Albin Denis

Insigne de l'escadrille SOP 273 - Photo Pierre Blanchard transmis par M. Jean-Louis Derlon que je remercie pour son aide.

Symbolique

L'escadrille SOP 273 a adopté une chimère rouge dressée, les ailes déployées, et peinte sur un écusson de la même couleur, aux contours imprecis.

 

Historique de l'escadrille 273

A venir

 

 

Insignes métalliques de l'escadrille 273
et des unités détentrices de ses traditions

Pas d'insigne métallique connu

 

 

Unités détentrices des traditions de l'escadrille 273

Les traditions de l'escadrille SAL 273 n'ont pas été reprises depuis sa dissolution, le 4 mars 1919.

 

 

Appellations successives

Lieux de stationnements


Carte des différents stationnements

Numéros des départements français

 

Rattachements de l'escadrille

Batailles et missions importantes
de l'escadrille 273

Bientôt la liste

 

 

Unités aéronautiques rattachées
au 38 ème Corps d'armée

Bientôt la liste

 

 

Commandants de l'escadrille

 

Types d'avions utilisés

Relevés quantitatifs et
numéros avions

 

Morts: en rouge / Blessés et indemnes : en jaune


Victoires de l'escadrille 273

Pas de victoire homologuée ou non pour cette escadrille.

 

Personnel de l'escadrille 273

Bientôt la liste du personnel

 

Les hommes

Photo de groupe des mécaniciens de la SOP 273 - Les tenues sont celles du travail de tous les jours.
Des mécaniciens dans leur jus, comme je les aime - Photo Pierre Blanchard transmis par M. Jean-Louis Derlon que je remercie pour son aide.

Photo d'ensemble des officiers, sous-officiers et hommes du rang de l'escadrille SOP 273 en avril-mai 1918.
Remarquez l'insigne de l'unité posé devant les mécaniciens et le Cne Félix Lecoq, commandant l'escadrille juste devant le moteur du Sopwith 1A2.
Le chef mécanicien est debout à l'extrême gauche - On le retrouve sur la photo inférieure - Photo Pierre Blanchard transmis par M. Jean-Louis Derlon que je remercie pour son aide.

Le chef mécanicien de l'escadrille SAL 273 pose en compagnie de ses hommes pendant l'été 1918
Photo Pierre Blanchard transmis par M. Jean-Louis Derlon que je remercie pour son aide.

Mécaniciens et hommes du rang de l'escadrille SAL 273 posent devant une barraque Adrian en fin 1918 - Les vues extraites, présentées plus haut, permettent de détailler les uniformes bleu horizon de ces hommes - S'y cotoient deux types de pattes de cols, la roue dentée, le calot, le képi, les bandes molletières - Ces hommes appartiennent tous au 2ème groupe d'aviation et en portent la marque sur leur col - Photo Pierre Blanchard transmis par M. Jean-Louis Derlon que je remercie pour son aide.

 

Les hommes

Cne Félix Lecoq - commandant l'escadrille SOP 273 du 4 février au 26 juillet 1918 - Photo Pierre Blanchard transmis par M. Jean-Louis Derlon que je remercie pour son aide.

Vue de détail de la photo d'ensemble présentant les mécaniciens et hommes du rang de l'escadrille SAL 273 - 2ème groupe d'aviation - Voir en particulier les pattes de col de l'ancien type (début de guerre) et la roue dentée marqué des mécaniciens. Le képi et les différentes pattes de col portent le numéro du groupe d'aviation, ici le "2" - Photo Pierre Blanchard transmis par M. Jean-Louis Derlon que je remercie pour son aide.

Vue de détail de la photo d'ensemble présentant les mécaniciens et hommes du rang de l'escadrille SAL 273 - 2ème groupe d'aviation - Voir en particulier les pattes de col du nouveau modèle. Les pattes de col portent le numéro du 2ème groupe d'aviation - Photo Pierre Blanchard transmis par M. Jean-Louis Derlon que je remercie pour son aide.

Les hommes

MdL Charles Jean-Baptiste Leroy - Né le 21 mai 1888 à Roizy (Ardennes) - Fils de Gustave Leroy (Meunier) et de Marie Philomène Gatinois - Classe 1908 - Recrutement de Reims (Marne) sous le matricule n° 953 - Appelé pour le service militaire au titre du 132ème régiment d'infanterie, le 6 octobre 1909 - Nommé Caporal, le 25 septembre 1910 - Nommé Sergent, le 3 mars 1911 - Fin de service militaire et envoi dans la disponibilité, le 24 septembre 1911 - Marié avec Mlle Marie Eliza Blanche Riss à Reims (Marne), le 3 octobre 1911 - Profession avant guerre Industriel minotier - Domiciliés pendant la guerre au 12, île Fanac à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) - Rappelé à l'activité au 132ème régiment d'infanterie par la mobilisation générale, le 2 septembre 1914 - Affecté au 25ème régiment d'artillerie de campagne, le 30 janvier 1915 - Parti à Marseille (Bouches-du-Rhône) pour la constitution du dépôt intermédiaire du CEO d'armée d'Orient - Evacué du front d'Orient et rentré au dépot du 25ème RAC, le 15 septembre 1915 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 4 novembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 3403 obtenu l'école d'aviation militaire de Dijon, le 12 mai 1916 - Stage de perfectionnement à l'école d'aviation militaire d'Avord, jusqu'au 28 novembre 1916 - Pilote de l'escadrille SAL 39 du 30 mai 1918 au 13 février 1919 - Citation n° 13 à l'ordre de l'aéronautique de la 6ème armée, en date du 31 juillet 1918 - Stage au CIACB de Perthes - Citation n° 1470 à l'ordre de l'armée, en date du 28 novembre 1918 Pilote de l'escadrille SAL 273 du 13 février au 11 avril 1919 - Démobilisé, le 26 juillet 1919 - Domicilié à Othis (Seine-et-Marne), à compter du 29 juillet 1919, à compter du 26 juillet 1919 - Affecté, dans la réserve, au 11ème régiment d'aviation de bombardement, le 1er janvier 1920 - Profession après guerre Meunier, fabricant de pâtes alimentaires et conducteur d'autos (tourismes et camions) - Marié avec Mlle Hélène Alexandrine Roulon à Othis (Seine-et-Marne), le 29 janvier 1921 - Domicilié à St-Brice-Courcelles (Marne), à compter du 16 juin 1921 - Affecté, dans la réserve, à la 7ème section détaché au magasin général d'aviation n° 1 de Romilly-sur-Seine (Aube) du 1er groupe d'ouvriers d'aviation, le 8 août 1923 - Médaille Militaire, en date du 9 novembre 1924 - Affecté, dans la réserve, au 5ème groupe d'ouvriers d'aviation, le 13 avril 1926 - Rayé du personnel navigant, le 13 mai 1927 - Domicilié route de Louvois à Cormontreuil (Marne), à compter du 28 avril 1930 - Affecté, dans la réserve, au centre de mobilisation d'infanterie n° 61, le 7 septembre 1931 - Domicilié Maison Saint-Saulien au lieu dit "Les Vauzillons" à Rilly-la-Montagne (Marne) à compter du 6 février 1934 - Nommé Adjudant de réserve - Surveillant général de l’aéroport du Bourget en 1939-1940 - Chevalier de la Légion d’Honneur, en date du 19 novembre 1947 - Décédé à Paris 10ème (75), le 1er janvier 1950 - Photo Charles Leroy datée de 1940 transmise par Christine Leroy-Alaux, sa petite-fille que je remercie pour son aide - Sources : Registre des naissances de la commune de Roizy (Ardennes) - Pam - Liste des brevets militaires - Fiche matricule du département de la Marne - CCC de l'escadrille SAL 39 - CCC de l'escadrille SAL 273 - JORF - Dernière mise jour : 6 novembre 2018.

* Citation n° 13 à l'ordre de l'aéronautique de la 6ème armée, en date du 31 juillet 1918 : "Excellent pilote courageux et adroit. Le 19 juillet, protégeant une mission photographique, est attaqué par douze monoplaces ennemis, soutient avec acharnement le combat et ne se retire de la lutte qu'après l'enrayage des trois mitrailleuses du bord. Ramène au terrain son mitrailleur blessé et son avion atteint de plus de 30 balles."

* Citation n° 1470 à l'ordre de l'armée du MdL Charles Jean Baptiste Leroy du 25ème régiment d'artillerie, pilote à l'escadrille SAL 39, en date du 28 novembre 1918 : "Pilote d'une adresse et d'un sang-froid remarquables. Le 28 juillet 1918, au cours d'une protection photographique à quatre kilomètres dans les lignes ennemies, a eu son appareil atteint par un obus en plein fouet en bord d'attaque et les commandes de gauchissement coupées, parvient grâce son sang-froid, à ramener son appareil dans nos lignes. Le 27 octobre 1918, au cours d'une protection de mission, attaqué par sept monoplaces ennemis, parvient à se dégager après avoir mis à mal un des ses adversaires qui est vu tombant désemparé dans ses lignes."

* Médaille Militaire du Sgt Charles Jean Baptiste Leroy au 26ème régiment d'infanterie, en date du 9 novembre 1924 : "19 ans de services, 6 campagnes, une blessure."

Portrait en studio d'un mécanicien de l'escadrille SAL 273 - Voir en particulier les pattes de col de l'ancien type, la roue dentée marque des mécaniciens brevetés- Photo Pierre Blanchard transmis par M. Jean-Louis Derlon que je remercie pour son aide.

 

Les avions

Qui peut m'aider ?

Les avions

Qui peut m'aider ?

 

Photos aériennes prises
par les équipages

Qui peut m'aider ?

Photos aériennes prises
par les équipages

Qui peut m'aider ?

 

Remerciements :

- M. Jean-Louis Derlon pour la transmission des archives de Pierre Blanchard.
- Mme Christine Leroy-Alaux pour l'envoi du portrait de Charles Leroy, son grand-père.

Bibliographie :


- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920
- Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- L'aviation française 1914-1940, ses escadrilles, ses insignes - par le Commandant E Moreau-Bérillon - publié à compte d'auteur en 1970.
- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- De l'Aéronautique militaire "1912" à l'Armée de l'Air "1976" par Myrone N. Cuich publié à compte d'auteur en 1978.
- Les "As" français de la Grande Guerre en deux tomes par Daniel Porret publié par le SHAA en 1983.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la Guerre.
- Site Internet "Traditions des escadrilles de l'Armée de l'Air" de Henri Guyot - Voir le lien
- Site Internet "Les Insignes de l'Armée de l'Air" de Jean-Jacques Leclercq - Voir le lien
- Site Internet "Mémoires des Hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien

 

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Escadrille 275 Escadrille 270

 

 

pas de fiche > 1918