Menu
Cliquez sur la barre titre pour revenir sur le menu.

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant corriger ou compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Etude réalisée par David Méchin et Albin Denis.

Marque de reconnaissance
de l'escadrille 481

L'escadrille 481 utilisait la lettre "V" comme marque de reconnaissance.
Dessin Albin Denis.

 

Insignes peints sur les fuselages

Cette unité n'a pas eu d'insigne collectif connu.

Symbolique

Le marquage distinctif des avions de cette unité était la lettre "V". Aucun insigne collectif n'est connu.

Historique de l'escadrille 481

Cette escadrille, opérationnelle fin avril 1917 sur l’aérodrome du Verdon, a pour but de surveiller les convois navals entrant et sortant de l’estuaire de la Gironde, ainsi que les mines flottantes entre les Sables d’Olonne et Arcachon. Equipée de Voisin Canon marqués de la lettre « V », elle rencontre l’ennemi à plusieurs reprises. Le 8 août 1917, un Voisin de l’escadrille volant de nuit repère un sous-marin ennemi et lui tire 8 obus de 37 mm. Le 30 novembre 1917, nouvelle rencontre contre un sous-marin en immersion périscopique qui s’enfuit en recevant 2 obus. Le 13 septembre 1917, un avion de l’escadrille surprend un grand sous-marin tournant autour d'un navire torpillé, et lui lance une bombe apparemment sans succès. Fin 1917, en raison des pluies qui détrempent le terrain du Verdon, l’escadrille migre vers Grayan pour revenir ensuite à son terrain d’origine peu avant l’armistice. C’est également à cette époque, le 22 octobre 1918, qu’à lieu la dernière rencontre avec l’ennemi : un avion piloté par le Slt Bertrand aperçoit à 15 milles au SO du phare de la Coubre un sous-marin posté à 8 milles à l'avant d'un convoi. Le sous-marin plonge. Bertrand signale sa position par bouée de correspondance et survole pendant 45 mn la tache d'huile laissée par le sous-marin. L’escadrille est dissoute en novembre 1918, en ayant eu un total de 4 rencontres avec les sous marins ennemis, ce qui en fait l’escadrille côtière la plus chanceuse en ce domaine. Elle a subi une perte, un avion perdu accidentellement le 16 septembre 1918 sur son terrain, tuant le pilote, le MdL Raoul Véron, tandis que l’observateur, le matelot Paul Dupuy, s’en sorte avec des blessures.

Insignes métalliques de l'escadrille 481
et des unités détentrices de ses traditions

Cette unité n'a pas eu d'insigne métallique.

 

Unités détentrices des traditions
de l'escadrille 481

Les traditions de cette unité n'ont pas été reprises
depuis la dissolution de la LET 481, en novembre 1918.

 

Terrains des escadrilles côtières
de l'aéronautique militaire et
des CAM de la Marine.

Répartition des escadrilles cotières pendant la Guerre 1914-1918.
En jaune, les escadrilles de l'aéronautique militaire française.
En rouge, les implantations des unités de l'aviation maritime.
Carte Albin Denis d'après un support Google Map.

Appellations successives

Carte des différents stationnements

Périodes de stationnements

 

Commandants

Personnels de l'escadrille 481

Les observateurs et canonniers étaient fournis par la Marine.

Rattachements de l'escadrille

Avions Utilisés

 

Relevés quantitatifs et
numéros avions

Pas de numéro avion connu pour l'instant. Si vous détenez le carnet de vol
d'un navigant de cette unité, veuillez contacter l'auteur de ce site.

 

Décorations

Cette unité n'a pas obtenu de décoration ou de citation collective.

 

Victoires homologuées ou non

Pas de victoire pour cette unité.

 

 

 

 

Total des pertes de l'escadrille 481

Pertes : Morts / disparus / blessés au combat
Morts / blessés par accident

Morts : en rouge / Blessé : en jaune


 

Photos du personnel

Si vous avez des photos des personnels de cette unité,
veuillez prendre contact avec l'auteur du site.

Photos du personnel

Si vous avez des photos des personnels de cette unité,
veuillez prendre contact avec l'auteur du site.

 

Avions de l'escadrille V 481 du Verdon

Voisin LBP type VIII armé d'un canon de 37 mm de l'escadrille V 551.
La lettre d'identification de l'escadrille, le "V" est clairement visible
sur le nez. Photo SHD section Air de Vincennes

Avions de l'escadrille LET 481

Si vous avez des photos des avions de cette unité,
veuillez prendre contact avec l'auteur du site.

 

Couleurs des avions de l'escadrille V 551

Voisin 8 canon de l'escadrille V 551 en 1917
Dessin David Méchin

Couleurs des avions de l'escadrille LET 481

Si vous avez des photos des avions de cette unité,
veuillez prendre contact avec l'auteur du site.

 

Remerciements :

- M. David Méchin pour l'étude de l'escadrille 481.

 

Bibliographie :

- L'aviation maritime française pendant la Grande Guerre par Lucien Morareau, Robert Feuilloy, Jean-Louis Courtinat, Thierry le Roy, JP Rossignol publié par l'ARDHAN en 1999.
- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920
- Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- L'aviation française 1914-1940, ses escadrilles, ses insignes - par le Commandant E Moreau-Bérillon - publié à compte d'auteur en 1970.
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la guerre.
- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Site Internet "Traditions des escadrilles de l'Armée de l'Air" de Henri Guyot - Voir le lien
- Site Internet "Les Insignes de l'Armée de l'Air" de Jean-Jacques Leclercq - Voir le lien
- Site Internet "Mémoires des hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien
- Site Internet " Pages 14-18 " de Joël Huret.

 

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Escadrille 442 Escadrille 482

 

 

pas de fiche > 1918