Menu
Cliquez sur la barre titre pour revenir sur le menu.

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant corriger ou compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Etude réalisée par David Méchin et Albin Denis.

Lettre d'identification

Insignes peints sur les fuselages

L'insigne de la marguerite à 6 pétales à venir.

 

Symbolique

L'insigne collectif de l'escadrille V 484 a été adopté en 1918. Il s'agit d'une fleur, une marguerite blanche à 6 pétales. Au moins un Farman F 40 et un Voisin LBP à canon de 37 mm ont porté cet insigne - De plus, une lettre, un "F" permettait d'identifier ses appareils.

Historique de l'escadrille 484

Cette escadrille, opérationnelle le 1er juin 1917 sur le terrain de la Baule sous les ordres du capitaine Lallemand, a pour but la protection des convois navals entrant et sortant à Saint Nazaire. Elle est dotée de Caudron G 4 et Voisin LBP VIII Canon, les premiers étant remplacés par des Letord début 1918, date à laquelle l’escadrille migre également sur le terrain du Croisic moins exigu. A partir du mois de mai, un détachement de 4 appareils est envoyé à l’île d’Yeu sur lequel se relaient par roulement tous les pilotes. L’escadrille est dissoute à la fin de l’année 1918, sans avoir eu à déplorer de perte, ni semble t’il placé d’attaque sur un sous-marin.

 

Unités détentrices des traditions
de l'escadrille 484

Les traditions de cette escadrille n'ont pas été reprises depuis la dissolution de l'unité, le 31 décembre 1918.

 

Insigne métallique de l'escadrille 484

Jusqu'à preuve du contraire, cette escadrille n'a pas eu d'insigne métallique.

 

Terrains des escadrilles côtières
de l'aéronautique militaire et
des CAM de la Marine.

Répartition des escadrilles cotières pendant la Guerre 1914-1918.
En jaune, les escadrilles de l'aéronautique militaire française.
En rouge, les implantations des unités de l'aviation maritime.
Carte Albin Denis d'après un support Google Map.

Appellations successives

Carte des différents stationnements

Positionnement des terrains utilisés par l'escadrille 484.
Photo Google Maps

Lieux de stationnements

Périodes de stationnements

 

Commandants

Personnels de l'escadrille 484

Les observateurs étaient fournis par la Marine.

Rattachements de l'escadrille

Avions Utilisés

Relevés quantitatifs et
numéros avions

 

Décorations

Pas de décoration collective pour l'escadrille 484.

 

 

 

Victoires homologuées ou non

Pas de victoire homologuée ou probable pour cette escadrille.

 

Pertes : Morts / disparus / blessés au combat
Morts / blessés par accident

Pas de perte au combat, ni pas accident.

 

Adj Joseph de Chauvelin

Comte Joseph Marie Guy Henri de Chauvelin - Né le 5 juillet 1890 à Rilly-sur-Loir (Loir-et-Cher) - Fils de Louis de Chauvelin et de Marie Brabant - Classe 1910 – n° matricule 1945 à Blois - Appelé au 2ème régiment de Cuirassiers, le 8 octobre 1911 - Nommé brigadier (caporal), le 5 juin 1912 - Passé à l’aviation comme élève pilote à l’école d’aviation de Dijon, le 31 août 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2862 à l’école d’aviation d’Etampes, en date du 8 mars 1916.

* Pilote de l’escadrille MF 36 et SOP 36 du 26 mai 1916 au 24 décembre 1917.
Dans le détail pour l’escadrille 36 :
. Escadrille MF 36 du 26 mai 1916 à juillet 1917 - Nommé Maréchal des Logis (sergent), le 20 septembre 1916 - Une citation à l’ordre de l’aéronautique, le 27 février 1917.
. Escadrille SOP 36 de juillet 1917 jusqu’au 24 décembre 1917 - Nommé adjudant, le 1er octobre 1917 - Croix de Guerre 1914-1918 avec 2 citations.

Terrains utilisés par l’escadrille pendant le temps de présence de Joseph de Chauvelin :
. Furnes de 1916 au 1er avril 1917.
. Mont-Saint-Martin du 1er avril au 1er juin 1917.
. Beauval du 1er juin au 20 juin 1917.
. Mesnil-Saint-Georges du 20 juin au 26 juin 1917.
. Palesne-Pierrefonds du 26 juin au 1er août 1917.

Citation à l’ordre de l’aéronautique (de la 6ème armée) non datée : « Pilote chargé du service d’observation des batteries de gros calibre contre des batteries ennemies particulièrement actives, accomplissait avec une hardiesse et un sang-froid admirables sa mission, malgré le feu des batteries contre-avions et les attaques des aéroplanes ennemis. »
A partir du 1er août 1917, début du détachement en Italie.
. San-Piètro-in-Gù du 6 décembre au 16 décembre 1917.
. Castello-di-Godego au 16 décembre 1917 au 28 février 1918.
. San-Piètro-in-Gù du 28 février au 11 avril 1918.
Le 11 avril 1918, fin du détachement en Italie.

Une citation à l’ordre de l’armée, le 25 février 1917
 : « Excellent pilote militaire, ayant accompli depuis huit mois de nombreuses missions. A pris part à des bombardement de nuit, notamment le 9 août 1916, et s’est particulièrement distingué le 27 décembre 1916, au cours d’une reconnaissance photographique, pendant laquelle son appareil a été atteint par de nombreux éclats. »
Une citation à l’ordre de l’armée, le 5 septembre 1917
 : « S’est toujours fait remarquer par son adresse et son sang-froid. S’est particulièrement distingué les 17, 19 et 20 août 1917, aux cours de réglages dangereux, en attaquant et mettant en fuite quatre avions de chasse ennemis qui cherchaient à interrompre ses missions. »

Décoré de la Valeur Militaire italienne et de la Croix de Guerre italienne - Rapatrié en France en raison de son épuisement physique - Hospitalisé à l’hôpital VR 75 de Viry-Chatillon - Les pilotes, victimes de surmenage, d’épuisement physique ou nerveux au combat, étaient soignés dans cet hôpital.

* Pilote de l’escadrille côtière V 484 de la Baule du 22 février au 18 octobre 1918.

Arrivé de l’hôpital de Viry-Chatillon (VR 75), le 22 février 1918 - L’escadrille V 484 est stationnée sur le terrain du Croisic. (1er février 1918 à avril 1918) - Cette escadrille est équipée de Voisin 8 – Caudron G 4 – Caudron G 6 – Farman F 40 - Letord 4 - Détachement à l’île d’Yeu en avril 1918 (4 avions) - Détachement à l’île d’Yeu du 8 au 20 août 1918 (4 avions).

Décédé de maladie à l’hôpital militaire de Pornichet, le 18 octobre 1918 - Il avait 28 ans.

Adj Joseph de Chauvelin

Adjudant Joseph de Chauvelin - Pilote des escadrilles MF / SOP 36 et V 484 - Né le 5 juillet 1890 à Rilly-sur-Loir (Loir-et-Cher) - Appelé au 2ème régiment de Cuirassiers, le 8 octobre 1911 - Passé à l’aviation comme élève pilote à l’école d’aviation de Dijon, le 31 août 1915 - Brevet de pilote militaire n° 2862 à l’école d’aviation d’Etampes, en date du 8 mars 1916 - Photo transmise par Christine de Chauvelin que je remercie pour son aide.

MdL Joseph de Chauvelin - Cette photo date de sa présence à l'escadrille MF 36 entre mai et octobre 1916 - L'avion est un Maurice Farman MF 11 bis à moteur 130 ch - Photo transmise par Christine de Chauvelin que je remercie pour son aide.

 

Les avions

Vue de détail d'un Voisin 8 type LBP à canon de 37 mm de l'escadrille V 484 de la Baule en 1918 - Remarquez l'insigne de cette unité, une fleur à 6 pétales sur le nez de l'appareil - Photo transmise par Christine de Chauvelin que je remercie pour son aide.

Voisin 8 type LBP à canon de 37 mm de l'escadrille V 484 de la Baule en 1918 - L'insigne de cette unité, une fleur à 6 pétales est nettement visible sur le nez de l'appareil - Photo transmise par Christine de Chauvelin que je remercie pour son aide.

Les avions

Farman F 40 de l'escadrille V 484 de la Baule en 1918 - Remarquez l'insigne de cette unité, une fleur à 6 pétales - Photo transmise par Christine de Chauvelin que je remercie pour son aide.

Bombes de type H chargés sous un Letord 4 de l'escadrille 484.
Photo Collection ARDHAN avec l'autorisation de l'association.

 

Remerciements :

- M. David Méchin pour l'étude de l'escadrille 484.
- M. Robert Feuilloy de l'Association pour la Recherche de Documentation sur l'Histoire de l'Aéronautique Navale (ARDHAN) pour l'envoi des photos et de la liste des observateurs.
- M. Lucien Morareau de l'Association pour la Recherche de Documentation sur l'Histoire de l'Aéronautique Navale (ARDHAN) pour l'envoi des photos.
- Mme Christine de Chauvelin pour la transmission des archives de Joseph de Chauvelin, son grand-père.

Bibliographie :

- L'aviation maritime française pendant la Grande Guerre par Lucien Morareau, Robert Feuilloy, Jean-Louis Courtinat, Thierry le Roy, JP Rossignol publié par l'ARDHAN en 1999.
- Carnets de comptabilité en campagne de l'escadrille
archivés au SHD section Air de Vincennes.
- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920
- Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- L'aviation française 1914-1940, ses escadrilles, ses insignes - par le Commandant E Moreau-Bérillon - publié à compte d'auteur en 1970.
- Site Internet "Mémoires des hommes" du Ministère de la Défense - Voir le lien
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la guerre.
- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Encyclopédie illustrée de l'aviation publié par les éditions Atlas en 1986.
- Les "As" français de la Grande Guerre en deux tomes par Daniel Porret publié par le SHAA en 1983.
- Site Internet "Traditions des escadrilles de l'Armée de l'Air" de Henri Guyot - Voir le lien
- Site Internet "Les Insignes de l'Armée de l'Air" de Jean-Jacques Leclercq - Voir le lien
- Site Internet " Pages 14-18 " de Joël Huret.

 

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Escadrille 483 Escadrille 485

 

 

pas de fiche > 1918