Escadrille MF 88 bis
Cliquez sur la bande titre pour revenir sur le menu

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant corriger ou compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Etude réalisée par David Méchin - Je lui adresse tous mes remerciements pour son aide efficace.

Insignes de l'escadrille MF 88 bis
peints sur les fuselages

Cette unité n'a pas eu d'insigne.

Insignes métalliques de l'escadrille MF 88 bis

Pas d'insigne métallique connu.

Unités détentrices des traditions de l'escadrille MF 88 bis

Les traditions de cette unité n'ont pas été reprises depuis sa dissolution.

Historique de l'escadrille MF 88 bis

Dans le souci de pourvoir une escadrille organique à chacune des grandes unités françaises, la MF 88 bis est crée en février 1916 sur le terrain situé route de Serres, près de Salonique (école d’agriculture) par dédoublement de l’escadrille MF 88. La nouvelle escadrille ainsi créée est destinée à effectuer des reconnaissances pour la 17ème division d’infanterie coloniale, même si celle-ci, comme toutes les troupes françaises retranchées à Salonique, n’est pas au contact de l’ennemi mais monte la garde aux environs de la ville Grecque…

En conséquence, son commandant, le capitaine de Brun, envoie d’abord ses Farman MF XI bis réaliser des vols d’exploration sur le Chalcidique, à l’Est de Salonique. Le 13 mai 1916, le Farman n°1253 piloté par l’adjudant Roth (un serbe) et ayant le Ltt Bordes pour observateur, est déporté par le vent et s’encastre à l’atterrissage dans un hangar, causant la perte de l’appareil et quelques frayeurs pour son équipage qui s’en sort indemne. Les missions se font de plus en plus lointaines, des reconnaissances offensives où des bombes sont lancées sur des objectifs aussi éloignés que la gare de Strumica (le 20 avril), Livunovo (au Nord de Petric, le 9 mai). Le 14 mai 1916 voit se dérouler le dernier évènement notable de l’escadrille : le Farman n°1251, piloté par le MdL Hugon avec pour observateur le Ltt Chambaret, effectue une mission d’entraînement et retourne se poser au terrain quand celui-ci est traversé par un paysan grec monté sur un âne. L’animal s’affole et est percuté par l’appareil qui y brise une des jambes du train d’atterrissage. Hugon parvient avec adresse à se poser sur une jambe limitant les dégâts au strict minimum; le paysan grec, un certain Nicolas Koudla du village de Karaïsi, fut tué sur le coup.

La MF 88 bis est dissoute le 20 juin 1916 et son personnel réparti dans les autres escadrilles du front d’Orient.

 

Carte de la zone d'opérations

 

Rattachements de l'escadrille

Lieux de stationnements

Périodes d'occupation

 

Commandants de l'escadrille

Palmarés de l'escadrille MF 88 bis

Pas de victoire homologuée pour les navigants de cette escadrille

Types d'avions utilisés

Numéros des avions connus

Pertes : Morts / disparus / blessés au combat
Morts / blessés par accident


 

Photos du personnel

Qui peut m'aider ?

Photos du personnel

Qui peut m'aider ?

 

Photos

Qui peut m'aider ?

Photos

Qui peut m'aider ?

 

Tous mes remerciements à:

- M. David Méchin pour son étude de l'escadrille MF 88 bis.

Bibliographie :

- Les escadrilles de l'aéronautique militaire française - Symbolique et histoire - 1912-1920 - Ouvrage collectif publié par le SHAA de Vincennes en 2003.
- L'Aviation Maritime Française Pendant La Grande Guerre par Morareau - Feuilloy - Courtinat - Le Roy - Rossignol publié par l'ARDHAN en 1999.
- L'aviation française 1914-1940, ses escadrilles, ses insignes - par le Commandant E Moreau-Bérillon - publié à compte d'auteur en 1970.
- Site Internet "Mémoires des hommes" du Ministère de la défense - Voir le lien
- Les Armées françaises dans la Grande Guerre publié à partir de 1922 par le Ministère de la guerre.
- The French Air Service War Chronology 1914-1918 par Frank W.Bailey et Christophe Cony publié par les éditions Grub Street en 2001.
- Encyclopédie illustrée de l'aviation publié par les éditions Atlas en 1986.
- Site Internet "Les Insignes de l'Armée de l'Air" de Jean-Jacques Leclercq - Voir le lien

 

Si vous avez des documents écrits ou photographiques pouvant compléter les données de cette page, veuillez contacter l'auteur du site.

Escadrille 541 Escadrille 561

 

 

pas de fiche > 1918